La Leçon de Piano (Jane Campion - 1993)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25577
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

La Leçon de Piano (Jane Campion - 1993)

Post by Ouf Je Respire »

Aucun topic ne lui est attribué: je m'en charge.

Je ne sais jamais quoi dire sur ce film, persuadé que mes mots ne pourront pas égaler la grâce à l'état pur de ce film.
Quasiment aucun autre film ne me subjugue autant dès le premier plan jusqu'au dernier.

Un des plus beaux films jamais fait.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90437
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Après Sweetie, son premier essai aussi agaçant que passionnant, et Un Ange à ma table, un deuxième opus plus apaisé et étonnamment maîtrisé, Jane Campion, réalisatrice surdouée, mettait presque tout le monde d’accord avec son troisième film, récoltant récompenses sur récompenses toutes amplement méritées. Le cinéma néo-zélandais, avec aussi Lee Tamahori (dont le talent a malheureusement totalement disparu en passant à Hollywood), venait ainsi brillamment se montrer sur les devants de la scène cinématographique internationale. The Piano raconte l’histoire d’une veuve muette et passionnée de musique qui débarque avec sa fillette et son piano sur les côtes sauvages de Nouvelle Zélande, où elle doit y rencontrer un colon avec qui on doit la remarier. Son futur époux, ne voulant pas s’encombrer de l’instrument, décide de le laisser sur la plage. Mais un voisin, vivant au contact des Maoris, décide de le ramener chez lui. Il fait un marché avec la jeune femme afin qu’elle puisse récupérer son instrument de musique ; elle devra payer chaque touche noire en se soumettant à ses fantaisies érotiques sous couvert de lui octroyer des leçons de piano...

Histoire originale et totalement personnelle écrite par la réalisatrice qui réussit la parfaite synthèse de ses deux premiers films : mélange de lyrisme échevelé, de sensualité exacerbée, d’érotisme et de romanesque, le tout filmé avec virtuosité et poésie, somptueusement photographié. On sent une touche "minellienne" dans le style de Jane Campion, cet accord parfait entre exacerbation et retenue, entre folie et élégance. D’ailleurs, Anna Paquin et son personnage ne sont pas très éloignées de celui Tootie, interprété par Margaret O’Brien dans Meet me in St-Louis, cette petite fille très émotive aux idées morbides qui observe vivre les autres membres de sa famille, réceptacle des émotions d’autrui qui viennent la briser mais en même temps la faire ressortir de ces épreuves presque plus mature que les protagonistes adultes. La Leçon de piano, une sorte de Hauts de Hurlevent sauvage et charnel, pervers et profondément romantique, qui finit d’asseoir la réputation de Jane Campion comme étant l’une des cinéastes les plus douées quand il s’agit de décrire la montée du désir, ici entre Harvey Keitel et Holly Hunter tous deux aussi fabuleux l’un que l’autre.

Une œuvre unique, émouvante et troublante qui ne cessera de se rappeler à vous dès que vous réentendrez la magnifique partition composée par le musicien attitré de Peter Greenaway à ses débuts, Michael Nyman qui, n’en déplaise aux puristes, a écrit un véritable chef-d’œuvre au point de le réarranger pour en faire un concerto pour piano pas indigne de certains des plus beaux concertos romantiques. Quant à la cinéaste, elle ne s’est pas reposée sur ses lauriers ; elle a au contraire continué sur sa lancée avec des films plus radicaux, peut-être un peu moins maîtrisés mais tout aussi dignes d’intérêt, que ce soit Portrait de femme, mais surtout Holy Smoke et In The Cut qui sont cependant loin de faire l’unanimité mais qui me sont presque aussi chers.
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12094
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Post by Addis-Abeba »

Jeremy Fox wrote:Magnifique et je continue à dire que la partition de Nyman l'est aussi.
Pareil...
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
User avatar
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26675
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Post by Billy Budd »

A moins bien résisté à le revoyure que je ne l'aurais souhaité, certaines séquences conservent néanmoins leur puissance, la musique de Nyman m'a paru toujours aussi moyenne
Everybody's clever nowadays
Leopold Saroyan
Décorateur
Posts: 3914
Joined: 12 Apr 03, 19:46

Post by Leopold Saroyan »

Vu qu'une fois mais le film m'a boulversé. Une histoire d'amour comme je les affectionne, sublimé à coup sûr par le regard féminin de sa créatrice.
I don't wanna stay with you, I just wanna play with you
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12094
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Post by Addis-Abeba »

Nikita wrote:A moins bien résisté à le revoyure que je ne l'aurais souhaité, certaines séquences conservent néanmoins leur puissance, la musique de Nyman m'a paru toujours aussi moyenne
Moi je parlai surtout du film.
La musique m'avait paru belle, mais à vrai dire je ne m'en rappel plus beaucoup.
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Nicolas Mag
Cadreur
Posts: 4016
Joined: 25 Apr 03, 16:11
Location: Lille 59

Post by Nicolas Mag »

à faire dans le HS je dirai que le DVD double est dispo en gde surface (auchan en tout cas ) à 15 euros 8)
HS bis Honeymoon killers c'est aussi bon (très différent :mrgreen: )
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10712
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Post by -Kaonashi Yupa- »

L'un de mes 100 films préférés (cf top 100 du forum).
J'aime absolument tout dans ce film, que, pourtant, je n'ai pas revu depuis des années, alors que ma copine a le DVD.
D'ailleurs j'ai pas mal de jolies captures d'écran chez moi, et sur google je n'ai rien trouvé de satisfaisant, à part ce story-board :
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45967
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Un film qui m'a laissé distant, qui ne m'a absolument pas touché.
Par contre, j'aurais vraiment aimé l'être...
Heureusement que la partition de Nyman est splendide parce que sinon, limite je pourrais dire que ce film m'a ennuyé. :?
Cathwoman
Néo scapulaire
Néo scapulaire
Posts: 14624
Joined: 19 Nov 03, 11:32
Location: Au manoir de Ban

Post by Cathwoman »

Je l'avais vu il y a une dizaine d'années et j'avais trouvé ça pas terrible.
Lors de sa rediffusion récente sur Arte, j'ai décidé de lui donner une seconde chance et ce fut la révélation !! Un film magnifique que j'ai fait rentrer dans mon top 100 :D
Et un thème musical envoûtant.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45967
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Peut-être devrais-je le revoir, alors....
George Bailey
Monteur
Posts: 4876
Joined: 22 Apr 03, 14:12
Location: Francilien

Post by George Bailey »

J'adore....
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Belle partition de Nyman certes, mais son travail sur The Claim est autrement plus impressionante et forte (pour rester dans un style proche de The Piano).
"Give me all the bacon and eggs you have."
Dude
Citoyen du Monde
Posts: 3764
Joined: 20 Apr 03, 18:05
Location: Au bowling

Post by Dude »

J'aime bcp ce film et, évidemment, sa musique.
L'alcool ne résoudra pas tes problèmes, cela dit, le lait non plus...
Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Post by Johnny Doe »

J'ai très peur de le revoir tant la première vision m'a complétement boulversé. Un chef-d'oeuvre sublime, idem pour la partition de Nyman que j'adore.
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.