The Host (Joon-ho Bong - 2006)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Helward
rat d'auteur
Posts: 5566
Joined: 17 Aug 06, 10:25
Location: Rech. Optimum désesp.

Post by Helward »

Vu et bien aimé. Malgré tout, je regrette de ne pas avoir été plus impliqué dans l'émotion, le mélange comédie/drame de certaines séquences (le salon funéraire, le père qui raconte l'enfance de son fils) m'étant apparu assez bancal. Tout le long du film, j'avais pourtant vraiment l'impression d'être face à une oeuvre intelligente, bien foutu, qui avait des choses à dire et à dénoncer (même sentiment que j'ai eu face à Memories of murder et qui lui aussi m'a un peu laissé sur ma faim), mais suis resté assez peu convaincu par l'aspect patchwork de l'ensemble, alors que chacune des composantes du film aurait mérité davantage de développement.
Dans le même genre, j'ai préféré Save the green planet, qui, malgré une fin décevante, mélange plus habilement mélancolie dramatique, horreur/suspense et humour.
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Helward wrote:Dans le même genre, j'ai préféré Save the green planet, qui, malgré une fin décevante, mélange plus habilement mélancolie dramatique, horreur/suspense et humour.
Je trouve au contraire que ce film, malgré certaines qualité, avait beaucoup beaucoup plus de peine à mélanger les genres avec équilibre et que ça faisait bien trop Bong Joon-Ho-wannabe.
"Give me all the bacon and eggs you have."
Helward
rat d'auteur
Posts: 5566
Joined: 17 Aug 06, 10:25
Location: Rech. Optimum désesp.

Post by Helward »

Colqhoun wrote:Je trouve au contraire que ce film, malgré certaines qualité, avait beaucoup beaucoup plus de peine à mélanger les genres avec équilibre et que ça faisait bien trop Bong Joon-Ho-wannabe.
Dans le film de Jang Jun-Hwan, j'ai beaucoup plus eu l'impression qu'un genre répondait à un autre (l'humour renforce le drame, l'horreur appuie le tragique, pour créer une vraie mélancolie). Chose que je n'ai pas ou peu ressenti dans the Host.
Mais bon voilà quoi :)
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23623
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by AtCloseRange »

Jordan White wrote:Je n'ai pas aimé du tout. :?

Le film fonctionne pour moi par bribes et pas dans son entier, carrément lourd sur la longueur. Quelques beaux plans, celui du bras tendu vers la petite fille suivant la chute de son oncle, puis le plan suivant qui montre au ralenti qu'il vient de la perdre de vue, l'immobilisme de la même petite qui a tenté de s'accrocher à la corde qu'elle avait réussie à nouer avec de vieilles affaires. Deux secondes plus tard, un léger mouvement de caméra montre que la créature l'a chopé par sa tentacule.

Je n'ai pas accroché au reste, trouvant le temps souvent long et pourtant je n'avais pas d'à priori en ne me positionnant pas comme un spectateur de film de monstre avec beaucoup d'action, je m'attendais à ce qu'il y ait de la psychologique, une description des rapports entre les membres de la famille, avec l'expression d'une angoisse forte dûe à l'absence et à la culpabilité. Mais là encore je trouve la patte peu finaude, à force d'étirer les dialogues portant souvent la faute sur un tiers, avec une virulence dans le propos qui m'a déconcertée puis franchement agacée. Les changements de tons n'y changent rien d'autant que l'histoire m'a au final peu passionnée tant je trouve que les saillies viennent souvent gâcher les bonnes intentions de mise en scène et une certaine virtuosité (plans-séquences assez discrets, cadrages pensés, etc.) Ce regard porté sur l'occident avec une partie politique à dormir debout et un message écolo confondant de naïveté, les américains responsables de tous les maux même sur le ton de la fable (puisque c'en est une) appuyée par une forme d'antiamericanisme primaire m' a intrigué, m'a lassé puis a fini par me taper plus sur le système qu'autre chose, d'autant plus quand il se cache derrière la critique d'un système national pourri de l'intérieur. La police et les scientifiques sont décrits comme des débiles ou des fous. Super original comme traitement, et ce alors que le fond demande un traitement rigoureux plutôt que des blagues potaches ou une interminable scène de torture médicale. La caricature du scientifique avec le strabisme et le discours manipulateur très peu pour moi.

