Sammo Hung

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Sammo Hung

Post by bruce randylan »

Pantyhose Hero (1990)

Image

Deux policiers indisciplinés se voient confiés une enquête sur un double meurtre dans le milieu homosexuel

En changeant de décénnie, le cinéma de Sammo Hung commence à perdre de son succès. Le génial Pedicab Driver n'ayant pas trouvé son public, Sammo doit revenir à des formules plus commerciales, moins ambitieuses (et onéreuses) et donc moins personnelles. Y compris dans l'humour doucement burlesque des Lucky Stars. Désormais, il faut du rire plus gras et il est peu étonnant donc de le voir s'attaquer à une sorte de Cruising mais plus proche de la cage aux folles pour sa tonalité.
Vu la passion du public HK pour le rire qui tache, je m’attendais à un humour bien plus homophobe et finalement, ce n’est pas si pire que ça. Les gags reposent plus sur le duo de policiers et leurs visions de la communauté gay que sur les gays eux-mêmes. Après bien-sûr, on n’échappe pas à un certain nombre de stéréotypes plus ou moins lourd.
On sent de toute façon que Sammo est moins à l’aise dans ses moments que lors des passages loufoques au début du film.
La première scène où il apparait avec son partenaire Alan Tam est d’ailleurs excellente. On les voit installer des dizaines de pancartes en cartons à leurs effigies pour faire croire à des mafieux qu’ils sont cernés par des policiers :mrgreen:
Ca lance d’ailleurs une scène d’action énorme, typique du style Sammo Hung. Découpage ultra précis, montage nerveux et lisible, chorégraphie inventive, chutes douloureuses, excellente utilisation du décor et mobilier, photographie soignée, gags funs (la jambe en bois :) ) et violence stupéfiante (tronçonneuse à la clé !! :o ). Du grand art.
Comme on s’en doute, les scènes d’actions resteront en retrait durant le reste du film. On trouve 2-3 combats très courts mais tout autant virtuoses. Le premier se déroule à la sortie d’une boite de nuit contre des loubards et se termine par une cascade de malade où Sammo (ou sa doublure) se fait percuter par une voiture de manière vraiment brutale (faut le voir pour le croire :shock: ). Le second dans un restaurant est assez fulgurant mais frustrant. Et le troisième contre le tueur qui renoue avec la violence sèche et précise du début.

Le final se fait attendre car le film commence à s’enliser entre l’enquête qui n’avance pas, l’humour moins efficace que la première partie (le thé salé, les cours pour passer pour un homosexuel, le moustique) et une sous-intrigue sentimentale bien trop envahissante même si la séquence où Sammo comprend que son ami l’a trahi témoigne d’une joli sensibilité et d’une interprétation plus subtile.
Bref l’approche du final vient nous délivrer et l’attente ne sera pas vaine car il est assez dément. C’est du niveau du début en encore plus long et plus intense. Les chorégraphies sont fabuleuses, toujours aussi rapide et d’une maitrise technique et formelle impressionnante qui confirme que Sammo Hung est un très grand réalisateur dans ce registre. A part quelque ralentis rajoutés en post prod, c’est carré de chez carré et anthologique du début à la fin avec quelques enchainement bluffants (les gros rouleaux en bois, les barres métalliques !) et des coups/chutes qui font vraiment mal.
Bref, pas loin de 10 minutes de pur bonheur. :D

J’ai réussi à mettre la main sur le VCD HK qui se fait très très rare mais qui est malheureusement recadrée en 1.33. Ca se sent vraiment à plusieurs moments (ne serait-ce que parce que certains sous-titres sont incomplets). Mieux vaut essayer de voir le laserdisc qui est lui au bon format et d’une meilleure qualité d’image. Vu qu’on est pas près de l’avoir en DVD/blu-ray (y compris en import), je vous conseil donc de le regarder sur youtube où il se trouve en entier et en 1.85

Allez, je vous met le car fight avec la cascade de psychopate à la fin :shock:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
Best
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5630
Joined: 9 Aug 04, 13:47
Location: 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Sammo Hung

Post by Best »

Ça me rend nostalgique tout ça :mrgreen:

Que du bonheur :D
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Sammo Hung

