Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Vic Vega
Roi du BITE
Posts: 3464
Joined: 15 Apr 03, 10:20
Location: South Bay

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Vic Vega »

Flol wrote: 7 Dec 21, 16:07 Une belle fin d'année pour Vic Vega.
Rassure-toi, le mois de décembre étant souvent pour moi un mois de binge watching, ces déceptions contemporaines pourraient être noyées au milieu de naphta mieux notés d'ici le 31. :wink: Onoda, le Sorrentino et le Spielberg pourraient en outre être de bonnes surprises contemporaines, sait-on jamais. Et sinon rayon revoyure enthousiaste y a ce machin.
ImageImageImageImage
User avatar
cinéfile
Accessoiriste
Posts: 1805
Joined: 19 Apr 10, 00:33
Location: Bourges

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by cinéfile »

Rick Blaine wrote: 7 Dec 21, 09:09
Jeremy Fox wrote: 7 Dec 21, 07:58

A mon grand désespoir, d'accord aussi.
A mon grand désespoir aussi. Le premier Tavernier que je n'aime pas, et j'en ai vu beaucoup. J'ai même été généreux je pense. Tavernier sert un film bien trop verbeux, qui se perd à "faire intelligent" plutôt qu'à l'être vraiment. Et dans le processus, Tavernier y laisse son habituelle qualité de narrateur. Pourtant le sujet et le casting me faisaient diablement envie.
Je vous suis les gars sur ce coup-là. La Mort au direct est d'assez loin le plus mauvais Tavernier pour moi (il m'en manque quelques uns cela dit, essentiellement La Passion Béatrice du côté de ses fictions).

Pour le Truffaut, j'ai toujours mis Baisés Volés tellement au-dessus de Domicile Conjugale... A revérifier malgré tout.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23623
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by AtCloseRange »

cinéfile wrote: 7 Dec 21, 17:14 Pour le Truffaut, j'ai toujours mis Baisés Volés tellement au-dessus de Domicile Conjugale... A revérifier malgré tout.
Pareil.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93352
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

Le contraire pour ma part ; je disais d'ailleurs ceci dans ma chronique
On retrouve dans Domicile conjugal les mêmes qualités que dans Baisers volés mais dans un ensemble un peu plus tenu, plus harmonieux et bien moins débridé.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21699
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Rick Blaine »

Entièrement d'accord, et cela s'explique largement par les conditions de tournage, mais Baisers volés, même s'il est fort plaisant, est presque un brouillon de Domicile conjugal.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10858
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Alexandre Angel »

Coxwell wrote: 7 Dec 21, 16:30
Alexandre Angel wrote: 7 Dec 21, 09:29
Il s'en sort bien : quand tu penses qu'il est un des violeurs d'Isabelle Huppert dans Heaven's Gate.
Tu viens de me spoiler un film - important - que je n'ai jamais vu :idea:
Bien qu'un film ne soit pas un préservatif enfin, faut voir quel film, je m'en excuse néanmoins platement. :oops:
User avatar
cinéfile
Accessoiriste
Posts: 1805
Joined: 19 Apr 10, 00:33
Location: Bourges

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by cinéfile »

Le côté débridé de Baisés Volés, c'est précisément ce qui me fait tant l'aimer. Il manque selon moi à Domicile Conjugal des personnages secondaires aussi géniaux que ceux de Lonsdale et Seyrig. Baisés Volés, c'est du cinéma "champagne". Domicile Conjugal est en effet plus homogène, mais du coup moins flamboyant.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50149
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Boubakar »

Premier candidat du mois, l'excellent Un homme de trop, signé Costa-Gavras.
Image
User avatar
Papus
Electro
Posts: 769
Joined: 1 Jun 20, 13:48
Location: Valinor

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Papus »

