Sur la route de Madison (Clint Eastwood - 1995)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

prinze
Doublure lumière
Posts: 519
Joined: 2 Jun 04, 17:04

Sur la route de Madison (Clint Eastwood - 1995)

Post by prinze »

Sur la route de Madison

Quatrième vision du film, et toujours un pur chef d'oeuvre, Clint Eastwood maîtrise à la perfection cette histoire d'amour qui me fait toujours autant pleuré. Même en connaissant le film, j'ai toujours l'espoir qu'elle sorte de la voiture...UNE MERVEILLE !!! :D
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

Sur la route de Madison : Je ne l'avais jamais vu, et malgré tout le bien qu'on a pu dire de Eastwood en tant que réalisateur, je n'ai en général pas trop accroché à ses films, sauf à Un Monde Parfait.
Donc je ne regrette pas de découvrir cet opus de 1995, mais je ne crie cependant pas au chef-d'oeuvre à la vue du résultat. C'est très bien écrit, très bien filmé, simple voire épuré, tout cela coule de source, il n'y a pas d'ennui, c'est interprété avec force sans jamais tomber dans le cabotinage, les éclairages sont soignés, on se sent proche des personnages, de leur vie, de leur questionnement. Mais alors qu'est-ce qui ne va pas ? Qu'est-ce qui empêche l'adhésion totale ?

J'ai eu l'impression de voir un film très ordinaire en fin de compte, une sorte de mélo trop parfait, comme si Eastwood maîtrisait son sujet et s'en tenait à cela. Il le fait bien, mais il manque chose pour qu'une étincelle jaillise et me fasse crier au chef-d'oeuvre. Je n'attendais pas des surprises en cascade, de l'humour à la pelle ( et le film n'en est pas dénué pour autant), mais un truc manque, un élément que je suis bien incapable de décrire, mais qui n'arrive pas à passer, qui tient à une sensation. Est-ce que je peux l'expliquer plus que cela ? Je ne sais pas.

C'est bien d'avoir traiter la relation d'un couple de personnes plutôt mures, d'un âge certain pour le photographe, et d'avoir placer aussi l'histoire du point de vue féminin, en suivant ses interrogations tout du long. On sent que Eastwood veut faire passer un message positif, via le tout dernier plan et la voix-off qui l'accompagne, on sent qu'il a de la compassion et qu'il comprend cette femme, mais le discours sur la fidélité est parfois un peu trop appuyé. Et la résolution à mon sens un poil amère.

La mélancolie et le ton qui traversent tout le film, parcouru par des orages, des cieux ombragés de fin d'Eté m'apparaissent aussi un poil trop construits, ne laissant que peu de place à la rêverie au final. Le final est très terre à terre, ça peut être perçu comme une qualité essentielle étant donné l'endroit où ça se déroule, mais en même temps il décrit une communauté, un lieu à l'état d'esprit étriqué sans remettre en cause ce comportement. J'aurais par exemple adoré qu'on en sache plus sur la femme dont évoque l'histoire personnelle via les commérages, et que Robert Conraid tente d'établir un dialogue avec elle.

Je ne recherche pas les défauts pour les défauts, le film en soit en a peu. Il est traversé d'une belle humanité, de sentiments profonds et de la volonté de décrire une aspiration au bonheur, via le portrait de famille de la soeur et du frère.
Mais je m'attendais à un film qui resterait ancré en moi, qui me bouleverserait sur le long terme. J'ai en échange un film que je ne trouve que très bon. Mais que je respecte pour pas mal de choses. Et je suppose qu'il est très bien placé dans vos classements personnels en ce qui concerne le top Eastwood.
7/10
Image

Je vote pour Victoria Romanova
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48217
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Jordan White wrote:Sur la route de Madison
Mais je m'attendais à un film qui resterait ancré en moi, qui me bouleverserait sur le long terme. J'ai en échange un film que je ne trouve que très bon. Mais que je respecte pour pas mal de choses. Et je suppose qu'il est très bien placé dans vos classements personnels en ce qui concerne le top Eastwood.
Dans mon top Eastwood, ce Bridges of Madison County est même tout en haut.
Highway Buckley
Invité
Posts: 1492
Joined: 17 Apr 05, 15:21

Post by Highway Buckley »

Ratatouille wrote:
Jordan White wrote:Sur la route de Madison
Mais je m'attendais à un film qui resterait ancré en moi, qui me bouleverserait sur le long terme. J'ai en échange un film que je ne trouve que très bon. Mais que je respecte pour pas mal de choses. Et je suppose qu'il est très bien placé dans vos classements personnels en ce qui concerne le top Eastwood.
Dans mon top Eastwood, ce Bridges of Madison County est même tout en haut.
L'un des seuls films d'amour que je ne trouve pas cul-cul-la-praline.
Comme beaucoup je suppose, la dernière scène avec le rétroviseur, le clignotant à gauche, les regards, me fait souvent monter une petite larmichette.
Image
This is the best part of the trip...
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12668
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Post by Addis-Abeba »

Ratatouille wrote:
Jordan White wrote:Sur la route de Madison
Mais je m'attendais à un film qui resterait ancré en moi, qui me bouleverserait sur le long terme. J'ai en échange un film que je ne trouve que très bon. Mais que je respecte pour pas mal de choses. Et je suppose qu'il est très bien placé dans vos classements personnels en ce qui concerne le top Eastwood.
Dans mon top Eastwood, ce Bridges of Madison County est même tout en haut.
J'avoue que ce genre de film me laisse une fois de plus totalement froid.
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11800
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Sur la Route de Madison (Clint Eastwood, 1995)

Post by MJ »

C'est un chef-d'oeuvre absolu et selon moi plus grand film du père Clint.

A la différence du best-seller dont il est inspiré, le film ne suit pas les aventures de Robert Kincaid (Clint Eastwood) mais de Francesca rendant le film plus fort et moins éparse.
Traitant de sujets qui virent normalement facilement dans le lourdingue (machisme inconscient, critique du cadre matrimonial obligé par la culture, la frustration de ne pas avoir fait ce que l'on voulait de ne pas avoir été ce que l'on rêvait être) le film s'avère être une oeuvre mélancolique et émouvante qui joue sur la simplicité et non sur de grossiers artifices habituels. Plutôt que de rajouter des violons dans l'orchestre et de d'envoyer des pétales de roses au ralenti face à la caméra, ce bon vieux Clint préfère travailler sur de petites choses pourtant si importantes: 2 corps qui se frôlent, une larme qui coule sur les joues de Meryl Streep, un regard qui en dit plus que cent phrases (à cet égard la scène du repas avant le départ de la famille de Francesca est un véritable bijou). Il y aurait matière à rajouter de l'émouvant, mais non... le film s'en tient à sa trame originelle ni plus ni moins :!:

Sur la Route de Madison n'est pas un film c'est un monument, une oeuvre à priori simple mais pourtant très complexe. Une fable aussi belle que cruelle sur le temps qui passe et les regrets d'une vie (par ailleurs thème récurrent dans beaucoup de mes films favoris).
Probablement le film où Eastwood parle le plus de lui-même, le personnage de Robert Kincaid étant tout bonnement un miroir de ce qu'il est, sans parler du fait qu'il aime à s'auto-citer durant le film.
L'économie de mots est surprenante et efficace, ici un regard ou une caressent en disent plus qu'un long monologues et un simple accord de trois notes fait passer plus d'émotions que tout un orchestre symphohique réuni.
Une magnifique leçon d'humanité, une oeuvre troublante et sincère, simplement parfait.
Je l'ai vu un nombre fou de fois et il me touche toujours autant.
Et vous? Soporiphique? Superbe? Anecdotique? :wink:
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25633
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

Le plus beau film d'Eastwood. L'un des plus grands films américains ces 40 dernières années. Un des plus beaux films du monde.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7834
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Post by Eusebio Cafarelli »

+ 1 :cry: :cry: :cry: :cry:
Image
Tite Bouh
Je kiffe ta race
Posts: 8067
Joined: 16 Jul 03, 12:25
Last.fm

Post by Tite Bouh »

Chaque fois que je le vois j'ai l'impression que la fin va changer mais elle ne change jamais :cry:
Alex Blackwell
Charles Foster Kane
Posts: 22026
Joined: 13 Apr 03, 10:10
Location: into the sky, into the moon

Post by Alex Blackwell »

un bon Eastwood, même si je pense qu'en tant que réalisateur il était à son sommet avec ses westerns des années 70
Image

Night of the hunter forever


Caramba, encore raté.
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

Je ne suis pas fan du film, que je trouve juste bon, déception proportionnelle à l'attente quand je l'ai vu. Je n'ai pas été touché autant que je l'espérais, et je ne l'explique pas. Je lui préfère très largement Million Dollar Baby qui lui m'a ému bien davantage.
Image

Je vote pour Victoria Romanova
bruce randylan
Mogul
Posts: 11566
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Post by bruce randylan »

Je dois être sado-maso pour avoir vu ce film 4 fois tant je sort de la projection léssivé, terrassé, boulversé, ému, en larmes.
Quand se rapproche le dernier quart, je me dis, confiant, "c'est bien tu n'as pas encore pleuré, tu vas tenir jusqu'au bout" et non, forcement la force et l'émotion surviennent toujours me poussant à ne pas regardé l'écran pour ne craquer davantage mais c'est impossible. Comme il m'est impossible de retourner à la vie "normal" avant une bonne heure.
Alors oui, Sur la route de Madison est le film le plus lacrymogène au monde mais pour un fois, c'est un compliment.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
frédéric
1st Degree
Posts: 13217
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Post by frédéric »

Jordan White wrote:Je ne suis pas fan du film, que je trouve juste bon, déception proportionnelle à l'attente quand je l'ai vu. Je n'ai pas été touché autant que je l'espérais, et je ne l'explique pas. Je lui préfère très largement Million Dollar Baby qui lui m'a ému bien davantage.
Eh bien, je suis assez d'accord, c'est un beau film, mais largement surestimé, à mon avis, je trouve que Eastwood est beaucoup plus à l'aise avec MILLION DOLLAR BABY, même si j'ai des problèmes avec la dernière partie.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9466
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Re: Sur la Route de Madison de Clint Eastwood

Post by Lord Henry »

MJ wrote: Soporiphique? Superbe? Anecdotique?
Réponse C, Jean-Pierre.

Et c'est mon dernier mot.
Image
AchaB
Invité
Posts: 4865
Joined: 6 Apr 05, 11:41

Post by AchaB »

LE film classieux d'Eastwood.
Retenue, respect, silences, paix, passion, raison, comprehension, affection... voila tous les mots qui me viennent à l'esprit quand je repense a ce film.

SPOILER ON

Le derniere scene du film, quand le type rentre chez lui et voit sa femme: "est-ce que je te rends heureuse?".... c'est en general à ce moment là que je craque....

SPOILER OFF

Bref, un film de maître.