Oliver Stone

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
El Dadal
Réalisateur
Posts: 6437
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Oliver Stone

Post by El Dadal »

7swans wrote:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Spoiler (cliquez pour afficher)
C'est là qu'on reconnait les vrais
+ le petit coffret Lenny qui ne fait pas de mal
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Oliver Stone

Post by 7swans »

El Dadal wrote:
Spoiler (cliquez pour afficher)
C'est là qu'on reconnait les vrais
+ le petit coffret Lenny qui ne fait pas de mal
Spoiler (cliquez pour afficher)
Et les 3 petits coffrets Hal Hartley qui vont bien.
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
User avatar
El Dadal
Réalisateur
Posts: 6437
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Oliver Stone

Post by El Dadal »

7swans wrote:
El Dadal wrote:
Spoiler (cliquez pour afficher)
C'est là qu'on reconnait les vrais
+ le petit coffret Lenny qui ne fait pas de mal
Spoiler (cliquez pour afficher)
Et les 3 petits coffrets Hal Hartley qui vont bien.
Spoiler (cliquez pour afficher)
C'était donc ça ! Les coffrets Kickstarter ? Je me contente des blu Artificial Eye de mon côté pour le moment.
Et non, j'entends déjà les complaintes mais ceci n'est pas un HS : Lenny a été une influence évidente pour Stone et Stone a été une influence évidente pour Hartley (une seule des deux propositions est vraie)
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15712
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Oliver Stone

Post by Watkinssien »

jhudson wrote:
Watkinssien wrote: Plus je vois le film, plus j'y vois vraiment le film politique le plus satirique et volontairement léger de Stone. Il ne veut clairement pas jouer dans la cour de Nixon par exemple. C'est une oeuvre douce-amère sur un "imbécile" au pouvoir, sur un être moqué qui a causé des dégâts internationaux dans une période absolument pas reluisante de son pays. La très belle musique de Paul Cantelon accompagne mélancoliquement ce portrait plus attendri et empathique d'un être sur lequel il était facile de tirer.
Vice d' Adam McKay est bien plus satirique avec une forte portée politique , tout ce qui est dans ce film est vérifiable comme il est dit a la fin , c'est brillant de bout en bout !

Cheney était plus important que Bush mais peu de films se sont portés sur lui, c'était justement ce que Cheney voulait faire ses saloperies dans l'ombre et ne pas en subir les conséquences, Bush lui servant de bouclier humain !
Oui, j'ai bien apprécié Vice pour cela justement. Mais disons que sur W., Stone n'a pas voulu faire une oeuvre dossier sur la politique du gouvernement, mais une comédie dramatique sur un homme qui n'a clairement pas l'intelligence nécessaire au milieu des vautours de son gouvernement, sur une marionnette pathétique, dramatiquement candide, son film prenant par petites touches des allures de fable politisée. Ce n'est pas un pamphlet. On peut lui reprocher d'ailleurs.
7swans wrote:
Watkinssien wrote: La très belle musique de Paul Cantelon accompagne mélancoliquement ce portrait plus attendri et empathique d'un être sur lequel il était facile de tirer.
Cool que quelqu'un mentionne Paul Cantelon. Il jouait du piano et violon dans ce qui est devenu un de mes groupes préférés des 90s, The Wild Colonials.
Oui, je ne le connaissais pas avant ce travail sur le film, pour m'apercevoir qu'il avait travaillé sur l'intéressant Le Scaphandre et le Papillon.
Le morceau ci-dessous m'a toujours touché par son apparente simplicité et qui semble "jurer" avec le ton du film, mais au final pas tant que ça.

Image

Mother, I miss you :(
User avatar
jhudson
Directeur photo
Posts: 5254
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Oliver Stone

Post by jhudson »

@Watkinssien

Trop de personnes s'en ont pris a Bush, il faut dire qu'a l'époque on ne connaissait pas les coulisses de son gouvernement .
Vice est une attaque en règle contre les républicains on y montre leur cynisme et leur manque de morale, Donald Rumsfeld ( Steve Carell m'a bien surpris dans le rôle ) en prend pour son grade.


J'ai bien aimé Snowden, on retrouve un Stone plus inspiré, il faut dire que Joseph Gordon-Levitt aide bien !

