Quand les grands cinéastes s'insultent...

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Arion
Assistant(e) machine à café
Posts: 212
Joined: 16 Nov 13, 12:12
Location: Monument Valley, AZ

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by Arion »

Père Jules wrote:C'était pourtant pas le même De Palma qui avait incendié un interlocuteur qui évoquait en des termes pas très sympas Cimino en lui répondant grosso modo "Le type qui a réalisé Voyage au bout de l'enfer ne peut pas être mauvais" ? :|
Citation de Michael Stevenson (ancien assistant de Cimino) dans le bouquin de JB Thoret :
J'ai travaillé sur Mission: Impossible avec Brian De Palma. Nous revenions de Rome, d'un plateau à la James Bond, et nous allions tourner cette grande scène dans le train avec Tom Cruise, Ving Rhames et Vanessa Redgrave. Pendant une pause, Brian s'assoit sur une chaise et parle de cinéma en général avec son équipe. Soudain, le nom de Michael Cimino arrive. Ils savaient que j'avais travaillé avec lui et m'ont intégré à la conversation. Les gens de l'équipe se demandaient pourquoi Michael Cimino ne faisait plus de film. L'un d'entre eux dit alors: "Mais est-il vraiment un si bon réalisateur?" De Palma l'a fusillé du regard et lui a répondu, droit dans les yeux, avec un calme glaçant: "Celui qui a réalisé The Deer Hunter est un immense cinéaste." Ce fut la fin de la conversation.
Inutile de dire que je me suis un peu étranglé en lisant l'interview dans le SOFILM de ce mois-ci... Il a la mémoire courte, le père De Palma.
Interviewer : "What Brought you to Hollywood?"
John Ford : "A train".
Clap! Mag - Le Magazine Ciné 2.0
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16737
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by Père Jules »

Voilà. Il me semblait bien aussi.
Merci pour la piqure de rappel ;)
mannhunter
Laspalès
Posts: 16367
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by mannhunter »

Arion wrote:Inutile de dire que je me suis un peu étranglé en lisant l'interview dans le SOFILM de ce mois-ci... Il a la mémoire courte, le père De Palma.
Il a peut être changé d'avis sur le film depuis, et il reproche surtout aux films d'être bien trop longs.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by Major Tom »

Arion wrote:
Père Jules wrote:C'était pourtant pas le même De Palma qui avait incendié un interlocuteur qui évoquait en des termes pas très sympas Cimino en lui répondant grosso modo "Le type qui a réalisé Voyage au bout de l'enfer ne peut pas être mauvais" ? :|
Citation de Michael Stevenson (ancien assistant de Cimino) dans le bouquin de JB Thoret :
J'ai travaillé sur Mission: Impossible avec Brian De Palma. Nous revenions de Rome, d'un plateau à la James Bond, et nous allions tourner cette grande scène dans le train avec Tom Cruise, Ving Rhames et Vanessa Redgrave. Pendant une pause, Brian s'assoit sur une chaise et parle de cinéma en général avec son équipe. Soudain, le nom de Michael Cimino arrive. Ils savaient que j'avais travaillé avec lui et m'ont intégré à la conversation. Les gens de l'équipe se demandaient pourquoi Michael Cimino ne faisait plus de film. L'un d'entre eux dit alors: "Mais est-il vraiment un si bon réalisateur?" De Palma l'a fusillé du regard et lui a répondu, droit dans les yeux, avec un calme glaçant: "Celui qui a réalisé The Deer Hunter est un immense cinéaste." Ce fut la fin de la conversation.
Inutile de dire que je me suis un peu étranglé en lisant l'interview dans le SOFILM de ce mois-ci... Il a la mémoire courte, le père De Palma.
Yep. Je l'avais citée à l'époque (il y a deux ans déjà :o) : http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... 9#p2131249

Quand j'ai interviewé De Palma à l'époque du Dahlia noir, il était encore question que James Horner fasse la musique et ça énervait les cinéphiles. Il me disait ne pas comprendre les agacements. "C'est tout de même le compositeur de la bande originale de Born on the 4th of July..." :shock: J'ai eu un choc et j'ai préféré laisser passer, me disant que "si De Palma te dit que c'est James Horner, alors c'est James Horner!" Mais j'ai vérifié et c'est bien John Williams. :) Il dit beaucoup de conneries mais alors je ne sais pas: soit il se trompe et il a effectivement la mémoire courte (et il a failli prendre James Horner grâce à sa for-mi-da-ble musique de Born on the 4th of July), ou bien est-ce qu'il ne le ferait pas un peu exprès?
Last edited by Major Tom on 5 Dec 13, 23:18, edited 1 time in total.
Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...
mannhunter
Laspalès
Posts: 16367
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by mannhunter »

