Georgia (Arthur Penn - 1981)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
primus
Electro
Posts: 823
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Georgia (Arthur Penn - 1981)

Post by primus »

Spoiler (cliquez pour afficher)
Le père avait déjà pris sa décision. Il voulait une sortie théâtrale et dramatique, comme il y en a d'autres dans le film (Soirée psychédélique).
Je crois qu'on a compris que tu n'aimais pas cette scène. Il y a eu un acharnement aussi dans ce sujet pour dézinguer ce film, je ne vais pas m'acharner pour le défendre. Simplement peut-être admettre que la période, les autres, ne correspondent pas forcément à notre perception du monde en fonction de notre vécu. Rien dans ce film ne me semble outrancier ou incohérent. L'être humain dans sa complexité, son envie de vivre passionnément, bousculé par la petite et grande histoire et les changements qui s'imposent. Pour revenir à cette scène du mariage:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le père avait une relation plus qu'ambigu avec sa fille. La donner à un autre lui était insupportable. Sa décision d'en finir et de l'emmener avec lui était préméditée. Il a trompé tout son monde jusqu'au bout. Que ce soit en 1960 ou en 2019 ça peut arriver. Les faits divers dépassent la fiction régulièrement. Pourquoi chercher la normalité dans un tel contexte?
Se créer des attentes pendant un film ça nous arrive à tous. Dans ton cas tu t'es gâché la découverte avec ça. Au point de parler de scène mal écrite, grotesque. C'est excessif. Tu es passé à côté pour des raisons qui t'échappent encore. Je te souhaite à toi aussi de revoir ton jugement plus tard, hors des attentes et comparaisons.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16757
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Georgia (Arthur Penn - 1981)

Post by Supfiction »

angel with dirty face wrote:Je ne te cache pas que la lecture des deux romans (publiés en France : Karoo et Price) du scénariste m’ont beaucoup aidé à comprendre comment fonctionnait Steve Tesich. Je te recommande vivement de les lire.
Tiens merci, ces deux livres sont tentants. Quitte à choisir, tu conseilles lequel en priorité?
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4615
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Georgia (Arthur Penn - 1981)

Post by angel with dirty face »

Supfiction wrote:Tiens merci, ces deux livres sont tentants. Quitte à choisir, tu conseilles lequel en priorité?
Sans hésitation, Karoo.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16757
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Georgia (Arthur Penn - 1981)

Post by Supfiction »

angel with dirty face wrote:
Supfiction wrote:Tiens merci, ces deux livres sont tentants. Quitte à choisir, tu conseilles lequel en priorité?
Sans hésitation, Karoo.
Ok, merci, je vais regarder ça.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9059
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Georgia (Arthur Penn - 1981)

Post by Alexandre Angel »

Eh bien, mes salauds, vous m’avez fait revoir Georgia que j'avais déjà revu, enthousiaste, il y a pratiquement trois ans et qui vient de me trouver plus enthousiaste encore.
Je pense que c'est le chef d'oeuvre d'Arthur Penn. Georgia réussit , à mon sens, le prodige d'embrasser une de ces configurations où le film se fait l'égal de la meilleure littérature mais là, dans une forme légère, aérienne, échevelée, un format modeste, faussement naïf, presque enfantin, qui voit grand sans jamais donner le sentiment de la prétention.
La scène du mariage est prodigieuse.
Et je suis fan de Jodi Thelen.
User avatar
primus
Electro
Posts: 823
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Georgia (Arthur Penn - 1981)

Post by primus »

Chouette.
Toujours le regret de l'absence de blu pour le voir en grand. Je vais me résoudre à projeter le DVD. Oui cette scène du mariage reste un souvenir toujours aussi percutant.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Les images me reviennent, glaçantes, la bouille horrifiée de Georgia. L'après aussi avec la mère qui se met à crier d'une façon aussi brutale et surprenante, avec tout ce que ça sous-entend de pertes et de compréhension tragique. Et puis le personnage de Wasson, brisé, bouleversant, avec en toile de fond une Amérique qui, elle aussi, sort d'une certaine insouciance.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16757
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Georgia (Arthur Penn - 1981)

Post by Supfiction »

Alexandre Angel wrote: La scène du mariage est prodigieuse.
Et je suis fan de Jodi Thelen.
On est tous d’accord là dessus. :mrgreen:
primus wrote:Chouette.
Toujours le regret de l'absence de blu pour le voir en grand. Je vais me résoudre à projeter le DVD.
Le dvd passe très bien en projection.