Silent Hill (Christophe Gans, 2006)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Swan
Au poil soyeux
Au poil soyeux
Posts: 31866
Joined: 12 Apr 03, 15:00
Location: The Swanage

Silent Hill (Christophe Gans, 2006)

Post by Swan »

Plutôt pas mal... les détracteurs de Gans seront ravis, sa mise en scène se faite plus "discrète" que d'habitude, donc pas de gouttes d'eau tombant en gros plan, pas de ralentis ni de changements de vitesse dans le plan. Les amateurs du jeu seront je pense à la fois ravis de retrouver de nombreux éléments, et déçus d'avoir en fin de compte peu de surprises. Globalement, la première moitié fonctionne bien, la restitution de l'ambiance de la ville fantôme est satisfaisante, et Gans restitue de nombreux éléments purement ludiques - découverte des indices, retours dans un décor déjà visité - en les intégrant assez habilement à sa narration. Puis ce système finit par tourner un peu à vide en attendant l'attaque de la dernière partie et la résolution de l'énigme.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Séquence barkerienne assez casse-gueule du massacre aux barbelés et dont Gans se tire avec les honneurs.
Visuellement cohérent, le film devrait séduire les amateurs d'horreur même s'ils ne sont pas familiers du jeu.
Image
Image
"One Day There'll Be a Place for Us"
2501
Assistant opérateur
Posts: 2220
Joined: 26 Sep 03, 18:48
Location: Ici et ailleurs

Post by 2501 »

Bon... avis à chaud.
Spoiler (cliquez pour afficher)
J'ai été plutôt déçu par ce Silent Hill tant attendu, et contrairement à beaucoup, c'est surtout la dernière partie qui m'a vraiment dérangé (dans le sens où ça m'a cassé tout le film). En effet, pendant les 3/4, c'est-à-dire l'exploration de Silent Hill et toutes ces monstrueuses apparitions, j'étais vraiment dans l'ambiance. Le rendu visuel et sonore est vraiment bon, c'est la grande qualité du film. Et ce malgré le gros défaut de l'intrigue du mari qui casse tout à intervalles réguliers... J'ai bien apprécié cette démarche d'adaptation que j'ai trouvé plutôt intéressante et assez risquée : Rose n'est pas du tout incarnée, on regarde le jeu vidéo, le vrai personnage c'est la ville et ses transformations.

Par contre le coup, "je te récompense avec la cinématique explicative de fin", si elle marche dans un jeu, casse tout le potentiel cinématographique du film et vient lourdement saborder l'entreprise. Le flashback est joli, mais tellement explicatif qu'il en devient vraiment lourd.
Parce que l'on se fout de l'intrigue, il faut bien l'avouer, et ce, dès le début où Gans ne prend même pas la peine de nous faire ressentir quoi que ce soit pour ses personnages.

Puis dans l'église c'est la catastrophe, les clichés jouent contre le film et l'on se retrouve plusieurs fois à se demander pourquoi ? pourquoi tant de facilités et de scènes ridicules ? Du Burn the witch ! répété et répété (si bien qu'on finit par penser aux Monty Pythons... oui, ça casse l'ambiance, pire que le mari...) jusqu'à la traversée de l'église par Rose qui se prend baffe et coup de poing en se relevant toujours tel Rocky dans son dernier round, (j'ai pas fini le jeu, mais quand même il n'y pas ça dans le jeu ?!?). Donc voilà, on nous explique pendant 20 grosses minutes les tenants et les aboutissants de l'histoire, d'un bloc, sans passer par l'image, ce qui a pour résultat d'embrouiller encore plus le spectateur. Spectateur qui légitimement est submergé et saoûlé par toutes ces informations alors que jusque-là l'aridité du récit et l'inventivité de la forme était diablement efficaces. Puis cette scène finale de massacre n'est pas aidée par des SFX ultra voyants d'un numérique qui tue tout effet.

