Top John Boorman

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45943
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Top John Boorman

Post by Flol »

Info lâchée par Philippe Rouyer dans la dernière émission de Mauvais genres samedi dernier : John Boorman commencerait début avril le tournage d'une suite de Hope & Glory. :o
Ce qui, personnellement, m'enchante pour 2 raisons : je me demandais bien ce que devenait John Boorman que j'aime beaucoup ; et j'avais adoré Hope & Glory.
Il me tarde de voir ça.
manuma
Accessoiriste
Posts: 1771
Joined: 31 Dec 07, 21:01

Re: Top John Boorman

Post by manuma »

1. Deliverance
2. The General
3. Point blank
4. Country of my skull
5. Hell in Pacific
6. Leo the last
7. Hope and Glory
8. The Emerald forest
9. Exorcist II : The Heretic
10. The Tiger's tail
11. Beyond Rangoon
12. Excalibur
13. Where the heart is
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top John Boorman

Post by Federico »

Difficile pour moi de faire un top car je n'ai plus vu depuis longtemps certains Boorman.
Mais pour avoir revu l'an dernier Delivrance et Le point de non-retour, ce sont clairement de très grands films.
J'avais vu et plutôt aimé La forêt d'émeraude à sa sortie... mais dix ans plus tard, il ne me touchait plus. :?
Zardoz est un magnifique nanar à voir au second degré (et/ou avec indulgence), comme un mix de Barbarella en version mâle (et poilue :lol: ) et des comics du grand Richard Corben.
Leo the last m'avait bien éclaté malgré ses nombreux défauts (Mastroianni pas du tout à sa place, un aspect barré parfois en roue libre comme pas mal de films "pop" de l'époque). Maintenant, si je le revoyais, je ne sais pas ce que j'en penserais...
Excalibur, là, j'y arrive plus. Devenu hermétique à cette imagerie des débuts 80's, pleine de brume et de filtres, jouée avec une grandiloquence pseudo-shakespearienne qui frise le ridicule.
Le Tailleur de Panama est une des plus belles (la plus belle, la seule bonne... :?: ) adaptations de John Le Carré et Geoffrey Rush y est prodigieux.
L'Exorciste 2 : L'Hérétique... Euh... :?
Souvenirs trop vague de Rangoon (même si je crois que Patricia Arquette y était très bien), du General et de Duel dans le Pacifique. Faut aussi que je revois Hope and Glory...
... et absolument que je découvre Tout pour réussir. Et je m'en fous si c'est pas terrible... :fiou:

Image
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Top John Boorman

Post by AtCloseRange »

Et là, je découvre l'existence de ce Tiger's Tail dont je n'avais jamais entendu parler :shock:

J'en profite pour refaire mon top. Il reste toujours un de mes cinéastes préférés.

1. Deliverance
2. Excalibur
3. Point blank
4. Hope and Glory
5. The Emerald forest
6. Leo the last
7. The General
8. Hell in Pacific
9. Exorcist II : The Heretic
10. The Tailor of Panama
11. In my Country
12. Beyond Rangoon
13. Tout pour Réussir
14. Zardoz

Les 4-5 premiers sont des chef d'oeuvre et c'est bon jusqu'au 10.
Par contre, Zardoz, je n'y arrive pas.
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Top John Boorman

Post by AtCloseRange »

Federico wrote:... et absolument que je découvre Tout pour réussir. Et je m'en fous si c'est pas terrible... :fiou:
C'est très très anecdotique. Le film de la rupture en ce qui me concerne même s'il a ponctuellement retrouvé le niveau après.
Image
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Top John Boorman

Post by jacques 2 »

Federico wrote: Zardoz est un magnifique nanar à voir au second degré (et/ou avec indulgence), comme un mix de Barbarella en version mâle (et poilue :lol: ) et des comics du grand Richard Corben.
Pure hérésie ... :shock:

Charlotte Rampling, c'est - hélas, trois fois hélas - tout le contraire d'une femme à la Corben ... :(

Idem pour Sean Connery que comparer à Den, LE héros de Corben, serait plus que très capillotracté, si tu vois ce que je veux dire ... :fiou: :lol:

Ceci dit, j'adore l'adagietto de la 7e symphonie de Beethoven donc j'aime quand même un peu le film ... :)
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top John Boorman

Post by Federico »

jacques 2 wrote:
Federico wrote: Zardoz est un magnifique nanar à voir au second degré (et/ou avec indulgence), comme un mix de Barbarella en version mâle (et poilue :lol: ) et des comics du grand Richard Corben.
Pure hérésie ... :shock:
Charlotte Rampling, c'est - hélas, trois fois hélas - tout le contraire d'une femme à la Corben ... :(
Idem pour Sean Connery que comparer à Den, LE héros de Corben, serait plus que très capillotracté, si tu vois ce que je veux dire ... :fiou: :lol:
Je pensais davantage aux décors et à l'ambiance qu'aux personnages eux-mêmes, hypersexués et très bodybuildés chez Corben (quoi que si on repense aux débuts de Connery, c'est pas si incohérent :wink: ).
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Top John Boorman

