Quelques conseils de Billy Wilder aux scénaristes

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13942
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Quelques conseils de Billy Wilder aux scénaristes

Post by Zelda Zonk »

1) Le public est inconstant.

2) Prenez-les à la gorge et ne les lâchez pas.

3) Déterminez une ligne d'action claire pour votre protagoniste.

4) Sachez toujours où vous allez.

5) La marque du bon scénariste est de savoir masquer les ressorts de l'intrigue avec subtilité et élégance.

6) Si vous avez un problème avec le troisième acte, c'est que le véritable problème se trouve dans le premier acte.

7) Un conseil donné par Lubitsch : laissez les spectateurs additionner deux plus deux. Ils vous en seront éternellement reconnaissants.

8] Dans un commentaire en voix off, veillez à ne pas décrire ce que le public a sous les yeux. Ajoutez à ce qu'il est en train de voir.

9) L'événement qui a lieu à la fin du deuxième acte détermine la fin du film.

10) Au troisième acte, l'action est le tempo doivent accélérer sans relâche, jusqu'à la dernière péripétie, et alors...

11) ... alors, c'est la fin. Et ne traînez pas en longueur.


[Conversations avec Billy Wilder - Editions Actes Sud]

Il va de soi que le fait de suivre à la lettre ces recommandations ne dispense pas de faire un bide. S'il y avait une solution miracle, ça se saurait. Le génie ne s'apprend pas. :wink:
paul_mtl
je sais de quoi je parle
Posts: 962
Joined: 9 Jul 05, 00:00
Location: avec ta soeur

Re: Quelques conseils de Billy Wilder aux scénaristes

Post by paul_mtl »

mouhais :?
Memento wrote: Le génie ne s'apprend pas. :wink:
Le genie, il se manifeste quand il va contre les régles établis et qu'il réussit.
Les règlements sont faits pour les médiocres et les indécis ; rien de grand ne se fait sans l'imagination.
Napoléon

Est ce le Wilder qui avait adoré Forrest Gump ?


:uhuh:
Comedie italienne - Top 250
C'est pour satisfaire les sens qu'on fait l'amour ; et c'est pour l'essence qu'on fait la guerre - R.Devos
Shackleton, Casanova
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12378
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Quelques conseils de Billy Wilder aux scénaristes

Post by Jack Griffin »

C'est vrai que ce formatage est un peu casse-pied. On pourrait retourner une à une des règles et trouver un exemple qui fonctionne dans un film.
Plus je vois de film plus je me dis que chaque cinéaste à sa propre vérité et qu'elle peut être en totale contradiction avec celle d'un autre....et tant mieux.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18309
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Post by Kevin95 »

Je préfère le conseil de Fuller :

"Si lorsque t'écris un film et la première scène ne te fait pas bander, jète tout !" (à peut près)
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Simone Choule
antépiphoromaniaque
Posts: 4355
Joined: 13 Apr 03, 14:39
Location: Chez Trelkovsky...

Post by Simone Choule »

Kevin95 wrote:Je préfère le conseil de Fuller :

"Si lorsque t'écris un film et la première scène ne te fait pas bander, jète tout !" (à peut près)
Génial.
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 23911
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Post by ed »

Je me souviens également d'un grand conseil (donné par Laurent Fignon) : il faut partir à fond, accélérer tout le long, et finir en trombe
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
Vazymollo
Charly Oleg
Posts: 30657
Joined: 13 Apr 03, 12:55
Last.fm
Location: à Sion

Re: Quelques conseils de Billy Wilder aux scénaristes

Post by Vazymollo »

Memento wrote:Quelques conseils de Billy Wilder aux scénaristes
Et les conseils de Francis Veber ?
Sergius Karamzin
Invité
Posts: 5977
Joined: 14 Apr 03, 11:54

Re: Quelques conseils de Billy Wilder aux scénaristes

Post by Sergius Karamzin »

Vazymollo wrote:
Memento wrote:Quelques conseils de Billy Wilder aux scénaristes
Et les conseils de Francis Veber ?
Bois beaucoup d'eau, regarde mes films, prosterne-toi, et change de métier.
Vous voulez maroufler ? Je suis votre homme...
paul_mtl
je sais de quoi je parle
Posts: 962
Joined: 9 Jul 05, 00:00
Location: avec ta soeur

Post by paul_mtl »

Je viens de voir Kiss Me, Stupid de Billy Wilder.

J'avais a l'esprit ces conseils et le film m'est apparu mécanique et froid.
Heureusement que Kim Novak est là pour nous rechauffer un peu. :D

Effectivement il donne l'impression de suivre une recette et ca nous donne un comique populaire.
On rit mais on l'oublie presque aussitôt vu.
D'ailleurs c'etait quoi l'histoire ?
Ah oui un homme tres jaloux qui ecrit des chansons et qui veut s'enrichir avec mais sans donner la vertu de sa femme a un producteur.

Allez rouler jeunesse.
Comedie italienne - Top 250
C'est pour satisfaire les sens qu'on fait l'amour ; et c'est pour l'essence qu'on fait la guerre - R.Devos
Shackleton, Casanova
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9466
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Post by Lord Henry »

Kevin95 wrote:Je préfère le conseil de Fuller :

"Si lorsque t'écris un film et la première scène ne te fait pas bander, jète tout !" (à peut près)
Je présume que ce conseil s'adressait en priorité aux scénaristes de sexe masculin.
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18309
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Post by Kevin95 »

Lord Henry wrote:
Kevin95 wrote:Je préfère le conseil de Fuller :

"Si lorsque t'écris un film et la première scène ne te fait pas bander, jète tout !" (à peut près)
Je présume que ce conseil s'adressait en priorité aux scénaristes de sexe masculin.
Il le disait à Jim Jarmusch ! :wink:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
bruce randylan
Mogul
Posts: 11592
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Post by bruce randylan »

Lord Henry wrote:
Kevin95 wrote:Je préfère le conseil de Fuller :

"Si lorsque t'écris un film et la première scène ne te fait pas bander, jète tout !" (à peut près)
Je présume que ce conseil s'adressait en priorité aux scénaristes de sexe masculin.
Bah. quand mon petit frère ( 16 ans ) a lu un article dans FMH ( ou maxim, je sais plus ) évoquant la bandaison féminine, il était tellement surpris qu'il nous a gratifié de cette mémorable question à ma soeur ( 21 ans ).
"dis tu savais que les filles bandent ?"
:lol: :lol:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 23911
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Post by ed »

Il y a aussi la bandaison de crémaillère
:|
:arrow:
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
bruce randylan
Mogul
Posts: 11592
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Post by bruce randylan »

d'où les effets World Apart' sur les adolescentes ( normal pour un boys Bande )
:arrow: aussi
( vive Brassens )
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 12091
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Post by MJ »

paul_mtl wrote:Effectivement il donne l'impression de suivre une recette et ca nous donne un comique populaire.
On rit mais on l'oublie presque aussitôt vu.
Rappelle moi paul_mtl... tu aimes quelles comédies déjà?
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum