Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2725
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Harkento »

Profondo Rosso wrote:
T'aimes bien Julio Medem toi, non ??? :D
Medem c'est la grande découverte du moment trois films vu et subjugué à chaque fois le prochain devrait être L'écureuil rouge
Très bien aussi L'écureuil Rouge !!
Une fois que tu l'auras vu, on sera a égalité en Medem :) ..... mais Coatica Ana m'attend depuis quelques semaines sur mon PC 8)
5 Le Flambeur de Karel Reisz

Image

Et en réponse à ton Karel Reisz figurant dans ton Top5, voici mon dernier prétendant :

Isadora de justement Karel Reisz :wink: : 8,5 / 10

Image

(Et je me programme The gambler dans les jours qui viennent, moi ! :D )
Isadora c'est mon préféré avec Saturday Night and Sunday Morning et La Maîtresse du Lieutenant français, un biopic flamboyant et déroutant et Vanessa Redgrave est extraordinaire. Moi qui ne connaissais pas trop Isdora Duncan avant j'ai dû aller sur wikipédia me renseigner sur la véracité de sa mort tant la scène du film est :shock: :mrgreen: mais tout est vrai... Tu vas te régaler avec The Gambler !
C'est le premier film que je découvre de ce cinéaste et quel claque : humble, intelligent, sobre, bien filmé, magnifique histoire et super Vanessa Redgrave en effet (et c'est vrai que la manière dont elle meurt est :shock: :mrgreen: comme tu dis). J'ai entendu parlé de Reisz en me penchant sur la biographie de Tony Richardson (forcément ! Les deux maîtres du Free Cinema en Angleterre ... même s'il y en a d'autres) et je vais me pencher avec grand plaisir sur ses autres oeuvres !
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2725
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Harkento »

Le Top12 de Mars ! .... Les coups de coeurs sont vraiment nombreux !
Mois particulièrement intense en nombre de films vus (58 films) et en note plutôt élevé (16 films avec pour note 8/10 minimum) !

1. Les salauds dorment en paix (Akira Kurosawa)
Image

2. The devil & Daniel Webster (William Dieterle)
Image

3. Eureka (Nicolas Roeg)
Image

4. Seuls sont les indomptés (David Miller)
Image

5. Isadora (Karel Reisz)
Image

6. The fallen idol (Carol Reed)
Image

7. Elle n'a dansé qu'un seul été (Arne Mattsson)
Image

8. Safe (Todd Haynes)
Image

9. La grande horloge (John Farrow)
Image

10. Six femmes pour l'assassin (Mario Bava)
Image

11. Elvira Madigan (Bo Widerberg)
Image

12. Cloud Atlas (les Wachowski & Tom Tykwer)
Image
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16462
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Profondo Rosso »

Harkento wrote:

Isadora c'est mon préféré avec Saturday Night and Sunday Morning et La Maîtresse du Lieutenant français, un biopic flamboyant et déroutant et Vanessa Redgrave est extraordinaire. Moi qui ne connaissais pas trop Isdora Duncan avant j'ai dû aller sur wikipédia me renseigner sur la véracité de sa mort tant la scène du film est :shock: :mrgreen: mais tout est vrai... Tu vas te régaler avec The Gambler !
C'est le premier film que je découvre de ce cinéaste et quel claque : humble, intelligent, sobre, bien filmé, magnifique histoire et super Vanessa Redgrave en effet (et c'est vrai que la manière dont elle meurt est :shock: :mrgreen: comme tu dis). J'ai entendu parlé de Reisz en me penchant sur la biographie de Tony Richardson (forcément ! Les deux maîtres du Free Cinema en Angleterre ... même s'il y en a d'autres) et je vais me pencher avec grand plaisir sur ses autres oeuvres !
Dans cette veine enflammée du coup enchaîne carrément après sur La Maîtresse du Lieutenant français qui est un bijou romantique et pour revenir sur Julio Medem tu feras sûrement des liens avec le thème du pouvoir de la fiction sur le réel qu'il y a dans Lucia et le sexe. Après ses périodes américaines comme anglaises sont passionnantes. Les films free cinéma ont toujours ce petit grain de folie en plus (Morgan c'est complètement délirant, Albert Finney complètement extravagant dans Saturday Night and Sunday Morning ) et en film US Sweet Dreams son biopic de Patsy Cline est excellent, tout comme Les Guerriers de l'enfer précurseur sur le traumatisme des vétérans du Vietnam. Je m'étais lancé dans sa filmo il y a deux ans je ne l'avais pas regretté. Et j'adore Tony Richardson aussi :wink:

