La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15806
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Post by Geoffrey Firmin »

Edition BFI je pense de l'un des films fondateur du Free cinéma anglais.
Sortie le 10 novembre.

http://www.play.com/DVD/Blu-ray/4-/6459 ... oduct.html
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15806
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: La solitude du coureur de fond

Post by Geoffrey Firmin »

Le 23 mars finalement:
Image
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15806
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: La solitude du coureur de fond(Tony Richardson,1961)

Post by Geoffrey Firmin »

Je pensais qu'il n'y en aurait pas mais il y aura bien des sous titres anglais. :D
Features include:

* Original aspect ratio 1.78:1
* Subtitles for the hearing impaired
* Commentary by film historian Robert Murphy, with lead actor Tom Courtenay and writer Alan Sillitoe
* Video essay by cinematographer Walter Lassally
* Momma Don’t Allow (1956), Tony Richardson’s Free Cinema documentary shot by Walter Lassally
* Illustrated booklet including essays and biographies
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15806
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: La solitude du coureur de fond(Tony Richardson,1961)

Post by Geoffrey Firmin »

Le court métrage Momma Don't Allow ainsi que les autres bonus seront en HD.
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15806
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: La solitude du coureur de fond(Tony Richardson,1961)

Post by Geoffrey Firmin »

Comparatif sur beaver, mon exemplaire est commandé.
Confirmation des suppléments en HD et piste audio PCM.
C'est le master Warner en 1.78, ça me va.
http://www.dvdbeaver.com/film/DVDReview ... runner.htm
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22933
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: La solitude du coureur de fond(Tony Richardson,1961)

Post by Commissaire Juve »

Ça va passionner les foules, mais — finalement — je vais le mettre dans la hotte de Noël.

EDIT : ah ben, je viens de le commander. 15,61 tout compris. Cool.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22933
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Post by Commissaire Juve »

Reçu et longuement zappé.

C'est plutôt bien. La déf n'est pas toujours optimale, mais, dans l'ensemble ça tient la route. Certains passages présentent du grain, mais... c'est du "grain", pas du "bruit", alors ça va.

En revanche, le court proposé en supplément : la vache ! ils ont oublié de passer l'aspirateur.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26666
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Re: La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Post by Billy Budd »

Encore un film que je n'aurai pas faute de stf.
Everybody's clever nowadays
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22933
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Post by Commissaire Juve »

Tout à l'heure, je me suis fait un second visionnage (avec chronomètre... mais j'ai fait une fausse manip en cours de route). J'ai été assez déçu. :? Le transfert n'est pas aussi emballant que je l'avais pensé la première fois (côté HD, bien entendu). Et la piste audio manque singulièrement de clarté.

C'est juste "bien", avec quelques très beaux moments...

Ce n'est pas la réussite de Saturday night and sunday morning.

Incidemment : j'adore le choix des captures sur Beaver... le gars est allé (presque systématiquement) aux endroits qui tenaient le mieux la route. Le hic, c'est qu'en minutage, ça ne fait vraiment pas beaucoup, et que l'ensemble du transfert propose une image relativement "douce".
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16385
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Post by Supfiction »

J'aimerai bien voir ce film pour découvrir davantage Tom Courtenay. A priori il n'est disponible qu'en version non sous-titré. Est-ce que vous savez si les dialogues sont relativement faciles à suivre sans sous-titres ?
User avatar
DukeOfPrunes
Réalisateur
Posts: 6002
Joined: 15 May 11, 21:01
Last.fm

Re: La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Post by DukeOfPrunes »

Supfiction wrote:J'aimerai bien voir ce film pour découvrir davantage Tom Courtenay. A priori il n'est disponible qu'en version non sous-titré. Est-ce que vous savez si les dialogues sont relativement faciles à suivre sans sous-titres ?
Dans mon souvenir, c'était sous-titré sur le BFI (et fort heureusement d'ailleurs parce qu'honnêtement, même un bilingue aurait du mal).
Vivement en HD (STA/STF)
Joseph L. Mankiewicz - Sleuth / Jan Švankmajer - The Complete Short Films / Ladislas Starewitch - The Tale of the Fox & Other Fantastic Tales /Abel Gance - Napoléon / Koji Wakamatsu - Endless Waltz / Jiří Barta - Krysař / Raymond Bernard - Le miracle des loups / Luis García Berlanga - Plácido / Oldřich Lipský - Happy End / Masaki Kobayashi - Samurai Rebellion / Marcell Jankovics - Fehérlófia / Akira Kurosawa - Dersou Ouzala... etc.!
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16385
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Post by Supfiction »

DukeOfPrunes wrote:
Supfiction wrote:J'aimerai bien voir ce film pour découvrir davantage Tom Courtenay. A priori il n'est disponible qu'en version non sous-titré. Est-ce que vous savez si les dialogues sont relativement faciles à suivre sans sous-titres ?
Dans mon souvenir, c'était sous-titré sur le BFI (et fort heureusement d'ailleurs parce qu'honnêtement, même un bilingue aurait du mal).
Merci. Tu veux dire sous-titré anglais ?
Tu parles de celui-ci ?:
http://fr.zavvi.com/blu-ray/the-lonelin ... 97558.html
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22933
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Post by Commissaire Juve »

Oh ! le nouveau visuel merdique ! :o

Moi, j'ai la première édition (mon test). Je confirme la présence de sous-titres anglais (je ne vois pas pourquoi ils auraient été retirés... Du reste, lorsque je clique sur ton lien, Amazon me dit que "j'ai acheté ce disque le 2 décembre 2009... il s'agit donc de la même édition, mais avec une autre jaquette).
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
DukeOfPrunes
Réalisateur
Posts: 6002
Joined: 15 May 11, 21:01
Last.fm

Re: La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Post by DukeOfPrunes »

Je crois que les gens du BFI proposent, dans tous les cas, des STA sur leurs éditions Blu-ray :wink:
Effectivement, le visuel a changé. Je préfère l'ancien, plus sobre !

PS : même avec les sous-titres, accroche-toi un peu. Je crois me souvenir qu'il y a de l'argot.
Vivement en HD (STA/STF)
Joseph L. Mankiewicz - Sleuth / Jan Švankmajer - The Complete Short Films / Ladislas Starewitch - The Tale of the Fox & Other Fantastic Tales /Abel Gance - Napoléon / Koji Wakamatsu - Endless Waltz / Jiří Barta - Krysař / Raymond Bernard - Le miracle des loups / Luis García Berlanga - Plácido / Oldřich Lipský - Happy End / Masaki Kobayashi - Samurai Rebellion / Marcell Jankovics - Fehérlófia / Akira Kurosawa - Dersou Ouzala... etc.!
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10673
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Re: La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson,1961)

Post by -Kaonashi Yupa- »

Oui il y a de forts accents, populaires ou autres, et des mots d'argots assez souvent, surtout dans les flashbacks avec le personnage principal chez lui (avec sa famille ou amis) et dans les scènes entre jeunes dans le centre.
Excellent film de toute façon, à voir !