Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 94644
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Je ne sais pas s'il gardera la tête jusqu'au bout mais en tout cas, j'ai découvert ce soir un superbe film du mois provisoire, d'un lyrisme comme seul Malick en a le secret.

Image
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Jeremy Fox wrote:Je ne sais pas s'il gardera la tête jusqu'au bout mais en tout cas, j'ai découvert ce soir un superbe film du mois provisoire, d'un lyrisme comme seul Malick en a le secret.

Image
Tu ne l'avais jamais vu ? :shock:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 94644
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Fatalitas wrote:
Jeremy Fox wrote:Je ne sais pas s'il gardera la tête jusqu'au bout mais en tout cas, j'ai découvert ce soir un superbe film du mois provisoire, d'un lyrisme comme seul Malick en a le secret.

Image
Tu ne l'avais jamais vu ? :shock:
Non, c'était le seul des 4 qui me restait à voir. J'imagine que sur DVD et en VO, ce sera encore bien mieux :wink:
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Jack Griffin wrote:glips
Super Seb le Bat Coco wrote:un top que j'aurai pas le courage de faire :?
-Kaonashi Yupa- wrote:Réservé ! :twisted:
Margo wrote:Yop
Vic Vega wrote:Réservé.
bruce randylan wrote:A vendre


et à part ça ? :mrgreen:
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50386
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Jeremy Fox wrote:Je ne sais pas s'il gardera la tête jusqu'au bout mais en tout cas, j'ai découvert ce soir un superbe film du mois provisoire, d'un lyrisme comme seul Malick en a le secret.

Image
Décidément ! Ca te ferait 2 Malick d'affilée en film du mois, si je ne m'abuse ! (tel le docteur...)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 94644
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Ratatouille wrote:
Jeremy Fox wrote:Je ne sais pas s'il gardera la tête jusqu'au bout mais en tout cas, j'ai découvert ce soir un superbe film du mois provisoire, d'un lyrisme comme seul Malick en a le secret.

Image
Décidément ! Ca te ferait 2 Malick d'affilée en film du mois, si je ne m'abuse ! (tel le docteur...)
Tu ne t'abuses point (zut ça ne marche plus pour le jeu de mot) mais le mois ne fait que commencer et il y a encore Nausicaa qui m'attend dans les salles obscures.
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Ratatouille wrote:
Jeremy Fox wrote:Je ne sais pas s'il gardera la tête jusqu'au bout mais en tout cas, j'ai découvert ce soir un superbe film du mois provisoire, d'un lyrisme comme seul Malick en a le secret.

Image
Décidément ! Ca te ferait 2 Malick d'affilée en film du mois, si je ne m'abuse ! (tel le docteur...)
Ah bon ? The Naked spur est un film de Malick ?
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50386
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Fatalitas wrote:Ah bon ? The Naked spur est un film de Malick ?
Oui voilà, c'est ça.......
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19839
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Post by gnome »

shaman wrote:Septembre 2006

:arrow: Film du mois
Image
Sun's Burial (60, N.Oshima)
ça existe en DVD ça?
Tu l'as vu où?
Image
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10391
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Post by Joshua Baskin »

K19, aussi bon soit-il cède sa place au :shock: Police Fédérale Los Angeles.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Joshua Baskin wrote:K19, aussi bon soit-il cède sa place au :shock: Police Fédérale Los Angeles.
Très heureux choix. Le Friedkin est l'un des polars 80's les plus impressionants qui soit. Un mélange de clinquant et de noirceur absolue.
"Give me all the bacon and eggs you have."
takezo
Réalisateur
Posts: 6140
Joined: 16 May 03, 15:23
Location: East Coast

Post by takezo »

shaman wrote:Septembre 2006

Quel mois ! 8)

:arrow: Film du mois
Image
Death By Hanging (68, N.Oshima)

:arrow: Films découverts
Horribilis (06, Gunn)
United 93 (06, Greengrass)
Yukoku (66, Mishima) :shock:
Le Vaurien (68, Masuda) - Tetsuya Watari !
Streets Of Love And Hope (60, N.Oshima)
Cruel Story Of Youth (60, N.Oshima)
Sun's Burial (60, N.Oshima) - Un Japon devasté où les individus, jeunes et adultes, n'ont rien à esperer, rien à rêver et doivent se contenter de survivre. Au mieux travailler honnetement, au pire voler, faire dans les arnarques comme vente de sang ou de papiers d'identité, gerer un bordel. Puis la musique a un côté très picaresque, une mélancolie jouée à la guitare.
Night And Fog In Japan (60, N.Oshima) - Insoutenable pour ma part, propos interessant remettant en cause les mouvements gauchistes d'un certain Traité entre Japonais et Américain, mais c'est incroyablement perilleux. Un Oshima à l'opposé de ses trois premiers, un rythme repetitif et très lourd (bien que ce réa soit pas un dieu du rythme). Où veut-il en venir ? Impossible d'en parler plus, à revoir sans doute plus tard.
Violence At High Noon (66, N.Oshima) - même constat, où veut-il en venir ? J'ai du mal à capter ses intentions, à revoir aussi.
Pusher (96, Nicolas Winding Refn ) 8) - Semi Docu de la vie d'un dealer qui se retrouve dans la merde, fascinant !
Hell (05, Chiche) - Mon Nanar du mois ? Pas de chance en plus je sors d'un mini cycle Oshima et force est de constater que le regard porté sur la jeunesse est chez lui global, comme une simple pièce d'un énorme mécanisme, or dans Hell c'est le nombrilisme le plus total qui prime, pas interessant, lourdingue, pose arty demodée...
El Aura (05, Bielinsky) - Étrange
Wandering Ginza Butterfly (70, Yamaguchi) - bordélique, tjrs sympa de découvrir Meiko Kaji.
Silent Hill (06, Gans)
Pusher 2 (04, Refn)
X-Men 3 (06, Ratner)
Sing A Song Of Sex (67, N.Oshima) - Là j'adhère à la Révolution de la jeunesse désirante
Death By Hanging (68, N.Oshima) - Huis clos fou brassant énormement de thèmes, peine capitale, patriotisme, croyance en la supériorité d'un peuple sur l'autre, jeunesse en crise d'identité perdue entre réalité et imagination (Un peu comme dans le Sing a song...). Ca me donne le sentiment d'avoir vu un film énorme à revoir car j'ai pas dû tout saisir (sans doute que le logo ATG y est pour qqch :lol:). C'est une experience folle où des gardiens miment le meurtre d'un condamné devenu amnésique, bref :shock: :shock: :shock: :shock:
Face of Another (66, H. Teshigahara) - :shock:
The Pitfall (62, H. Teshigahara) - :shock: (tout ça donne envie de voir The Ruined Map avec un Katsu qui n'est apparemment pas sorti indemne, difficile pour ma part de commenter ces films de Teshigahara, une seule vision est largement insuffisante je pense)



:arrow: Films revus
Broken Flowers (05, Jarmusch)
:shock: et on est que le 9 septembre...
The gospel was told, some souls it swallowed whole
Mentally they fold, and they eventually sold
Their life and times, deadly like the virus design
But too, minute to dilute, the scientist mind.
Wu.
shaman
Assistant(e) machine à café
Posts: 178
Joined: 1 May 05, 13:49

Post by shaman »

takezo wrote:
:shock: et on est que le 9 septembre...
Ce qui veut aussi dire que la fête touche à sa fin :lol: :(
Retour à la réalité forcé...
User avatar
k-chan
squatteur
Posts: 14230
Joined: 16 Apr 05, 05:22
Location: on the road again.

Post by k-chan »

The lovers de Tsui Hark passe en tête. :shock: :cry:
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9537
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Post by Miss Nobody »

Image
Les choses de la vie
Ce film de C.Sautet porte admirablement bien son nom, en décrivant si justement toutes ces petites choses insignifiantes qui construisent une vie : ces moments de bonheur comme ces moments d’ennui, ces décisions, ces choix, ces hasards, et ces accidents qui peuvent aussi la détruire. Et le quotidien d’un homme pourtant banal (une femme, des enfants, une maîtresse, une dispute, un retard,…) soudainement nous bouleverse… puisque après tout, nous sommes aussi des Michel, des Hélène, et leur vie pourrait être la notre. Il me semble difficile en effet de ne pas s’identifier aux personnages, de ne pas être profondément touché par leur histoire et de ne pas verser une (que dis-je, un flot de) larme(s) en assistant à la mort de Michel (qui semble alors être notre propre mort). Vraiment, peu importe que le film ait vieilli, ou qu’il ait tel ou tel défaut, car il a également quelque chose de rare et d’universel qui ne peut qu’émouvoir, et qui annule toutes les objections possibles.
8/10

Ps : J’ajouterais (il faut bien ou certains me le reprocheront) que la BO est absolument superbe (et accompagne tellement bien les larmes) et que M.Piccoli et R.Schneider sont tous deux éblouissants de talent!