Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
origan42
Cadreur
Posts: 4182
Joined: 2 Feb 07, 17:22

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by origan42 »

Boubakar wrote:
1 - Mektoub my love
8) 8)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

origan42 wrote:
Boubakar wrote:
1 - Mektoub my love
8) 8)

Ben oui quoi :)
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21576
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Rick Blaine »

Boubakar wrote: 2 - The long good friday
Image
8)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

Jamais entendu parler de ce film ; je note !
Tom Peeping
Assistant opérateur
Posts: 2329
Joined: 10 May 03, 10:20

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Tom Peeping »

J'ai vu en septembre

Image

*** excellent / ** bon / * moyen / 0 mauvais

Sur le chemin de la rédemption / First reformed (Paul Schrader, 2017) **
Dans un bourg de l'état de New York, le pasteur qui s'apprête à célébrer les 250 ans de son église affronte une dépression. En format 1:33, en décors austères et en couleurs froides, ce (mélo)drame existentiel panache une multitude de thèmes, de la foi au complexe de culpabilité, du terrorisme à l'environnement, dans un esprit qui évoque Bergman et Bresson, mais à l'américaine. Ethan Hawke porte le film : il n'a jamais été aussi bien. BR US

Le village des damnés / Village of the damned (Wolf Rilla, 1960) ***
Suite un incident énigmatique dans un village anglais, les femmes donnent naissance à des enfants surdoués et dépourvus d'émotions. Ce classique de la peur réussit avec un scénario solide, des effets simples et des images indélébiles à créer un climat d'inquiétude qui résiste au passage du temps. Les monstres blonds inexpressifs sont l'une des plus belles créations du cinéma fantastique et George Sanders est parfait en père en proie au doute. BR US

Iceman / Der Mann aus dem Eis (Felix Randau, 2017) **
Il y a 6.500 ans dans les Alpes, un homme de l'âge du cuivre dont la famille est assassinée part à la poursuite des meurtriers. L'homme, c'est Otzi, le cadavre modifié trouvé en 1991 à la frontière Italo-autrichienne dont le film propose une explication à la mort mystérieuse. La reconstitution réussie de la micro-société préhistorique et la splendeur des paysages compensent la linéarité simple de l'histoire, presque sans parole. Une bonne surprise. BR UK

La mort en ce jardin (Luis Bunuel, 1956) *
En Amérique du Sud, une révolte d'ouvriers écrasée par l'armée force un parisien expatrié, sa fille sourde-muette, un mercenaire, un prêtre et un pute à s'enfuir dans la jungle. Le film d'aventures de Bunuel se traîne pendant une heure d'exposition puis décolle un peu dans la forêt par une malice du scénario. C'est le casting quatre étoiles (Vanel, Marchal, Signoret, Piccoli) et le magnifique Eastmancolor qui surclassent cette oeuvre mineure. BR UK

Lady Bird (Greta Gerwig, 2017) *** Mon film du mois
En 2002 à Sacramento, l'année d'une lycéenne de terminale aux opinions tranchées en conflit affectif avec sa mère. D'esprit autobiographique, un coming of age movie dont l'histoire suit des chemins balisés mais dont la fraîcheur, l'humour, la sincérité, l'intelligence des dialogues et de la mise en scène étincellent. Saoirse Ronan et Laurie Metcalf sont formidables, le reste du casting aussi. Et quel plaisir de retrouver Lois Smith. Très très chouette. BR DE

Les initiés / Inxeba / The wound (John Trengove, 2017) **
Dans la campagne d'Afrique du Sud, lors d'une semaine d'initiation, un jeune homosexuel se rend compte que son parrain est gay aussi, mais en secret. A partir d'un rite de passage tribal, ce film sud-africain sobre et douloureux pose un regard sans concession sur la masculinité africaine et la tradition face à la disruption sexuelle. Il dit qu'il y encore du chemin à faire, ce que les manifestations hostiles à sa sortie pourtant confidentielle ont confirmé. BR US