edit : Et beau top 12 (Eureka, Première désillusion, The Devil and daniel Webster) et Seul sont les indomptés quel film !
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2725
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Harkento »

Profondo Rosso wrote:
1. Dans cette veine enflammée du coup enchaîne carrément après sur La Maîtresse du Lieutenant français qui est un bijou romantique ,
2. et pour revenir sur Julio Medem tu feras sûrement des liens avec le thème du pouvoir de la fiction sur le réel qu'il y a dans Lucia et le sexe.
3. Les films free cinéma ont toujours ce petit grain de folie en plus (Morgan c'est complètement délirant, Albert Finney complètement extravagant dans Saturday Night and Sunday Morning ) et en film US Sweet Dreams son biopic de Patsy Cline est excellent, tout comme Les Guerriers de l'enfer précurseur sur le traumatisme des vétérans du Vietnam. Je m'étais lancé dans sa filmo il y a deux ans je ne l'avais pas regretté. Et j'adore Tony Richardson aussi :wink:

4. edit : Et beau top 12 (Eureka, Première désillusion, The Devil and daniel Webster) et Seul sont les indomptés quel film !
1. Très bien, je prends note ! :wink:

2. Oui, je suis bien d'accord et j'extrapolerais en citant aussi l'onirisme, l'imaginaire mais aussi une fascination pour le corps et la chair (Lucia y el sexo comme Room in Rome) ... un peu comme son collègue Pedro Almodovar d'ailleurs.

3. Albert Finney + Tony Richardson = le magnifique Tom Jones :D mon préféré du cinéaste même si j'ai beaucoup aimé La solitude du coureur de fond. Mon prochain sera sans aucun doute Un goût de miel. C'est étrange qu'un tel cinéaste ne soit pas plus populaire ; je le trouve beaucoup plus intéressant qu'un Ken Loach par exemple (m'enfin ! Les goûts et les couleurs).

4. Oui, Seuls sont les indomptés m'a complètement retourné et sera surement dans le top 100 l'année prochaine. Sans doute le meilleur western que j'ai pu voir jusqu'à présent (.... avec Le passage du canyon de Jacques Tourneur :D ). Et pour la qualité de mon Top12, je crois bien qu'il s'agit là du plus beau mois que j'ai passé depuis que je suis sur le forum de dvdclassik ! :D
User avatar
cinéfile
Accessoiriste
Posts: 1644
Joined: 19 Apr 10, 00:33
Location: Bourges

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by cinéfile »

Top 3 du mois :

1- Cérémonie Secrète (Losey)

Image


2- L'Homme de Rio (De Broca)

Image

3- Un Air de Famille (Klapisch)

Image
daniel gregg
Producteur Exécutif
Posts: 7073
Joined: 23 Feb 04, 23:31

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by daniel gregg »

Le quinté du mois de Mars encore dominé par l'Italie :

Image
Image
Image
Image
Image
Akrocine
Régisseur
Posts: 3385
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Akrocine »

Père Jules wrote:
Akrocine wrote: - Зеркало (Le Miroir) de Andrei Tarkovsky : 9/10
:D
Honnêtement je ne lui aurait pas donné cette note tout de suite après l'avoir vu. Je l'ai laissé décanter dans mon esprit pendant un long moment. Le Miroir est un film tellement déconcertant par sa narration, émouvant et fascinant par ses scènes plus belles les une que les autres.
La dernière fois qu'un film m'a autant trotté dans la tête c'était Tree of Life. Correspondance loin d'être anodine je trouve, tant le montage et la manière d'installer une ambiance, un sentiment ou un songe sont similaire.

