Hair (Milos Forman - 1979)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Hair (Milos Forman - 1979)

Post by Philip Marlowe »

Copier coller de mon avis dans Notez les films:

J'ai eu du mal à tenir jusqu'au bout, mais je regrette pas. Certes, ça a dans l'ensemble atrocement mal vieilli, voire la scène où John Savage imagine son mariage, on croirait voir un nanar, et je doute que ce soit volontaire. En plus, ne me sentant absolument pas concerné par les préoccupations des personnages qui, désolé, me paraissent bien d'une autre époque, je me suis copieusement ennuyé. J'arrivais même pas à m'y intéresser comme un document d'époque.
Mais...cette fin!!! Le dernier chapitre est d'une puissance extraordinaire, réellement poignant, avec en plus le célébrissime Let the sun shine Ces derniers plans me resteront en mémoire à la fois comme un plaidoyer pour la paix, pour la jeunesse, et comme un document historique. Cette fin ferait presque oublier l'ennui succité par le reste.

Et vous? :o
Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Post by Johnny Doe »

Moi ? Je l'ai raté comme un gros con.
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
Jean Claude Dus
Postman Sans Gêne
Posts: 9206
Joined: 12 Apr 03, 14:11
Location: In front of a convenience store in New Jersey

Post by Jean Claude Dus »

Johnny Doe wrote:Moi ? Je l'ai raté comme un gros con.
+1 :cry:
Image
Image
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Vu y a déjà un certain moment. J'en garde un bon souvenir et ton texte, Philip, m'encourage à ne pas le revoir, afin de garder un sentiment positif.
"Give me all the bacon and eggs you have."
Bob Harris

Post by Bob Harris »

En zappant, j'ai vu que la copie diffusée sur Arte était atroce !

En plus, c'était recadré.

Vous n'avez rien raté.

Pour moi, Hair reste toujours aussi génial.
Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Post by Johnny Doe »

Bob Harris wrote:En zappant, j'ai vu que la copie diffusée sur Arte était atroce !

En plus, c'était recadré.

Vous n'avez rien raté.
Merci Bill, ça me rassure ! :D
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23405
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Post by Commissaire Juve »

Et pis ça sentait le patchouli à mort ! :x - - - - - :mrgreen: :arrow:
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Commissaire Juve wrote:Et pis ça sentait le patchouli à mort ! :x - - - - - :mrgreen: :arrow:
J'ai pas compris :(
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: HAIR: Vos avis

Post by Roy Neary »

Philip Marlowe wrote:J'ai eu du mal à tenir jusqu'au bout, mais je regrette pas. Certes, ça a dans l'ensemble atrocement mal vieilli, voire la scène où John Savage imagine son mariage, on croirait voir un nanar, et je doute que ce soit volontaire. En plus, ne me sentant absolument pas concerné par les préoccupations des personnages qui, désolé, me paraissent bien d'une autre époque, je me suis copieusement ennuyé. J'arrivais même pas à m'y intéresser comme un document d'époque.
Mais...cette fin!!! Le dernier chapitre est d'une puissance extraordinaire, réellement poignant, avec en plus le célébrissime Let the sun shine Ces derniers plans me resteront en mémoire à la fois comme un plaidoyer pour la paix, pour la jeunesse, et comme un document historique. Cette fin ferait presque oublier l'ennui succité par le reste.
Comment peux-tu dissocier à ce point le final du film du reste, alors qu'il est parfaitement dans la continuité stylistique et scénaristique ? Bien sûr, Hair finit dans une sorte d'apothéose lyrique, nostalgique et joyeuse, mais la plupart des scènes fonctionnent sur le même principe.
Je ne partage absolument pas cette impression de vieillissement du film (d'ailleurs ce thème du veillissement des films est un peu ta marotte, mon cher Philip. :wink: Je trouve cela assez étonnant de ta part alors que tu fais partie des plus jeunes cinéphiles peuplant ce forum.) D'autant que Hair a été tourné plus de 10 ans après le succès de la comédie musicale à Broadway et dans le monde entier, en 1979 à une époque où les Hippies n'avaient plus vraiment la côte et étaient devenus une curiosité touristique vivant dans des sortes de réserves. On pourrait donc dire que Hair était déjà démodé à l'époque de sa sortie. Et pourtant non. Le recul de Milos Forman et des scénaristes permettent justement d'englober le phénomène hippie dans son ensemble. Je trouve que tu exagères avec le terme nanar. La mise en scène de Forman parvient justement à retranscrire cette période un peu floue, bizarre et aérienne, joyeuse et triste à la fois, en dehors du temps mais en même temps très critique d'un certain conformisme de la société de consommation.
Comme toi j'adhère totalement à Let the Sunshine In, mais aussi à tous les autres titres qui sont joliment servis par des séquences musicales enthousiasmantes. Sans oublier la performance de tous les comédiens, dont Treat Williams dans le rôle de sa vie (avec Le Prince de New York de Sidney Lumet).
Hair est un film qui jette un regard rétrospectif attendri et mélancolique sur une société qui perd peu à peu son innocence.
Image
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23405
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Post by Commissaire Juve »