Post by bruce randylan »

Tu m'étonnes.
J'étais à HK l'an dernier. Je me suis ramené 87 DVDs, VCDs, Blu-ray... Dont une grosse majorité de Joy Sales. :D
Et là, un pote en revient, il m'a ramené 4-5 Vcds assez rares dont ce Pantyhose Hero ainsi que King of Gambler ou the big score :)
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
Best
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5630
Joined: 9 Aug 04, 13:47
Location: 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Sammo Hung

Post by Best »

bruce randylan wrote:Tu m'étonnes.
J'étais à HK l'an dernier. Je me suis ramené 87 DVDs, VCDs, Blu-ray... Dont une grosse majorité de Joy Sales. :D
Et là, un pote en revient, il m'a ramené 4-5 Vcds assez rares dont ce Pantyhose Hero ainsi que King of Gambler ou the big score :)
Tu vas avoir de quoi te régaler. Il y aura à boire et à manger mais clairement de quoi se rassasier et trouver son bonheur ! Pas encore vu The big score et King of Gambler, mais il paraît que ce dernier vaut le détour !
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Sammo Hung

Post by bruce randylan »

Ouais, j'ai déjà vu 2 comédies avec Richard Ng (une correct et une bof bof) et une ghost comedy plus que sympathique (burning sensation)
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Sammo Hung

Post by bruce randylan »

The odd couple (Lau Kar-Wing - 1979)
Image

Deux maîtres d'arts-martiaux, l'un spécialistes du sabre et l'autre de la lance, sont du même niveau et ne parviennent ainsi pas à se départager. Ils décident donc de former chacun un disciple qui lutteront à leurs places.

Un petit classique de la Kung-fu comedy moins connu que d'autres, sans doute à cause de son humour vraiment balourd et difficilement exportable. Même pour un amateur comme moi, le cabotinage grimaçant et éhonté des seconds rôles est par moment vraiment horripilant (Karl Maka, c'est déjà limite mais Dean Shek c'est abominable :evil: ). Au moins, ça donne des coiffures/maquillage/postiches ridicules qui jouent à fond la carte des personnages échappés d'un comic book.
Il faut dire que tout le monde se déguise ici à commencer par le duo aux manettes : Lau Kar Wing et Sammo Hung qui se partagent non seulement les chorégraphies mais également les rôles titres. Et même en double : Kar Wing jouant un jeune disciple du vieux maître Sammo et réciproquement.
Deux fois plus de Sammo Hung et Lau Kar-Wing pour deux fois plus de combats ? C'est à peu prêt ça en effet ! :D

Et les bougres se révèlent plutôt inspirés par des chorégraphies excellentes bien que par moment un peu trop accélérées. Elles demeurent inégales par faute d'opposants qui sont loin d'être du niveau du duo de tête mais la dernière demi-heure offre son content de longs combats nerveux et virtuoses, se payant le luxe de quelques idées inédites et même drôles (ouf, certains ressorts comiques fonctionnent quand même !) : les 2 guerriers issus de l'opéra avec un musique traditionnelle rythmant leurs gestes et surtout l'introduction d'aimants pour paralyser une épée :mrgreen:

Si le méchant campé par Leung Kar-yan propose de bons moments, le must est bien-sûr les deux séquences anthologiques où Sammo et Kar-Wing s'affrontent mano a mano (l'une à la fin du premier tiers et l'autre dans en conclusion). Pas d'accélérations intempestives ici mais des chorégraphies démentes avec quelques parades/mouvements impressionnantes et sans temps morts. Les deux compères se donnent à fond avec une complicité évidente qui a de quoi ravir l'amateur. Ils font preuve d'une maîtrise de leurs armes qui forcent le respect (et qu'ils échangeront évidement d'un combat à l'autre)

Si on oublie donc le tiers central et son humour pachydermique, on tient un excellent divertissement aux combats savoureux et nombreux.