Je ne pense pas qu'il le fait exprès et puis il ne peut pas se souvenir de tout non plus, il doit voir tellement de films et puis rien n'est gravé dans le marbre il peut changer ses opinions au fil du temps...tiens par exemple l'an dernier à Toronto il se souvenait vaguement de "l'oiseau au plumage de cristal" mais pas de "Ténèbres" :mrgreen: :

http://collider.com/brian-de-palma-pass ... ne-rising/

Cela dit je suis d'accord avec lui sur le mariage dans le Cimino j'avais trouvé ça looong à l'époque. :)
Arion
Assistant(e) machine à café
Posts: 212
Joined: 16 Nov 13, 12:12
Location: Monument Valley, AZ

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by Arion »

mannhunter wrote:
Arion wrote:Inutile de dire que je me suis un peu étranglé en lisant l'interview dans le SOFILM de ce mois-ci... Il a la mémoire courte, le père De Palma.
Il a peut être changé d'avis sur le film depuis, et il reproche surtout aux films d'être bien trop longs.
Oui, enfin, passer de "celui qui a réalisé Voyage au bout de l'enfer est un immense cinéaste" à "Cimino a perdu la route sur Voyage au bout de l'enfer", alors qu'il s'agit sans doute de son seul véritable chef d'oeuvre indiscutable pour ainsi dire (à titre personnel, j'ajouterai L'année du Dragon, mais je suis sans doute un cas isolé)... De Palma fait le même constat pour Heaven's Gate (Ce qui là par contre, vu le caractère clivant de ce film, me surprend moins), du coup je ne vois pas quels seraient les autres long-métrages de Cimino qui trouveraient grâce à ses yeux. Suffisamment pour considérer Cimino comme un "immense cinéaste", en tous cas... :wink:
Interviewer : "What Brought you to Hollywood?"
John Ford : "A train".
Clap! Mag - Le Magazine Ciné 2.0
Gounou
au poil !
Posts: 9768
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by Gounou »

Avec tout le respect et l'admiration que j'ai pour sa carrière passée, quand on voit ce qui l'anime aujourd'hui en tant que cinéaste, on s'en cague un peu qu'il ait changé d'avis. C'est son droit le plus élémentaire et ça ne fera pas trembler les murs du temple.
Image
Arion
Assistant(e) machine à café
Posts: 212
Joined: 16 Nov 13, 12:12
Location: Monument Valley, AZ

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by Arion »

C'est sûr que, en ce qui me concerne, de Palma s'est perdu depuis un moment... :p
Interviewer : "What Brought you to Hollywood?"
John Ford : "A train".
Clap! Mag - Le Magazine Ciné 2.0
mannhunter
Laspalès
Posts: 16367
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by mannhunter »

Tom "Cloud Atlas" Tykwer à propos de John Carpenter ( entretien dans Assault numéro 14, Mars 1999) :

"Les derniers films de John Carpenter sont totalement inintéressants.
LOS ANGELES 2013 est un film amusant, mais sans plus. Mais supérieur aux AVENTURES D'UN HOMME INVISIBLE. Ce n'est pas que ce dernier soit vraiment mauvais, mais c'est un film si impersonnel. Du bon boulot, mais fait de manière complètement industrielle. Le film aurait pu être réalisé exactement de la même façon par au moins cinquante autres réalisateurs.
(...) HALLOWEEN, lui, est resté tellement angoissant. Voilà un véritable chef d'oeuvre! Le cadrage, la musique, tout est si bien orchestré...comme une gigantesque peinture dont tous les élements sonnent parfaitement juste et dans laquelle vous pouvez littéralement vous perdre.
LOS ANGELES 2013, c'est du fun, mais ça n'a pas la moindre trace d'un classique comme peut l'être HALLOWEEN.
LOS ANGELES 2013 est une grande farce nostalgique où Carpenter nous dit:
"Rappelez-vous, j'ai réalisé quelques classiques!"
Je vous assure que dans cinq ans personne ne se souviendra de ce film à part vous. Vous êtes le seul journaliste que j'aie jamais rencontré qui me dit aimer ce film...mais je l'aime bien finalement, c'est simplement un de ces films qui s'oublient vite."
User avatar
r-miller
Doublure lumière
Posts: 414
Joined: 21 Apr 13, 12:52

