After Hours (Martin Scorsese - 1985)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12350
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Post by Jack Griffin »

Ratatouille wrote:
Jack Griffin wrote: Savais-tu que Tim Burton avait été contacté pour réaliser le film ?
Oui.
ok.
User avatar
k-chan
squatteur
Posts: 14221
Joined: 16 Apr 05, 05:22
Location: on the road again.

Post by k-chan »

J'ai beaucoup d'affection pour ce film. En y pensant bien, et au risque d'en choquer certains, je préfère peut-être même ce film à Goodfellas et Casino. Je le placerais en fait juste après mais 4 Scorsese favoris qui sont dans l'ordre : Raging Bull, Taxi Driver, Mean Streets et New York New York.
Un film qui m'angoisse autant qu'il me fait rire. Un vrai cauchemard ! :uhuh:
S'agit-il du meilleur rôle de Griffin Dunne ? Car je ne me rappelle pas l'avoir vu dans un autre film de cette envergure. En tout cas j'adore son interprétation.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

k-chan wrote:S'agit-il du meilleur rôle de Griffin Dunne ? Car je ne me rappelle pas l'avoir vu dans un autre film de cette envergure. En tout cas j'adore son interprétation.
Il était pourtant déjà excellent en meilleur pote/zombie dans le non moins excellent An American Werewolf in London de Landis.
User avatar
k-chan
squatteur
Posts: 14221
Joined: 16 Apr 05, 05:22
Location: on the road again.

Post by k-chan »

Ratatouille wrote:Il était pourtant déjà excellent en meilleur pote/zombie dans le non moins excellent An American Werewolf in London de Landis.
Je ne connais pas ce film. Je suppose qu'il a dû avoir d'autre très bon rôle, en effet. Je ne suis seulement jamais tombé dessus. :wink:
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25598
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

Très très bon film, déclencheur originel probable pour mon attrait pour le cinéma.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18223
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Post by Kevin95 »

Film génial dont je serai quasi incapable de dire vraiment pourquoi, pour la simple et bonne raison, qu'il fait partie d'une catégorie de film assez "extrémiste" pour le spectateur, c'est à dire que le spectateur, soi, plonge totalement dans l'univers noir et jouissif du film, soi, est totalement indifférent des mésaventures du héros.
Un film jouissif autant pour le spectateur que pour le cinéphile (pour dire vrai, on remarque la mise en scène qu'à partir de la seconde vision) qui est un magnifique hommage au film noir Détour de Edgar G. Ulmer.

Juste dire, que Scorsese est un génie ! :wink:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11914
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Post by MJ »

Jack Griffin wrote:Savais-tu que Tim Burton avait été contacté pour réaliser le film ?
Le film colle d'ailleurs parfaitement à son univers. Il aurait pour moi fait un choix plus évident que Martin Scorsese, mais le risque en a, de loin, valu la peine.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
mannhunter
Laspalès
Posts: 16361
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

k-chan wrote:J'ai beaucoup d'affection pour ce film. En y pensant bien, et au risque d'en choquer certains, je préfère peut-être même ce film à Goodfellas et Casino.
je plussoie! :oops: :wink:
Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Posts: 6874
Joined: 22 Feb 04, 18:02

Post by Frank Bannister »

kevin, en quoi le film est-il un hommage à DETOUR? J'ai du mal à voir le rapport avec le film d'Edgar G. Ulmer.
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10236
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Post by Joshua Baskin »

Fucking masterpiece :o
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18223
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Post by Kevin95 »

Frank Bannister wrote:kevin, en quoi le film est-il un hommage à DETOUR? J'ai du mal à voir le rapport avec le film d'Edgar G. Ulmer.
Ce sentiment, m'est venu après avoir vu Voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain, lorsque celui-ci parlait de Détour.

Sa vision et son interprétation du film coïncidaient étrangement avec la mienne, de vision, de After Hours. Le coté cauchemar éveillé, l'enfoncement dans un enfer irréel, un destin inscrit sur le visage du héros ou cette citation du film de Ulmer "Quelle que soit la direction que tu prendras, le destin te rattrapera".

De plus, venant étayer mon sentiment que After Hours est un clin d'œil à Détour, c'est le fait que le maître lui-même (Scorsese bien sur !) déclara en parlant du petit budget du film, s'être inspiré de la situation de Ulmer à l'époque de Détour, c'est à dire, tourné rapidement et trouvé milles idées à la secondes pour combler le manque d'argent.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Malek
Assistant(e) machine à café
Posts: 149
Joined: 29 Jul 06, 04:15

Post by Malek »

-After Hours de Martin Scorsese.

Image

lorsque j'ai fini le film, je cherchais quelque chose à en dire et la celle chose à laquelle j'ai pensé c'est "on pourrait croire qu'il a été réalisé par Burton".
Et à ma grande surprise en regardant le making-of on apprend que la réalisation devait être confiée à Tim Burton mais celui-ci ne voulant pas "marcher sur les plate-bande" de Scorsese, il aurait refusé le projet.
Malgré tout, on sent à travers la mise en scène du film, l'aspect sombre et surréaliste que Burton emploi avec brio dans ses films.
Ceci n'enlevant en rien le génie de Scorsese et sa façon de filmer New York,toujours aussi subjugante et originale.
Je ne sais pas si vous ressentez la même chose, mais c'est un film que je perçois comme très érotique, peut-être est-ce dû à la superbe Rosanna Arquette? la scène avec Paul Hacket où ils doivent passer à l'acte sans jamais franchir le pas que je trouve érotique au plus haut degré?
Ca doit y contribuer sans aucun doutes et on ne s'en plaindrait pas :D

5/5
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 23758
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Post by ed »

Malek wrote:-After Hours de Martin Scorsese.
5/5
D'accord avec tout, sauf sa situation en classiques naphtas... :wink:
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
Malek
Assistant(e) machine à café
Posts: 149
Joined: 29 Jul 06, 04:15

Post by Malek »

ed wrote:
Malek wrote:-After Hours de Martin Scorsese.
5/5
D'accord avec tout, sauf sa situation en classiques naphtas... :wink:
ouais je m’apprêtais à le mettre dans classiques d'aujourd'hui mais c'est ce rebelle de k-chan se tenant à coté de moi qui m'a soutenu de le laisser ici :p
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23623
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Notez les films - Mai 2008

Post by AtCloseRange »

Revu After Hours pour la première fois depuis 15 ans au moins.
Toujours bizarre de revoir un des films cultes de son adolescence (que je connaissais à peu près par coeur donc).
Aujourd'hui, avec le recul, j'aime toujours mais avec quelques réserves.
ça reste toujours indéniablement un film 80s et esthétiquement, ça se ressent à tous les niveaux (mais j'aime bien le petit musical d'Howard Shore). Le petit reproche que je ferais au film, c'est surtout qu'il se repose un peu trop sur son scénario (ce qui en fait un film atypique dans la carrière de Scorsese) et comme ce dit scénario a quelques petits accrocs (notamment certains choix de Griffin Dunne), je n'ai pas pu m'empêcher de me focaliser dessus.
Le film reste un brillant exercice de style mais j'aurais du mal à le mettre dans mes Scorsese préférés aujourd'hui. Malgré une certaine noirceur, ça reste un divertissement relativement "léger" et, en cela, ça en fait bien un représentant de son époque.