Georgia (Arthur Penn - 1981)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5702
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by NotBillyTheKid »

J'aurais aimé l'aimer plus. :?
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 21114
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by Nestor Almendros »

Moi j'y ai aussi vu ce que je considère comme l'une des tares du théâtre américain (que je connais plus que mal, je précise): c'est non seulement parfois très théatral, limite surjoué, mais aussi plein de symboliques lourdes, évidentes. Le film se laisse suivre, il n'y a pas de soucis, je suis arrivé au bout sans trop d'ennui, mais j'y vois trop les artifices scénaristiques pour vraiment rentrer dedans. La jeune héroine libérée qui va suivre son rêve de jeunesse, contrairement aux autres qui vont subir leurs mauvais choix, etc. Tout ça m'a un peu laissé de marbre, même si je reconnais que le sujet est pertinent. C'est le traitement qui me bloque. Et j'avoue que l'assassinat pendant le mariage ne m'a pas convaincu. On part là dans des extrêmes audacieux mais dangereux, niveau crédibilité.
Je ne suis pas spécialement fan de Penn, ce qui explique aussi mon engoument relatif. Mais content, quand même, de l'avoir découvert, et surpris qu'Arte programme comme ça une rareté en prime time.
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by Le prisonnier »

Nestor Almendros wrote:Et j'avoue que l'assassinat pendant le mariage ne m'a pas convaincu. On part là dans des extrêmes audacieux mais dangereux, niveau crédibilité.
Je suis tombé sur cette scène en zappant ce soir là et j'ai halluciné: qu'est-ce que c'est que cette mauvaise sitcom !? :?
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by Watkinssien »

Le prisonnier wrote:
Nestor Almendros wrote:Et j'avoue que l'assassinat pendant le mariage ne m'a pas convaincu. On part là dans des extrêmes audacieux mais dangereux, niveau crédibilité.
Je suis tombé sur cette scène en zappant ce soir là et j'ai halluciné: qu'est-ce que c'est que cette mauvaise sitcom !? :?
:shock:

C'est un cilmax cohérent pourtant, mais comme tu es tombé dessus par hasard, je peux comprendre.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by AtCloseRange »

Très fan d'Arthur Penn dans les années 80 (je le reste d'ailleurs même si c'est de façon plus mesurée), j'ai longtemps fantasmé ce film et il a fallu attendre, si je me souviens bien, une diffusion en VF et recadrée dans les années 90 pour enfin le voir. Quelle déception ce fut alors!
Je ne l'avais pas revu depuis et je lui ai enfin redonné une nouvelle chance cette fois en VO et dans le bon format mais rien n'y fait. Je ne suis pas loin de trouver le film globalement raté.
Le scénario est très fautif et la figure de Georgia n'y est pas pour rien joué avec un exubérance complètement forcée par Jodie Thelen (l'interprétation est d'ailleurs globalement problématique) rendant le personnage très pénible. D'ailleurs, forcé est le mot qui me vient le plus à l'esprit. Ces changements de ton avec ces moments surdramatisés...
Et d'ailleurs quid de "ces 4 amis" (titre original tout de même) dont l'amitié est à peine esquissée, les 2 amis masculins en fin de compte ne servant que de faire valoir à cette triste histoire de va et vient amoureux entre Danilo et Georgia.
Penn tente (enfin c'est plutôt le scénariste Tesich le responsable) de mêler maladroitement la petite et la grande histoire (celle de l'évolution des Etats-Unis dans les années 60) mais ça tourne à vide. Lui qui a été un des cinéastes emblématiques des années 60 et un des plus en phase avec son époque se loupe ici dans les grandes largeurs.
Je préfère donc rester sur le souvenir de Missouri Breaks, son dernier grand film.
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14477
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by Demi-Lune »

