George A. Romero (1940-2017)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17419
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Re: Georges A.Romero

Post by bronski »

John Anderton wrote:Que valent les nouvelles éditions des 3 premiers films de zombies de Romero qui viennent de sortir ? Il me manque LE JOUR..., à 12,99 Euros, ça peut le faire, mais qu'en est-il de la copie ? Certains l'ont acheté ?
Tu n'as pas le coffret de la trilogie avec la version américaine en plus de celle européenne de Zombie, plus le Jour au bon format et qualité d'image honorable? Perso j'ai le coffret américain d'Anchor Bay, plus le Jour toujours d'Anchor Bay qui est une référence et dont le master est le même que l'édition française de la trilogie. Du moment que n'achètes pas n'importe quelle version de Night et l'horrible premier dvd du Jour :wink:
mannhunter
Laspalès
Posts: 15977
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Georges A.Romero

Post by mannhunter »

Réactions des spectateurs gérardmois à la sortie de la projection de "Survival of the dead",le nouvel opus zombiesque de George Romero:

http://www.filmsactu.com/news-cinema-fe ... 4-8825.htm
mannhunter
Laspalès
Posts: 15977
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Georges A.Romero

Post by mannhunter »

Test du Blu Ray de "Survival of the dead":

http://www.dvdtimes.co.uk/content/id/72 ... -dead.html
mannhunter
Laspalès
Posts: 15977
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Georges A.Romero

Post by mannhunter »

Coffret 5 dvds pas cher sur cdiscount:

http://www.cdiscount.com/dvd/dvd-sf-fan ... 25949.html
mannhunter
Laspalès
Posts: 15977
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Georges A.Romero

Post by mannhunter »

Annoncé au Marché du film cannois,le remake des "Frissons de l'angoisse" de Dario Argento en 3D par George Romero...tournage prévu à l'automne au Canada:

http://www.bloody-disgusting.com/news/20233
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14477
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Georges A.Romero

Post by Demi-Lune »

Encore un remake inutile, avec le gadget 3D qui l'est tout autant... Quelle ironie tout de même. Argento avait manié à sa sauce le chef-d'oeuvre de Romero, Zombie, et c'est maintenant au tour de Romero de cuisiner à sa sauce le chef-d'oeuvre d'Argento (qui avait déjà lui-même livré un remake de Profondo Rosso en la personne de l'impayable Trauma). Bref, que d'originalité de la part des producteurs.
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2703
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re: Georges A.Romero

Post by Outerlimits »

J'ai découvert Romero en 1983 avec la sortie nationale du monumental "Zombie".
Ce film aura sacrément hanté ma mémoire de cinéphile aprés sa vison (quel choc en sortant de la salle !!!), jusqu'à ce que le redécouvre un peu aprés en VHS, édité par René Château dans la célèbre collection "Les classiques de l'horreure et de l'épouvante" (le n°2, aprés "Massacre à la tronçonneuse").
Fait amusant, le film était dispo en vidéo déjà avant sa sortie salles en France, le célèbre distributeur de l'époque (René Château) ayant eu le "chic" de dénicher les films frappés d'une interdiction totale (rappelons que "Zombie", sorti en 1978 et présenté en 79 en France, fut frappé du label X pendant 4 ans)...
Bref !!
Il était à noter que René Château avait édité en VHS la version française et la version originale intégrale (pub mensongère, la VO étant la même que la française), et que la version française disposait d'une image pourrie (floue et bleuté) contrairement à la VOST.
Une question m'a hanté l'esprit : le version (européenne) sortie en salle en 83 n'était-elle pas légèrement plus gore (notemment dans sa dernière partie) que la version vidéo ? Il me semble que si, même si cela n'a jamais été clairement démontré. En effet, en dehors d'une spectaculaire scène finale d'éventration, emputée de quelques secondes et finalement rétablie dans son intégralité des années plus tard (d'abord ds une dif télé puis dans les éditions DVD), il me semblait bien que la dernière partie Européenne comportait des scène violente inédites figurant notemment ds la version director's cut, et qui n'étaient pas présentes dans les éditions VHS déjà existantes sur le marché.

Du fait, j'ai toujours pensé qu'il y avait 5 versions :
la director's cut
la version européenne VHS
le version européenne sortie en salle (en France notemment) et avec ques scènes gores supplémentaires (ds sa dernière partie) que celle VHS
la version américaine de Romero
Une version allemande dont j'ai toujours entendu parlé mais que je n'ai jamais vue...

