Top Dario Argento

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Edouard
Accessoiriste
Posts: 1714
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Top Dario Argento

Post by Edouard »

Alambic wrote:
Edouard wrote:Son Dracula 3D est moins pire que La Troisième Mère mais bon... voilà, quoi. Je ne vais pas te dire qu'il faille absolument que tu le vois.
Merci, j'apprécie le geste. :mrgreen:
Je t'en prie. :wink:
Alambic wrote:
Edouard wrote:Perso, je trouve que l'on commence à sentir les limites d'Argento dès Inferno.
Oui, c'est vrai, on sent du relâchement, surtout dans le scénario. Mais l'ensemble garde une certaine aura.
Et puis la séquence aquatique, fallait oser...
Entièrement d'accord. J''ai des doutes sur le mix colorimétrique rose/bleu car j'ai eu le sensation de voir une redite à ce niveau de Suspiria mais en moins réussie car avec des couleurs plus "pâles". Néanmoins mais c'est un parti pris artistique gonflé que je respecte.
Ce film est d'autant plus rageant qu'il commençait superbement bien avec cette séquence aquatique fort réussie.
Image
mannhunter
Laspalès
Posts: 15971
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Top Dario Argento

Post by mannhunter »

Alambic wrote:(BO compil - pré-tarantinesque -
Faut pas pousser Major To...Edoua...euh Alambic! :mrgreen:
Alambic
Assistant(e) machine à café
Posts: 166
Joined: 3 Mar 15, 21:26

Re: Top Dario Argento

Post by Alambic »

Y en a qui avait déjà remarqué la filiation, c'est ça ? 8)
mannhunter
Laspalès
Posts: 15971
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Top Dario Argento

Post by mannhunter »

Oui, notamment Metal Ryder McGregor... :mrgreen:
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5666
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Top Dario Argento

Post by Truffaut Chocolat »

mannhunter wrote:"Du cinéma de psychopathe"...le point de vue du réalisateur Nicolas Boukhrief sur la filmographie d'Argento et son évolution, à partir de 1H30 sur:

C'est intéressant ce qu'il raconte, surtout sur sa fin de carrière et les rapports avec sa fille.
mannhunter
Laspalès
Posts: 15971
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Top Dario Argento

Post by mannhunter »

Oui c'est nuancé et assez pertinent ses réflexions je trouve, j'aime bien son paradoxe avec cette représentation de la violence qu'il juge "idéologiquement" très discutable dans les derniers même s'il lui reconnait en même temps un certain impact..quand même curieux de savoir en quoi "Jenifer" lui a été si insupportable, impardonnable...
User avatar
Frances
Assistant opérateur
Posts: 2656
Joined: 3 Oct 12, 20:24

Re: Top Dario Argento

Post by Frances »

Question aux connaisseurs ! Moi qui ne suis pas très films horrifiques (traumatisée dans mon adolescence par la vision de Massacre à la tronçonneuse :mrgreen: ) j'ai quand même envie de tenter l'expérience Argento, bluffée par la beauté formelle des quelques extraits que j'ai vus. Alors si je devais n'en voir qu'un (qui me donne peut être envie de poursuivre) ce serait lequel selon vous ?
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14448
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Top Dario Argento

Post by Demi-Lune »

Frances wrote:Question aux connaisseurs ! Moi qui ne suis pas très films horrifiques (traumatisée dans mon adolescence par la vision de Massacre à la tronçonneuse :mrgreen: ) j'ai quand même envie de tenter l'expérience Argento, bluffée par la beauté formelle des quelques extraits que j'ai vus. Alors si je devais n'en voir qu'un (qui me donne peut être envie de poursuivre) ce serait lequel selon vous ?
Le problème c'est que ses films les plus chiadés sur le plan formel sont aussi ses plus violents : Les frissons de l'angoisse, Suspiria, Inferno, Opéra... Et là on parle d'une violence bien plus sauvage et graphique que celle, suggestive, ambiante, de Massacre à la tronçonneuse, qui œuvre dans un tout autre registre d'horreur que les films d'Argento.
Essaie plutôt de commencer par le commencement, avec L'oiseau au plumage de cristal. Tu verras si cet univers de giallo te branche. Ensuite tu pourras continuer dans l'ordre et monter dans la graduation du sanglant. :mrgreen:
Et si tu aimes Hitchcock, et si tu parviens à te familiariser avec les obsessions pour le moins tordues du bonhomme, ne pas oublier le mémorable Syndrome de Stendhal.
mannhunter
Laspalès
Posts: 15971
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Top Dario Argento

Post by mannhunter »

Demi-Lune wrote:Le problème c'est que ses films les plus chiadés sur le plan formel sont aussi ses plus violents : Les frissons de l'angoisse, Suspiria, Inferno, Opéra...
c'est ce que j'allais écrire!

