Dressé pour tuer (Samuel Fuller - 1982)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Tuck pendleton
Mogul
Posts: 10614
Joined: 13 Apr 03, 08:14

Dressé pour tuer (Samuel Fuller - 1982)

Post by Tuck pendleton »

Bon allez je fais un petit post sur ce film sinon Manhunter (que je remercie une nouvelle fois) va me taper sur les doigts.

Le film est pour moi une découverte toute récente, malheureusement apprécié dans d'assez mauvaises conditions (Vf et un recadrage assez pénible), il a pourtant su créer chez moi une certaine fascination et une émotion à laquelle je ne m'étais pas vraiment préparé. Bien que le style du cinéaste soit toujours aussi sec dans son montage et quelque peu brutal dans ces raccourcis narratifs celui ci est compensé par une mélancolie (magnifique musique de morricone) et un pessimisme totalement en phase avec le sujet traité. Adaptation d'un roman de Romain Gary le film aborde le thème du conditionnement et de l'origine du racisme en nous contant l'histoire d'un chien, dressé à tuer les noires. Julie Sawyer (Kristy McNichol) et Keys, un dresseur d'animaux (Paul Winfield) tenteront de le guerir de ce mal. Des + et des - (ça fait deux fois que je recommence le même post à cause d'envoi qui n'arrive pas :twisted: )

+
-Le début du film avec cet accident et le cri du chien en off qui rappelle fortement celui de la 25ieme heure
-Des séquences superbement composé comme celle, anodine, chez le vétérinaire
-Saisissante scène de cambriolage monté avec l'environnement sonore d'un film de guerre
-Le dressage du chien en lui même et les très beaux plans que Fuller arrive à obtenir en filmant l'animal
- Tous les acteurs avec en tête Winfield (RIP) qui offre une prestation très émouvante et McNichol.
- L'attaque dans les studios de cinéma (les plans au ralenti avec le film passant derrière)
- les larmes de Julie lorsqu'elle découvre la façon dont on tue les chiens dans l'abatoir (toujours sur la même très belle musique)
- la découverte du corps dans l'église
- la conclusion très pessimiste
- un plaidoyer sans préchi précha contre le racisme mais le film va pour moi un peu plus loin que ça en nous faisant ressentir une vision assez terrifiante de la société et de la violence qu'elle contient.

des -
Je n'en vois pas -mon premier 6/6 pour un Fuller

Que pensez-vous de ce film?

Ps: Co-écrit par Curtis Hanson

Image
phylute
La France peut être fière
Posts: 25848
Joined: 2 Jan 04, 00:42
Location: Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Post by phylute »

Un immense souvenir de cinéma... qui malheuresement se fait bien lointain...
rarement diffusé, pas distribué, c'est un Fuller quasi invisible. Vivement une édition dvd digne de ce nom !
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)
vic
viking
Posts: 3551
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Post by vic »

Ce que tu en dis me donne envie de le revoir. Mes souvenirs sont bien trop imprécis pour pouvoir commenter.


(Traduction = intervention totalement inutile de ma part. :mrgreen: )
Image

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.
noar13
Réalisateur
Posts: 6506
Joined: 14 Apr 03, 09:44
Location: paris

Post by noar13 »

vic wrote: (Traduction = intervention titalement inutile de ma part. :mrgreen: )
enfin sauf que tu veux pecho la vhs
Image
vic
viking
Posts: 3551
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Post by vic »

noar13 wrote:
vic wrote: (Traduction = intervention titalement inutile de ma part. :mrgreen: )
enfin sauf que tu veux pecho la vhs
Euh... oui, aussi. :lol:
Image

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.
Tuck pendleton
Mogul
Posts: 10614
Joined: 13 Apr 03, 08:14

Post by Tuck pendleton »

phylute wrote:Vivement une édition dvd digne de ce nom !
j'ai trouvé ça
http://www.5minutesonline.com/1D/whitedog.htm
ça doit pas être terrible
Euh... oui, aussi.
pas de soucis :wink:
noar13
Réalisateur
Posts: 6506
Joined: 14 Apr 03, 09:44
Location: paris

Post by noar13 »

Tuck pendleton wrote: j'ai trouvé ça
http://www.5minutesonline.com/1D/whitedog.htm
ça doit pas être terrible
t'as pas confiance ??
A] Excellent -- Taken directly from a master source with very sharp picture and audio.
Image
mannhunter
Laspalès
Posts: 15918
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

ce que j'en pense?

c'est l'un de mes films préférés...vivement un beau dvd pour que je le voie en véo et au format! :D :wink:
mannhunter
Laspalès
Posts: 15918
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: White Dog - Sam Fuller (1982)

Post by mannhunter »

d'accord avec tout ça... :wink: :
Tuck pendleton wrote:+
-Le début du film avec cet accident et le cri du chien en off qui rappelle fortement celui de la 25ieme heure
-Des séquences superbement composé comme celle, anodine, chez le vétérinaire
-Saisissante scène de cambriolage monté avec l'environnement sonore d'un film de guerre
-Le dressage du chien en lui même et les très beaux plans que Fuller arrive à obtenir en filmant l'animal
- Tous les acteurs avec en tête Winfield (RIP) qui offre une prestation très émouvante et McNichol.
- L'attaque dans les studios de cinéma (les plans au ralenti avec le film passant derrière)
- les larmes de Julie lorsqu'elle découvre la façon dont on tue les chiens dans l'abatoir (toujours sur la même très belle musique)
- la découverte du corps dans l'église
- la conclusion très pessimiste
- un plaidoyer sans préchi précha contre le racisme mais le film va pour moi un peu plus loin que ça en nous faisant ressentir une vision assez terrifiante de la société et de la violence qu'elle contient.
les scènes de dressage sont très belles et dures à la fois (car les méthodes des personnages principaux sont finalement discutables et ambigues,non? :arrow: d'où l'intérêt scénaristique du film! :wink: )!

le dernier plan est très beau,et c'est vrai que le chien est incroyable,un acteur à part entière (notamment ce passage terrible où l'on voit le chien affamé qui,par dégoût,refuse la nourriture que lui tend Keyes)!

le montage parallèle (avant le passage très fort -et gonflé!- dans l'église) entre les pattes crasseuses du chien et les chaussures du gars qui va se faire agresser est vraiment terrible (et cet arrière plan où l'on voit le gosse rentrer chez lui quand le chien traverse la rue et passe devant le "Stop"... 8) ) :shock:

et tu as encore oublié de citer la visite du propriétaire du chien!! :shock:

que des scènes marquantes!! :D

PS: je n'y avais pas pensé pour la 25EME HEURE,mais maintenant que tu le dis! :wink:

PS 2: je crois que l'extrait qu'on voit quand kristy McNichol se fait agresser chez elle,c'est un film de Fuller!

PS 3: j'aime bien le plan où l'on voit burl Ives jeter des fléchettes sur R2D2 (détail invisible sur ma copie recadrée... :cry: )!! :lol:
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

J'admets que l'interprétation est correcte mais le film ne m'a jamais touché. Je reste quasi indifférent, alors que le sujet en lui-même est passionnant, mais je n'aime pas la façon dont c'est traité. Je ne me souviens pas avoir remarqué une musique si géniale que cela en outre.
Je suis donc incapable de rejoindre votre enthousiasme.
Il y a des films devant lesquels on reste froid sans savoir expliquer pourquoi et celui-ci en fait partie.
Tuck pendleton
Mogul
Posts: 10614
Joined: 13 Apr 03, 08:14

Re: White Dog - Sam Fuller (1982)

Post by Tuck pendleton »

mannhunter wrote:PS 3: j'aime bien le plan où l'on voit burl Ives jeter des fléchettes sur R2D2 (détail invisible sur ma copie recadrée... :cry: )!! :lol:
oui :lol: Et c'est pour ça qu'à un moment deux vétérinaires parle d'un robot...je n'avais pas saisi.
et tu as encore oublié de citer la visite du propriétaire du chien!!
oui très surprenante et sinon

Spoilers
Si le chien s'attaque à Burl Ives c'est bien parce que celui ci ressemble au propriétaire?
chani
Stagiaire
Posts: 64
Joined: 20 Apr 03, 10:30

Post by chani »

Tous mes remerciements à Tuck Pendleton, j'ai bcp aimé le roman qui est magnifiquement écrit, et sans concessions pour l'auteur, les noirs activistes, les acteurs de cinéma gauchos... (il y a la description d'une réception donnée par Marlon Brandon... :shock: ) et je ne me doutais pas qu'il avait été adapté à l'écran.
mannhunter
Laspalès
Posts: 15918
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: White Dog - Sam Fuller (1982)

Post by mannhunter »

Tuck pendleton wrote:Spoilers
Si le chien s'attaque à Burl Ives c'est bien parce que celui ci ressemble au propriétaire?
peut être :wink: ...ce sont les conditionnements successifs et contradictoires qui ont déréglé "l'esprit" du chien...il y a des passages où Fuller suggère que le chien devient de plus en plus fou (quand on le voit tourner en rond dans sa cage)...enfin,c'est comme ça que je l'interprète!

il y a aussi la scène où McNichol lave son chien tâché de sang,croyant que ce dernier "s'est encore battu"...vraiment terrible!
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Très bon et beau film.
Merci manny pour cette découverte.
"Give me all the bacon and eggs you have."
Martin Quatermass
Overdosed on Gamma-ray
Posts: 9534
Joined: 14 Apr 03, 08:44

Post by Martin Quatermass »

Vous m'avez donné envie de le voir.