Les Infiltrés (Martin Scorsese - 2006)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Post by Blue »

M'enfin, je rêve quand même d'un script similaire entre les mains du Michael Mann de la grande époque (période "Heat" - "The Insider"), avec la photo de Dante Spinotti et les dialogues sur le riz ou le poulet pas assez cuit entre Matt Damon et Vera Farmiga :mrgreen: 8)
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25598
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

La traduc' en français fait très médical. :?
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
Banane
Doublure lumière
Posts: 328
Joined: 17 Dec 04, 22:07

Post by Banane »

Ouf, ça marche ! wrote:La traduc' en français fait très médical. :?
Tu parles du titre ?
Personnellement, je ne comprends pas pourquoi "Gangs of NY" n'est pas sorti sous le titre "Les gangs de NY" et "Aviator" en "L'Aviateur" (ou une référence à Hugues) -et Gladiator en "Gladiateur"-.

Que des distributeurs butent sur le très joli titre "Eternel sunshine of the spotless mind" je peux comprendre, mais pour d'autres, je vois pas pourquoi on utilise pas les mots français.
tronche de cuir
Ophely, no soucy
Posts: 2541
Joined: 2 Jul 04, 14:32
Location: RIP !!!

Post by tronche de cuir »

Le pour et le contre de Ecran large:



http://www.ecranlarge.com/critique-cinema-1032.php
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25598
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

Rhâââââ, 2 jours, rhâââââââ
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13556
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Post by Zelda Zonk »

tronche de cuir wrote:Le pour et le contre de Ecran large:

http://www.ecranlarge.com/critique-cinema-1032.php
Mouais, j'attends de voir pour me faire un avis, mais vouloir évaluer le film à l'aune de Infernal Affairs, comme le fait le gars de l'avis Contre, me semble un procédé quelque peu facile et malhonnête, et sur un plan critique, c'est faire d'emblée fausse route il me semble. C'est précisément ce que je crains le plus dans les avis négatifs : cette comparaison immanquable avec le film hong-kongais, alors qu'on devrait juger le Scorsese pour ce qu'il est, tout simplement.
J'ai un pote qui est fan absolu de la trilogie de Andrew Lau, et qui refuse d'aller voir le Scorsese. Je trouve ça grotesque ces à-priori négatifs, surtout lorsqu'on sait que Scorsese n'a pas visionné les films originaux mais s'est contenté du script. Et je ne crois pas que mon pote soit un cas à part, malheureusement. Beaucoup de fans de Infernal Affairs semblent aller voir le remake en reculant...
Pour ma part, ayant moyennement apprécié la trilogie hong-kongaise (surtout le premier volet en fait, mais sans plus), j'ai hâte de découvrir Les infiltrés, en espérant que le film de Scorsese sera beaucoup plus limpide dans son traitement que l'original, très confus j'ai trouvé (il m'a fallu deux visionnages pour tout comprendre, et encore... le deuxième volet étant encore plus compliqué dans la naration et le montage).
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49148
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Memento wrote:J'ai un pote qui est fan absolu de la trilogie de Andrew Lau, et qui refuse d'aller voir le Scorsese. Je trouve ça grotesque ces à-priori négatifs, surtout lorsqu'on sait que Scorsese n'a pas visionné les films originaux mais s'est contenté du script. Et je ne crois pas que mon pote soit un cas à part, malheureusement. Beaucoup de fans de Infernal Affairs semblent aller voir le remake en reculant...
Personnellement je m'en fous un peu. Surtout que je pense qu'il y a en France beaucoup plus de fans de Scorsese que d'Andrew Lau...
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10240
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Post by Joshua Baskin »

Memento wrote: Pour ma part, ayant moyennement apprécié la trilogie hong-kongaise (surtout le premier volet en fait, mais sans plus), j'ai hâte de découvrir Les infiltrés, en espérant que le film de Scorsese sera beaucoup plus limpide dans son traitement que l'original, très confus j'ai trouvé (il m'a fallu deux visionnages pour tout comprendre, et encore... le deuxième volet étant encore plus compliqué dans la naration et le montage).
J'étais dans le même cas que toi (enfin je n'ai vu que le premier volet) et j'ai suradoré The Departed. Je crois que de tout ceux qui l'ont vu ici je suis le seul à l'avoir apprécié à ce point mais dans tous les cas, je ne vois pas comment tu ne pourrais pas au pire, passer un bon moment.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15711
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Post by Watkinssien »

J'y reviendrais avec plus de détails, mais ce film est une bombe !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 8)
Image

Mother, I miss you :(
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25598
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

pipi gougoutte pant.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Ouf j'ai 1 à chaque oeil wrote:pipi gougoutte pant.
Ca fait déjà plusieurs fois ce mois-ci. A ton âge, tu devrais éviter de l'afficher.
Gounou
au poil !
Posts: 9768
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Post by Gounou »

Joshua Baskin wrote:J'étais dans le même cas que toi (enfin je n'ai vu que le premier volet) et j'ai suradoré The Departed. Je crois que de tout ceux qui l'ont vu ici je suis le seul à l'avoir apprécié à ce point.
Bah non, moi je l'ai aimé autant que toi ! :o
C'est vrai qu'on a plus parlé des rires intempestifs et du concert de toux que du film, mais il a évidemment fait son chemin par la suite et là, je trépigne d'impatience d'être à demain !
Et j'ai moi-même modérément apprécié l'original... mais je l'ai assez dit sur les deux topics concernés. :wink:
Image
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10240
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Post by Joshua Baskin »

Gounou wrote: Bah non, moi je l'ai aimé autant que toi ! :o
Ah la vérité ça fait plaisir !
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
tronche de cuir
Ophely, no soucy
Posts: 2541
Joined: 2 Jul 04, 14:32
Location: RIP !!!

