Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

Alexandre Angel wrote: Et Kirk Douglas était encore un gamin :mrgreen:
:lol:
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22699
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by cinephage »

Alexandre Angel wrote:Merci pour ces confirmations.
Sinon, je me souviens de l'extrait avec les chevaux (c'était quoi : un stampede, un domptage?) : ce qu'il y a de sûr, c'est qu'il y avait des ralentis.
Et Kirk Douglas était encore un gamin :mrgreen:
Une troupe de cavaliers tente de maitriser une bande de chevaux sauvages, conduite par un étalon aussi nerveux qu'autoritaire pour ses frères. Ca se déroule dans les montagnes, avec de fort belles images, notamment lorsque tout ce petit monde dégringole des flancs particulièrement pentus. C'est assez sympa, mais il n'y a pas tant de ralentis que ça, du moins ça ne m'a pas trop frappé.
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11833
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by MJ »

1. Une longue journée qui s'achève (Terence Davies)

Image

2. Beach Rats (Eliza Hittman)

Image

3. Sylvio (Kentucker Audley / Albert Birney)

Image

4. Les Fiancés (Ermanno Olmi)

Image

5. Children (Terence Davies)



+

HyperNormalisation (Adam Curtis)

"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
User avatar
Flavia
My Taylor is rich
Posts: 3772
Joined: 4 Jun 11, 21:27

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Flavia »

Les affranchis (Martin Scorsese)

Image

A Ghost Story (David Lowery)

Image

Amadeus (Milos Forman)

Image

Seven (David Fincher)

Image

César et Rosalie (Claude Sautet)

Image

Depuis qu'Otar est parti (Julie Bertuccelli)

Image

Mission (Roland Joffé)

Image
User avatar
origan42
Cadreur
Posts: 4182
Joined: 2 Feb 07, 17:22

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by origan42 »

FILM DE JANVIER
Image
DANS UN RECOIN DE CE MONDE (Sunao Katabuchi, 2016) *****
Le reste du mois, par ordre de préférence :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le Cid (Anthony Mann, 1961) *****

Depuis qu'Otar est parti... (Julie Bertuccelli, 2003) ****
Nocturnal animals (Tom Ford, 2016) ****
Une exécution ordinaire (Marc Dugain, 2010) ****
La communauté (Thomas Vinterberg, 2016) ****
Cocorico monsieur Poulet (Jean Rouch, 1977) ****

Les ambitieux (Edward Dmytryk, 1964) ***
Lettres d'amour (Claude Autant-Lara, 1942) ***
Lettre d'amour (Kinuyo Tanaka, 1953) ***
Artistes et modèles (Frank Tashlin, 1955) ***
Génération 45 (Jürgen Böttcher, 1966) ***
Le commando frappe à l'aube (John Farrow, 1942) ***
Life - origine inconnue (Daniel Espinosa, 2017) ***
Sur la piste des Mohawks (John Ford, 1939) ***
Charlot apprenti (Charles Chaplin, 1915, c.m.) ***
L'invincible armada (William K. Howard, 1937) ***
Sherlock Holmes attaque l'Orient-Express (Herbert Ross, 1976) ***
Ombline (Stéphane Cazes, 2012) ***
Mon garçon (Christian Carion, 2017) ***
Les héros n'ont pas froid aux oreilles Charles Némès, 1979) ***

Diane de Poitiers (David Miller, 1956) **
Born to be blue (Robert Budreau, 2015) **
L'embarras du choix (Éric Lavaine, 2017) **
Barry Seal - American traffic (Doug Liman, 2017) **
Les 100 fusils (Tom Gries, 1969) **
Ils étaient neuf célibataires (Sacha Guitry, 1939) **
Un château en enfer (Sydney Pollack, 1969) **
Le lit à colonnes (Roland Tual, 1942) **
L'amour est un crime parfait (Arnaud Larrieu / Jean-Marie Larrieu, 2013) **
Mais qui a tué Tante Roo ? (Curtis Harrington, 1971) **
Alberto Express (Arthur Joffé, 1990) **
Alibi.com (Philippe Lacheau, 2017) **
La fille de nulle part (Jean-Claude Brisseau, 2012) **
Messieurs Ludovic (Jean-Paul Le Chanois, 1946) **
Claudine à l'école (Serge de Poligny, 1937) **
Remous (Edmond T. Gréville, 1935) **
Il a déjà tes yeux (Lucien Jean-Baptiste, 2016) **
Rock'n roll (Guillaume Canet, 2017) **
Expendables 2 - unité spéciale (Simon West, 2012) **
Chez nous (Lucas Belvaux, 2017) **
RAID dingue (Dany Boon, 2016) **
Qui a tué Bambi ? (Gilles Marchand, 2003) **
À jamais (Benoît Jacquot, 2016) **
François Villon (André Zwoboda, 1945) **
Expendables - unité spéciale (Sylvester Stallone, 2010) **
Des nouvelles du bon Dieu (Didier Le Pêcheur, 1996) **

Mise à mort du cerf sacré (Yórgos Lánthimos, 2017) *
Split (M. Night Shyamalan, 2016) *
Cette femme-là (Guillaume Nicloux, 2003) *
La motocyclette (Jack Cardiff, 1967) *
Dans la forêt (Gilles Marchand, 2016) *
Les femmes mènent le monde (Jean Negulesco, 1954) *
L'amant double (François Ozon, 2017) *

Bonne pomme (Florence Quentin, 2017) °
Promenons-nous dans les bois (Lionel Delplanque, 2000) °

RE-VISION
Le rapace (José Giovanni, 1968) *** →
INTERPRÉTATION FÉMININE DU MOIS : ESTHER GORINTIN Eka dans Depuis qu'Otar est parti...
INTERPRÉTATION MASCULINE DU MOIS : ANDRÉ DUSSOLLIER Joseph Staline dans Une exécution ordinaire
Tom Peeping
Assistant opérateur
Posts: 2329
Joined: 10 May 03, 10:20

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Tom Peeping »

J'ai vu en janvier

Image

*** excellent / ** bon / * moyen / 0 mauvais

I am not a witch (Rungano Nyoni, 2017) **
En Zambie, une fillette accusée de sorcellerie est mise dans un camp de travail pour sorcières. La fillette, c'est la femme africaine et l'Afrique toute entière soumise à la tradition constrictive, au patriarcat et à l'obscurantisme dans cette fable dont les éléments de comédie et d'absurde maquillent la violence de la charge. La petite Margaret Mulubwa est bouleversante en gamine piégée dans un monde qui la dépasse et menace de la détruire. BR UK

Brothers of the night / Brüder der Nacht (Patric Chiha, 2016) *
A Vienne, des jeunes bulgares se retrouvent la nuit dans un bar-billard. Ils parlent de leurs activités de prostitution homosexuelle et de leurs femmes et enfants restés au pays. Un documentaire original où les escorts jouent leur propre rôle sur des dialogues mi-écrits, mi-improvisés. Mais l'atmosphère repiquée au "Querelle" de Fassbinder théâtralise tout en affaiblissant la portée du propos et fait s'interroger sur l'esthétisation du sordide. BR US

Ebirah contre Godzilla / Gojira, Ebira, Mojura : Nankai no daiketto / Godzilla vs. the Sea Monster (Jun Fukuda, 1966) **
Piégés sur une île du Pacifique où des militaires fabriquent l'arme atomique, quelques naufragés et des locaux réduits en esclavage cherchent à fuir, menacés par des montres titanesques en caoutchouc qui s'affrontent (en plus du saurien, un homard et une mite géants). La franchise Godzilla tourne au clin d'oeil et à l'humour dans ce pur film Pop Sixties qui pioche joyeusement dans les cultures japonaise et américaine. Décérébré mais fun. BR US

Wonder Woman (Patty Jenkins, 2017) **
Une Amazone de la Grèce antique se retrouve propulsée sur un front franco-allemand de la Première Guerre Mondiale. Dommage que la dernière demi-heure ressasse les combats pyrotechniques de la litanie des films de super-héros parce que le reste est exaltant (l'introduction mythologique, le mur temporel, les tranchées...) et avant tout, le féministe triomphant de l'univers atypique de cette super-héroïne que Gal Gadot incarne superbement. BR FR

Procès de singe / Inherit the wind (Stanley Kramer, 1960) *
En 1925 dans une petite ville du Tennessee, le procès de Créationnistes contre un jeune professeur qui enseigne le Darwinisme à ses élèves. D'après un classique de l'histoire judiciaire, un film-dossier typique de Stanley Kramer avec toute sa hauteur de vue, ses épuisants dialogues et sa mise en scène académique. Mais le sujet est plus que jamais d'actualité et Spencer Tracy est formidable en avocat libéral face au fondamentalisme. BR US