La route sauvage / Lean on Pete (Andrew Haigh, 2017) **
Après la mort brutale de son père, un jeune palefrenier part à pied à travers le désert à la recherche de sa mère, accompagné d'un cheval qu'il a volé. Porté par l'interprétation intense de Charlie Plummer, un film émouvant mais pas sentimental sur l'instinct de survie et les laissés pour compte de l'Amérique, à travers la métaphore d'un adolescent à la dérive et de sa carne. La tristesse qui s'en dégage est celle des vies gâchées. BR UK

Messaline / Messalina Venere Imperatrice (Vittorio Cottafavi, 1960) *
En 38, la vestale Valeria épouse par intérêt politique le vieux Claude et devient Impératrice de Rome sous le nom de Messaline tout en restant amoureuse d'un centurion. Cottafavi ne s'est pas cassé avec ce peplum poussif dont émergent seulement quelques belles images un peu osées, portées par un superbe Technicolor et la tragique Belinda Lee, piètre actrice mais splendide animal dont le visage en gros plan fait des merveilles. BR FR

Dracula (Jean Boullet, 1963/2018) ***
L'essai de reconstruction (à partir des chutes retrouvées) du Dracula du fantasque Jean Boullet laissent à imaginer que ce film d'animation mythique eût été un chef-d'œuvre. C'est la première partie du roman de Bram Stoker, l'arrivée de Jonathan Harker au château, qui est transcrite à l'écran dans des séquences en ombres chinoises inspirées de l'Expressionnisme, de Cocteau et de Reiniger. Une résurrection de 9 minutes absolument magiques. DVD Z2 FR - inclus dans le livre "Midi Minuit Fantastique, vol 3" de Nicolas Stanzick
... and Barbara Stanwyck feels the same way !

Pour continuer sur le cinéma de genre, visitez mon blog : http://sniffandpuff.blogspot.com/
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42334
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Rockatansky »

Un petit mois encore, marqué par la nuit Nanarland, et un vrai bon film français, Le sens de la fête.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2018

Films découverts

Le sens de la fête - Eric Toledano & Olivier Nakache - 7.5/10
Arizona - Jonathan Watson - 6/10
Force Noire - Christian Anders - 6/10
Comme des garçons - Julien Hallard - 5.5/10
A la dérive - Baltasar Kormákur - 5.5/10
I am a Killer - Saison 1 - 5.5/10
Jurassic World 2 : Fallen Kingdom - Juan Antonio Bayona - 5/10
Comme des rois - Xabi Molia - 5/10
Double Trahison - Sam Miller - 5/10
Ninja III The domination - Sam Firstenberg - 5/10
Return to sender - Fouad Mikati - 4/10
Les municipaux : ces héros - Éric Carrière & Francis Ginibre - 4/10
Zombi 3 - Lucio Fulci & Bruno Mattei - 4/10
Monsieur je-sais-tout - François Prévôt-Leygonie, Stephan Archinard - 3.5/10

Films revus

White Fire - Jean Marie Pallardy - 8/10
La Secte - Michele Soavi - 6/10
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21576
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Rick Blaine »

Jeremy Fox wrote:Jamais entendu parler de ce film ; je note !
Film beaucoup trop méconnu, dispo en DVD en France sous le nom Du sang sur la Tamise (et en BR UK, mais le niveau de langue est ardu).
Un film de gangster puissant et touchant, avec un Bob Hoskins absolument formidable qui croise quelques grands acteurs, dont Helen Mirren, Eddie Constantine ou Pierce Brosnan dans un de ses tout premiers rôles.
Le film est méconnu, mais les retours toujours favorables. J'ai une folle envie de le revoir tiens.
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25252
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jack Carter »

Jeremy Fox wrote:Jamais entendu parler de ce film ; je note !
l'edition M6 est (etait ?) apparemment trouvable chez Noz à vil prix :wink:
Tres bon polar british, en effet !
"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50005
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Boubakar »

Rick Blaine wrote:
Jeremy Fox wrote:Jamais entendu parler de ce film ; je note !
Film beaucoup trop méconnu, dispo en DVD en France sous le nom Du sang sur la Tamise (et en BR UK, mais le niveau de langue est ardu).
Bien que j'ai adoré le film, j'hésite encore à prendre le blu-ray paru chez Arrow car comme tu dis, il est très difficile à suivre avec tous ces accents anglais et irlandais. Heureusement que le dvd paru chez M6 propose des sous-titres français.
User avatar
El Dadal
Réalisateur
Posts: 6279
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by El Dadal »