Et ce n'est pas une fin mélancolique (mais illogique non ? comment elle fait pour être dans un monde parallèle en dehors de Silent Hill ?? désolé je suis pas un grand connaisseur du jeu) qui rattrapera ce gâchis. J'étais déjà définitivement sorti du film depuis bien longtemps... Reste une grosse première partie très inspirée visuellement (magnifiques photo et décors, beau travail de cadre), une musique et des effets sonores contribuant grandement à l'ambiance et les apparitions des monstres presque toutes très réussies. Tout cela est largement au-dessus de ce que l'on voit dans le genre, et pourrait justifier d'une belle adapatation d'artisan (et non d'auteur, Gans n'a rien à dire), certes bêtement illustrative, mais vraiment immersive. Malheureusement le film se saborde maladroitement...

Et une question me taraude : c'est quoi ce plan final Jardiland ??! un lien avec le jeu ??
Gâchis est donc le mot qui convient le mieux à cette première vision. Parce que comme dans un semi-ratage comme Seven Swords, il y a des scènes jubilatoires à 10/10, mais aussi de nombreuses autres frôlant le 0...
Image
Swan
Au poil soyeux
Au poil soyeux
Posts: 31866
Joined: 12 Apr 03, 15:00
Location: The Swanage

Post by Swan »

Spoiler (cliquez pour afficher)
Assez d'accord en ce qui concerne les séquences dans l'église, beaucoup trop longues, et il est vrai que la grande prêtresse est peu convaincante, en revanche je n'ai pas été gêné par le numérique, les rares débordement gores ayant même un petit côté Hellraiser.
Image
Image
"One Day There'll Be a Place for Us"
User avatar
John Anderton
Vintage
Posts: 7655
Joined: 15 Apr 03, 14:32
Location: A bord de l'Orca, au large d'Amity

Post by John Anderton »

mannhunter wrote:le film a démarré très moyennement sur Paris... "silent hill" fait beaucoup moins d'entrées que "camping"...
Ce qui n'a rien de surprenant en soi...
Image
User avatar
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7846
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Post by Eusebio Cafarelli »

mannhunter wrote:le film a démarré très moyennement sur Paris... "silent hill" fait beaucoup moins d'entrées que "camping"...
Peut-être que le vrai film d'horreurs n'est pas celui qu'on croit :wink:
Image
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Posts: 7754
Joined: 13 Apr 03, 00:48
Location: Sur le forum DVDCLASSIK

Post by Cosmo Vitelli »

J'ai trouvé ça mauvais dans l'ensemble.

La salle a pouffé à l'unisson devant certaines scènes nanardesques (alors qu'une grande partie de la salle avait l'air d'être composée de fans conquis d'avance). Le film est trop long, fouillis, pataud ...
Quand le personnage se met à décrire ce qu'elle voit ou ce qu'elle fait ce n'est jamais bon signe.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Oh de la cendre ! Je vais y arriver
Gans à l'air de s'amuser comme un fou avec sa grue, les acteurs ont l'air perdu. La scène d'explication, je l'ai trouvée ridicule. Bref je suis content d'avoir eu un billet d'invitation et de ne pas avoir payé ma place. On a l'impression que le réalisateur oublie de raconter quelque chose et qu'il se contente de filmer des plans qui le font tripper. Bref, je ne me suis jamais senti concerné (consterné, oui, parfois) par ce qui se passait sur l'écran, je n'ai jamais eu peur (sinon que le film dure plus longtemps)

Par contre j'ai souri plusieurs fois.
"De toutes les sciences humaines, la pipeaulogie - à ne pas confondre avec la pipe au logis - ou art de faire croire qu'on sait de quoi on parle, est sans conteste celle qui compte le plus de diplômés !" Cosmo (diplômé en pipeaulogie)
tronche de cuir
Ophely, no soucy
Posts: 2541
Joined: 2 Jul 04, 14:32
Location: RIP !!!

Post by tronche de cuir »

J'ai vu et j'ai beaucoup apprécié.