Quelqu'un pourrait-il m'éclairer ? (quelqu'un qui aurait aussi découvert le film en salles en 83) D'avance merci.

En tous cas, c'est avec ce monumental film que j'ai fait la connaisaance de Romero.

Le second film de lui que j'ai découvert fut "Creepshow", également à sa sortie en salles. J'avais beaucoup aimé à l'époque l'esprit cartoon et les SFX de Savini. Trés déçu en revanche quand je le redécouvrit en VHS.

C'est un peu plus tard que je découvrit "La nuit des morts-vivants", lors d'une redif en salle vers 1984. En fait j'avais tellement entendu parlé de ce film et l'accroche que l'on pouvait aussi voir sur les VHS d'époque ("Dans le fantastique, le cinéma n'était jamais allé aussi loin... Il ne pourra jamais faire mieux") misait la barre tellement haut que je fut radicalement déçu à sa vision... Sans doutes aussi ayant -à tort- gardé en mémoire "Zombie"... Mais ici, rien à voir : un tempo beaucoup plus lent, peu de gore...
En fait, et contrairement à "Creepshow", "Night of the living Dead" est un film que j'ai appris à aimer avec le temps...

J'ai ensuite découvert en VHS sous le titre "Experiment 2000", "La nuit des fous-vivants/the crazies" que je n'avais pas du tout aimé à l'époque, mais que j'ai bcp apprcéi à sa seconde vision avec l'arrivée du DVD "Wild Side"

Bonne impression aussi du "Jour de morts vivants", même si en deça de "Zombie".

Aprés c'aura été "Incident de parcours" (bon film) "La part des ténèbres" (moyen... Interressant mais lent et languissant), le sketch de "2 yeux maléfiques", que j'avais bien aimé...
Et, dernièrement, "Land of the dead", trés quelconque, puis le déconcertant "Diary of the dead", au message incompréhensible...
Je n'ose imaginer "Survival of the dead"...
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Georges A.Romero

Post by Alligator »

Creepshow (George A. Romero, 1982) :

http://alligatographe.blogspot.com/2010 ... pshow.html

Image
_______________

Une affiche qui m'avait marqué quand j'estois gamin, aperçue dans Première, Video 7 ou L'écran fantastique et un film bizarrement que je n'avais jamais vu. Mais cette affiche était si remarquablement imprimée dans ma cervelle que tôt ou tard je devais le voir. Le DVD me tendait la jaquette à la médiathèque. Zou, l'emprunt se fit comme une évidence.

Et je découvre un film plutôt rigolo avec des images connues, comme la tête hargneuse d'Adrienne Barbeau et les grimaces de Stephen King ou de Leslie Nielsen, un film agréable assez peu effrayant. Par bien des aspects, il m'a fait penser au film "La quatrième dimension" : des petits sketchs un peu horrifiques, qui s'amusent avec les éléments du genre.

Hommage plus que parodie, le film reprend des thèmes qui ont construit ce genre, dont Romero a été l'un des pionniers. Les morts-vivants, il en connait un rayon. Quant au péril alien, il reprend les peurs rouges du maccarthysme. De même le monstre libéré d'une caisse qui provient d'une expédition polaire a sans doute également à voir avec "La chose d'un autre monde" d'Howard Hawks. En 1982, les américains sont revenus de leurs trouilles eschatologico-nucléaires. La guerre est en passe d'être gagnée, mais si! L'horreur au cinéma peut d'ores et déjà prendre des airs de grande rigolade, exutoire de nouvelles frustrations, plus proches des affres de l'ultra-consumérisme par exemple.

Effectivement, on ressent le film comme une grande farce, à la mode médiévale, macabre, où tout le monde prend plaisir à mettre en image ces histoires humoristico-morbides. On peut parler également d'hommage à Mario Bava et Dario Argento, l'école italienne, avec ses fumées et couleurs primaires vives. Les contrastes avec les autres scènes sont un peu trop manifestes. Chez les italiens une certaine continuité permettait de rendre acceptable ces lumières irréelles et donc plus effrayantes, alors qu'ici cela apparait peu subtilement. On perd en gravité ce qu'on gagne en grotesque. Certes, cela produit un effet comique, indéniablement. J'imagine que c'est le principal objectif de l'opération et que le côté "effrayant" était secondaire. Les grimaces poussées à leur extrême dans les derniers plans à fin de chaque sketch renforcent ces impressions. De même que l'habillage bédéisé de certaines séquences souligne le côté enfantin du film.