Le premier duel Sammo Hung / Kau Kar Wing


Je possède le vieux DVD Mei Ah au master 4/3, mal compressé et sans restauration. Bien qu'épuisé, il est surtout encore trouvable chez l'éditeur HK Legend dans une bien meilleure édition. :wink:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
Shin Cyberlapinou
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Re: Sammo Hung

Post by Shin Cyberlapinou »

Je connais assez bien la filmo de Hung (un jour, oui, un jour ils sortiront une vraie bonne édition de Pedicab driver, que je le découvre enfin) mais celui-là était passé sous mon radar. Je note donc, avec les pincettes d'usage, Dean Shek ayant presque réussi à ruiner Le syndicat du crime 2 à lui tout seul...
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Sammo Hung

Post by bruce randylan »

Heureusement, Dean Shek doit "seulement" apparaître 10-15 minutes dans le film (mais déjà 10-15 minutes de trop).
Un an avant le même duo avait livré Dirty tiger, crazy frog qui a l'air du même genre (et 10 ans plus tard le plutôt sympa Skinny Tiger, fatty dragon).

De cette période, il y a un autre Sammo très peu connu mais tout à fait recommandable : The Incredible Kung-Fu Master sorti chez nous sous le titre les deux frères justiciers dans la collection "ceinture noire" (VF only) dans une visuel incompréhensible :shock:


Je reposte mon avis d'époque :
les frères Justiciers (Joe Cheung - 1979)
Image


1. il y a bien 2 frères et ils sont tous sauf justiciers.
2. le visuel propose des images qui se sont pas dans le film.
3. le résumé n'a rien à voir avec l'intrigue.
4. Sammo n'est indiqué nul part et il devrait pourtant.

Car tout en demeurant un film mineur et sans préténtion, il n'est en aucun cas baclé ( quelques combats manquent peut être un peu de conviction ). On sent le coté professionnel de Sammo Hung qui livre une succession de combats bien réussis qui mettent en avant les affrontements à mains nues avec pour des chorégraphies qui évoquent bien sur l'opéra chinois : très dynamique, rempli de mouvements, de sauts, de pirouettes pour notre plus grand bonheur. Avec, des armes, c'est tout autant remarquable : le combat Sammo contre le type à 2 lances est à ce titre vraiment spectaculaire.

Après Sammo na qu'un second rôle dans cette histoire 1000 vus et revus ( affrontement entre 2 écoles d'arts martiaux, séquences d'entrainement, et gros méchant qui veut se venger ) mais la partie Kung-fu comedy avec la formation martial est rondement mené. L'humour fonctionnerait presque pour une fois et la séquence de la danse du popotin est déjà culte.

La mise en scène n'a rien de bien soigné. la preuve le film est recadré en 1.85 et on ne s'en rend compte qu'à très peu de fois. Quelques rares travelling dans la fin parviennent à mettre en valeurs l'action mais on les comptes rapidement.

donc, encore une fois, un film mineur mais vraiment recommandable. Et puis même en second rôle avec peu de combat, Sammo a la classe. 8)

Ps : le doublage est pour une fois plutôt correct.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13825
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Sammo Hung

Post by hellrick »

bruce randylan wrote:Heureusement, Dean Shek doit "seulement" apparaître 10-15 minutes dans le film (mais déjà 10-15 minutes de trop).
C'est vrai que sa seule présence gâche tous les films dans lesquels il figure...une vraie plaie.

Sinon Odd Couple est effectivement bien sympa :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
Best
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5630
Joined: 9 Aug 04, 13:47
Location: 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Sammo Hung

Post by Best »

hellrick wrote:
bruce randylan wrote:Heureusement, Dean Shek doit "seulement" apparaître 10-15 minutes dans le film (mais déjà 10-15 minutes de trop).
C'est vrai que sa seule présence gâche tous les films dans lesquels il figure...une vraie plaie.

Sinon Odd Couple est effectivement bien sympa :wink:
Je me rajoute à la liste des conquis par Odd Couple :)
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Sammo Hung

Post by bruce randylan »

Oh putain ! Ca y est ! Enfin ! Warner s'est décidé à sortir Pedicab Driver en DVD :shock: :D
Image

Apparemment, la copie est restaurée et propose bien la VOSTA :D :D

Sinon, puisque je suis dans ce topic, découvert ces derniers temps de 2 productions Sammo Hung.

