Serenity (et la série Firefly)

Rubrique consacrée aux HD-DVD et Blu-ray de films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Powered_by_HK
Doublure lumière
Posts: 571
Joined: 21 May 07, 10:38
Location: Caen

Re: Serenity

Post by Powered_by_HK »

Swan wrote:C'est assez réducteur, disons que c'est ainsi qu'on voyait la science-fiction dans les pulps des années 20. Même si les "experts" y verront toujours matière à se quereller, on parle de science-fiction à partir du moment ou l'argument de l'oeuvre est basée sur une spéculation - pas uniquement technologique. Les trois exemples que tu donnes relèvent de la science-fiction.
il y a souvent des éléments fantastiques dans les univers de Science Fiction... mais je ne pense pas que ce soit réducteur, c'est juste la dénomination d'un genre.

il y a tout de même science dans SF... ça serait mettre de côté la fantasy, lorsque les événements extra-ordinaire ne relèvent pas de la spéculation scientifique/technologique.
Ma BRDthèque ~ Ma BDthèque

This album contains language which some listeners may find objectionnable. They can FUCK OFF and buy something from the New Age section.
Nimrod
Hypoglycémique
Posts: 26173
Joined: 13 Apr 03, 18:57

Re: Serenity

Post by Nimrod »

Swan wrote:on parle de science-fiction à partir du moment ou l'argument de l'oeuvre est basée sur une spéculation - pas uniquement technologique.
En gros, à partir du moment où il y a dans le film des trucs qui volent, alors que normalement ils ne devraient pas, c'est de la SF ? Ou alors à partir du moment où il y a des types dans l'espace, et qu'ils vont plus loin que la lune. :o

Cela dit, pour être sérieux, j'ai du mal à assimiler Children Of Men ou I Am Legend à de la SF.
LoneCat
Blu-rayzistant
Posts: 679
Joined: 2 Nov 07, 14:13

Re: Serenity

Post by LoneCat »

Nimrod wrote:
Swan wrote:on parle de science-fiction à partir du moment ou l'argument de l'oeuvre est basée sur une spéculation - pas uniquement technologique.
En gros, à partir du moment où il y a dans le film des trucs qui volent, alors que normalement ils ne devraient pas, c'est de la SF ? Ou alors à partir du moment où il y a des types dans l'espace, et qu'ils vont plus loin que la lune. :o

Cela dit, pour être sérieux, j'ai du mal à assimiler Children Of Men ou I Am Legend à de la SF.
L'anticipation est un courant classique de la SF, dont fait partie Les fils de l'homme. C'est sûr que ce n'est pas Star Wars, mais John Brunner ou Ballard font partie des éminents auteurs de SF. Matheson également, l'auteur de je suis une légende. Mais aussi évidemment Dick dont un roman a inspiré Next, ou bien Christopher Priest, auteur du roman Le prestige dont est tiré le film du même nom, ou encore Robert Sheckley dont une nouvelle a inspiré Le prix du Danger. Allez, pour la plupart de ces films on va dire qu'il s'agit de fiction spéculative, pour les autres du fantastique et basta 8)
Philippe Curval wrote:Je ne sais pas si vous avez entendu dimanche dernier la très vieille émission, quasiment sénile, Le Masque et la plume, dirigée par Jérôme Garcin.

Il y était question de littérature. Quel fut mon étonnement d’y entendre prononcer le mot "science-fiction" sans l’accompagner d’un qualificatif injurieux ou méprisant, pour la première fois peut-être. Enfin, je veux dire qu’un livre de S.-F. y était présenté. Il s’agissait de Millenium people, de Jim Ballard. Immédiatement, Arnaud Viviant, petit génie des Inrocks dont la capacité à dire n’importe quoi à propos de tout frôle le génie, s’est lancé dans une improvisation d’équilibriste en précisant qu’il s’agissait plutôt de fiction spéculative. « Ah ! oui, plutôt fiction spéculative » a repris le chœur des critiques effrayés, soulagés d’échapper au genre maudit.
:oops:

Evidemment si on limite la SF à des batailles de vaisseaux spatiaux ou à des extra-terrestres tentaculés, ça limite le genre et le nombre de films. Personnellement je n'ai pas aimé Riddick et Serenity, et je suis un grand fan de SF (bouquins et films), mais c'est clair que ça dépend du sens que l'on donne à l'expression SF. Il est clair que je partage entièrement l'avis de Swan, c'est d'autant plus logique que j'avais cité les trois films comme des exemples de SF.