Post by jacques 2 »

Federico wrote:
jacques 2 wrote: Pure hérésie ... :shock:
Charlotte Rampling, c'est - hélas, trois fois hélas - tout le contraire d'une femme à la Corben ... :(
Idem pour Sean Connery que comparer à Den, LE héros de Corben, serait plus que très capillotracté, si tu vois ce que je veux dire ... :fiou: :lol:
Je pensais davantage aux décors et à l'ambiance qu'aux personnages eux-mêmes, hypersexués et très bodybuildés chez Corben (quoi que si on repense aux débuts de Connery, c'est pas si incohérent :wink: ).
Je me doutais un peu que tu ne faisais pas référence aux personnages et usais donc de taquinerie à ton égard ...

Mais comme je suis très sensible à ce côté hyper sexué - en ce qui concerne les femmes, je te rassure :fiou: - je ne pouvais laisser passer l'association Corben et la tristounette Charlotte Rampling, au niveau zéro et moins encore au libidomètre en ce qui me concerne ... :|
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90402
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Top John Boorman

Post by Jeremy Fox »

Federico wrote: ... et absolument que je découvre Tout pour réussir. Et je m'en fous si c'est pas terrible... :fiou:
Très bon souvenir
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top John Boorman

Post by Federico »

jacques 2 wrote:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Federico wrote: Je pensais davantage aux décors et à l'ambiance qu'aux personnages eux-mêmes, hypersexués et très bodybuildés chez Corben (quoi que si on repense aux débuts de Connery, c'est pas si incohérent :wink: ).
Je me doutais un peu que tu ne faisais pas référence aux personnages et usais donc de taquinerie à ton égard ...
Mais comme je suis très sensible à ce côté hyper sexué - en ce qui concerne les femmes, je te rassure :fiou: - je ne pouvais laisser passer l'association Corben et la tristounette Charlotte Rampling, au niveau zéro et moins encore au libidomètre en ce qui me concerne ... :|
Évidemment, si tu penches du côté des Noëls mammaires felliniens, la belle Charlotte (si si, un temps, à ses débuts, je l'ai trouvée fort mignonne, très agaçante ensuite) doit te sembler une triste "figure" (au sens anglais) de Carême. :P
Pour revenir à Zardoz, le tableau final me fera toujours hurler de rire :

Image
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Top John Boorman

Post by jacques 2 »

Et pourtant, ce final m'avait beaucoup impressionné à l'époque .... :|

Mais le fameux adagietto que j'évoquais ci-dessus n'y était pas pour peu, c'est sûr ...

PS : tu connais désormais ma scène préférée d'"Amarcord" ... :wink:
manuma
Accessoiriste
Posts: 1771
Joined: 31 Dec 07, 21:01

Re: Top John Boorman

Post by manuma »

AtCloseRange wrote:Et là, je découvre l'existence de ce Tiger's Tail dont je n'avais jamais entendu parler :shock:
The Tiger's tail - référence à l'insolent boom économique irlandais de la fin des années 90 et début des années 2000 - est une curieuse fable sociale dans la veine de Leo the last et Where the heart is, mélangeant drame intimiste, satire noire et thriller. Si l'ensemble est brillamment mis en scène, j'avoue n'avoir pas été totalement convaincu par les ruptures de ton du récit et trouvé le trait satirique un peu chargé.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top John Boorman

Post by Federico »

La master-class de John Boorman au festival Premiers plans d'Angers :

les années 60

les années 70

les années 80-90
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12941
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Top John Boorman

Post by hellrick »

N'ayant pas revu Excalibur depuis longtemps j'ai un peu peur de m'y remettre mais je vais tâcher de le revoir. Et si j'aime Point Blank je préfère Payback...ce qui donnerait donc ça:

les 3 premiers (comme ACR :fiou: )
1. Deliverance
2. Excalibur
3. Point blank

Mauvais: L'exorciste 2

Nul: Zardoz

Pas vu le reste
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
monfilm
Machino
Posts: 1242
Joined: 19 Aug 08, 05:09

Re: Top John Boorman

Post by monfilm »

Je l'ai toujours trouvé attachant ce Zardoz. De la SF certes très datée, singulière, utopique ... comme L'âge de cristal Black moon ou La semence de l'homme, par exemple.
ImageImage
Tout le reste est dérisoire.