Jean Renoir (1894-1979)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Max Schreck »

Commissaire Juve wrote: L'autre partie étant le synopsis. C'est l'histoire de... de quoi, déjà ?
Spoiler (cliquez pour afficher)
EDIT : C'est l'histoire d'un mec... il est amoureux d'une marquise qui se fiche de lui... son meilleur ami s'arrange pour qu'il soit invité à une partie de chasse organisée par le marquis... marquis qui -- de son côté -- en profite pour inviter sa maîtresse afin de rompre avec elle... tout ce beau monde se retrouve dans un château, tire sur des lapins en journée, assiste à un spectacle de patronage en soirée... et le spectateur bâââille à s'en décrocher la mâchoire !
C'est pas pour autant que ça te rendra le film meilleur, mais Renoir transposait là (avec une intelligence qui me laisse pantois à chaque visionnage) Les Caprices de Marianne de Musset. Et tout est justement ici question de théâtre, de représentation et de la façon dont on est capable de s'affranchir des règles sociales. Et si l'on enlève tout l'apparât de châtelain, je trouve que ce qui est au cœur des personnages reste parfaitement contemporain, universel.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23027
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Commissaire Juve »

Intéressant. Je prends note.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
kiemavel
Assistant opérateur
Posts: 2189
Joined: 13 Apr 13, 09:09

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by kiemavel »

Commissaire Juve wrote:Intéressant. Je prends note.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Promis, c'est mon dernier Bellemare posté dans ce sujet :mrgreen:
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23027
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Commissaire Juve »

kiemavel wrote:
Commissaire Juve wrote:Intéressant. Je prends note.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Promis, c'est mon dernier Bellemare posté dans ce sujet :mrgreen:
Image Image Image

La seule chose intéressante, c'était l'intervention de Max.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9069
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Alexandre Angel »

Commissaire Juve wrote:La bonne version, c'est : ... qui me glisse sur les yeux comme de l'eau sur un imperméable.
..et sa variante, certes moins poétique, comme un pet sur une toile cirée
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16768
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Supfiction »

Max Schreck wrote:
Commissaire Juve wrote: L'autre partie étant le synopsis. C'est l'histoire de... de quoi, déjà ?
Spoiler (cliquez pour afficher)
EDIT : C'est l'histoire d'un mec... il est amoureux d'une marquise qui se fiche de lui... son meilleur ami s'arrange pour qu'il soit invité à une partie de chasse organisée par le marquis... marquis qui -- de son côté -- en profite pour inviter sa maîtresse afin de rompre avec elle... tout ce beau monde se retrouve dans un château, tire sur des lapins en journée, assiste à un spectacle de patronage en soirée... et le spectateur bâââille à s'en décrocher la mâchoire !
C'est pas pour autant que ça te rendra le film meilleur, mais Renoir transposait là (avec une intelligence qui me laisse pantois à chaque visionnage) Les Caprices de Marianne de Musset. Et tout est justement ici question de théâtre, de représentation et de la façon dont on est capable de s'affranchir des règles sociales. Et si l'on enlève tout l'apparât de châtelain, je trouve que ce qui est au cœur des personnages reste parfaitement contemporain, universel.
En revoyant Elena et les hommes pour la seconde fois, je réalise que ce film est un peu une nouvelle version de La règle du jeu, plus grand-guignol, moins maîtrisée et trop long mais mêlant astucieusement marivaudage (de classe) et satire politique. Il a également quelques résonances contemporaines, comme par exemple ses dialogues sur le rétablissement des droits de douane, le running gag "C'était mieux avant", ou bien sûr sa critique du populisme.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Jeremy Fox »

User avatar
Frances
Assistant opérateur
Posts: 2663
Joined: 3 Oct 12, 20:24

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Frances »

En prévision des semaines à venir, une série d'entretiens de Jean Renoir sur France Culture :
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -nationale