Ciao,
LoneCat
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: Serenity

Post by Le prisonnier »

Powered_by_HK wrote:la SF est morte... assassiné par les 90's surtout.
Tu peux développer ? Comment une décennie peut assassiner un genre ? Je ne vois pas de quoi tu veux parler !

Les initiales SF vont au delà de la science-fiction, et sont utilisées de manière générique pour désigner tous les courants du genre il me semble. Space Opera (ou Space Fantasy), politique fiction, Hard Science, CyberPunk, SteamPunk, anticipation, j'en passe et j'en oublie ! Le dernier avatar étant le trans-genre, l'imprégnation du polar, du fantastique (dans son acception historique) et autres "mauvais" genres dans la SF. L'Heroic Fantasy était même pendant longtemps considérée comme faisant partie de la SF, avant que ça devienne le phénomène éditorial que l'on sait ces dernières années...

Il y a des très grands films de SF, dans tous les sous-genres, des années 90 à aujourd'hui (Terminator 2, L'armée des 12 singes, Bienvenue à Gattaca, Total Recall, Starship Troopers, Star Trek First Contact, Solaris, La guerre des mondes, Le prestige, Avalon, The Truman Show, Les fils de l'homme, Final Fantasy les créatures de l'esprit, Ghost in the Shell...)

Quand à Pitch Black et Serenity, ce sont des films intéressants, agréables à suivre, mais je ne leur ai rien trouvé de remarquable. (quelques séquences spatiales assez hallucinantes dans Serenity, mais c'est bien tout) C'est pas eux qui ressusciteront un cadavre même pas mort !
Swan
Au poil soyeux
Au poil soyeux
Posts: 32185
Joined: 12 Apr 03, 15:00
Location: The Swanage

Re: Serenity

Post by Swan »

Powered_by_HK wrote:il y a souvent des éléments fantastiques dans les univers de Science Fiction...
A part peut-être le premier Alien, je ne vois pas trop. Si tu as des exemples, je suis preneur.
il y a tout de même science dans SF... ça serait mettre de côté la fantasy, lorsque les événements extra-ordinaire ne relèvent pas de la spéculation scientifique/technologique.
L'utilisation du terme "science" est contesté depuis le milieu des années 40 par les auteurs eux-même, c'est d'ailleurs Robert Heinlein qui avait proposé de remplacer "science fiction" par "speculative fiction". Le terme est resté par commodité, mais cela fait plus de soixante ans que la notion de science n'est plus indispensable pour relever du genre.
Image
Image
"One Day There'll Be a Place for Us"
Swan
Au poil soyeux
Au poil soyeux
Posts: 32185
Joined: 12 Apr 03, 15:00
Location: The Swanage

Re: Serenity

Post by Swan »

Nimrod wrote:Cela dit, pour être sérieux, j'ai du mal à assimiler Children Of Men ou I Am Legend à de la SF.
Et pourtant, c'en est. Children of Men est une spéculation sur l'évolution d'une société privée de nouveaux nés ; quant à I am Legend, la présence de vampire est justifiée scientifiquement - j'avoue que je ne me souviens plus si c'était le cas dans le roman.
Image
Image
"One Day There'll Be a Place for Us"
LoneCat
Blu-rayzistant
Posts: 679
Joined: 2 Nov 07, 14:13

Re: Serenity

Post by LoneCat »

Swan wrote:
Powered_by_HK wrote:il y a souvent des éléments fantastiques dans les univers de Science Fiction...
A part peut-être le premier Alien, je ne vois pas trop. Si tu as des exemples, je suis preneur.
Je pense qu'il faisait plus référence aux livres qu'aux films. Néanmoins, prends Le Prestige ou Next, ou bien Dune ou encore le 6ème sens, etc. Il me semble que tous ces films ont un côté fantastique 8). Dites, je ne voulais pas lancer une polémique sur la définition de la SF, et puis on est clairement hors-sujet, c'est gênant :oops:

Ciao,
LoneCat
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15802
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: Serenity

Post by Geoffrey Firmin »

LoneCat wrote: Dites, je ne voulais pas lancer une polémique sur la définition de la SF, et puis on est clairement hors-sujet, c'est gênant :oops:
Tant que ça parle cinéma, il n'y a pas de soucies.
Swan
Au poil soyeux
Au poil soyeux
Posts: 32185
Joined: 12 Apr 03, 15:00
Location: The Swanage

Re: Serenity

Post by Swan »

LoneCat wrote:Néanmoins, prends Le Prestige ou Next, ou bien Dune ou encore le 6ème sens, etc. Il me semble que tous ces films ont un côté fantastique 8).
Le Shyamalan relève uniquement du fantastique, et je n'ai pas vu Next ; en revanche, quels sont à ton sens les éléments fantastiques du Nolan ?
Image
Image
"One Day There'll Be a Place for Us"
LoneCat
Blu-rayzistant
Posts: 679
Joined: 2 Nov 07, 14:13

Re: Serenity

Post by LoneCat »

Swan wrote:
LoneCat wrote:Néanmoins, prends Le Prestige ou Next, ou bien Dune ou encore le 6ème sens, etc. Il me semble que tous ces films ont un côté fantastique 8).
Le Shyamalan relève uniquement du fantastique, et je n'ai pas vu Next ; en revanche, quels sont à ton sens les éléments fantastiques du Nolan ?
Pour ne pas dévoiler l'intrigue, j'utiliserai un parallèle: l'histoire relève pour moi du même type de fantastique que le Frankestein de Mary Shelley où l'on se contrefout de l'explication scientifique (genre un coup d'éclair qui donne la vie au "monstre") pour se focaliser sur les personnages et l'histoire, qui est pour moi carrément du registre ... fantastique.

Pour le 6ème sens, tu as sans doute raison (je ne me souviens plus de la quantité de pseudo explication scientifique que le film contient). J'aurais pu choisir l'expérience interdite ou bien la mouche, ou encore la voix des morts. Mais là aussi c'est de mémoire. Difficile de classer car la classification va dépendre de la façon dont le spectateur accorde plus ou moins d'importance à certaines facette de l'oeuvre (en l'occurrence fantastique ou SF). C'est en particulier le cas avec les sujets touchant au "paranormal".

Next est un bon divertissement, sans vrai suspense puisque c'est une bouse US, mais où l'on retrouve avec plaisir la patte de Dick habilement rendue par la mise en scène. En HD DVD ça doit se trouver pour presque rien 8) Extrait de la critique de DVDRama:
DVDRama wrote:Adapté de la nouvelle The Golden Man de Philip K. Dick, Next laisse tomber le côté gentiment paranoïaque de son auteur pour se concentrer sur l'aspect paranormal de la nouvelle. Le héros bénéficie toutefois d'un traitement plus complexe qu'à l'accoutumée (...) Dans le rôle du torturé de service, Nicolas Cage est simplement parfait (...) Next ne révolutionne donc pas le genre mais propose un spectacle rondement mené dont la première heure se dévore sans cligner des sourcils.
Je trouve cette critique très juste. EDIT: ah tiens je vois que Next va sortir en Blu-Ray zone B fin octobre, à un prix ... hum ... habituel pour le Blu-Ray :?

Ciao,
LoneCat
Bugsy Siegel
Accessoiriste
Posts: 1675
Joined: 1 Sep 07, 17:42
Location: Flamingo Hotel

Re: Serenity

Post by Bugsy Siegel »

Le prisonnier wrote:
Powered_by_HK wrote:la SF est morte... assassiné par les 90's surtout.
Tu peux développer ? Comment une décennie peut assassiner un genre ? Je ne vois pas de quoi tu veux parler !

Les initiales SF vont au delà de la science-fiction, et sont utilisées de manière générique pour désigner tous les courants du genre il me semble. Space Opera (ou Space Fantasy), politique fiction, Hard Science, CyberPunk, SteamPunk, anticipation, j'en passe et j'en oublie ! Le dernier avatar étant le trans-genre, l'imprégnation du polar, du fantastique (dans son acception historique) et autres "mauvais" genres dans la SF. L'Heroic Fantasy était même pendant longtemps considérée comme faisant partie de la SF, avant que ça devienne le phénomène éditorial que l'on sait ces dernières années...
Surtout par les éditeurs français, car aux USA l'heroic fantasy a toujours été considérée comme un sous-genre du fantastique, ainsi que l'indique son nom : fantastique héroïque, tout comme il existe une poésie héroïque ("qui chante les hauts faits des héros" d'après mon dictionnaire). La fantasy est un genre très vaste distinct tant de l'horreur que de la Science Fiction, trop souvent confondue avec l'heroic fantasy en France.
on faisait queue devant la porte des WC comme au ciné lors du passage de l'Atlantide à l'écran. Jean Ray, Hôtel de Famille, 1922
Bugsy Siegel
Accessoiriste
Posts: 1675
Joined: 1 Sep 07, 17:42
Location: Flamingo Hotel

Re: Serenity

Post by Bugsy Siegel »

LoneCat wrote:
Swan wrote: Le Shyamalan relève uniquement du fantastique, et je n'ai pas vu Next ; en revanche, quels sont à ton sens les éléments fantastiques du Nolan ?
Pour ne pas dévoiler l'intrigue, j'utiliserai un parallèle: l'histoire relève pour moi du même type de fantastique que le Frankestein de Mary Shelley où l'on se contrefout de l'explication scientifique (genre un coup d'éclair qui donne la vie au "monstre") pour se focaliser sur les personnages et l'histoire, qui est pour moi carrément du registre ... fantastique.
C'est justement dans les expériences de Galvani et d'Erasmus Darwin (grand-père de Charles) sur l'électricité animale que Mary Shelley a trouvé l'inspiration pour son "Frankenstein". Que donner la vie à un cadavre fait de bric et de broc puisse sembler inconcevable à un lecteur d'aujourd'hui, il n'en était pas de même à l'époque. Ce sont surtout les films de l'Universal qui ont introduit un "principe vital" dans les éclairs qui donnent vie à la créature, et dont nous ne sauront rien dans toute la série.
on faisait queue devant la porte des WC comme au ciné lors du passage de l'Atlantide à l'écran. Jean Ray, Hôtel de Famille, 1922
LoneCat
Blu-rayzistant
Posts: 679
Joined: 2 Nov 07, 14:13

Re: Serenity

Post by LoneCat »

Bugsy Siegel wrote:
LoneCat wrote: Pour ne pas dévoiler l'intrigue, j'utiliserai un parallèle: l'histoire relève pour moi du même type de fantastique que le Frankestein de Mary Shelley où l'on se contrefout de l'explication scientifique (genre un coup d'éclair qui donne la vie au "monstre") pour se focaliser sur les personnages et l'histoire, qui est pour moi carrément du registre ... fantastique.
C'est justement dans les expériences de Galvani et d'Erasmus Darwin (grand-père de Charles) sur l'électricité animale que Mary Shelley a trouvé l'inspiration pour son "Frankenstein". Que donner la vie à un cadavre fait de bric et de broc puisse sembler inconcevable à un lecteur d'aujourd'hui, il n'en était pas de même à l'époque. Ce sont surtout les films de l'Universal qui ont introduit un "principe vital" dans les éclairs qui donnent vie à la créature, et dont nous ne sauront rien dans toute la série.
Merci pour ces précisions. Changeraient-elles la compréhension du roman selon toi, en lui ôtant son caractère fantastique ?

Ciao,
LoneCat
Swan
Au poil soyeux
Au poil soyeux
Posts: 32185
Joined: 12 Apr 03, 15:00
Location: The Swanage

Re: Serenity

Post by Swan »

La précision de Bugsy est essentielle, car c'est ce qui fait de "Frankenstein" l'acte de naissance de la SF moderne : l'utilisation des arts occultes ne donnant aucun résultat, Frankenstein se tourne vers la science, en l'occurrence "l'électricité animale". Même si ce passage ne doit pas prendre plus de deux lignes dans le roman, il marque la frontière entre le roman gothique fantastique et la SF.
Image
Image
"One Day There'll Be a Place for Us"
LoneCat
Blu-rayzistant
Posts: 679
Joined: 2 Nov 07, 14:13

Re: Serenity

Post by LoneCat »

Et bien je n'aurais pas perdu ma journée. Le seul Frankenstein que je connaisse c'est le Junior de Mel Brooks, et je doute qu'il soit très fidèle au bouquin de Mme. Shelley. Me voilà un peu moins inculte grâce à vous 8)

Ciao,
LoneCat