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by r-miller »

C'est pas une insulte ça. C'est un simple constat et il a plutôt raison.
Loneliness has followed me my whole life. Everywhere. In bars, in cars, sidewalks, stores, everywhere. There's no escape. I'm God's lonely man.
Federico
Producteur
Posts: 9462
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by Federico »

"Fils à papa ?... Louis Malle... Eric Rohmer, que je ne peux pas blairer !!!"

Eructation de Marcel Ophüls jeudi dernier dans l'émission Jour de Fred sur France Inter. :roll: :cry:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by julien »

Un peu compliqué leur site à inter. J'arrive même pas à trouver le lien pour pouvoir écouter. A part ça, l'entretien est intéressant ?
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
Federico
Producteur
Posts: 9462
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by Federico »

julien wrote:Un peu compliqué leur site à inter. J'arrive même pas à trouver le lien pour pouvoir écouter. A part ça, l'entretien est intéressant ?
Oui, ils ont oublié l'option d'écoute directe pour ce numéro mais le podcast fonctionne. J'ai écouté l'émission un moment avant de décrocher car la voix d'Ophuls est vraiment très pénible... :? Intéressant ? Oui, si on ne l'a jamais entendu, sinon, c'est toujours un peu la même chose (qu'il répéta quelques jours plus tard chez Ciment sur France Culture) mais bon...
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
mannhunter
Laspalès
Posts: 16367
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by mannhunter »

Dans le Hollywood Reporter d'aujourd'hui William Friedkin tape sur les suites de "L' exorciste":

"You see, I made that film as a believer. The reason that all the sequels to The Exorcist are rotten chunks of excrement--
(laughter) -are because they are made by non-believers. And what they all attempt to do is to defrock the story and to send the thing up. The Exorcist 2 is to me a kind of sin, that picture. It’s just horrible and a mistake and the guy who directed it was trying to debunk the original story. "
mannhunter
Laspalès
Posts: 16367
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Quand les grands cinéastes s'insultent...

Post by mannhunter »

Billy Wilder:

"Tenez, Jean-Luc Godard, quelqu'un m'a raconté qu'on lui a donné, il y a quatre ou cinq ans, quand il était en Amérique, un script de Bonnie and Clyde. Il a dit qu'il l'aimait et voulait le faire. Ce n'était en fait pas le script détaillé mais un scénario ; on était en septembre. On lui demande : "Serez-vous prêt en mai ?". "Je peux tourner la semaine prochaine". "Mais le script n'est pas prêt !", et il répond : "Qui a besoin d'un script ?". Quelle arrogance de penser qu'un homme est capable d'improviser un film ! Voilà des gens qui, si on leur donne un échafaudage et un plafond, pensent qu'ils peuvent faire mieux que Michel-Ange qui a mis trois ans... mais c'est vieux-jeu, petit-bourgeois : ils vous donneront des tas de raisons de cette sorte. Pour moi, la seule raison est qu'ils sont paresseux, parce que c'est amusant d'avoir des acteurs et une caméra alors qu'il est très ennuyeux et fatiguant de préparer le film : Il faut suer sang et eau quand on écrit son scénario devant sa machine à écrire. On peut sans doute construire une maison sans faire de plan, mais je ne voudrais certainement pas y habiter ! Quand je parle de la Nouvelle Vague, je pense qu'elle compte quelques réalisateurs merveilleux. Mais certains ont persisté à faire ce que l'on fait quand, lycéen, on se voit offrir sa première caméra 16mm. Il faut grandir. Proverbe chinois : "Le doute est le commencement de la sagesse". Il n'y a pas de doute chez Jean-Luc Godard. Griffith, Fritz Lang ou Stroheim le font sourire... Il a épaté les bourgeois depuis si longtemps qu'ils ne sont plus du tout épatés. Les seuls qui sont épatés sont les gens qui mettent de l'argent dans ses films. Ils sont épatés et ruinés, c'est sûr."