Les films de Gans font l'objet, depuis ses débuts, d'une controverse aussi injuste qu'incompréhensible. Ses films sont loin d'être des chef-d'oeuvres mais ils font preuve, à chaque fois, d'une modestie et d'une ambition de cinéma qui les rend plus que recommandables. Et, celui-ci n'échappe pas à la règle tout en marquant une rupture. C'est le premier film de Gans à ne pas être particulièrement "fun" voire divertissant, il est même, par moments, franchement dépressif. Que les amateurs de son travail soit rassuré. "Silent Hill" est une preuve supplémentaire de son talent et de sa diversité. Gans accouche d'un film imparfait ( mais qui, au fond, peut s'en vanter ?!) mais qui enterre par son ambition bon nombre de films actuels. On a beaucoup critiquer sa direction d'acteur, la maladresse de ses dialogues, c'est parce que le public a perdu l'habitude de voir des films sérieux sans une once d'ironie. "Silent Hill" est de, ce point de vue, un film radical: il n' y a pas d'humour, le film possède une belle dimension opératique, se soucie comme d'une guigne du réalisme et surtout est emprunt d'une mélancolie qui vous hante après-coup. Que Gans se départi de la jubilation qui caractérisait ses précédents films pour laisser place à une espèce de lyrisme, n'arrange rien à l'affaire. Après vision du film, on comprend d'autant mieux certaines réactions hostiles à son encontre. C'est un film remarquablement ambitieux (formellement, c'est une des claques de l'année :shock: ) et parce qu'il tente de renouer avec une certaine forme de jusqu'au boutisme du cinéma d'horreur transalpin et américain qu'il prête le flanc à toutes les attaques possibles. "Silent Hill" n'est pas un film putassier, par conséquent il risque de décevoir le grand public. Il étonne par son intransigeance et ses parti-pris , réconforte les fans d'un cinéma fantastique d'auteur et marque durablement avec sa fin déflationniste poétique. Un ovni.
User avatar
John Anderton
Vintage
Posts: 7655
Joined: 15 Apr 03, 14:32
Location: A bord de l'Orca, au large d'Amity

Post by John Anderton »

tronche de cuir wrote:J'ai vu et j'ai beaucoup apprécié.


Les films de Gans font l'objet, depuis ses débuts, d'une controverse aussi injuste qu'incompréhensible. Ses films sont loin d'être des chef-d'oeuvres mais ils font preuve, à chaque fois, d'une modestie et d'une ambition de cinéma qui les rend plus que recommandables. Et, celui-ci n'échappe pas à la règle tout en marquant une rupture. C'est le premier film de Gans à ne pas être particulièrement jubilatoire, il est même, par moments, franchement dépressif. Que les amateurs de son travail soit rassuré. "Silent Hill" est une preuve supplémentaire de son talent et de sa diversité. Gans accouche d'un film imparfait ( mais qui, au fond, peut s'en vanter ?!) mais qui enterre par son ambition bon nombre de films actuels. On a beaucoup critiquer sa direction d'acteur, la maladresse de ses dialogues, c'est parce que le public a perdu l'habitude de voir des films sérieux sans une once d'ironie. "Silent Hill" est de, ce point de vue, un film radical: il n' y a pas d'humour, le film possède une belle dimension opératique, se soucie comme d'une guigne du réalisme et surtout est emprunt d'une mélancolie qui vous hante après-coup. Que Gans se départi de la jubilation pour laisser place à une espèce de lyrisme n'arrange rien à l'affaire. Après vision du film, on comprend d'autant mieux certaines réactions hostiles à son encontre. C'est un film remarquablement ambitieux (formellement, c'est une des claques de l'année :shock: ) et parce qu'il tente de renouer avec une certaine forme de jusqu'au boutisme du cinéma d'horreur transalpin et américain qu'il prête le flanc à toutes les attaques possibles. "Silent Hill" n'est pas un film putassier, par conséquent il risque de décevoir le grand public. Il étonne par son intransigeance et ses parti-pris , réconforte les fans d'un cinéma fantastique d'auteur et marque durablement avec sa fin déflationniste poétique. Un ovni.
Ton avis est rassurant, et aurait tendance à me conforter dans l'idée que Gans reste fidèle à lui-même avec son nouveau film... et c'est ce qui m'importe avant tout. :)
Image
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

John Anderton wrote: Ton avis est rassurant,
A fond. Surtout venant de sa part. :mrgreen:



:arrow:
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
John Anderton
Vintage
Posts: 7655
Joined: 15 Apr 03, 14:32
Location: A bord de l'Orca, au large d'Amity

Post by John Anderton »

Colqhoun wrote:
John Anderton wrote: Ton avis est rassurant,
A fond. Surtout venant de sa part. :mrgreen:



:arrow:
Sans vouloir foutre ma merde...

Moi, ça m'aurait pas plu... :|






:mrgreen:
Image
tronche de cuir
Ophely, no soucy
Posts: 2541
Joined: 2 Jul 04, 14:32
Location: RIP !!!

Post by tronche de cuir »

Colqhoun wrote:
John Anderton wrote: Ton avis est rassurant,
A fond. Surtout venant de sa part. :mrgreen:
Ce qui est vraiment rassurant par contre, c'est de constater que le film de Gans ne ressemble pas à un téléfilm France 3 Picardie façon "V pour Vendetta". :twisted: :mrgreen: :wink:
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

tronche de cuir wrote:Ce qui est vraiment rassurant par contre, c'est de constater que le film de Gans ne ressemble pas à un téléfilm France 3 Picardie façon "V pour Vendetta". :twisted:
Gna gna gna. Toute manière j'avais dit dans ma critique de Vendetta que la réalisation était passablement quelconque.

Alors bon... hein.... grumpf... :mrgreen:
"Give me all the bacon and eggs you have."
tronche de cuir
Ophely, no soucy
Posts: 2541
Joined: 2 Jul 04, 14:32
Location: RIP !!!

Post by tronche de cuir »

Colqhoun wrote:
tronche de cuir wrote:Ce qui est vraiment rassurant par contre, c'est de constater que le film de Gans ne ressemble pas à un téléfilm France 3 Picardie façon "V pour Vendetta". :twisted:
Gna gna gna. Toute manière j'avais dit dans ma critique de Vendetta que la réalisation était passablement quelconque.

Alors bon... hein.... grumpf... :mrgreen:

J'admet. :wink:
Alcatel
fétichiste du collant
Posts: 4912
Joined: 10 Jan 05, 17:45
Location: Lyon

Post by Alcatel »

Au passage, Gans annonce qu'il va adapter Onimusha. :) Pourvu que son nom abatte sans pitié celui de Uwe Boll dans le domaine de l'adaptation de jeu vidéo !
Image Image
1970-2005: un artiste à la recherche de l'équilibre dans sa Force...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49051
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Bon. Eh bien j'ai trouvé ça plutôt bancal, ccomme film. On navigue pourtant dans une atmosphère très réussie, oppressante à souhait.
Cest donc très joli à regarder...malheureusement, je ne me suis jamais senti impliqué. Je n'ai été "que" spectateur de toute cette affaire, le trouillomètre n'a donc pas énormément évolué pendant ces 2h et quelques (le film est un poil long, je trouve...certaines séquences avec Sean Bean m'ont semblé dispensables). Je ne sais pas, mais je pense que certaines choses fonctionnent dans un jeu video...mais ne peuvent pas fonctionner de la même manière au cinéma. Et il me semble que Gans a adapté ce jeu d'une manière très (trop) linéaire. En gros, il a comme oublié de faire un film...

Par contre, je reconnais que l'atmosphère est vraiment très réussie : les nombreuses scènes dans l'obscurité sont efficaces, surtout celles mettant en scène le (malheureusement trop rare) bonhomme à la tête de pyramide (vraiment fascinant ce personnage, je trouve). Je pense notamment à son attaque devant l'entrée de l'église (d'une violence assez inouïe).
Autres points forts du film : son climax "hellraiserien", que j'ai trouvé bien malsain et gore comme je l'aime (on ne se refait pas) ; et son épilogue, joliment mis en scène et d'une mélancolie très touchante.

Il est également plutôt amusant de noter les différentes influences parsèment le film (et donc le jeu...auquel je n'ai jamais énormément joué, je le précise) : Lovecraft, Clive Barker et Hellraiser, In the Mouth of Madness de Carpenter, Fulci, j'ai même pensé à Shining....mais là où c'est plus dommageable...c'est que j'ai également beaucoup pensé à Sacré Graal ! ("A witch !! She's a witch !!).

Bon dans l'ensemble, j'ai tout de même assez aimé. Et je reconnais que plus j'y repense, plus il me laisse une bonne impression (merci au bel épilogue).

6/10