Si on doit en rester au strict aspect formel je choisis les mêmes titres que Demi Lune (et j'y ajoute PHENOMENA :oops: ) :wink:
Alambic
Assistant(e) machine à café
Posts: 166
Joined: 3 Mar 15, 21:26

Re: Top Dario Argento

Post by Alambic »

Demi-Lune wrote:Le problème c'est que ses films les plus chiadés sur le plan formel sont aussi ses plus violents : Les frissons de l'angoisse, Suspiria, Inferno, Opéra... Et là on parle d'une violence bien plus sauvage et graphique que celle, suggestive, ambiante, de Massacre à la tronçonneuse, qui œuvre dans un tout autre registre d'horreur que les films d'Argento.
Oui, mais l'impact de cette violence, chez Argento, est très amoindrie par la forme, qui est fascinante. A la limite, un accès de sauvagerie va te faire détourner le regard.
Massacre à la Tronçonneuse, peu sanglant mais constamment malsain, est bien plus traumatisant à mon goût. Tu peux pas regarder ailleurs.

Je conseillerais Suspiria, directement.
Mais effectivement, ça reste du cinéma horrifique. C'est jamais totalement inoffensif, faut savoir où on met les pieds.

Et L'Oiseau est très bon.
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1714
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Top Dario Argento

Post by Edouard »

Frances wrote:Question aux connaisseurs ! Moi qui ne suis pas très films horrifiques (traumatisée dans mon adolescence par la vision de Massacre à la tronçonneuse :mrgreen: ) j'ai quand même envie de tenter l'expérience Argento, bluffée par la beauté formelle des quelques extraits que j'ai vus. Alors si je devais n'en voir qu'un (qui me donne peut être envie de poursuivre) ce serait lequel selon vous ?
Je ne suis pas vraiment films d'horreurs aussi (la preuve: j'ai pris le BR de Massacre à la tronçonneuse pour le découvrir et je ne l'ai toujours pas vu) auxquels je préfère ceux l'épouvante, si tu ne devais en voir qu'un cela serait Suspiria pour moi.
C'est son film le plus abouti, esthétiquement parlant (même si j'avais oublié un passage bien sanglant au début) et qui recèle d'idées lumineuses.
Le plus efficace serait les Frissons de l'Angoisse dont le suspens est ultra-maîtrisé (oui, il m'a bien fait flipper) et qui contient un coup de génie
Spoiler (cliquez pour afficher)
le coupable est visible dès le début, mais son "maquillage" est tel qu'il se fond dans les tableaux du couloir au cas où tu le verrais ce qui te fais douter; il y a ici une mise en abîme du giallo car le spectateur devient, comme dans le film et d'autres giallo, tout comme le héros l'enquêteur principal alors qu'il est un "personnage" lamba, qui a vu la clé de l'énigme sans s'en rendre compte au début et qui dois se souvenir, réinterpréter cet instant
Sinon, d'accord aussi pour L'Oiseau au plumage de cristal que j'ai beaucoup apprécié car moins gore et tous les éléments de la future filmo d'Argento sont déjà présents.
En revanche Inferno et Phénoména sontpas mal mais voilà, sans plus, à mon goût. Sinon, je m'étonne d'ailleurs que ce dernier ne soit interdit qu'aux moins de 12 ans.
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14448
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Top Dario Argento

Post by Demi-Lune »

Alambic wrote:
Demi-Lune wrote:Le problème c'est que ses films les plus chiadés sur le plan formel sont aussi ses plus violents : Les frissons de l'angoisse, Suspiria, Inferno, Opéra... Et là on parle d'une violence bien plus sauvage et graphique que celle, suggestive, ambiante, de Massacre à la tronçonneuse, qui œuvre dans un tout autre registre d'horreur que les films d'Argento.
Oui, mais l'impact de cette violence, chez Argento, est très amoindrie par la forme, qui est fascinante. A la limite, un accès de sauvagerie va te faire détourner le regard.
Personnellement, je ne trouve pas du tout que les qualités formelles de ces films fassent écran à leur violence souvent barbare. Quand un pauvre gus se fait transpercer la gorge par un couteau de cuisine, pisse le sang de partout, et que le bout de l'instrument ressort dans sa bouche, ça reste insoutenable, que ce soit flamboyant dans le cadrage ou non. Quand une pauvre nana se fait trouer de coups de poignards, jusqu'à en voir son cœur, puis se fait défenestrer tout en étant pendue, le montage a beau être parfaitement gaulé, ça n'en demeure pas moins atroce et difficilement regardable. D'ailleurs j'en ai l'estomac noué rien que d'y repenser. Frances, il faut que tu saches où tu mets les pieds. :mrgreen:
Après, c'est évidemment une question de sensibilité face à des images heurtantes, mais même si le giallo est un genre où les mises à mort sont "attendues" par le spectateur en connaissance de cause, il me semble que les films d'Argento en exacerbent la violence justement grâce au travail de réalisation, qui se caractérise souvent dans ces moments-là par des choix visuellement agressifs (que ce soit les couleurs pétaradantes, la durée des plans, leur échelle - les gros plans sur les yeux menacés d'aiguilles dans Opéra retournent le bide - etc). Donc perso je ne dirais pas que l'impact de la violence est amoindrie par la forme, mais au contraire, que la forme rend cette violence encore plus extrême.
mannhunter
Laspalès
Posts: 15971
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Top Dario Argento