Post by tronche de cuir »

The Departed signe le retour de Scorsese à ses premiers amours (le drame opératique mafieux) autant que son départ à la scène hollywoodienne. Curieux film que ce The Departed, à la fois trés personnel ( une maîtrise toute Scorsesienne) et en même temps une oeuvre un peu vaine, désincarné comme un catalogue de haute couture. Un film dans lequel se rédeploie toutes les occurrences stylistiques et thématiques du réalisateur ainsi qu'un métrage étrangement désincarné et banal. Même si il est difficile de resister à sa virtuosité, on reste quand même sur sa faim, tant cette histoire sent le réchauffé. Sans doute lui manque t-il la fraicheur et l'ambition d'un autre film avec lequel il a été souvent comparé: les Affranchis. Comme lui, The Departed possède un commentaire-off qui guide le spectateur, comme lui il y a de nombreux mouvements de caméra, de personnages hauts en couleur, des dialogues à la mitraillette pétri de "fuck", un montage vif, musique juke-box...etc Mais le gros problème c'est que...eh bien tout cela Scorsese l'a déjà fait précedemment, et en mieux (Les Affranchis et Casino) Malgré sa brillance, The Departed est surtout un film qui piétine, date un peu, manque d'originalité, de souffle, d'émotions.
Certains journalistes français l'ont comparé, à juste titre, au dernier Cronenberg. Les deux films sont d'aimables prototypes qui donne l'impression de vouloir pérenniser un certain style plutôt que celui d'inventer, de jouer sur les clichés plutôt que de s'en écarter; n'échappant pas toujours ainsi à l'iconographie et à la démonstration rutilante. The Departed est une oeuvre close sur elle-même, qui parait fonctionner sur l'auto-référence. Le problème c'est que tout cela manque cruellement de chair, de mystère. C'est pourquoi, ces films ne me paraisse ni habité ni nouveaux. C'est aussi pour cette raison que je me suis passablement fait chier. A cela, s'ajoute un cabotinage de Nicholson qui m'a plus gonflé qu'amusé et un jeu trop de Niroesque de Di Caprio (moue de circonstance :? ) le tout phototgraphié par un Michael Balhaus que l'on a connu en meilleur forme.
Et puis 2 heures 30 pour raconter une histoire qui en prenait une heure de moins dans l'original, j'avoue ne pas trop comprendre. (les interludes sentimentaux étant largement dispensables).

Au final, bof.
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12867
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Post by Addis-Abeba »

Memento wrote:
tronche de cuir wrote:Le pour et le contre de Ecran large:

http://www.ecranlarge.com/critique-cinema-1032.php
Mouais, j'attends de voir pour me faire un avis, mais vouloir évaluer le film à l'aune de Infernal Affairs, comme le fait le gars de l'avis Contre, me semble un procédé quelque peu facile et malhonnête, et sur un plan critique, c'est faire d'emblée fausse route il me semble. C'est précisément ce que je crains le plus dans les avis négatifs : cette comparaison immanquable avec le film hong-kongais, alors qu'on devrait juger le Scorsese pour ce qu'il est, tout simplement.
J'ai un pote qui est fan absolu de la trilogie de Andrew Lau, et qui refuse d'aller voir le Scorsese. Je trouve ça grotesque ces à-priori négatifs, surtout lorsqu'on sait que Scorsese n'a pas visionné les films originaux mais s'est contenté du script. Et je ne crois pas que mon pote soit un cas à part, malheureusement. Beaucoup de fans de Infernal Affairs semblent aller voir le remake en reculant...
C'est compréhensible, et de toute façon y'en a marre de tout ces remakes...
Je n'irai plus en voir un seul, décu par des purges comme Le cercle 2 et autres Dark water, inbuvables par rapport aux originaux, et quand je vois le nombre de remake annoncé, ça me fout la gerbe, c'est tout simplement ridicule, et regarder ces remakes c'est donné raison à Hollywood, qui ainsi espère ne pas voir les originaux débarquer sur son territoire, attitude hautement méprisable de cette ancienne et lointaine usine à rêve.
Evidemment je ferais des exeptions, le film de Scorsese en est une, comment passer à coté d'un film du génial Martin, mais pour les The eye, Kairo et compagnies qui arrivent, ils peuvent toujours se brosser, et séverement... Attitude hautement saine, et bientôt d'utilité publique !
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------