C'est le 4 ème film que je découvre du cinéaste (par chronologie au rythme de un par mois, sauf pour Solaris) et les 4 sont des films du mois. Plus j'avance et plus je me dis que Tarkovsky était et sera toujours le plus grand cinéaste. En parallèle j'ai commencé son journal; quelle tristesse de lire qu'il rêvait de pouvoir filmer 3 films par an :(
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16615
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Père Jules »

Donc maintenant, place à Stalker :D
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10031
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Joshua Baskin »

Mon trio de tête du mois :D

Image

Image

Image

The Sessions et The Swimmer arrivent juste derrière.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Anorya »

Akrocine wrote:
Père Jules wrote: :D
Honnêtement je ne lui aurait pas donné cette note tout de suite après l'avoir vu. Je l'ai laissé décanter dans mon esprit pendant un long moment. Le Miroir est un film tellement déconcertant par sa narration, émouvant et fascinant par ses scènes plus belles les une que les autres.
La dernière fois qu'un film m'a autant trotté dans la tête c'était Tree of Life. Correspondance loin d'être anodine je trouve, tant le montage et la manière d'installer une ambiance, un sentiment ou un songe sont similaire.

C'est le 4 ème film que je découvre du cinéaste (par chronologie au rythme de un par mois, sauf pour Solaris) et les 4 sont des films du mois. Plus j'avance et plus je me dis que Tarkovsky était et sera toujours le plus grand cinéaste. En parallèle j'ai commencé son journal; quelle tristesse de lire qu'il rêvait de pouvoir filmer 3 films par an :(
Tu vas te faire du mal en lisant ça, crois-moi, surtout vers la fin... :|

Père Jules wrote:Donc maintenant, place à Stalker :D
Oh que oui !


======


Sinon pour ma part :

Image
Les frissons de l'angoisse de Dario Argento.

Grosse redécouverte en blu-ray. Sublime.
Image
User avatar
Frances
Assistant opérateur
Posts: 2819
Joined: 3 Oct 12, 20:24

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Frances »

Père Jules wrote:Donc maintenant, place à Stalker :D
Il faut que je m'y remette à Tarkovsky. Je n'en ai vu que deux...dans une autre vie :mrgreen:
Last edited by Frances on 1 Apr 13, 17:34, edited 1 time in total.
"Il faut vouloir saisir plus qu'on ne peut étreindre." Robert Browning.
" - De mon temps, on pouvait cracher où on voulait. On n'avait pas encore inventé les microbes." Goupi
Mains Rouges.

Mes films du mois :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Jan 21 : Cousin Jules
Fev 21 : Midnight special
Mar 21 : Nanouk l'esquimau
Avr 21 : Garden of stones
Mai 21 : Fellini Roma
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Federico »

Akrocine wrote:
Père Jules wrote: :D
Honnêtement je ne lui aurait pas donné cette note tout de suite après l'avoir vu. Je l'ai laissé décanter dans mon esprit pendant un long moment. Le Miroir est un film tellement déconcertant par sa narration, émouvant et fascinant par ses scènes plus belles les une que les autres.
La dernière fois qu'un film m'a autant trotté dans la tête c'était Tree of Life. Correspondance loin d'être anodine je trouve, tant le montage et la manière d'installer une ambiance, un sentiment ou un songe sont similaire.

C'est le 4 ème film que je découvre du cinéaste (par chronologie au rythme de un par mois, sauf pour Solaris) et les 4 sont des films du mois. Plus j'avance et plus je me dis que Tarkovsky était et sera toujours le plus grand cinéaste. En parallèle j'ai commencé son journal; quelle tristesse de lire qu'il rêvait de pouvoir filmer 3 films par an :(
Ces films donnent la sensation d'une maturation si complexe que je ne sais pas si il nous aurait offert autant de merveilles en tournant plus... bien que ce fut pourtant le cas de celui auquel il est sans doute le plus proche : Bergman.
Le miroir étant un de ses deux films que je préfère (autant dire à vie en bonne place de mon Graal cinéphilique), quand j'ai vu ta note, j'ai failli écrire : "Seulement ?" :wink:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9524
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Miss Nobody »

Mon film du mois de mars
sera Shame, film sur le fil pourtant, mais qui m'a saisi à la gorge alors... que faire...
Image

Le top 5 du mois:

Image
1/ Shame (McQueen)

Image
2/ Five Star Final (Leroy)

Image
3/ No (Larrain)

Image
4/ Other men's women (Wellman)

Image
5/ Rushmore (Anderson)

Récapitulatif et "critiques":
Spoiler (cliquez pour afficher)
Films vus

* Möbius (Rochant) ●●○○○
C'est un film qui se regarde plutôt bien sur le moment, même si on ne comprend pas tout de l'intrigue (en fait, quasiment rien), mais qui révèle ses défauts a posteriori : une histoire d'espionnage opaque et vaine, une histoire d'amour fusionnelle un peu neu-neu (qu'est-ce que c'est que cette fin?) et des interprétations inégales (Cécile de France s'en sort très bien, Jean Dujardin est souvent hors-propos)... Restent des images bien léchées. Bref, "Möbius" est un film qui suinte les millions mais qui remplit tout juste le cahier des charges du téléfilm du samedi soir.
* Rushmore (Anderson) ●●●○○
La filmographie de Wes Anderson est un bric-à-brac très cohérent et, dans ce "Rushmore", tous les ingrédients dont on se délecte encore aujourd'hui sont déjà là : du scénario brinquebalant aux personnages hauts en couleurs, des choix musicaux pointus aux détails vestimentaires cocasses. Et c'est toujours séduisant, attachant, sympathique. Je dois cependant avouer que les personnages de weirdos comme Max Fisher, génie incompris tout pétri d'arrogance et de talent, ont tendance à m'agacer un tantinet à la longue...
* Five star final (Leroy) ●●●●○
L'intrigue posée sur papier pourrait paraître un brin boursouflée et/ou moraliste, mais le résultat à l'écran est simplement foudroyant. Leroy maîtrise parfaitement ses effets: de pamphlet virulent contre la presse, il passe au mélodrame le plus pur et maintient une tension sans faille dès lors que la trame est nouée. Ce "Five star final" est un vrai coup de coeur: un petit film qui a excellemment vieilli (à quelques interprétations théâtrales près) et qui recèle une scène de SPOILER suicide(s) qui est sans doute la plus puissante -et formidablement pudique- que j'ai pu voir au cinéma.
* Au bout du conte (Jaoui) ●●○○○
La plume est toujours vive et acérée quand il s'agit de croquer leurs personnages habituels (notamment celui du misanthrope grincheux dans lequel Bacri brille toujours), elle est beaucoup plus molle lorsqu'il faut faire tourner (à vide?) un exercice de style assez vain autour du conte de fée. Au final, le couple signe un film bordélique, trop long, d'où émergent quelques sourires, il est vrai, mais bien trop peu pour satisfaire.
* Shame (McQueen) ●●●●○ ♡ FILM DU MOIS ♡
"Shame" est finalement un film qui dépeint moins l'addiction que l'extrême solitude. La solitude de l'Homme moderne. L'Homme et la grande ville, le grand appartement, le grand lit, et le grand vide. Les courants d'air. La déviance. C'est un film très froid qui prend pourtant rapidement à la gorge. Le réalisateur use parfois d'effets à propos desquels j'ai pu observer des réserves (notamment dans les scènes de "débauche" finales qui, pour moi, loupent le coche) mais parvient à ne jamais sombrer dans le "trop" qui le menace. Son film est atmosphérique, fort et malaisant. Une réussite, je crois.
* Les contes de la nuit (Ocelot) ●●○○○
Un recueil d'historiettes animées assez inégal. Visuellement, c'est évidemment très joli (mais Ocelot n'avait plus à prouver son talent). Sur le fond, par contre, ça manque souvent d'intérêt (le premier et le dernier conte notamment sont assez faibles) et les morales sont toujours très naïves. Seul le conte antillais, plein d'allant, sort du lot à mon goût.
* Le fleuve (Renoir) ●●○○○
Une heure et demi d'Inde d'antan, Inde rêvée, Inde réelle, toute pleine de couleurs vives et de folklores. Une heure et demi d'amours adolescentes un peu barbantes, de chevelures rousses et de dents de travers... Une heure et demi d'ennui poli. Je n'en retiendrais qu'une seule tirade, une réplique qui affleure sans crier gare au détour d'un deuil et d'un verre de Bourbon, sur l'enfance et le monde (The real world is for children) : très beau.
* Cloclo (Siri) ●●●○○
Loin des paillettes, ce Cloclo est un portrait sobre, à la limite du documentaire, qui ne s'autorise aucun pas de côté : ni excès, ni extrapolation ou sur-interprétation de la vie tourmentée du chanteur. Du coup, si le film reste suffisamment maîtrisé pour tromper l'ennui, il peine à passionner et dégage peu d'émotions.
* Away we go (Mendes) ●●○○○
Ca commence comme un film charmant, avec un petit couple indie, banal, gentil, attachant, puis ça s'enlise très vite dans une accumulation de rencontres et situations caricaturales. Ca se veut initiatique mais ça ne raconte pas grand chose de bien passionnant. Et même la BO-folk-bobo finit par démanger... Pas détestable, mais beaucoup trop anodin.
* No (Larrain) ●●●●○
Sur la forme, l'esthétique "années 80" (moche mais très travaillée) dans laquelle s'enchevêtrent des images d'archives de façon hyper fluide, permet une immersion totale et réussie. Sur le fond, la contestation heureuse des protagonistes invite à s'indigner sans haine ni dépit. Bref, c'est une belle leçon et c'est un bon moment.
* Other men's women (Wellman) ●●●○○
Petit film d'une petite heure, finement écrit et réalisé avec grâce. Court mais jamais expéditif, langoureux sans être mièvre, ce "Other men's women" possède un charme certain, à l'instar de son trio d'interprètes (Mary Astor est vraiment craquante). Si les 20 premières minutes (introduction extrêmement condensée et pourtant d'une subtilité percutante) sont quasi-parfaites, la suite de l'intrigue est plus attendue. On se réjouira néanmoins de l'absence de moralisme (avec un titre pareil, on pouvait s'attendre au pire), de la beauté de certains plans et scènes et de la présence en second plan des tout jeunes James Cagney et Joan Blondell.
* Les herbes folles (Resnais) ●●○○○
Ce Resnais affranchi (et un peu en roue libre?) est un objet assez déconcertant, un peu de travers, un peu fou, mais pas franchement convaincant. D'ailleurs, l'atmosphère fantaisiste et les couleurs chaleureuses du film nous quittent bien vite et quand l'écran se fond d'un noir définitif, il ne nous reste plus rien.
* Chronique d'un été (Rouch, Morin) ●●●○○
L'immersion dans les années 60, au plus proche de problèmes sociologiques qui restent les nôtres 50 ans plus tard, est assez vertigineuse. La démarche d'introspection et d'intellectualisation cinématographique m'a en revanche moins convaincue.

* [série] Seinfeld - saison 1 & 2 ●●●●○
Certaines séries n'ont pas de dates limite de consommation. Avec 20 ans de retard, je me lance donc dans l'exploration du petit monde de Seinfeld et m'accorde désormais avec plaisir de petites parenthèses de 20 minutes dans mes journées.

Films revus

* Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (Allen) ●●●○○
Le petit cru de 2010 -surprise- se revoit avec plaisir. Cette énième variation existentielle manque un peu de corps, il est vrai, mais continue à toucher du doigt l'essence de nos vies. Woody Allen, acide mais jamais amer, nous sert une nouvelle chorale de ratés ordinaires, de frustrés attachants, à la recherche -évidemment vaine- du bonheur. C'est déjà-vu, certes, mais souvent très bien-vu...
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7695
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by 7swans »

TOP 3 - Mars 2013 :

1.
Image

2.
Image

3.
Image
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Gounou »

En dépit de mes réserves, et faute de vraie claque, le film qui m'aura le plus interpellé ce mois-ci :

1-
Image

Suivent :

2-
Image

3 ex aequo-
Image

Image
Image