Jamais eu l'impression qu'il s'agissait d'un polar méconnu, bien au contraire. Il jouit (hors de nos frontières, certes) d'une réputation particulièrement flatteuse et est souvent considéré comme le meilleur film criminel anglais avec La loi du milieu. Ce qui n'est que justice.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

Déjà un très sérieux prétendant, l'un des films les plus sensuels que j'ai pu voir

Image
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21576
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Rick Blaine »

El Dadal wrote:Jamais eu l'impression qu'il s'agissait d'un polar méconnu, bien au contraire. Il jouit (hors de nos frontières, certes) d'une réputation particulièrement flatteuse et est souvent considéré comme le meilleur film criminel anglais avec La loi du milieu. Ce qui n'est que justice.
.
Ce n'est pas un film dont on parle beaucoup chez nous en tout cas, hormis pour les amateurs du genre. :wink:
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2730
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Harkento »

Mon Top7 de septembre :

1. Burning (Lee Chang-Dong) - Film du mois
Image

2. Anvil : The Story of Anvil (Sacha Gervasi)
Image

3. Brazil (Terry Gilliam) - Revu
Image

4. Enquête d'un citoyen au-dessus de tout soupçons (Elio Petri)
Image

5. Sur le chemin de la rédemption (Paul Schrader)
Image

6. Shéhérazade (Jean-Bernard Marlin)
Image

7. Silent voice (Naoko Yamada)
Image
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Max Schreck »

Boubakar wrote: 3 - Fievel et le nouveau monde
Image
:)
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Max Schreck »

Image
1. Manchester by the sea (Lonergan), Un drame poignant et puissant, avec une impressionnante maîtrise du tempo des scènes, par cette façon de prendre son temps, de laisser se dérouler les discussions, mais aussi par la précision dans l'insertion des flashbacks, et qui ne cherche jamais à être inutilement plombant.


Image
2. Gaspard va au mariage (Cordier), Coup de cœur. Dommage que le titre mette en avant un personnage en particulier, alors que ce très bon film est justement intéressant dans son portrait de famille où chacun trouve sa place, entre folie douce et rôle dans lequel on risque de s'enfermer. Délicieusement écrit et interprété, jamais caricatural. Et Felix Moati s'affirme une nouvelle fois comme un de mes acteurs français contemporains préférés


Image
3. Une séparation (Farhadi), démonstration géniale et terrifiante de la mécanique des relations humaines en mode effet boule de neige, chronique d'un drame ordinaire où la caméra se fait oublier, étonnamment riche dans son propos alors que tout ne semble se passer qu'en surface