AtCloseRange wrote:Très fan d'Arthur Penn dans les années 80 (je le reste d'ailleurs même si c'est de façon plus mesurée), j'ai longtemps fantasmé ce film et il a fallu attendre, si je me souviens bien, une diffusion en VF et recadrée dans les années 90 pour enfin le voir. Quelle déception ce fut alors!
Je ne l'avais pas revu depuis et je lui ai enfin redonné une nouvelle chance cette fois en VO et dans le bon format mais rien n'y fait. Je ne suis pas loin de trouver le film globalement raté.
Le scénario est très fautif et la figure de Georgia n'y est pas pour rien joué avec un exubérance complètement forcée par Jodie Thelen (l'interprétation est d'ailleurs globalement problématique) rendant le personnage très pénible. D'ailleurs, forcé est le mot qui me vient le plus à l'esprit. Ces changements de ton avec ces moments surdramatisés...
Et d'ailleurs quid de "ces 4 amis" (titre original tout de même) dont l'amitié est à peine esquissée, les 2 amis masculins en fin de compte ne servant que de faire valoir à cette triste histoire de va et vient amoureux entre Danilo et Georgia.
Penn tente (enfin c'est plutôt le scénariste Tesich le responsable) de mêler maladroitement la petite et la grande histoire (celle de l'évolution des Etats-Unis dans les années 60) mais ça tourne à vide. Lui qui a été un des cinéastes emblématiques des années 60 et un des plus en phase avec son époque se loupe ici dans les grandes largeurs.
Totalement - et malheureusement - d'accord avec ton commentaire.
Je n'ai pas du tout été convaincu par Georgia. :(
Le postulat est prometteur et d'ailleurs le film fonctionne plutôt pas mal jusqu'au départ de Wasson. Quand il refuse de coucher avec Georgia qu'il idéalise, on est aux portes de quelque chose de très intéressant et douloureux dramatiquement. Mais chaque développement que nous réserve ensuite le scénario s'enfonce pour moi un peu plus dans le ridicule. A partir d'un beau thème doublé d'une étude sociologique, Penn déroule une fresque cheap et mal ficelée où chaque retrouvailles embarrasse par leur répétitivité, leur manque d'ampleur mélodramatique (en un mot comme en cent : je me moque de Danilo et de son amour non consommé, le personnage m'est inintéressant et même antipathique), ou leur énormité sitcomesque (Georgia qui se tape Tom et a un bébé de lui, mais se marie avec le p'tit gros, et puis non, elle préfère partir faire sa hippie, puis se taper le meilleur pote de Danilo, etc etc..... Jenny dans Forrest Gump n'a pas besoin d'autant d'errances pour émouvoir). Penn veut saisir le portrait d'une jeunesse des 60's qui se cherche en amour comme en épanouissement personnel, mais le scénario ne sublime jamais cette quête. Peut-être par excès de zèle ou par manque de confiance, l'écriture surligne constamment le drame et les psychologies, et ramène ainsi le tout à un gros pudding incapable de m'émouvoir ou de me convaincre. Chaque nouveau ressort fissure un peu plus l'édifice, tant tout semble forcé.
Mais il y a aussi le jeu effectivement problématique des comédiens. Craig Wasson, entre deux postiches marrantes (barbichette d'intellectuel coco, barbe d'ouvrier métallurgiste), n'est pas bon. Il n'a pas la carrure de romantique blessé qu'exige le rôle. Le cas Jodie Thelen est plus complexe. L'actrice a un jeu over-the-top et si cette exubérance dessine une personnalité fascinante et attirante au début du film, cela agace rapidement et certains moments sont incroyablement ratés pour un directeur d'acteurs de la trempe de Penn (sa réaction nanardesque lors de la fusillade au mariage - scène WTF en diable - ou lorsque sa copine recule avec la voiture).
Tout le film me semble lourdingue dans son exécution. Tout le discours sur la perte des idéaux, sur le rêve américain des immigrés, la chanson Georgia on my mind de Ray Charles répétée ad nauseam, les ruptures de ton qui font un flop (non mais cette scène de mariage !)... autant de notes d'intention que Penn fait systématiquement passer en force au prix de la sensibilité. Pour qui vient de découvrir Miracle en Alabama, un tel écart fait mal.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Jack, je m'abandonne à ton lynchage :oops: :cry:
Image
Last edited by Demi-Lune on 3 Aug 13, 13:43, edited 1 time in total.
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 23133
Joined: 31 Dec 04, 14:17
Location: Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by Jack Carter »

pas de souci Demi-Lune, pourtant, j'y croyais, vu que le film est de 1981 :mrgreen:
poet77
Assistant opérateur
Posts: 2006
Joined: 12 Aug 11, 13:31

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by poet77 »

Les avis négatifs à propos de Georgia me laissent pantois, estomaqué, incrédule... Je garde de ce film un grand souvenir mais il est vrai que je ne l'ai pas revu depuis au moins 20 ans! Si un éditeur avait la bonne idée de le sortir en DVD afin que je puisse confirmer, voire étayer mes éloges de ce film...A bon entendeur salut!
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15905
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by Père Jules »

Eh bé... Moi qui en attends énormément.
En même, ce n'est que l'avis de Demi-Lune :mrgreen:
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by Watkinssien »

poet77 wrote:Les avis négatifs à propos de Georgia me laissent pantois, estomaqué, incrédule... Je garde de ce film un grand souvenir mais il est vrai que je ne l'ai pas revu depuis au moins 20 ans!
Pour l'avoir revu récemment, je le considère toujours comme un grand film de Penn ! :wink:
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 23133
Joined: 31 Dec 04, 14:17
Location: Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by Jack Carter »

Père Jules wrote:Eh bé... Moi qui en attends énormément.
En même, ce n'est que l'avis de Demi-Lune :mrgreen:
je pense que tu n'aimeras pas non plus..
monfilm
Machino
Posts: 1242
Joined: 19 Aug 08, 05:09

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by monfilm »

Je me marre.

J'adore vos pavés parfois. J'espérais une bonne nouvelle inespérée de sortie BR. Mais non, c'est l'école du rire.
ImageImage
Tout le reste est dérisoire.
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 23133
Joined: 31 Dec 04, 14:17
Location: Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by Jack Carter »

Image
monfilm
Machino
Posts: 1242
Joined: 19 Aug 08, 05:09

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by monfilm »

poet77 wrote:Les avis négatifs à propos de Georgia me laissent pantois, estomaqué, incrédule... Je garde de ce film un grand souvenir mais il est vrai que je ne l'ai pas revu depuis au moins 20 ans! Si un éditeur avait la bonne idée de le sortir en DVD afin que je puisse confirmer, voire étayer mes éloges de ce film...A bon entendeur salut!
Je redis ici qu'il existe un DVD Z1 avec sous-titres français:

http://www.amazon.com/Four-Friends-Crai ... ur+friends
ImageImage
Tout le reste est dérisoire.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Georgia - Four friends (Arthur Penn - 1982)

Post by AtCloseRange »

monfilm wrote:Je me marre.

J'adore vos pavés parfois. J'espérais une bonne nouvelle inespérée de sortie BR. Mais non, c'est l'école du rire.
T'as bien raison. Au second degré, on peut bien se marrer avec ce film.
Image