Image

Bon.
Les légumes pour la raclette sont sur le feu (brocolis, patates douces, pdts roses, un délice avec du fromage fumé), le temps qu'il faut pour écrire quelques lignes sur ce film que je viens de voir et qui m'a (up)percuté.
Au delà des larmes et des petites décharges émotionnelles ressenties à plusieurs reprises, Pig est de ces films qui ne veulent pas vous lâcher après le générique de fin. De ceux où on le laisse défiler le générique de fin, nous laissant dans un état légèrement béa, contemplatif, en pleine digestion de ce qu'on vient d'avaler, un peu comme Cage (de ce que j'ai vu pour l'instant son meilleur rôle) sur le plan final.
Et quel final, qui m'a fait penser à la scène d'Antoinette dans les Cévennes dans l'auberge vers la fin, ou le duo Ricky Nelson et Dean Martin interpretent My rifle my pony and me, une de mes chansons préférées (et un de mes moments de cinéma également) et magnifiquement utilisée ; et bien Sarnoski réitère cet exploit de venir piocher dans "mon" répertoire sacré en utilisant une très belle reprise de I'm on fire de Springsteen. Le reste de la BO est tout aussi excellent, une orchestration mélancolique légèrement lyrique sans jamais tomber dans le drama, à la manière d'un Nick Cave pour l'Assassinat de Jesse James...
Mais trêve de références, dépouillé des liens que je tisse, Pig est un des plus beaux films que j'ai pu voir abordant le deuil, mettant en scène un personnage dans lequel je me reconnais et un monde (celui de la restauration entre autres) qui me fait tout particulièrement écho étant cuisinier.
A partir de là, 50% du boulot est fait, je peux m'investir.
Le reste appartient au talent de Sarnoski et avec quelle magie il a réussi à me prendre aux tripes grâce à:
Un choix de casting impeccable
Une mise en scène laissant le temps aux visages d'exprimer ce qu'ils ont à dire
Un sens du cadre et de la composition tout en subtilité et du plan fixe avec juste le bon timing pour illustrer une idée et non pour se regarder le nombril
Une histoire aux enjeux simples permettant de plonger dans la profondeur de ses personnages et un regard brut sur le thème abordé en même temps d'être plein de douceur et d'authenticité.
Certains trouveront que la scène du dîner est "grosse", les mêmes qui trouveront a redire sur la scène des retrouvailles amoureuses dans Moonlight de Jenkins.
Pour les autres, foncez.
Les légumes sont cuits, bonne table à tous.
Last edited by Papus on 11 Dec 21, 20:43, edited 6 times in total.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21699
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Rick Blaine »

Boubakar wrote: 8 Dec 21, 19:33 Premier candidat du mois, l'excellent Un homme de trop, signé Costa-Gavras.
Image
Et oui !
User avatar
Beule
Monteur
Posts: 4763
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Beule »

Père Jules wrote: 9 Dec 20, 16:46 Image

Je voulais signaler mon nouveau film du mois et probable film de l'année: le bouleversant Déménagement de Shinji Somai. Impressionné et complètement renversé par la maîtrise de Somai, auteur que je découvrais à cette occasion. Les longs plans-séquences sont autant d'accomplissements techniques systématiquement justifiés par le récit et les sentiments de l'héroïne. La gamine, lumineuse, est formidable.

Découverte également dans la foulée d'un de ses premiers films P. P. Rider, pas inintéressant mais manquant d'unité.

Quoi qu'il en soit, un cinéaste à creuser. Joie :D
Un an plus tard, même constat pour moi: je ne vois pas comment cette merveille pourrait être détrônée, non seulement pour décembre mais pour l'année qui se termine, en tout cas en contemporain. Encore que Typhoon Club est prévu pour ce week-end, sait-on jamais... Dans un rôle tout sauf cousu de fil blanc, la petite Tomotaka Tabata, qui tient le film sur ses frêles épaules, est sidérante de spontanéité et de sensibilité. D'autant plus impressionnante que j'imagine mal Sômai avoir multiplié les prises au regard de la complexité de certains plans. Je pense en toute sincérité qu'aucune comédienne de cet âge ne m'avait jusqu'ici pareillement ébloui par son flair et son intelligence dramatique.
User avatar
Papus
Electro
Posts: 769
Joined: 1 Jun 20, 13:48
Location: Valinor

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Papus »

Vous faites très très envie.
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16925
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Profondo Rosso »

Un coffret Shinji Somai avec ce Déménagements, Typhoon Club et The Friends sort en France l'an prochain chez Survivance :wink:
User avatar
Papus
Electro
Posts: 769
Joined: 1 Jun 20, 13:48
Location: Valinor

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Papus »

Parfait, merci pour l'info Prof!
Je n'avais en effet rien trouvé, ni DVD ni BR.
Enthousiaste à l'idée de découvrir ce réal.
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25491
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jack Carter »

Demenagement est meme prevu en salles en 2022

source : facebook de l'editeur
"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)