Where's officer tuba (Philip Chan et Ricky Lau - 1986) est une comédie d'action fantastique où le fantôme de David Chiang vient embêter le pauvre Sammo, un policier timide et maladroit avec les filles.
On sent vraiment la pâte de ce dernier avec son mélange de genres plutôt équilibré et ses personnages attachants.
Outre l'action, on alterne un peu de romance avec la craquante Joey Wong et quelques séquences humoristiques qui passent pas trop mal. Rien de bien subtil ni d'originale mais ça fonctionne souvent à l'image de la rencontre avec les parents de Joey Wong et de Sammo à qui David Chiang fait faire n'importe quoi. Bien qu'un peu trop longue et vraiment pas fine (le début dans l'ascenseur :mrgreen: ), ça reste amusant (comme la séquence où des amis de Sammo ramènent chez lui une prétendante au physique ingrat).

Les scènes d'actions sont comme souvent présentes en début et fin de film. Le début présente David Chiang (avec un cascadeur bien coriace qui saute au travers d'un pare-brise, s'explosant les côtes au passage) pour quelques passes d'armes efficaces. Puis un ou deux combats très courts pour passer le temps avant d'arriver au final d'une dizaine de minutes découpé en 2 actes.
Rien à dire sur ces scènes, c'est vraiment du grand art avec ce savoir-faire hong-kongais qui enfonce toute la concurrence haut la main : chorégraphie, montage, placement de caméra sont irréprochables avec de nombreuses chutes redoutables à la clé. Ce final voit aussi Jacky Cheung se montrer vraiment convainquant techniquement alors qu'il est loin d’être expert martial. :)

Lai Shi, Last Eunuch (Jacob Cheung - 1988)
Sammo Hung est ici surtout producteur (avec un troisième rôle toute de même) pour un film autrement plus ambitieux même si le budget ne permet pas tout de même de reproduire le faste nécessaire de cette reconstitution qui évoque comme son nom l'indique l'un des derniers eunuques de l'empereur chinois. Celà dit, la réalisation, comme la direction artistique, est aussi soignée que possible. Mais c'est surtout l'originalité du scénario qui en fait sa qualité : c'est écrit avec sérieux, dénué de tout humour scabreux et de mauvais gout qu'on aurait pu craindre. C'est même un film très émouvant dans le dernier tiers (difficile de ne pas pleurer sur le final magnifique).
Voilà bien un film peu connu qui mérite un petit coup de pouce.

C'est sorti chez Fortune Star :wink:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
Shin Cyberlapinou
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Post by Shin Cyberlapinou »

bruce randylan wrote:Oh putain ! Ca y est ! Enfin ! Warner s'est décidé à sortir Pedicab Driver en DVD :shock: :D
Image

Apparemment, la copie est restaurée et propose bien la VOSTA :D :D
ENFIN BORDEL!!! La présence du film sur le service Warner Instant Archive laissait espérer l'existence d'une copie digne de ce nom, mais j'espérais l'arrivée d'un support physique, je me le prendrai à ma prochaine commande Amazon. Je vais enfin savoir si le film est à la hauteur de sa réputation...
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Sammo Hung

Post by bruce randylan »

Autre production Sammo :

It's a drink ! It's a bomb ! (David Chung - 1985)

Image

Des terroristes japonais cherchent a acheter un système de bombe miniaturisée conçue par un policier rippoux qui l'a insérée dans une canette de bière. Le deal se passe mal et le flic a juste le temps de cacher la canette avant de se faire assassiner sous les yeux de trois personnes qui deviennent bientôt les nouvelles cibles.

Plutôt sympa cette comédie loufoque qui repose fortement sur le temperement des ses 3 comédiens principaux : John Sham (qui en fait des caisses comme à son habitude pour un résultat aléatoire et un brin fatiguant), Maggie Cheung (qui fait la nunuche choupinette) et George Lam (étonnement sobre en comparaison du reste du casting).
Leur chemin croisent la route des méchants campés notamment par un Elvis Tsui assez classieux qui en impose bien plus que son collègue qui n'a vraiment rien de menaçant.