Pour le reste, enfin reprenons dès la séquence d'ouverture, les fameuses vingt minutes qui déchirent grave leur race apparemment avec la chasse des passants sur le parvis. C'est pas mal fait, mais la comparaison avec La Guerre des Mondes s'il devait y en avoir une tournerait largement en faveur de ce dernier tant l'attaque des extraterrestres m'avait tétanisé par la force et l'impact de la mise en scène. Ici, pas une once de décharge d'adrénaline, quelques plans sympas mais pas véritablement de peur ou de suspens, j'ai senti cela comme un exercice de style à part entière essayant d'en jeter le plus possible. Et une démo pour des cgi qui fonctionnent une fois sur deux. La seule bonne idée c'est vraiment le ralenti sur la fille qui se fait enlever. Là on sent que quelque chose se passe, le reste du temps ça se résume à des cris poussifs et à des personnages en plastique balancés contre un mur. Globalement j'ai trouvé l'incrustation pas terrible et la créature dans la plupart de ses apparitions pas fameuse voire ratée, sauf lors des plans dans le tunnel, où la texture est plus réaliste. J'ai trouvé aussi la photo médiocre avec un gout certain que je ne partage pas pour le sombre, l'obscurité et les couleurs désaturées. Je pense qu'en le regardant en salle je serai soit sorti soit je me serais endormi.

The Host est donc à mes yeux extrêmement bancal et bavard, l'ensemble m'a paru sonner terriblement faux dans l'intimité comme dans les morceaux dits de bravoure sauf le dernier quand la fille est récupérée dans la bouche ainsi que le petit garçon. On vocifère beaucoup aussi dans ce film, comme dans Old Boy. Tout cela me passe au dessus de la tête. Le score m'a aussi paru surligner ce qui n'avait pas besoin de l'être, tout comme les gros plans sur le portrait de la petite fille suivie de l'hystérie collective au début dans le gymnase. Cela dit bien joué pour la poudre aux yeux.
Un film que j'aurai oublié demain.

3/10
Mince, je suis quasiment d'accord avec Jordan.
Docteur, c'est grave??
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by Colqhoun »

AtCloseRange wrote:Docteur, c'est grave??
Oui.
Tu vas te mettre à acheter des disques de Britney Spears et prendre des cours de danse indienne.
"Give me all the bacon and eggs you have."
Gounou
au poil !
Posts: 9768
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by Gounou »

Colqhoun wrote:
AtCloseRange wrote:Docteur, c'est grave??
Oui.
Tu vas te mettre à acheter des disques de Britney Spears et prendre des cours de danse indienne.
...et chercher un plaisir nouveau dans des bluettes cucul la prapra (ah... on me signale dans mon oreillette que c'est déjà le cas... :mrgreen: )
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23623
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by AtCloseRange »

Gounou wrote:
Colqhoun wrote:Oui.
Tu vas te mettre à acheter des disques de Britney Spears et prendre des cours de danse indienne.
...et chercher un plaisir nouveau dans des bluettes cucul la prapra (ah... on me signale dans mon oreillette que c'est déjà le cas... :mrgreen: )
ça, c'est un coup bas.

Bon maintenant, il ne me reste plus qu'à dauber sur There Will Be Blood :mrgreen:

Non, mais sérieux, j'ai beau avoir lu tout ce topic, j'ai bien du mal à voir la grandeur de The Host et les commentaires élogieux ici ne me donnent pas beaucoup de clés pour l'apprécier davantage. Quand je vois que certains ont été près des larmes sur le final, j'hallucine totalement. La bouffonnerie pas drôle prend tellement le dessus sur la caractérisation des personnages que j'ai du mal à comprendre qu'on puisse éprouver des émotions quant à leur sort (à part la fillette et encore). Je n'ai pas vraiment de problème avec cette façon très coréenne de mêler burlesque, émotion, fantastique mais Save The Green Planet, s'il n'est pas un grand film réussit bien davantage ce pari.
Alors le meilleur film de monstre depuis King Kong pour certains dont je tairais le nom :shock:
Ne serait-ce qu'Alien est à tout les niveaux un film infiniment supérieur. Mais bon, je pourrais descendre jusqu'à des films mineurs comme Relic de Peter Hyams. Je ne descendrais pas jusqu'à Godzilla mais c'est bien pour vous faire plaisir.
C'est bien simple, je n'ai même pas envie de le revoir un jour tellement je pense en avoir déjà fait le tour et pas dans le bon sens du terme.
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by Colqhoun »

AtCloseRange wrote:Ne serait-ce qu'Alien est à tout les niveaux un film infiniment supérieur.
Mais c'est incomparable !
Sous prétexte qu'il y a un monstre dans le film tu peux les comparer ?
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23623
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by AtCloseRange »