Il a risqué sa liberté pour avoir oser dire la vérité, pour Obama c'est un traite !

Tout les gouvernements ont la vérité en horreur.
User avatar
Spike
Doublure lumière
Posts: 651
Joined: 2 Jan 07, 13:07
Location: Belgique

Re: Oliver Stone

Post by Spike »

jhudson wrote:Vice d' Adam McKay est bien plus satirique avec une forte portée politique , tout ce qui est dans ce film est vérifiable comme il est dit a la fin , c'est brillant de bout en bout !
Sauf que des personnes ont effectivement été vérifier, montrant ainsi que Vice accuse injustement Cheney à de nombreuses reprises d'être à l'origine de choses néfastes (Fox News, ISIS, ...) et le présente comme un arriviste finissant par devenir l'équivalent de l'Empereur de Star Wars... ce qui est démontré comme étant faux.

Dommage que le film travestisse ainsi les faits*, surtout que le politicien réel avait véritablement beaucoup de choses à se reprocher.

* On ne parle pas seulement des pures conjectures invérifiables à visée comique genre la discussion "shakespearienne" avec son épouse.
User avatar
jhudson
Directeur photo
Posts: 5254
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Oliver Stone

Post by jhudson »

Spike wrote:
jhudson wrote:Vice d' Adam McKay est bien plus satirique avec une forte portée politique , tout ce qui est dans ce film est vérifiable comme il est dit a la fin , c'est brillant de bout en bout !
Sauf que des personnes ont effectivement été vérifier, montrant ainsi que Vice accuse injustement Cheney à de nombreuses reprises d'être à l'origine de choses néfastes (Fox News, ISIS, ...) et le présente comme un arriviste finissant par devenir l'équivalent de l'Empereur de Star Wars... ce qui est démontré comme étant faux.

Dommage que le film travestisse ainsi les faits*, surtout que le politicien réel avait véritablement beaucoup de choses à se reprocher.

* On ne parle pas seulement des pures conjectures invérifiables à visée comique genre la discussion "shakespearienne" avec son épouse.
Je ne savais pas cela, c'est sur qu'un film qui travestisse quelques faits jette le doute sur les autres.

On sent que la personnalité de Trump plane sur le personnage de Cheney , le film est surement né a cause de son administration actuel.

Je connais historyvshollywood.com un très bon site , j'avais fait des recherches sur Bienvenue à Marwen.

Dans le film ils font passer des homophobes comme il en existe tant aux USA pour ....des Nazis, alors que dans le vrai groupe il y avait un ados noir ...

L'inconscient leur avait dit qu'il aimait porter des vêtements féminins, en réponse ils l'ont passé a tabac le laissant presque mort !

L'art et la manière ne pas déplaire a un public conservateur, c'est assez pitoyable vu que c'est le sujet du film .

Cheney se ridiculise en personne dans l'émission sur Showtime avec Sacha Baron Cohen : Who Is America?

C'est surréaliste, car Sacha Baron Cohen pousse le bouchon très très loin, aucun trucage !
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93407
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Oliver Stone

Post by Jeremy Fox »

User avatar
El Dadal
Réalisateur
Posts: 6437
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Oliver Stone

Post by El Dadal »

Surprenant choix de la rédaction ! Mais merci à vous d'avoir remis ce film en lumière.
Et pour ceux qui n'en auraient pas eu assez, je recommande chaudement son docu Untold History of the United States, qui fait figure à mes yeux d'œuvre majeure de son cinéma post 2000, et utilise tous les outils de son arsenal de metteur en scène, mais cette fois sans l'appui de la "fiction" : autant dire que, devant l'amoncellement de faits oubliés, dissimulés, cachés et dont la signification a été corrompue avec le temps, le documentaire en parait encore plus éloigné de la réalité. Cela dit, Nixon, et JFK avant, en procure des sensations similaires : l'entre-deux délicat, sur le fil du rasoir, dans une volonté de purgation nationale (ce que votre chronique dit bien).
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93407
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Oliver Stone

Post by Jeremy Fox »

El Dadal wrote: 28 Jan 21, 11:01 Surprenant choix de la rédaction !
Juste par curiosité et sans aucune animosité, pourquoi trouves tu le choix surprenant ?
User avatar
El Dadal
Réalisateur
Posts: 6437
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Oliver Stone

Post by El Dadal »

Sans doute parce que absolument pas motivé par une quelconque actualité à laquelle le rattacher ? Je sais que vous faites ça régulièrement pour des naphtas, mais le film est bien plus récent donc... (et l'analyse des suppléments dans le test y est particulièrement détaillée).
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93407
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Oliver Stone

Post by Jeremy Fox »

El Dadal wrote: 28 Jan 21, 11:21 Sans doute parce que absolument pas motivé par une quelconque actualité à laquelle le rattacher ? Je sais que vous faites ça régulièrement pour des naphtas, mais le film est bien plus récent donc... (et l'analyse des suppléments dans le test y est particulièrement détaillée).
Merci. L'on se réserve effectivement désormais une ou deux cases par semaine (dont celle du vendredi) pour publier ce genre de chroniques écrites par pur plaisir et effectivement décorrélées de toute actualité. JFK devrait suivre prochainement :wink:
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1462
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: Oliver Stone

Post by shubby »

J'ai revu Platoon après avoir lu le livre de Stone. Toujours aussi bon, malgré ce léger creux après la mort d'Elias - hélas. Il est tout de même à noter que bon nombre de films de guerre reprendront des éléments de Platoon. La ligne rouge, par exemple, n'est à mon sens qu'un écho de Platoon. Outrages de De Palma n'est qu'une excroissance pesante d'un élément du film. Je ne vais pas me faire des copains en disant cela, mais c'est vrai. Beaucoup de fantasmes quant à la guerre du Vietnam viennent directement de Platoon. Un des héros de Watchmen, qui a fait le Vietnam, est un copier-coller du personnage de Barnes - joué par Tom Berenger. J'imagine que j'arrive après la guerre, mais le seul vraiment à concurrencer platoon, c'est la 317e section. Avec pour passerelle la musique composée - conduite ici - par Delerue. Qui composera un thème encore plus déchirant sur Dien Bien Phu.
User avatar
Spike
Doublure lumière
Posts: 651
Joined: 2 Jan 07, 13:07
Location: Belgique

Re: Oliver Stone

Post by Spike »

shubby wrote: 4 Jan 22, 00:33 Beaucoup de fantasmes quant à la guerre du Vietnam viennent directement de Platoon. Un des héros de Watchmen, qui a fait le Vietnam, est un copier-coller du personnage de Barnes - joué par Tom Berenger.
Cela fait longtemps que je n'ai pas revu Platoon, mais je n'affirmerais pas que Le Comédien de Watchmen ne constitue qu'une décalque de celui de Tom Berenger. En effet, les personnages de Watchmen devaient être à l'origine ceux de l'éditeur Charlton Comics, acquis par DC, avant que la décision ne soit prise d'utiliser seulement des pastiches. Le Comédien est donc basé sur le Peacemaker (interprété des années plus tard par John Cena dans The Suicide Squad), avec des emprunts évidents au Nick Fury de la Marvel (la version classique, pas l'Ultimate / Samuel L. Jackson) : le barbouze aux cheveux bruns et tempes blanches qui mâchonne son cigare...

Ce serait comme affirmer que Rorschach n'est un plagiat de Mad Max, simplement parce qu'une scène du comic-book le mettant en vedette est fortement inspirée par le film de George Miller.

Par contre, visuellement parlant, Gray Fox dans l'édition d'origine du jeu vidéo Metal Gear 2 : Solid Snake, là, oui...
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1462
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: Oliver Stone

Post by shubby »

Le côté background fait d'exactions, je sais pas trop, mais ok.
Une petite phrase ds le bouquin m'a fait tilter : l'approche gonzo assumée de Stone sur Salvador - qui débarque bientôt chez Extralucid - pourrait, je crois, avoir été déclinée sur un paquet de ses films.

J'aime bien aussi l'approche que certains font entre platoon et les films d'horreur. On retrouve quelques code, y compris l'humour, léger, au détour d'un Charlie Sheen qui tombe dans les pommes au début après avoir dit que tt allait bien, et, à la fin, avec ce capo qui croit échapper à la guerre et se retrouve à la tête d'un nouveau peloton. Mine de rien, ça aère et équilibre le truc.