Post by mannhunter »

Demi-Lune wrote:Personnellement, je ne trouve pas du tout que les qualités formelles de ces films fassent écran à leur violence souvent barbare. Quand un pauvre gus se fait transpercer la gorge par un couteau de cuisine, pisse le sang de partout, et que le bout de l'instrument ressort dans sa bouche, ça reste insoutenable
ou dans le même film le médaillon qu'il faut aller récupérer dans la gorge? :)
A la limite même si le coté graphique de ces scènes de violence est souvent percutant, ce sont plus les idées malsaines sous-jacentes qui marquent...
Alambic
Assistant(e) machine à café
Posts: 166
Joined: 3 Mar 15, 21:26

Re: Top Dario Argento

Post by Alambic »

Demi-Lune wrote:Quand une pauvre nana se fait trouer de coups de poignards, jusqu'à en voir son cœur, puis se fait défenestrer tout en étant pendue, le montage a beau être parfaitement gaulé, ça n'en demeure pas moins atroce et difficilement regardable.
Je trouve que si, justement. Moins atroce, et plus facilement regardable.
La même scène (17 coups de couteau, plein cadre, la lame qui pénètre dans le coeur battant) n'aurait pu être montré dans Massacre : la censure l'aurait coupé.
Et malgré l'absence de telles effusions sanglantes, Massacre (1974) a été interdit pendant 8 ans en France ; on ne l'a vu que 5 ans après la sortie de Suspiria...
User avatar
Frances
Assistant opérateur
Posts: 2656
Joined: 3 Oct 12, 20:24

Re: Top Dario Argento

Post by Frances »

Demi-Lune wrote:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Alambic wrote: Oui, mais l'impact de cette violence, chez Argento, est très amoindrie par la forme, qui est fascinante. A la limite, un accès de sauvagerie va te faire détourner le regard.
Personnellement, je ne trouve pas du tout que les qualités formelles de ces films fassent écran à leur violence souvent barbare. Quand un pauvre gus se fait transpercer la gorge par un couteau de cuisine, pisse le sang de partout, et que le bout de l'instrument ressort dans sa bouche, ça reste insoutenable, que ce soit flamboyant dans le cadrage ou non. Quand une pauvre nana se fait trouer de coups de poignards, jusqu'à en voir son cœur, puis se fait défenestrer tout en étant pendue, le montage a beau être parfaitement gaulé, ça n'en demeure pas moins atroce et difficilement regardable. D'ailleurs j'en ai l'estomac noué rien que d'y repenser. Frances, il faut que tu saches où tu mets les pieds. :mrgreen:
Après, c'est évidemment une question de sensibilité face à des images heurtantes, mais même si le giallo est un genre où les mises à mort sont "attendues" par le spectateur en connaissance de cause, il me semble que les films d'Argento en exacerbent la violence justement grâce au travail de réalisation, qui se caractérise souvent dans ces moments-là par des choix visuellement agressifs (que ce soit les couleurs pétaradantes, la durée des plans, leur échelle - les gros plans sur les yeux menacés d'aiguilles dans Opéra retournent le bide - etc). Donc perso je ne dirais pas que l'impact de la violence est amoindrie par la forme, mais au contraire, que la forme rend cette violence encore plus extrême.
Ohlala effectivement je ne suis pas sûre d'avoir envie de voir ça. :| Je ne pensais pas que c'était à ce point-là. En fait d'après tes descriptions je ne sais pas si c'est la représentation de la violence qui risque de me déranger ou le côté malsain. D'ailleurs violence n'est peut être pas le terme approprié. La violence ne me gène pas plus que ça quand le contexte, le scénario, la justifie. En revanche ce que je qualifierai peut être à tort d'acharnement dans la démonstration, la surenchère dans l’exhibition, là je risque de ne pas être en mesure de supporter :oops:
Du coup je suis un peu refroidie. J'ai bien fait de demander.

Merci à tous pour vos contributions. Je vais réfléchir à la question :wink: