Shôhei Imamura (1926-2006)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22828
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Commissaire Juve »

Merci de vos réponses.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22828
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Commissaire Juve »

Commissaire Juve wrote:... j'ai été surpris par certains aspects comportementaux. Pas ou peu de contacts corporels (signes d'affection en particulier), pas de "bonjour", pas de "merci".
Revu en partie hier soir. J'ai tout de même entendu deux "merci" et un "bonjour". :mrgreen: Au temps pour moi.

Bon sinon, l'assistance sociale s'appelle Kanako. Après recherche, il s'agit de Kazuko Yoshiyuki. Mais je ne sais pas si je l'ai vue dans un autre film.
Last edited by Commissaire Juve on 14 Dec 16, 12:50, edited 1 time in total.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
k-chan
squatteur
Posts: 14151
Joined: 16 Apr 05, 05:22
Location: on the road again.

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by k-chan »

Commissaire Juve wrote:Merci de vos réponses.
Au fait, je confirme que dans le livre de Max Tessier, c'est également traduit Grand Frère. Faut croire que Elephant films s'est planté.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22828
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Commissaire Juve »

k-chan wrote:
Commissaire Juve wrote:Merci de vos réponses.
Au fait, je confirme que dans le livre de Max Tessier, c'est également traduit Grand Frère. Faut croire que Elephant films s'est planté.
Et la IMDb aussi, du coup (ou alors "Mon deuxième frère" est un titre alternatif).
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89607
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Jeremy Fox »

Premier des 4 Imamura sorti en fin d'année dernière chez Elephant Films : Désirs volés par Christophe Buchet.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89607
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Jeremy Fox »

On poursuit les sorties Elephant Films avec Désir meurtrier par Florian Bezaud, sorti uniquement en DVD.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89607
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Jeremy Fox »

On poursuit la nouvelle salve Imamura de chez Elephant avec Mon deuxième frère, chroniqué par Christophe Buchet.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89607
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Jeremy Fox »

Mary-X Distribution se lance dans la réédition en salles d'une série de classiques signés du grand Shôhei Imamura. Sont ainsi annoncés prochainement Le Pornographe, Cochons et cuirassés, Désir meurtrier ou encore Profond désir des dieux. Un cycle qui débute ce mercredi avec la sortie de La Femme insecte, radiographie du Japon à travers l'histoire suivie sur quarante ans d'une paysanne devenue prostituée.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89607
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Jeremy Fox »

Ballard73
Assistant(e) machine à café
Posts: 103
Joined: 9 Aug 19, 08:41

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Ballard73 »

L'anguille (1997)
Le film raconte l'histoire de Yamashita qui souffre d'une sorte de mutisme, au sens où il refuse toute relation humaine, après avoir tuée la femme qu'il aimait suite à la découverte de cette dernière en plein adultère, alors qu'il rentrait de la pêche. Seule une anguille, apprivoisée en prison, le retient à la vie.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Après avoir purgé sa peine de prison, il reprendra goût aux relations humaines au contact d'un petit groupe de marginaux habitants le quartier, et surtout au contact de Keiko, une jeune femme dont il sauvera la vie et avec laquelle il finira par élever un enfant.
Imamura réussit à aborder tout le long du film la rédemption, la reconstruction de l'individu suite aux épreuves qu'il a subi, ou au fautes qu'il a commises, sans jamais être prétentieux ou lourd dans sa manière de filmer. On sent un goût sincère du réalisateur pour les marginaux, gens vivant de peu de choses mais dont la sincérité et la générosité sont grandes, à l'inverse de ces financiers (Dojima) dont les manières rappellent dans le film celles de la mafia. Imamura a l'art de faire un cinéma populaire, en ce qu'il arrive à montrer à la fois la vie quotidienne dans la société japonnaise avec souvent beaucoup d'humour et des dialogues simples, des personnages chaleureux, tout en imprimant au film un rythme enlevé (scénario simple mais bien ficelé). On ressent là les compétences d'un metteur en scène de théâtre (qu'il a longtemps été) plus, à mon sens, que celles d'un réalisateur technique.
Un très beau film facile d'accès pour s'initier à la filmo d'Imamura : 7/10
"I know you gentlemen have been through a lot, but when you find the time, I'd rather not spend the rest of this winter TIED TO THIS FUCKING COUCH!"
Mama Grande!
Machino
Posts: 1380
Joined: 1 Jun 07, 18:33
Location: Tokyo

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Mama Grande! »

La vengeance est en moi

Un choc en veux-tu en voilà!
Le film est d'une telle puissance que même en ne comprenant que le tiers des dialogues (pas de sous-titres et patois régionaux très marqués), j'ai été happé du début à la fin sans me perdre. Imamura réalise une oeuvre que je vois comme une version japonaise de La Bête humaine (le roman, pas vu le film). Je ne sais pas s'il l'a lu ou pas, mais l'obsession qui motive Imamura à filmer est la même que celle qui a poussé Zola à écrire: quelle bête sauvage se cache dans l'humain lorsque la civilisation ne l'a pas dressé? Iwao est un homme qui ne s'est pas laissé dresser -on suppose à cause de la médiocrité de son père- et qui est devenu un prédateur ne pouvant vivre qu'à l'affut d'une nouvelle proie. Tout en comprenant instinctivement les codes de la société humaine, il n'en épouse pas les règles mais les utilise comme masque. La sauvagerie est omniprésente, que ce soit lors des meurtres ou des accouplements, filmés de la même manière. On notera d'ailleurs la sublime scène du onsen, à la fois tendre et suintant l'animalité :shock: :oops: Bref, je ne connaissais que très peu Imamura. Je n'avais vu que l'Anguille et De l'eau tiède sous un pont rouge qui, malgré leurs qualités évidentes, ne m'avaient pas laissé une forte impression. La vengeance est en moi est un bijou de noirceur et de sauvagerie qui dans son énergie ne laisse aucun répit au spectateur. Un chef-d'oeuvre.
User avatar
primus
Doublure lumière
Posts: 603
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by primus »

La ballade de Narayama + Le profond désir des Dieux

Intéressant de les voir l'un après l'autre. Sorte de diptyque autour des mêmes thèmes: communautés marginales d'un Japon primitif. Croyances mystiques, sexe, nature, déviances, cruauté.
Un seul bonus par bluray mais intéressants les deux. Coulisses du film pour Narayama, présentation du film pour Profond désir.
Imamura filme l'homme sauvage comme Gauguin pouvait le peindre. Une approche avec amour et absence de morale nécessaire.
Très recommandable.

ImageImage
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89607
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by Jeremy Fox »

La Rabbia ressort en salle cette semaine Pluie noire, retranscription saisissante de l'apocalypse nucléaire par Shôhei Imamura, multi-récompensée au Japon et dans le monde.

La chronique est signée Damie LeNy.
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 18962
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by gnome »

En décembre :
Image

Il y a Zegen (!!!) et Black rain (qui devrait sortir chez nous)
User avatar
zybine
Assistant(e) machine à café
Posts: 253
Joined: 11 May 05, 19:27

Re: Shôhei Imamura (1926-2006)

Post by zybine »

gnome wrote: 18 Sep 20, 19:35 En décembre :
Image

Il y a Zegen (!!!) et Black rain (qui devrait sortir chez nous)
Et Zegen, pas de sortie française ?