Films découverts
Watchmen (Snyder), le film m'a franchement réjoui par sa folie visuelle et sa virtosité formelle, et n'est jamais aussi passionnant que lorsqu'il s'embarque dans des digressions et dans le développement des relations entre les personnages, rendant ainsi pleinement hommage au talent romanesque de Moore. Dès lors qu'il se contraint à revenir vers sa trame narrative principale, c'est un peu plus faiblard. Mais ça reste vraiment une proposition de cinéma assez étonnante, portée avec une passion qui force le respect.
L'Irlandais (McDonagh), ça démarrait pas très bien, et finalement ça se révèle un polar assez réussi, en particulier par son sens du dialogue et ses impayables bad guys
Les Marches du pouvoir (Clooney), le thriller est correct, mais j'espérais un peu plus de fond politique de la part de Clooney. J'apprécie son engagement citoyen nécessaire, mais en tant que cinéaste, j'ai l'impression qu'il n'égalera plus jamais ses deux premières réalisations
Twixt (Coppola), sans doute ambitieux mais aussi un peu bancal, cependant je veux bien partager l'amusement qui dut être celui du cinéaste dans la mise en image de son histoire. Si le film tient, c'est aussi en grande partie grâce à la prestation d'un Val Kilmer parfaitement dans le ton.
Everybody wants some !! (Linklater), un beau portrait de groupe (essentiellement composé d'une bande de connards, il faut le reconnaître), où Linklater porte au sommet toute sa science de la durée, des discussions semblant prises sur le vif et ne prétendant pas simplement faire progresser un scénario calibré. Et une BO extraordinaire.
Allied (Zemeckis), une louable ambition de rejouer la tradition romanesque hollywoodienne, mais ça manque vraiment de ferveur et d'idée, même dans les moments d'action où on pouvait s'attendre à un minimum de trouvailles. Cotillard est une nouvelle fois formidable.
Les Nouveaux sauvages (Szifrón), 6 contes noirs et cruels assez génialement exécutés, dialogués et interprétés (le dernier est peut-être un peu moins bien tenu), le titre VF peut se réclamer sans trop rougir de l'héritage des Mostri italiens.
Public enemies (Mann), pas convaincu par la volonté d'épure du cinéaste, qui du coup nous laisse à distance autant de ses personnages que du cadre socio-historique. Un film pour rien.
La Vallée du bonheur (Coppola), une œuvre batarde, tiraillée entre la tradition désuète de l'opérette de studio et une volonté de modernité dans la forme et certains thèmes de société. Faut accepter de trier.
Les Filles d'Avril (Franco), du cinéma qu'a pas envie d'être aimable, un peu décourageant
Touristes (Wheatley), comédie noire (ou l'on rit jaune), agréablement imprévisible
Mia madre (Moretti), pas mal du tout, étude toute en nuance de personnage, même si je regrette la sous-exploitation comique du personnage de Turturro, bloqué sur le même gag (l'essentiel du film n'est certes pas là, mais j'aurais apprécié voir cet aspect un peu plus nourri)
Mother ! (Aronofsky) assez impressionnant, voire amusant, dans sa progression cauchemardesque et son implacable maîtrise formelle
Cry freedom (Attenborough), film engagé très proche par bien des aspects de la réussite de La Déchirure, abordé avec ce qu'il faut de dignité mais aussi avec un vrai sens du spectacle, même si le côté suspense hollywoodien de la seconde partie prend un peu trop le pas sur la dénonciation politique. Mais l'émotion est là.
Agnosia (Mira), très mauvais, plat, échoue dans toutes ses intentions


Films revus (Hors compétition)
Fantastic Mr. Fox (Anderson), une merveille, dont chaque nouvelle vision semble imposer à mes yeux le qualificatif de chef-d'œuvre


Séries TV
Legion (S.1), le pilote promettait un univers, des personnages et une approche formelle captivants, mais la proposition se dilue malheureusement à cause d'un trop grand nombre d'épisodes, contraints de se répéter. In fine décevant
Halt and catch fire (S.1), en cours...


Mes films des années précédentes
Spoiler (cliquez pour afficher)
- 2005 -
mai = Locataires (Kim)
juin = Le roi singe (Lau)
juillet = Femmes au bord de la crise de nerf (Almodovar)
aout = Mr & Mrs Smith (Liman)
septembre = Hatari! (Hawks)
octobre = The End of Evangelion (Anno)
novembre = A History of violence (Cronenberg)
decembre = Rocky (Avildsen)

- 2006 -
janvier = Catch-22 (Nichols)
février = Casablanca (Curtiz)
mars = Vous ne l'emporterez pas avec vous (Capra)
avril = It's always fair weather (Donen, Kelly)
mai = Les Salauds dorment en paix (Kurosawa)
juin = La bombe (Watkins)
juillet = Les Complices de la dernière chance (Fleischer)
octobre = Victor/Victoria (Edwards)
novembre =Reds (Beatty)
décembre = La fille de Ryan (Lean)

- 2007 -
janvier = The fountain (Aronofski)
février = Voyage à deux (Donen)
mars = La môme (Dahan)
avril = Bird (Eastwood)
mai = Sur la route de Madison (Eastwood)
juin = Boulevard de la mort (Tarantino)
juillet = Persepolis (Satrapi+Parronaud)
août = Scaramouche (Sidney)
septembre = The Stunt man (Rush)
octobre = El Topo (Jodorowsky)
novembre = Good Will Hunting (Van Sant)
décembre = Sept jours en mai (Frankenheimer)

- 2008 -
janvier = Tess (Polanski)
février = Silkwood (Nichols)
mars = The Darjeeling limited (Anderson)
avril = M*A*S*H (Altman)
mai = Un conte de Noël (Desplechin)
juin = Vincent, François, Paul...et les autres (Sautet)
juillet = Jacquot de Nantes (Varda)
août = Le Jugement des flèches (Fuller)
septembre = Mo' better blues (Lee)
octobre = La 25e heure (Verneuil)
novembre = Two lovers (Gray)
décembre = L'Orphelinat (Bayona)

- 2009 -
janvier = Sans retour (Hill)
février = The Curious case of Benjamin Button (Fincher)
mars = Touchez pas au grisbi (Becker)
avril = Pour le pire et pour le meilleur (Brooks)
mai = Casque d'or (Becker)
juin = Le Trou (Becker)
juillet = À bout de course (Lumet)
août = Cria cuervos (Saura)
septembre = De force avec d'autres (Reggiani)
octobre = Tarzan (Lima+Buck)
novembre = Duck soup (McCarey)
décembre = Esclave de l'amour (Mikhalkov)

- 2010 -
janvier = Up (Docter+Peterson)
février = Agora (Amenabar)
mars = Fantastic Mr. Fox (Anderson)
mai = The Ghost writer (Polanski)
juin = Still walking (Kore-Eda)
juillet = Dans ses yeux (Campanella)
août = Filles perdues, cheveux gras (Duty)
septembre = The Eiger sanction (Eastwood)
novembre = The Social network (Fincher)
décembre = Ghostbusters (Reitman)

- 2011 -
janvier = La Princesse de Montpensier (Tavernier)
février = Le 7e jour (Saura)
mars = Black swan (Aronosky)
avril = Le Viager (Tchernia)
mai = The Tree of life (Malick)
juillet = Summer wars (Hosoda)
août = Melancholia (von Trier)
septembre = Rango (Verbinski)
octobre = Sans témoins (Mikhalkov)
novembre = La Princesse et la grenouille (Clements+Musker)
décembre = Toy Story 3 (Unkrich)

- 2012 -
janvier = Into the wild (Penn)
février = The Molly maguires (Ritt)
avril = Nacido y criado (Trapero)

- 2014 -
octobre = Mommy (Dolan)
novembre = De rouille et d'os (Audiard)
décembre = Ça commence aujourd'hui (Tavernier)

- 2015 –
janvier = Morse (Aldredson)
février = La Guerre est déclarée (Donzelli)
mai = Distric 9 (Blomkamp)
juin = Super 8 (Abrams)
juillet = Laurence anyways (Dolan)
août = Star trek : into darkness (Abrams)
septembre = Le Vent se lève (Miyazaki)
octobre = Before midnight (Linklater)
novembre = Les Amours imaginaires (Dolan)
décembre = Boyhood (Linklater)

- 2016 -
janvier = Les Drôles de poissons-chats (Sainte-Luce)
février = The Revenant (Iñarittu)
mars = Vice-versa (Docter+Del Carmen)
avril = Rue de la violence (Martino)
mai = Martha Marcy May Marlene (Durkin)
juin = La Vie d'Adèle (Kechiche)
juillet = La Tortue rouge (Dudok de Wit)
septembre = The Constant gardener (Meirelles)
octobre = Toutes nos envies (Lioret)
décembre = Enemy (Villeneuve)

- 2017 -
janvier = Jersey boys (Eastwood)
février = Incendies (Villeneuve)
mars = Shin Godzilla (Anno+Higuchi)
avril = La Sociologue et l'ourson (Théry+Chaillou)
mai = Les Chemins de la liberté (Weir)
juin = Room (Abrahamson)
juillet = Gallipoli (Weir)
août = Landru (Chabrol)
septembre = Radio flyer (Donner)
octobre = Voyages avec ma tante (Cukor)
novembre = Blue collar (Schrader)
décembre = Les Cinq légendes (Ramsay)

- 2018 -
janvier = The Outsiders - the complete novel (Coppola)
février = K19 - the widowmaker (Bigelow)
mars = Stardust memories (Allen)
avril = Harmonium (Kôji Fukada)
mai = Everybody knows (Farhadi)
juin = Rendez-vous de juillet (Becker)
juillet = The Descendants (Payne)
août = Il Giovedi (Risi)
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...