A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14415
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by Demi-Lune »

Jeremy Fox wrote:Tu viens de me donner envie de le revoir : toujours pas vu le DVD alors que Mme Fox le regarde facilement deux fois par an :o
Vas-y ! :wink: C'est du très, très grand McTiernan. Son génie de la mise en scène est éclatant sur ce film, emblématique de son âge d'or. J'ajoute que dans la saga Jack Ryan, Harrison Ford reste l'interprète que je préfère, et son Danger Immédiat est également vraiment pas mal dans le même genre (Jeux de guerre est beaucoup plus classique et conventionnel, j'aime moins).
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by riqueuniee »

Un très bon film. Non seulement c'est un excellent film d'action (même s'il ne multiplie pas les fusillades), mais il est très juste en ce qui concerne l'analyse politique. A noter que le personnage de Connery (le commandant soviétique, donc) n'est pas russe, mais lituanien, ce qui a son importance dans son comportement. Pas mal , puisqu'on n'est pas très loin (en ce qui concerne la date de production du film) de l'éclatement de l'URSS...
Last edited by riqueuniee on 6 Apr 11, 11:01, edited 1 time in total.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90050
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by Jeremy Fox »

Demi-Lune wrote:
Jeremy Fox wrote:Tu viens de me donner envie de le revoir : toujours pas vu le DVD alors que Mme Fox le regarde facilement deux fois par an :o
Vas-y ! :wink: C'est du très, très grand McTiernan.
Ah mais je connais et crie moi aussi au chef-d'oeuvre ; je l'ai même découvert ébloui le jour de sa sortie au cinéma. Mais je ne l'ai pas encore revu en DVD ; un peu d'appréhension peut-être mais qui vient de voler en éclat après vos avis :wink:
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20816
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: A la poursuite d'octobre rouge (1990, John McTiernan)

Post by Major Tom »

C'est que j'appelais un "Film du dimanche soir" (je me souviens qu'il passait régulièrement en première partie de soirée sur TF1) pour lequel j'ai beaucoup de tendresse, comme d'ailleurs avec Piège de Cristal du même réalisateur. C'est le genre de film qu'on regardait pour oublier que le lendemain redémarrait une semaine de cours... Tout le début avec la musique de Pouledouris est resté inscrit dans ma tête. Alec Baldwin y tient son meilleur rôle (et pourtant, Harrison Ford a lui aussi campé ce personnage dans d'autres films de la même saga). Le début est une excellente entrée en matière. McTiernan sait superbement utiliser ses décors et les explorer avec beaucoup de talent aussi dans l'art du découpage... J'ai peu de choses à ajouter sur ce qu'a dit Demi-Lune, mis à part que moi j'aime bien ça:
Demi-Lune wrote:Le seul truc qui me chiffonne et qui m'empêche de crier au chef-d'oeuvre, c'est qu'il est vraiment regrettable qu'un tel film aussi réaliste et documenté ait fait le choix (ironique ?) de faire parler les Soviétiques en anglais, même si la jonction est assez subtile.
Un zoom sur une bouche parlant en russe et passant tout à coup à l'anglais, oui c'est même une jonction que je trouve culottée. McTiernan fait la même chose dans le Treizième guerrier, quand Banderas reste à l'écart d'un groupe dont ils ne parle pas la langue (ils parlent anglais au fur et à mesure, montrant évidemment qu'il comprend peu à peu leur langue, c'est assez ingénieux). Il y en a eu une discussion dans le topic concerné avec les pour et contre... Moi j'aime bien, même si effectivement, cela traduit un peu le manque d'intérêt que porteraient les Américains à un film 50% en Russe...
Last edited by Major Tom on 17 Mar 11, 12:26, edited 1 time in total.
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by riqueuniee »

Il vaut mieux ça que d'avoir des interprètes parlant russe phonétiquement avec un très mauvais accent.
Last edited by riqueuniee on 17 Mar 11, 12:47, edited 1 time in total.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14415
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: A la poursuite d'octobre rouge (1990, John McTiernan)

Post by Demi-Lune »

Major Tom wrote:Tout le début avec la musique de Pouledouris est resté inscrit dans ma tête.
Quelle fantastique ouverture et générique, en effet. Ah, ce travelling arrière qui dévoile l'immensité d'Octobre Rouge sur fond de ça :



J'ai été tenté de soumettre ce morceau pour le jeu des OST, mais c'était trop connoté Armée Rouge, tout le monde aurait trouvé.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22356
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: A la poursuite d'octobre rouge (1990, John McTiernan)

Post by cinephage »

Major Tom wrote:Moi j'aime bien, même si effectivement, cela traduit un peu le manque d'intérêt que porteraient les Américains à un film 50% en Russe...
Il faut tout de même rajouter à ça l'envie, ou non, que peut avoir un réalisateur de tourner un film dans une langue que lui-même ne comprend pas.

La direction d'acteurs devient très difficile, le réalisateur n'ayant pas la capacité d'apprécier la justesse du ton, du jeu, voire même des dialogues (on a tous en tête ces français de cinéma, qui parlent français, mais pas comme de vrais français, on en croise régulièrement dans les films).

Tourner un film dans sa propre langue, ou dans une langue qu'on pratique bien, reste le meilleur moyen de maitriser son film.
Derniers visionnages...
ImageImage
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20816
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: A la poursuite d'octobre rouge (1990, John McTiernan)

Post by Major Tom »

Demi-Lune wrote:
Major Tom wrote:Tout le début avec la musique de Pouledouris est resté inscrit dans ma tête.
Quelle fantastique ouverture et générique, en effet. Ah, ce travelling arrière qui dévoile l'immensité d'Octobre Rouge sur fond de ça :



J'ai été tenté de soumettre ce morceau pour le jeu des OST, mais c'était trop connoté Armée Rouge, tout le monde aurait trouvé.
Il fallait! Personnellement, je l'aurais trouvé à la première note.
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by Jericho »

J'ajoute que dans la saga Jack Ryan, Harrison Ford reste l'interprète que je préfère, et son Danger Immédiat est également vraiment pas mal dans le même genre (Jeux de guerre est beaucoup plus classique et conventionnel, j'aime moins).
Je trouve dommage justement d'avoir changé d'interprète dès le second film. D'ordinaire, j'aime beaucoup Harrison Ford mais je préfère Alec Baldwin dans ce rôle.
En outre, dans la saga Jack Ryan, A la poursuite d'octobre rouge est le seul épisode digne d'intérêt à mon sens. Les trois autres sont très médiocres (pas étonnant vu les cinéastes impliqués).

Je crois d'ailleurs qu'ils préparent un cinquième opus actuellement, je ne sais plus quel acteur ils ont choisi cette fois...
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14415
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by Demi-Lune »

Jericho wrote:En outre, dans la saga Jack Ryan, A la poursuite d'octobre rouge est le seul épisode digne d'intérêt à mon sens. Les trois autres sont très médiocres (pas étonnant vu les cinéastes impliqués).
Pas vu La Somme de toutes les peurs (j'ai le roman mais ne l'ai encore jamais lu), mais pour moi Danger Immédiat a au moins un scénario aussi ambitieux et fouillé qu'Octobre Rouge (Steven Zaillian et John Milius se sont chargés de l'adaptation). Le film est très complexe, très politique, allant chercher du côté de l'interventionnisme en Amérique du Sud durant l'ère Reagan afin de bâtir une histoire crédible d'opération militaire US en loucedé pour faire le ménage parmi les barons de la drogue, sans en référer au Congrès. Là encore, c'est, hélas, tout à fait réaliste. Je trouve franchement le matériau scénaristique là encore très exigeant pour un blockbuster d'action (qui en compte assez peu lui aussi). Et en plus, y a Willem Dafoe et plein d'autres gueules (Harris Yulin, Henry Czerny, Donald Moffat, Miguel Sandoval, Joaquim de Almeida, James Earl Jones...).
Après, c'est clair que Philip Noyce n'est pas McTiernan.
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Posts: 1602
Joined: 18 Jan 07, 11:12

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by Tancrède »

Effectivement un chef d'oeuvre qui bénéficie de ce qui manque à 99% des films d'action hollywodiens contemporains: la science du dosage, dosage des effets notamment.
Y a pas de gras ni de superflu, on ne comble pas les lacunes du scénario avec une surenchère d'explosions ou de punchlines débiles puisqu'il n'y a pas de lacune dans le scénario.
La caméra exceptionnellement fluide de McTiernan est tout entière au service des lieux (du lieu devrais-je dire) et des personnages.
Elle ne fait pas dans la joliesse, elle rend sensible les enjeux dramatiques d'un récit assez complexe qui aurait pu devenir confus dans les mains d'un cinéaste dénué des qualités de clarté et de précision de McTiernan.
A la poursuite d'Octobre rouge est aussi un des derniers gros films de studio s'adressant à des adultes et non à des adolescents ou à des geeks.
L'utopie à 20000 lieues sous les mers, c'est digne de La grande illusion.
Le seul truc qui me chiffonne et qui m'empêche de crier au chef-d'oeuvre, c'est qu'il est vraiment regrettable qu'un tel film aussi réaliste et documenté ait fait le choix (ironique ?) de faire parler les Soviétiques en anglais, même si la jonction est assez subtile.
je trouve au contraire l'astuce pour faire que la langue ne soit pas être une barrière à l'implication du spectateur assez fine. Les marins soviétiques parlent russe comme on parle français ou comme les Américains parlent anglais. Leurs dialogues doivent donc apparaître naturel aux yeux du spectateur.
Quand on voit la nullité des scènes non anglophones dans, disons, Inglourious bastards, on peut légitimement se dire que le choix de McTiernan est le bon.
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by Jericho »

Après, c'est clair que Philip Noyce n'est pas McTiernan.
C'est un gros souci, car non seulement sa mise en scène est plan plan, mais en plus il n'arrive pas à rendre le scénario passionnant sur les deux films.
Danger immédiat est moins basique que Jeux de guerre, mais je l'ai trouvé tout aussi ennuyeux.
Image
Jihl
Doublure lumière
Posts: 584
Joined: 4 Mar 06, 23:06
Location: Louis Restaurant

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by Jihl »

Demi-Lune wrote:
Jericho wrote:En outre, dans la saga Jack Ryan, A la poursuite d'octobre rouge est le seul épisode digne d'intérêt à mon sens. Les trois autres sont très médiocres (pas étonnant vu les cinéastes impliqués).
Pas vu La Somme de toutes les peurs (j'ai le roman mais ne l'ai encore jamais lu), mais pour moi Danger Immédiat a au moins un scénario aussi ambitieux et fouillé qu'Octobre Rouge (Steven Zaillian et John Milius se sont chargés de l'adaptation). Le film est très complexe, très politique, allant chercher du côté de l'interventionnisme en Amérique du Sud durant l'ère Reagan afin de bâtir une histoire crédible d'opération militaire US en loucedé pour faire le ménage parmi les barons de la drogue, sans en référer au Congrès. Là encore, c'est, hélas, tout à fait réaliste. Je trouve franchement le matériau scénaristique là encore très exigeant pour un blockbuster d'action (qui en compte assez peu lui aussi). Et en plus, y a Willem Dafoe et plein d'autres gueules (Harris Yulin, Henry Czerny, Donald Moffat, Miguel Sandoval, Joaquim de Almeida, James Earl Jones...).
Après, c'est clair que Philip Noyce n'est pas McTiernan.
Tout à fait d'accord avec ça. J'ai d'ailleurs revu la saga en entier à Noël (j'ai le coffret z1 depuis assez longtemps) et en résumé pour moi si A la poursuite d'Octobre rouge est au dessus, Danger immédiat et dans une moindre mesure La somme de toutes les peurs sont des films intéressants ; en revanche, je n'aime pas Jeux de guerre.
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7820
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by Eusebio Cafarelli »

J'ai tellement aimé À la poursuite d'octobre Rouge que je ne dis plus "faire le tour d'un rond-point" mais "faire Ivan le fou" :mrgreen:
Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: A la poursuite d'octobre rouge (John McTiernan - 1990)

Post by Federico »

Tancrède wrote:L'utopie à 20000 lieues sous les mers, c'est digne de La grande illusion.
Il y a un peu de ça. Et aussi de Point limite avec la fraternisation/compréhension américano-russe dans un contexte très délicat grâce à un interprète subtil qui ne sait pas traduire que les mots.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz