Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 1981)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by Watkinssien »

Roy Neary wrote:
Watkinssien wrote:Au fait, Roy, as-tu vu The Adventures of Tintin ?
Wait until next week, pal ! :lol:
You think I'm funny... Like a clown, I'm funny like a clown I amuse you !
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46015
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by Flol »

Roy Neary wrote:
Watkinssien wrote:Au fait, Roy, as-tu vu The Adventures of Tintin ?
Wait until next week, pal ! :lol:
Faux fan.
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50975
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by Roy Neary »

Ratatouille wrote:Faux fan.
Non, plus exactement vrai père.
Image
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by pol gornek »

Roy Neary wrote:Non, plus exactement vrai père.
Tiens, cela me fait la même chose avec les séries... :lol:
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma. (Vincent Colonna)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46015
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by Flol »

Roy Neary wrote:
Ratatouille wrote:Faux fan.
Non, plus exactement vrai père.
Respect (et félicitations !).
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50975
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by Roy Neary »

Ratatouille wrote:Respect (et félicitations !).
Merci !
C'est marrant que j'en parle sur ce topic.
Image
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49090
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by Boubakar »

Je viens d'y tomber moi aussi à l'instant, félicitations Roy (et à la maman) ! :)
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by riqueuniee »

Félicitations aussi... :)
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13148
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by hansolo »

Pourquoi ces ressorties (comme pour BTTF lors de la sortie du BluRay) sont elles toujours limités aux US & UK :(
http://www.heyuguys.co.uk/2012/08/23/ra ... ax-screens


(aussi un marathon Indy dans plusieurs villes US :
http://www.amctheatres.com/events/india ... s-marathon)
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by Jericho »

Il cartonne d'ailleurs là bas, j'ai vu les premiers chiffres...
Image
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13148
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by hansolo »

Les annotations de Ford sur les scripts successifs :
http://disapprovable3.rssing.com/browse ... 5&item=746
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by Blue »

Image

Redécouverte de ce classique, ce monument, que dis-je, ce Saint Graal du cinéma d'aventure. Bon bon bon. Maintenant, redevenons sérieux. Je vais être clair ; je ne fais pas partie de ceux qui ont vus leur vie changer avec ce film en le découvrant petit, émerveillé. Je ne sais même plus si je l'ai vu petit, d'ailleurs, et si tel était le cas, ça aurait été en VF recadré à la télé, ce qui justifie cette redécouverte dans des conditions honorables. J'aime beaucoup la plupart des films de Spielberg, sans pour autant le vénérer ; je pars donc d'une position relativement modérée vis à vis du réal.
Bref. Concernant le film, je n'ai rien à reprocher quant à l'exécution des scènes d'action et du rythme global, techniquement c'est le plus souvent brillant et la photo de Slocombe en fait un régal pour les yeux. Après, je trouve que tout cela pourrait tout aussi bien tenir dans un format série B assumé d'1h30 en jouant la carte du soutenu à fond, vu que ça ne cherche pas spécialement à être profond mais divertissant en premier lieu. Mais soit, j'accepte qu'il y ait l'ambition chez Spielberg de faire du grand divertissement. En revanche, il y a tout de même des choses qui m'ont vraiment gênées, comme certains effets spéciaux cheap à la fin, qui accusent le temps au moins autant que ceux de certaines productions de la Cannon (j'ai vu "Lifeforce" il y a peu et on en est proche dans certains effets). Mais surtout j'ai été surpris par le ton assez enfantin de l'ensemble sans qu'on puisse se raccrocher à un point de vue en accord avec ce ton, ce qui fait que j'ai du mal à comprendre par exemple que Indy n'aie pas l'air d'être très démoralisé lorsque sa copine est censée mourir cramée sous ses yeux après avoir été jetée dans un camion rempli d'explosifs. C'est pas pour provoquer, mais pour une fois je vais prendre la défense de certains blockbusters récents - surtout des films de super héros - se voulant plus complexes, matures et à mon sens touchants en terme de dramaturgie que ce film de Spielberg (je pense à la mort de Maggie Gyllenhaal dans "The Dark Knight", par exemple). Et j'y trouve à fortiori moins mon compte dans cet "Indiana Jones". Alors que par ailleurs je trouve la naïveté tout à fait justifiée et juste dans "E.T." où le film tout entier se met à hauteur d'enfant (y compris la caméra), ici il n'y a quasiment pas présence d'enfant, d'où un décalage plus compliqué à admettre pour ma part, en voyant ce film d'aventure composé d'adultes qui jouent à l'aventure comme des gosses. Un film pour les petits et les grands, pour peu que ces derniers aient su garder une âme d'enfant ? Si c'est la logique de Spielberg pour ce film, je la comprend mais avec le sentiment d'avoir aujourd'hui "passé l'âge de ces conneries", comme dirait l'autre.
8/10 (parce que "les chiffres, on leur fait dire ce qu'on veut")
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
User avatar
G.T.O
Egal à lui-même
Posts: 4345
Joined: 1 Feb 07, 13:11

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by G.T.O »