Et puis quel délice que ces effets spéciaux de Tom Savini! Toute une époque!

Bref un bon petit film d'horreur, pour sourire, une sorte de pot-pourri perfidement jouissif et régressif.
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50972
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: Georges A.Romero

Post by Roy Neary »

Le test du Blu-ray Opening de La Nuit des morts-vivants est en ligne. :wink:
Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Georges A.Romero

Post by Federico »

Roy Neary wrote:Le test du Blu-ray Opening de La Nuit des morts-vivants est en ligne. :wink:
Très belle chronique de Jordan White sur ce film-phare (quoique très nocturne).
Juste préciser que sa parodie placée en bonus Night of the living bread se traduirait plus exactement en La nuit des toasts vivants... et que, personnellement, elle m'avait bien fait marrer (mais je reconnais que je suis bon client des grosses farces potaches de ce style).

The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11844
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Re: Georges A.Romero

Post by Julien Léonard »

Bon, ok, j'hésitais mais ce n'est plus le cas : je vais prendre le blu-ray ! :D
Image
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Georges A.Romero

Post by jacques 2 »

Reçu aujourd'hui : qualité de l'image effectivement assez stupéfiante ...
C'est d'autant plus remarquable que ce film a souvent été malmené par les innombrables éditions précédentes (domaine public oblige ...)
Même l'édition Elite est enterrée qualitativement ...

Finalement, les blu rays qui me font le plus plaisir à visionner sont bien ceux qui, comme celui-ci, redonnent vie (si j'ose dire, dans ce cas) à de vénérables classiques connus par coeur ...
C'est alors une vraie redécouverte.
Pour les nouveautés, par contre on s'attend à l'excellence ...

Edition hautement recommandable en tout cas ... :wink:
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4684
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Georges A.Romero

Post by nobody smith »

Image

Jusqu’à présent, mon exploration de la filmo de Romero s’est limitée à ses films de morts-vivants. Personne n’est parfait mais je me soigne. Alors que Martin attend sur mes étagères, je me suis donc aventuré vers incidents de parcours. Un film qui comprend plusieurs avis élogieux sur le topic et c’est bien mérité. Romero signe là une bouleversante histoire, sorte d’homme actualisé à Edgar Allan Poe. Le film relate ainsi la relation qui lie un paraplégique avec son singe apprivoisé. Une base façon mélodrame qui donne du sel à un projet qui aurait pu tomber dans le ridicule avec des mains moins habiles. La première partie décrit ainsi son couple improbable comme des personnages rejetés et perdus. Notre coureur devenu paralysé est entouré de personnages qui n’en ont plus rien à foutre de lui (les convives à sa fête de retour lui tournent le dos, sa copine le quitte) et ne voit plus la suite des évènements que de leur point de vu nombriliste (l’infirmière prend soin de lui uniquement parce que c’est son boulot, sa mère s’incruste pour se donner bonne confiance). Il en va de même pour le singe qui est considéré uniquement comme un cobaye à diverses expérimentations fort douteuses. Leur rencontre donne lieu à un effort de reconstruction assez attendrissant. Et la suite de décrire comment la situation dérape pouyr devenir un questionnement sur l’évolution culminant dans un climax brutal. La mise en scène de Romero est d’ailleurs excellente avec un ton simple mais percutant. C’est d’ailleurs quelque chose que j’admire même dans ses films les moins inspirés : une capacité à rendre efficace ses films avec généralement pas grand-chose à disposition. Reste quand même à mon goût un petit bémol avec l’aspect surnaturel apposé au récit qui un peu à la manière des révoltés de l’an 2000 m’apparaît comme une incursion chargé de justifier tout en diminuant la charge dérangeante certains développement de l’histoire. Petite anicroche (avec la fin guimauve) d’un film qui reste une redoutable série B.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
mannhunter
Laspalès
Posts: 15977
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Georges A.Romero

Post by mannhunter »

Un nouveau film de zombies pour Romero?:

http://bloody-disgusting.com/news/32483 ... creenplay/
mannhunter
Laspalès
Posts: 15977
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Georges A.Romero

Post by mannhunter »

En attendant son prochain film de zombies, Romero tape sur "Walking dead":

http://tv.yahoo.com/blogs/tv-news/georg ... ntentstory