Le jardin d'Allah / The garden of Allah (Richard Boleslawski, 1936) **
Une héritière partie méditer au Sahara y rencontre et épouse un homme inquiet (Charles Boyer) sans savoir qu'il est un moine échappé de la Trappe. Ce scénario d'un ridicule enfiévré qui panache lyrisme, bondieuserie et désert n'est que prétexte à déifier Marlene Dietrich dans son premier film en Technicolor. Elle y est sublimement photographiée dans des tenues couture qui changent à chaque scène. Un mélodrame kitsch des plus extravagants. BR US

La clé de verre / The glass key (Stuart Heisler, 1942) *
La mort d'un homme révèle les liens troubles entre un politique en campagne et le crime organisé. D'après Hammett, un Film Noir à la structure, à l'atmosphère et aux personnages typiques du genre mais qui souffre d'une mise en scène paresseuse (à part une brutale séquence de coups) et de dialogues excessifs. Brian Donlevy, Alan Ladd et Veronica Lake (au jeu éteint mais d'autant plus fascinant) retiennent l'intérêt par leur seul charisme. BR UK

Borrowed time (Andrew Coats & Lou Hamou-Ladhj, 2015) ***
Revenu sur le site d'un drame de sa jeunesse, un vieux sheriff est écrasé par la mémoire et la culpabilité. Ecrit et réalisé par deux animateurs de Pixar, ce court métrage réussit en 6' à faire passer de puissantes émotions entre tension et accablement. Le résultat est spectaculaire, l'accompagnement musical parfait et le thème de l'indicible douleur traité de façon adulte, sans facilité ni prêchi-prêcha. L'art de l'animation parvenu à ses sommets. WEB

Chez nous (Lucas Belvaux, 2017) 0
Dans une petite ville du Pas-de-Calais, une infirmière est choisie par un parti nationaliste pour le représenter aux élections municipales. Cet essai sur le coup d'Hénin-Beaumont aurait pu faire un intéressant pamphlet sur le FN et la France d'en-bas. Mais les clichés les plus éculés qui soutiennent cette charge pataude, les acteurs qui n'y croient pas (Catherine Jacob est ridicule en erzatz de Marine Le Pen) et la réalisation plate méritent un bon 0. BR FR

Loving (Jeff Nichols, 2016) **
Entre 1958 et 1967, le parcours douloureux de Mildred et Richard Loving, couple mixte de Virginie dont le mariage est déclaré illégal avant d'être reconnu devant la Cour Suprême. D'une affaire ayant secoué la Constitution américaine, Nichols tire un film lent et anti-mélodramatique où la passivité des époux (Ruth Negga et Joel Edgerton, parfaits) est sublimée par leur imperturbable dignité. Un étonnant exercice en colère retenue. BR FR

Tumak, fils de la jungle / One Million B.C. (Hal Roach & Hal Roach Jr., 1940) 0
Il y a 1 million d'années (puisqu'ils le disent), un homme des cavernes ingénu se révèle une âme de chef. Une histoire de Préhistoire débile comme pas permis où la mise en scène statique est parfois compensée par de beaux décors de grotte et de jungle, le charme des back projections de lézards en dinosaures et l'accumulation d'anachronismes. Victor Mature y commençait sa carrière. Le remake avec Raquel Welch est plus fun. BR US

Le scorpion rouge / Red scorpion (Joseph Zito, 1988) 0
Un soldat soviétique est envoyé en Afrique pour mater une rébellion locale. Bourrin pur jus d'époque, un de ces films qui peuvent se regarder par nostalgie ou cynisme. Ca tire et ça explose partout, sauf dans une séquence (la meilleure) où le colosse slave blessé est sauvé par un petit bushman. Dolph Lundgren a du mal à jouer mais tombe bien la chemise : ça tombe bien, c'est pour ça que j'ai regardé. Des moments drôles aussi, forcément. BR UK

Cargaison 200 / Cargo 200 / Grouz 200 (Aleksey Balabanov, 2007) **
En 1984 près de Leningrad, une adolescente subit un calvaire. Parsemé d'humour absurde et de scènes insoutenables, un brûlot qui dénonce par métaphore l'écroulement politique, économique, social et moral de la Russie soviétique. Le scénario est éloquent, les acteurs excellents et la mise en scène évite la gratuité du torture porn. Le film fit scandale à sa sortie en Russie, sa puissance dérangeante reste intacte aujourd'hui. Radical. DVD Z1 US

Le dahlia bleu / The blue dahlia (George Marshall, 1946) **
A Los Angeles, un marin démobilisé est soupçonné d'avoir tué sa femme infidèle. Si la mise en scène de ce Film Noir archétypique est plutôt morne, le scénario de Chandler offre d'intéressantes interactions entre les personnages, des dialogues désabusés et un regard acéré sur le difficile retour à la société après la guerre. L'alchimie entre Alan Ladd et Veronica Lake (deux stars pas assez commémorées) dynamise tout le film. BR UK

Certaines femmes / Certain women (Kelly Reichardt, 2016) **
Dans le Montana, quelques moments du quotidien de trois femmes comme les autres. Adaptations de nouvelles, ces trois histoires (une avocate, une bobo et une palefrenière prises au piège de leur routine) s'écoulent avec une lenteur mélancolique qui s'accorde avec le décor des plaines sous la neige. La force et la beauté du film se révèlent si on se prête à son rythme austère. Avec Laura Dern, Michelle Williams, Lily Gladstone et Kristen Stewart. BR UK

Trois valses (Ludwig Berger, 1938) **
En 1867, 1900 et 1939, les péripéties amoureuses des rejetons successifs de deux familles qui se recroisent sans cesse. Yvonne Printemps et Pierre Fresnay, couple d'écran et de ville, s'amusent à traverser les époques dans ce film opérette à la structure ingénieuse. Les morceaux chantés par une Printemps survoltée, la mise en scène qui pioche dans Mamoulian et le Musical allemand des 30's et l'humour grivois font qu'on se laisse entraîner. DVD-R

La planète des vampires / Terrore nello spazio (Mario Bava, 1965) *
Les membres d'équipage d'un vaisseau spatial venu au secours d'un autre sur une planète inconnue sont possédés mentalement par une force extraterrestre. Un film - dont des éléments annoncent "Alien" - qui serait un navet oublié sans les hallucinantes lumières colorées de Bava, ses décors rétro-futuristes et ses combinaisons en cuir noir et jaune qui apportent une touche furieusement Pop Sixties à l'ensemble. A part ça, on s'ennuie ferme. BR US

A quiet passion (Terence Davies, 2016) **
Evocation de la vie de la poétesse américaine Emily Dickinson (1830-1886), interprétée par Cynthia Nixon aux antipodes de "Sex and the City". D'une austérité qui touche au maniérisme, le film se confine aux murs de la maison des parents. Il porte un regard incisif sur la culture puritaine de l'époque et la personnalité intransigeante de l'écrivain recluse et révoltée dont les mots sublimes parsèment les séquences. C'est magnifique mais peu aimable. BR UK

Point break (Kathryn Bigelow, 1991) **
A Los Angeles, une jeune recrue du FBI infiltre un groupe de surfeurs suspecté de braquer des banques. La testostérone déborde dans ce film infatigable qui panache habilement suspense, sport et action. Le dynamisme de la mise en scène (notamment une incroyable poursuite à pied) compense l'exécrable jeu de plusieurs acteurs, dont Keanu Reeves. Patrick Swayze crée un intéressant personnage de surfeur anarchiste. Et ces masques ! BR UK

Je t'attendrai / Le déserteur (Léonide Moguy, 1939) *
En 1918, un soldat à l'arrêt avec son train près de son village déserte une heure pour aller voir ses parents et sa petite amie. Le déroulement en temps réel, la photo très belle, les bruits du canon sur la bande son et la présence de la tragique Corinne Luchaire n'empêchent la pesanteur du film, freiné par une histoire languide et le jeu malhabile de Jean-Pierre Aumont. Berthe Bovy, dans le rôle de la mère possessive, tire le tout vers le high camp. BR FR

Seat in shadow (Henry Coombes, 2016) **
A Glasgow, un jeune gay mal dans sa peau est envoyé par sa grand-mère chez un vieux psy, gay aussi et aux méthodes peu orthodoxes. Ce petit budget de l'artiste et thérapeute Henry Coombes mêle film narratif et film d'art. Tout ne fonctionne pas mais les idées sont surprenantes et drôles et les séquences d'analyse excellentes, portées par le jeu désinhibé de David Sillars. Une bizarrerie de niche formatée pour les festivals d'avant-garde. DVD Z2 UK

La Belle et la Bête / Beauty and the Beast (Bill Condon, 2017) *
En France au 18e s., une jeune villageoise apprend à aimer un monstre. Cet auto-remake Disney de leur beau dessin animé de 1991 n'apporte rien (mais rapporte beaucoup) et est plombé par la fadeur habituelle d'Emma Watson, le trop plein de CGI (dont la Bête) et l'aspect mécanique du scénario et de la mise en scène. Mais le décor ultra-baroque, l'assistant gay et l'esprit conte de fées sont chouettes. Les enfants adorent et c'est tant mieux. BR FR

Big little lies (Jean-Marc Vallée, HBO, 2017) *** Mon film du mois
A Monterey, un incident entre enfants de primaire entraîne un conflit entre parents. Un formidable Women's Picture contemporain qui aborde franchement des thèmes que Mildred Pierce ou Peyton Place ne pouvaient que suggérer. Le scénario, la mise en scène et l'interprétation (Reese Witherspoon, Nicole Kidman, Laura Dern...) sont admirables. Une miniserie qui fusionne génialement drame, humour, suspense et activisme féministe. BR UK
... and Barbara Stanwyck feels the same way !

Pour continuer sur le cinéma de genre, visitez mon blog : http://sniffandpuff.blogspot.com/
User avatar
John Holden
Décorateur
Posts: 3833
Joined: 1 Sep 14, 21:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by John Holden »

36 films en Janvier et 2 films anglais au top.

1. The young lovers...Anthony Asquith

Image

2. Nowhere to go...Seth Holt

Image

3. Ma saison préférée...André Téchiné

Image

4. A Lady of Chance...Robert Z. Leonard

Image

5. Minne l'ingenue libertine...Jacqueline Audry

Image
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16780
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Profondo Rosso »

Film du mois

1 The Young Lovers d'Anthony Asquith

Image

2 Les Amants du crime de Felix Heist

Image

3 Les mutinés du Téméraire de Lewis Gilbert

Image

4 Pentagon Papers de Steven Spielberg

Image

5 Downsizing d'Alexander Payne

Image
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22277
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Major Tom »

Vu ou revu peu de films : 7 en tout, contre 39 épisodes de séries. La faute à pas l'temps.

Un mois qui est donc tiré vers le haut grâce aux séries, une en particulier, Breaking Bad : grande découverte. Épisodes enchaînés à la suite -- j'ai fini le dernier de la saison 3 pile le 31 et je démarre la 4 aujourd'hui, yo ! :D
Pour l'instant, un quasi sans-faute. On sent dans l'épisode Fly la présence d'un cinéaste derrière la caméra (le Rian Johnson de Star Wars 8) pour ce qui reste le seul épisode un peu "hors-série", sympa mais l'intrigue n'avance pas du tout (je comprends ceux qui le zappent lorsqu'ils se refont la série).

Image

Et un mois aussi tiré vers le bas par une expérience désagréable, genre pour laquelle je préfère encore m'ouvrir les veines avec un DVD de Song to Song tout en écoutant un discours de tenia vantant le féminisme 2.0 et en regardant Mannhunter graver l'épitaphe "Ci-gît le plus grand fan de Christophe Gans" sur ma pierre tombale plutôt que de le revoir : Les Visiteurs - La Révolution de Jean-Marie-Poiré ne sera donc pas parvenu à déloger mon film du mois, l'excellent Seconds de John Frankenheimer, cinéaste que j'aime décidément beaucoup.

Image Image

Le détail :
Films découverts
Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin (Big Trouble in Little China, John Carpenter, 1986) ★★
Les Visiteurs - La Révolution (Jean-Marie-Poiré, 2016)
L'Opération diabolique (Seconds, John Frankenheimer, 1966) ★★★★
Cœur de dragon (Dragonheart, Rob Cohen, 1996)
Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi (Star Wars: Episode VIII – The Last Jedi, Rian Johnson, 2017)
Films revus
Blade Runner 2049 (Denis Villeneuve, 2017) ★★★
Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (The Lord of the Rings: The Two Towers, Peter Jackson, 2002) ★★★
Découvertes séries
Black Mirror (Saison 3, Charlie Brooker, 2016) ★★
Breaking Bad (Saison 1, Vince Gilliga, 2008) ★★★
Breaking Bad (Saison 2, Vince Gilliga, 2009) ★★★
Breaking Bad (Saison 3, Vince Gilliga, 2010) ★★★

  • Critères :
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ Chef-d'œuvre
★★★★ Excellent
★★★ Bien
★★ Moyen
Pas bien
Détesté

Envie de me pendre
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

Ca commence fort

Image
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42334
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Rockatansky »

Pas mal de films assez moyens ce moins, et un très bon film d'horreur et une bonne série de western. Donc mon film du mois sera The Monster. Et la série qui m'a marqué est Godless sur Netflix.
ImageImage

Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2018

Films découverts

The Monster - Bryan Bertino - 8/10
Godless - Saison 1 - 7/10
Texas Chainsaw 3D - John Luessenhop - 6/10
Barry Seal : American Traffic - Doug Liman - 6/10
Thor : Ragnarok - Taika Waititi - 6/10
Message from the King - Fabrice du Welz - 6/10
Blade of the immortal - Takeshi Miike - 6/10
Hired Gun - Fran Strine - 6/10 (doc)
Brawl in Cell Block 99 - S. Craig Zahler - 6/10
Lovelace - Rob Epstein & Jeffrey Friedman - 6/10
Mon Garçon - Christian Carion - 6/10
La vérité sur Emanuel - Francesca Gregorini - 5.5/10
La folle histoire de Max et Léon - Jonathan Barré - 5.5/10
Massacre à la tronçonneuse - Le commencement - Jonathan Liebesman - 5.5/10
Crash Test Aglaë - Eric Gravel - 5.5/10
Lorenzo - George Miller - 5.5/10
Frost / Nixon, l'heure de vérité - Ron Howard - 5.5/10
Dagmar, l’âme des viking - Roar Uthaug - 5.5/10
Only the Brave - Joseph Kosinski - 5.5/10
Ecarts de conduite - Penny Marshall - 5/10
Happy Birthdead - Christopher Landon - 5/10
Sleepless - Baran bo Odar - 5/10
A Gray State - Erik Nelson - 5/10 (doc)
Mayhew - Joe Lynch - 5/10
Zygote - Neil Blomkamp - 5/10
Cave - Henrik Martin Dahlsbakken - 4.5/10
Baywatch - Seth Gordon - 4/10
The End of the F***ing World - Saison 1 - 4/10
The Alamo - John Wayne - 4/10
Paddington 2 - Paul King - 4/10
24H limit - Brian Smrz - 3.5/10
Leatherface - Bustillo & Maury - 3/10
Radin ! - Fred Cavayé - 3/10
Geostorm - Dean Devlin & Danny Canyon - 3/10
Kung Fu Yoga - Stanley Tong - 3/10
Yoga Hosers - Kevin Smith - 2.5/10

Films revus

Vendredi 13 - Marcus Nispel - 4/10
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Karras
David O. Selznick
Posts: 12603
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Karras »

Mon top 5 du mois de janvier :
ImageImageImageImageImage
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

Tom Peeping wrote:
Chez nous (Lucas Belvaux, 2017) 0
Dans une petite ville du Pas-de-Calais, une infirmière est choisie par un parti nationaliste pour le représenter aux élections municipales. Cet essai sur le coup d'Hénin-Beaumont aurait pu faire un intéressant pamphlet sur le FN et la France d'en-bas. Mais les clichés les plus éculés qui soutiennent cette charge pataude, les acteurs qui n'y croient pas (Catherine Jacob est ridicule en erzatz de Marine Le Pen) et la réalisation plate méritent un bon 0. BR FR


Big little lies (Jean-Marc Vallée, HBO, 2017) *** Mon film du mois
A Monterey, un incident entre enfants de primaire entraîne un conflit entre parents. Un formidable Women's Picture contemporain qui aborde franchement des thèmes que Mildred Pierce ou Peyton Place ne pouvaient que suggérer. Le scénario, la mise en scène et l'interprétation (Reese Witherspoon, Nicole Kidman, Laura Dern...) sont admirables. Une miniserie qui fusionne génialement drame, humour, suspense et activisme féministe. BR UK

8) Ma pire séance ciné et ma plus belle découverte de l'année.
manuma
Assistant opérateur
Posts: 2097
Joined: 31 Dec 07, 21:01

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by manuma »

Sur janvier, je retiens 1 film et 1 série :

THE EVICTORS - Charles B. Pierce (1979)
Image

VICE PRINCIPALS / SAISON 2 - David Gordon Green, Danny McBride (TV)(2017)
Image
User avatar
reuno
Assistant opérateur
Posts: 2278
Joined: 8 Oct 04, 10:25

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by reuno »

Jeremy Fox wrote:Ca commence fort

Image
Et moi ça a finit fort... découvert ce Good Time à avant hier et donc sans conteste mon film du mois de janvier. :)


Donc :

1.
Image

Suivent :

ImageImageImageImage
ImageImageImageImage