L'avantage du film est d'être bien rythmé avec un bonne alternance entre comédie (qui vaut ce qu'elle vaut) et quelques séquences d'action modestes mais dont la réalisation demeure bien efficace. Faut dire qu'on a David Chung derrière la caméra (Magnificient warrior et Le sens du devoir), plus Backy Ko aux chorégraphies. Les artistes ne sont pas des modèles d'agilité mais le découpage (très cut) permet de bien faire passer la pilule, aidé aussi par quelques gags bien crétins (comme lors du combat en intérieur avec les deux rivaux immobiles).

On sent qu'il se sont pas trop foulé au scénario qui change de direction toutes les 20 minutes sans la moindre cohérence/crédibilité pour s'achever dans un joyeux bordel en roue libre. Le gros problème reste tout de même le thème musical country, atypique au début mais qui lasse rapidement au bout de la 10ème utilisation :mrgreen:

Comme d'hab, pas du grand chinoche et loin d'être la meilleure comédie des 80's mais sa cadence soutenue en fait un bon représentant pour une soirée pizza. :)

Pour une fois le teaser ne montre rien du film :o


J'ai un vieux dvd deltamac letterbox (d'une bonne tenue cela dit) mais une édition Fortune Star est sorti depuis avec un transfert 16/9 :wink:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Sammo Hung

Post by bruce randylan »

Scared Stiff (Lau Kar Wing - 1987)

Image

Et bien heureusement que ce film est produit par Sammo Hung car j'aurais été incapable de savoir où le ranger. En gros vous avez intérêt à mettre pause absolument si vous allez chercher un verre d'eau car en revenant vous aurez l'impression d'avoir changé de film.
Hong-Kong a toujours aimé varier les plaisirs et les genres mais là, ils se sont vraiment surpasser dans le genre gloubiboulga ! Peut-être même trop, y compris pour quelqu'un comme moi :lol:

Ca commence par de la comédie vaudeville crétine (Eric Tsang déguisé en robot :mrgreen: ) avant de virer dans la SF puis le giallo et enfin le film d'action. Le tout entremêlé de poursuite en voiture, de romance, de vampire et de l'érotisme soft.

Il est presque impossible de résumer l'histoire mais ça reprend en gros un peu le concept de Dreamscape (que je n'ai pas vu) avec Michael Miu qui a la possibilité de se balader dans les rêves, ce qui est pratique pour trouver un tueur psychopathe qui a agressé Eric Tsang. Mais ça arrive après 30 minutes quand même.
Entre le début et son humour potache puis la séquence finale totalement ahurissante et violente, il y a donc eut au moins 2 autres films !

Ce morcellement explique d'ailleurs pourquoi Chow Yun Fat lui-même arrive au bout de 55 minutes !
A noter qu'il incarne avec une délectation sadique le méchant sans pitié ayant une prédilection pour les armes blanches.

Au moins l'avantage c'est que les surprises ne manquent pas même si les rythme est aléatoire avec une partie amoureuse sans grand intérêt et des idioties Eric Tsangienne par toujours du meilleur cru.
Par contre pour la seconde moitié, c'est très efficace avec une succession de scènes de suspense/action où Chow Yun Fat traque ses victimes dans une réalisation carrée et percutante avec une excellente gestion de l'espace et une photo solide jouant bien sur l'obscurité.
Quand au final (qui change encore de registre), c'est même un gros moment anthologique avec l'une des mises à mort les plus intenses et folles que je connaisse. Ni plus ni moins.
Pour le coup le réalisateur s'est vraiment plaisir avec une intensité vraiment spectaculaire et des idées en pagaille parfaitement réalisée. Rien que ce final mériterait qu'on se penche sur cet OVNI improbable qui voudrait ressembler à un best-of de la production hong-kongaise en 1986 ! Pas toujours digeste, mais j'en suis sorti super enthousiaste grâce aux 10 dernières minutes. :D

Du coup, je ne mets pas la bande-annonce qui spoile à mort (c'est le cas de le dire) cette séquence mémorable.

DVD hong-kongais Fortune Star dans la norme donc sans restauration ce qui est dommage car les séquences nocturnes manquent parfois de lisibilité tant l'image est sombre. Dommage.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
Shin Cyberlapinou
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Re: Sammo Hung

Post by Shin Cyberlapinou »

Image

Le film est aussi sorti chez Metropolitan, on peut espérer une copie de meilleure tenue. Curiosité piquée pour le coup...