Blue wrote:... Mais surtout j'ai été surpris par le ton assez enfantin de l'ensemble sans qu'on puisse se raccrocher à un point de vue en accord avec ce ton, ce qui fait que j'ai du mal à comprendre par exemple que Indy n'aie pas l'air d'être très démoralisé lorsque sa copine est censée mourir cramée sous ses yeux après avoir été jetée dans un camion rempli d'explosifs. C'est pas pour provoquer, mais pour une fois je vais prendre la défense de certains blockbusters récents - surtout des films de super héros - se voulant plus complexes, matures et à mon sens touchants en terme de dramaturgie que ce film de Spielberg (je pense à la mort de Maggie Gyllenhaal dans "The Dark Knight", par exemple). Et j'y trouve à fortiori moins mon compte dans cet "Indiana Jones". Alors que par ailleurs je trouve la naïveté tout à fait justifiée et juste dans "E.T." où le film tout entier se met à hauteur d'enfant (y compris la caméra), ici il n'y a quasiment pas présence d'enfant, d'où un décalage plus compliqué à admettre pour ma part, en voyant ce film d'aventure composé d'adultes qui jouent à l'aventure comme des gosses. Un film pour les petits et les grands, pour peu que ces derniers aient su garder une âme d'enfant ? Si c'est la logique de Spielberg pour ce film, je la comprend mais avec le sentiment d'avoir aujourd'hui "passé l'âge de ces conneries", comme dirait l'autre.
8/10 (parce que "les chiffres, on leur fait dire ce qu'on veut")
Je comprends ce que tu veux dire. Il y a effectivement quelque chose d'inconséquent, de dérisoire à voir la contre-réaction d'Indy face à la disparition de Marion ( il boit un coup à la terrasse); proche en cela d'une réaction d'enfant où rien n'est vraiment sérieux ni perdu. Indy est persuadé de voir Marion mourir; à charge au film de rendre au moins l'idée crédible. Mais, je crois que l'idée de perte est difficile pour le cinéma de Spielberg en général. Rarement confronté au problème, le plus souvent éludé. J'y vois surtout dans Indiana Jones la traduction d'une misogynie plus ou moins latente de la part de Spielberg. Une sorte d'hostilité, de mépris à l'encontre des femmes. Quelque chose qui s'étalera dans le deuxième opus d'Indy, à travers le rôle ( ?) de sa future femme...
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12240
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by Jack Griffin »

G.T.O wrote:
Blue wrote:... Mais surtout j'ai été surpris par le ton assez enfantin de l'ensemble sans qu'on puisse se raccrocher à un point de vue en accord avec ce ton, ce qui fait que j'ai du mal à comprendre par exemple que Indy n'aie pas l'air d'être très démoralisé lorsque sa copine est censée mourir cramée sous ses yeux après avoir été jetée dans un camion rempli d'explosifs. C'est pas pour provoquer, mais pour une fois je vais prendre la défense de certains blockbusters récents - surtout des films de super héros - se voulant plus complexes, matures et à mon sens touchants en terme de dramaturgie que ce film de Spielberg (je pense à la mort de Maggie Gyllenhaal dans "The Dark Knight", par exemple). Et j'y trouve à fortiori moins mon compte dans cet "Indiana Jones". Alors que par ailleurs je trouve la naïveté tout à fait justifiée et juste dans "E.T." où le film tout entier se met à hauteur d'enfant (y compris la caméra), ici il n'y a quasiment pas présence d'enfant, d'où un décalage plus compliqué à admettre pour ma part, en voyant ce film d'aventure composé d'adultes qui jouent à l'aventure comme des gosses. Un film pour les petits et les grands, pour peu que ces derniers aient su garder une âme d'enfant ? Si c'est la logique de Spielberg pour ce film, je la comprend mais avec le sentiment d'avoir aujourd'hui "passé l'âge de ces conneries", comme dirait l'autre.
8/10 (parce que "les chiffres, on leur fait dire ce qu'on veut")
Je comprends ce que tu veux dire. Il y a effectivement quelque chose d'inconséquent, de dérisoire à voir la contre-réaction d'Indy face à la disparition de Marion ( il boit un coup à la terrasse); proche en cela d'une réaction d'enfant où rien n'est vraiment sérieux ni perdu. Indy est persuadé de voir Marion mourir; à charge au film de rendre au moins l'idée crédible. Mais, je crois que l'idée de perte est difficile pour le cinéma de Spielberg en général. Rarement confronté au problème, le plus souvent éludé. J'y vois surtout dans Indiana Jones la traduction d'une misogynie plus ou moins latente de la part de Spielberg. Une sorte d'hostilité, de mépris à l'encontre des femmes. Quelque chose qui s'étalera dans le deuxième opus d'Indy, à travers le rôle ( ?) de sa future femme...
Tu en auras besoin
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg - 19

Post by AtCloseRange »

A vrai dire, Tavernier l'a déjà dit avant (et d'autres sans doute) et il est toujours vivant :mrgreen:
Néanmoins, c'est même plutôt intéressant et je me demande s'il n'y a pas pire artiste que celui qui serait intégralement bien pensant.
Heureusement qu'Hitchcock, Lynch, Bergman et tant d'autres ont ou avaient des démons pas forcément reluisants en eux et quand on lit des biographies ou des entretiens de grands metteurs en scène, peu me semblent mériter le qualificatif de "gens biens".
C'est le privilège de l'art de faire du beau avec du laid.
Image