Philip Marlowe wrote:
Commissaire Juve wrote:Et pis ça sentait le patchouli à mort ! :x - - - - - :mrgreen: :arrow:
J'ai pas compris :(
:shock:

Patchouli : parfum épouvantable très prisé par les babouzes genre "Hair" ! :wink:
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
Guest

Post by Guest »

J'aime beaucoup les années 70 et pourtant ce film flower-power m'a toujours soulé. Toute l'imagerie ringardisante est là. Je laisse la patine oeuvrer encore un peu avant revisionnage.
phylute
La France peut être fière
Posts: 25848
Joined: 2 Jan 04, 00:42
Location: Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Post by phylute »

soleilvert wrote:J'aime beaucoup les années 70 et pourtant ce film flower-power m'a toujours soulé. Toute l'imagerie ringardisante est là. Je laisse la patine oeuvrer encore un peu avant revisionnage.
Je ne vois nulle ringardise dans ce film. Le constat sur le rêve hippie est amer, le film est emprunt d'une tristesse qui contraste fortement avec la vision utopique de ce mouvement. Il faut voir Cyndi & co. pour réaliser la différence entre ce film qui comme l'a souligné Roy a été réalisé bien après la fin du mouvement.
Les chansons sont vraiment superbes (rien que de lire le titre du film, "Aquarius" vient trotter dans ma tête).
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)
mannhunter
Laspalès
Posts: 16316
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

je suis tombé sur la dernière demi-heure du film hier soir...effectivement la copie proposée était horrible mais la fin est toujours aussi belle et poignante! :shock:
M_RiK
Joe la Burne vectorisée
Posts: 5226
Joined: 1 Jul 03, 09:25
Location: Nowhere to be found...

Re: HAIR: Vos avis

Post by M_RiK »

Roy Neary wrote:Je ne partage absolument pas cette impression de vieillissement du film (d'ailleurs ce thème du veillissement des films est un peu ta marotte, mon cher Philip. :wink: Je trouve cela assez étonnant de ta part alors que tu fais partie des plus jeunes cinéphiles peuplant ce forum.)
Si je puis me permettre Roy, c'est au contraire tout à fait "normal" que des forumeurs relativement jeunes comme Philip ou moi-même, ressentions des impressions d'un vieillissement beaucoup plus accentué des films du fait de notre jeune âge, non ? Pour quelqu'un comme lui ou moi qui est né dans les années 80, n'importe quel trucs un tant soit peu "seventies" (ou pire "sixties" dans le cas des hippies) apparaît comme quelque chose surgissant du fin fond du Moyen-Âge ou de la préhistoire. Des films comme Hair accusent leur âge visuellement, c'est fatal ; ils sont le produit d'une époque, même si dans le cas présent et comme tu l'as fait remarqué, il vient déjà en décalage avec le "phénomène" étudié. Maintenant, de juger si un film a bien ou mal vieilli, c'est autre chose (subjectivité quand tu nous tiens), mais là encore je pense que l'âge joue beaucoup ; dans quelques années, je serais sans doute indulgent avec l'esthétique "clipeuse" qui aura marqué la fin des années 90, parce qu'elle correspondra à un certain nombre de films pop-corn que j'aurais vu dans mon adolescence, alors que d'autres personnes encore plus jeunes (si si ça existera) la trouveront proprement gerbatoire (à raison sans doute, sauf que eux aimeront quelque chose d'encore plus moche), tout comme moi j'ai beaucoup de mal avec l'esthétique Miami Vice des années 80. Je ne sais pas si j'ai été très clair et en tout cas je suis complètement sorti du sujet (le pire étant que je n'ai pas trop d'avis sur Hair vu que je n'en ai pas trop de souvenir) :oops:
M_RiK, "Far away from the land of our birth, we fly a flag in some foreign earth."
tewoz
Vuvuzelo
Vuvuzelo
Posts: 16296
Joined: 14 Apr 03, 10:20
Location: Au centre de tout ce qui ne le regarde pas...

Post by tewoz »

Rob Roy qui défend hair. C'est conceptuel ca...


:mrgreen:
Vous venez de lire un message de tewoz, ca vous a pas rendu plus intelligent, mais ca aurait pu...
Image - Achetez mon livre sur Lulu : Image