Colqhoun wrote:
AtCloseRange wrote:Ne serait-ce qu'Alien est à tout les niveaux un film infiniment supérieur.
Mais c'est incomparable !
Sous prétexte qu'il y a un monstre dans le film tu peux les comparer ?
ça, je suis bien d'accord, c'est incomparable.
Mais justement, ce qui m'étonne, c'est que le film soit considéré comme étant tellement plus qu'un film de monstre, ce qui justifierait que le monstre lui-même ne soit pas si "réussi" parce que le propos de son auteur serait autre.
Ce serait quoi ce propos: un état des lieux de la Corée sous tutelle américaine, gangrénée par un chômage galopant?
Une fable écolo?
le portrait d'une famille coréenne un peu dysfonctionnelle (un peu le Little Miss Sunshine du film de monstre)?
Une version coréenne d'Evolution d'Ivan Reitman?

Non vraiment, je ne vois pas.

EDIT: et quand j'ai vu dans le même temps ce que s'est pris dans les dents The Descent (film très supérieur à mon avis) sur le forum, ça ne me surprend plus vraiment.
Gounou
au poil !
Posts: 9768
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by Gounou »

AtCloseRange wrote:Alors le meilleur film de monstre depuis King Kong pour certains dont je tairais le nom :shock:
Ah, mais c'est moi ça, en fait ! :o
Bah écoute, dans la mesure où j'ai précisé "de gros monstre", j'assume sans problème... mais ton incompréhension ne m'étonne pas plus que la mienne par rapport à un A Vif, au hasard... :mrgreen: je sais, c'est facile de ressortir cela, mais le fait est que je comprends de plus en plus que nous ne sommes vraiment pas réceptifs aux mêmes choses devant un film. Pour moi, The Host est un film d'une densité remarquable, un numéro d'équilibriste très libre et très maîtrisé que peu de cinéastes sont capables de mener aujourd'hui... il est un film drôle, triste, intelligent, trivial, spéctaculaire, intimiste... et tout cela dans une dynamique que j'ai rarement vu aussi soutenue, sans parler du brio subtil de la mise en scène.
Un grand film qui n'a, comme le dit Colqhoun, à peu près rien à voir avec Alien.

En tout cas, on est pour moi à des cimes du Cloverfield qui t'a mis sur le carreau et m'a bien fait bailler... :?
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23623
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by AtCloseRange »

Gounou wrote:il est un film drôle, triste, intelligent, trivial, spectaculaire, intimiste...
En tout cas, on est pour moi à des cimes du Cloverfield qui t'a mis sur le carreau et m'a bien fait bailler... :?
Intelligent??
Mais où ça? C'est bien beau de l'affirmer. J'aimerais des preuves.
Gounou wrote:En tout cas, on est pour moi à des cimes du Cloverfield qui t'a mis sur le carreau et m'a bien fait bailler... :?
Oui mais la différence, c'est que Cloverfield, je le prends pour ce qu'il est, un film spectaculaire et efficace et pas pour un grand film.
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by Colqhoun »

AtCloseRange wrote:Mais où ça? C'est bien beau de l'affirmer. J'aimerais des preuves.
T'as 14 pages d'échanges avant celle-là, tu devrais déjà trouver quelques éléments de réponse.
Oui mais la différence, c'est que Cloverfield, je le prends pour ce qu'il est, un film spectaculaire et efficace
Ben justement, il ne l'est même pas...
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23623
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by AtCloseRange »

Colqhoun wrote:
AtCloseRange wrote:Mais où ça? C'est bien beau de l'affirmer. J'aimerais des preuves.
T'as 14 pages d'échanges avant celle-là, tu devrais déjà trouver quelques éléments de réponse.
J'ai déjà tout lu et je suis bien avancé, tiens.
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12350
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by Jack Griffin »

AtCloseRange wrote:
Colqhoun wrote:T'as 14 pages d'échanges avant celle-là, tu devrais déjà trouver quelques éléments de réponse.
J'ai déjà tout lu et je suis bien avancé, tiens.
'Spèce de condescendant va
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23623
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Post by AtCloseRange »

Jack Griffin wrote:
AtCloseRange wrote:J'ai déjà tout lu et je suis bien avancé, tiens.
'Spèce de condescendant va
Bah non, j'ai effectivement tout lu et les seuls arguments que je comprenne viennent des opposants au film.

EDIT: et j'ai même un peu honte de le dire mais je me reconnais assez dans ce qui est dit dans les critiques négatives des spectateurs d'Allociné :oops: