Luc Besson

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Luc Besson fait-il du cinéma français ?

Heu... on va dire que oui
35
28%
Non ! C'est de la merde américaine emballée dans de la merde française !!
34
28%
Parce qu'il fait encore du cinéma, c'lui là ?!!
27
22%
Mais, arrêtez vos conneries, il va faire fermer le forum ( et le site ) !!
27
22%
 
Total votes: 123

gehenne
Howard Hughes
Posts: 19884
Joined: 19 May 04, 00:43
Location: sous une pierre...

Post by gehenne »

Transebtor wrote:
Super Seb le Bat Coco wrote:veux surtout dire que en tant que producteur besson est :

Dziiiiiiiii schreeeekkkkkkkktchhhhh...

:arrow: "Le saviez-vous? la société de Luc Besson, Europa, a quelques problèmes d'argent, cela est certainement dû au manque de bénéfices des pauvres films d'auteur que sort par centaines cette société. Luc Besson a donc décidé de lancer une opération de marketing, en proposant un freesbee offert pour l'achat d'un DVD. Depuis quelques jours, on peut acheter aussi le frees bee miniature "Yamakasi", ou le fameux frees bee "Taxi" dans n'importe quel bon vidéoclub (et au bout de 10 locations pour les films respectifs, le freesbee est offert). Europa espère ainsi gagner autant d'argent que la pub SFR qu'attaquait Besson. Ceci était une information Super Sebesque à ne pas prendre au sérieux (dû peut-être à une erreur de traduction)."


Devant la pauvreté de ce gag, Transebtor s'auto-détruit.

Dziiii...

BRAAAAOOOOUMM...
oh ben non... :(

Reviens transebtor ! :cry:
Ainsi, toujours et pourtant...
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Je vous laisse deviner de où provient mon pseudo. 8)
"Give me all the bacon and eggs you have."
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25598
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

Enzo wrote:Je vous laisse deviner de où provient mon pseudo. 8)
Un anagramme de "Zone"? Je ne vois pas. :arrow:
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
Josselin Beaumont

Post by Josselin Beaumont »

Luc Besson me semble plutôt sympathique et passionné par le cinéma tel un petit garcon.

La tragédie est tout simplement qu'il n'a pas de talent par-rapport aux moyens de production colossaux de ses réalisations.

Et à l'heure où il faut renflouer les caisses, il aurait mieux fait de choisir n'importe quel autre vrai acteur, que ce cauchemar à trois pattes nommé Jamel, qui posséde en plus le don de faire fuir mille spectateurs potentiels d'Angel A, à chaque prétention de promotion télévisuelle.

Quelqu'un connaît les chiffres de Angel A? Bide au box-office, non?


Bref, je regrette que quelqu'un qui a lui seul peut divertir plus que tous les effets-spéciaux et cascades de Besson Prod réunis n'ait pas un sujet qui lui soit consacré ici: Jean-Pierre Bacri, le roi du cinéma francais.

Il y a des fans du râleur ici?Image
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Post by AlexRow »

:arrow: MP
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11914
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Post by MJ »

Colqhoun wrote:Je vous laisse deviner de où provient mon pseudo. 8)
Oh la honte! Oh la honte!
Tu espèrais noyer ça dans les limbes du forum?
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
mynameisfedo
Bernanonos
Posts: 5811
Joined: 8 Feb 05, 16:18

Post by mynameisfedo »

Commissaire Juve wrote:De lui, je ne retiens (de valable) que :

- Léon
- Le 5ème élément

Séance de rattrapage pour Nikita : un peu trop "voyant" au bout du compte ("voyant", comme on dit "vulgaire"), encore assez mécanique aussi (ça manque de naturel, plutôt surjoué dans certains cas...), avec des relents de l'esthétique cliparde des 80's ! (comme "Subway") :? Disons qu'il ne faut pas le voir deux fois de suite !

Exemple de petit détail qui casse l'ambiance : la fusillade dans la cuisine... les mecs qui canardent Parillaud jouent comme des patates, ils tiennent leurs flingues comme on tient une brosse à nettoyer les chiottes, et ils ont des expressions (faciales) de poissons morts... On sent le truc gratuit, les mecs qui font semblant de tirer devant une caméra ! :?
tout pareil! :mrgreen:

allez, peut-être également subway.. voire la première partie de jeanne d'arc.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23624
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Post by AtCloseRange »

Subway
Je n'ai vraiment de l'affection que pour 2 films de Luc Besson, Nikita et donc Subway.
Et bizarrement Subway vieillit plutôt bien malgré la musique d'Eric Serra. Mais le film serait différent sans donc elle est "indispensable". Les dialogues sont aux petits oignons et les acteurs parfaits.
C'est le film ultime de Christophe Lambert, son motorcylce Boy à lui. Difficile de croire qu'à peine 3-4 ans après il était hors du coup.
Et Adjani est magnifique à tous les points de vue. Sans parler de Galabru, Bacri, Anglade, Bohringer, Bouise, etc...
Besson a vraiment réussi à capter un certain air du temps avec un vrai talent visuel. Reste à savoir ce que peut en penser quelqu'un qui n'a pas connu cette époque.
Dire qu'à une époque j'ai aimé Luc Besson...
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22186
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Sa vie, son oeuvre : Luc Besson !!!

Post by Nestor Almendros »

NIKITA (1990)

Luc Besson, comme c'est sûrement le cas pour quelques-uns d'entre nous sur le forum, a bercé mon adolescence à une époque où il n'était pas encore le directeur d'usine qu'il est devenu depuis: ses films marquaient déjà durablement un cinéma français statique et guindé. Je n'ai plus regardé du Besson depuis ANGEL-A et ne suis plus tellement attiré par sa filmographie. Pourtant, les occasions d'y revenir semblent se multiplier: anticipant la prochaine sortie d'ADELE BLANC-SEC qui, avouons-le, me tente assez bien (on verra d'abord les critiques, puis sur pièce) et le visionnage imminent de LEON en blu-ray, j'ai entamé ce triplé Besson improvisé par la diffusion sur M6 HD de Nikita (bien beau master au passage).

C'est un film que j'aimais beaucoup par le passé et que je n'ai pas revu depuis plus de quinze ans, au moins. L'effet de curiosité était donc bien présent puisque mon regard et ma personnalité ont bien changé depuis. Première constatation: visuellement le film tient encore assez bien la route. Moi qui ai beaucoup de mal avec le cinéma français des années 80, NIKITA passe plutôt bien de ce point de vue, même si l'on retrouve quelques tics de l'époque comme ces éclairages colorés aux néons. Rien de bien méchant, heureusement. Je dirais même qu'il apparait finalement un certain charme à ce style.
Par contre, malgré un rythme soutenu et une dynamique évidente, on remarque une tendance à la gratuité autant dans la mise en scène que dans le scénario. Si Besson n'hésite pas à se répéter visuellement (dans le tribunal et le restaurant, deux travellings identiques en contre-plongée) on sent que la motivation est surtout centrée dans le tape à l'oeil. Il faisait déjà de l'action pour en mettre (seulement) plein la vue. NIveau scénario, c'est donc la même chose: on retient quelques très bons moments (le restaurant) mais l'ensemble est bancal, l'histoire écrite à gros traits, sans réelle profondeur. Entre la naïveté de certaines personnages (surtout de Nikita pendant son apprentissage), des bons sentiments larmoyants (beaucoup trop de larmes dans ce film), et des situations qui dégénèrent un peu trop opportunément (le nettoyeur qui fait tout capoter), le film parait alors rempli de défauts.

Pourtant, et c'est là tout le paradoxe, il tient quand même assez bien la route. Signalons le score d'Eric Serra très inspiré (plusieurs thèmes magnifiques) et un casting réussi qui sont des atouts non négligeables. On peut d'ailleurs remarquer que, malgré certaines facilités, Besson est un bon directeur d'acteurs, réussissant à mettre en valeur beaucoup de ses personnages et à tirer l'acteur vers le haut. C'est un styliste de la caractérisation, si l'on veut, et je trouve que sa direction d'acteurs se dénote sensiblement de tout ce que faisait le cinéma français à l'époque.
Ironie du sort, on croise dans ce film trois têtes d'affiche prometteuses du cinéma français des années 80 qui n'auront finalement jamais vraiment percé: Jean-Hugues Anglade qui, avec 37°2 LE MATIN réalise un doublé marquant, pareil pour Tcheky Karyo qui avait fait L'OURS quelques années plus tôt (deux très bons acteurs qui n'ont pas encore eu la carrière méritée - mais elle n'est pas encore terminée), et Anne Parillaud dont c'est ici le meilleur rôle (en tout cas le plus consistant).

Malgré des réserves, je ne regrette pas de l'avoir revu.
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14653
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Luc Besson

Post by Demi-Lune »

Je te rejoins un peu, Nestor. J'ai moi aussi regardé Nikita l'autre soir, que j'avais découvert il y a bien dix ans, et que je n'avais pas revu depuis.
Voici ce que j'en disais sur "Votre film du mois d'avril 2010", à brûle-pourpoint :
moi-même wrote:Luc Besson est un faiseur de belles images, c'est clair. Et il est incontestablement doué pour le cinéma d'action. Le problème fondamental de son cinéma est que l'on ne peut pas masquer longtemps la vacuité de celui-ci derrière une mise en scène inspirée et maîtrisée et une B.O. hypnotique. Nikita a beau être bien réalisé et plutôt bien interprété (quoique je trouve le jeu d'Anne Parillaud un peu inégal parfois), cela n'en reste pas moins un film relativement vide de contenu, alors que Besson avait la possibilité de créer un superbe et complexe portrait de femme. Au final, c'est moyen et frustrant... et ce sont les belles images et la musique de Serra qui restent en tête. Cela dit, ce film reste quand même moins idiot que d'autres Besson.
A froid, j'ai tendance, finalement, à garder un assez bon souvenir de ce film. J'ai conscience qu'il reste plutôt moyen mais l'ambiance 80's aux néons, la musique planante de Serra et le dynamisme de la mise en scène de Besson (cela va sûrement faire hérisser plus d'un poil, mais j'ai parfois pensé au Hard-Boiled de John Woo, pour les éclairages bleutés et les cadrages vifs des scènes d'action) présentent un certain intérêt. Ce qui est dommage, je le répète, c'est que Nikita m'apparaît trop superficiel, donnant systématiquement la primeur à la forme plutôt qu'à une quelconque épaisseur du fond. Mais au détour de quelques scènes (comme celle entre Parillaud et Moreau), on sent que le réalisateur pourrait être capable de donner un corps à son film.
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2837
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Luc Besson

Post by Amarcord »

Demi-Lune wrote: Mais au détour de quelques scènes (comme celle entre Parillaud et Moreau), on sent que le réalisateur pourrait être capable de donner un corps à son film.
"...pourrait être capable de donner un corps à son film" ?? C'est faire beaucoup d'honneur à Besson que de le penser capable de faire mieux que ce qu'il montre... Au contraire, je dirais que, dans ces moments-là, on sent surtout les limites d'un cinéaste dont le style, essentiellement fait de tape-à-l'oeil, lui empêche définitivement d'aller au-delà de l'esbrouffe qu'il étale sur l'écran.
A la rigueur, on sent ce qu'un autre réalisateur, davantage capable de donner corps à un tel film, aurait pu faire.
Je trouve que le cinéma de Besson (avec celui de Beineix) est de ceux qui vieillissent le plus mal. J'ai pourtant vu, en son temps, Nikita en salle, et même Léon. Je ne les avais même pas vraiment détestés (contrairement à l'épouvantable Grand Bleu). Mais dès l'année suivante, ils ne tenaient absolument plus la route. Tout ça me paraît irregardable aujourd'hui. Même Subway, qui était longtemps mon préféré, à cause des prestations impeccables d'Adjani et de Galabru, et des dialogues réjouissants... et malgré l'insupportable Lambert et l'horrible musique, dont la seule évocation, aujourd'hui encore, me file la chair de poule. C'est un cinéma daté, démodé, vide (ou creux), voire même ridicule... bref : le pire exemple (et, du coup, le "meilleur", en quelque sorte !) des années 80 , dites aussi, ne l'oublions pas, les "années pub".
[Dick Laurent is dead.]
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23489
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Luc Besson

Post by Commissaire Juve »

:lol: :lol: :lol:

C'est tout à fait ça !

La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
Nomorereasons
Dédé du Pacifique
Posts: 5150
Joined: 29 May 07, 20:19

Re: Luc Besson

Post by Nomorereasons »

Vrai que ça peut être sacrément pompier Luc Besson. Maintenant, s'il me fallait dire en quoi ses films sont pires que du bon Fulci ou du mauvais Tarantino, je serais bien embêté.
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2837
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Luc Besson

Post by Amarcord »

yaplusdsaisons wrote:s'il me fallait dire en quoi ses films sont pires que du bon Fulci ou du mauvais Tarantino, je serais bien embêté.
...Pas moi.
Le cinéma de Fulci (le bon et/ou le mauvais... après, c'est subjectif) n'a pas les moyens (économiques, notamment) de se prendre au sérieux, quand l'obession première de Besson est d'en foutre plein les yeux (le cinéma bling-bling, en quelque sorte). Empêché de se la péter, Fulci choisit donc de privilégier la quantité à la qualité (c'est un peu fatal : n'est pas Hitchcock qui veut)... voir sa filmographie conséquente... celle de Besson, par compraraison, est plus "modeste" (guillemets, attention !... je parle de la quantité, hein!)... Ce qui n'est pas, en soi, pour me gêner outre mesure ! :mrgreen:
Le cinéma de Tarantino (le bon et/ou le mauvais, là aussi, c'est subjectif), maintenant... Je sais bien qu'il est devenu de bon ton, ces derniers temps, de tirer à vue sur Tarantino. Je ne le ferai pas : ses films comptent trop de moments jubilatoires pour que je m'attaque à lui. Il faudrait que tu me donnes un exemple de "mauvais Tarantino". Je viens de revoir justement Jackie Brown, et j'aime toujours autant ce film. J'ai adoré Inglourious Basterds : je plaide coupable. Je ne serai donc pas objectif. Mais le fait est que, chez Tarantino, l'un des points forts (en plus d'une passion évidente et sincère pour le cinéma dans un très large panel... ce qui ne suinte pas franchement, du côté de la guimauve bessonienne...), ce sont les personnages, je trouve. Ils parviennent presque toujours à être cartoonesques tout en conservant une certaine profondeur. Chez Besson, ce sont des pantins à peine articulés, des couvertures de magazines (sur papier glacé, s'il vous plaît)...
Donc... bref : non, moi, s'il me fallait dire en quoi les films de Besson sont pires que du bon Fulci ou du mauvais Tarantino, je ne suis pas embêté du tout.
[Dick Laurent is dead.]
Nomorereasons
Dédé du Pacifique
Posts: 5150
Joined: 29 May 07, 20:19

Re: Luc Besson

Post by Nomorereasons »

J'en aime aucun des trois... En tout cas n'oublie pas: chaque instant est un danger.