Jean Renoir (1894-1979)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Top 5 Jean Renoir

Post by Alligator »

Justement, pourquoi cette fin n'a-t-elle pas été tournée?
User avatar
Major Dundee
Réalisateur
Posts: 6535
Joined: 15 May 06, 13:32
Location: Bord de la piscine de "Private Property"

Re: Top 5 Jean Renoir

Post by Major Dundee »

Alligator wrote:Justement, pourquoi cette fin n'a-t-elle pas été tournée?
Ah désolé je ne sais plus du tout. Je ne me rappelle même plus dans quoi je l'ai lu. Je regarderais dans mes bouquins sur Renoir.
Charles Boyer (faisant la cour) à Michèle Morgan dans Maxime.

- Ah, si j'avais trente ans de moins !
- J'aurais cinq ans... Ce serait du joli !


Henri Jeanson
User avatar
Phnom&Penh
Assistant opérateur
Posts: 2059
Joined: 28 Feb 08, 12:17
Location: Tengo un palacio en Granada

Re: Jean Renoir

Post by Phnom&Penh »

Alligator wrote:Justement, pourquoi cette fin n'a-t-elle pas été tournée?
Comme Major Dundee, je ne sais plus et il faudrait que j'aille chercher dans l'un de ses livres.
Pour ma vision de la "seconde" partie, je reconnais que j'extrapole pas mal. Il est possible que je sorte ça de mes lectures de ses livres, mais je les ai lu il y a longtemps, donc ça sort peut-être entièrement de mon imagination :oops: :)

Sinon, mon Top 5:
Partie de campagne
Le crime de Monsieur Lange
La Règle du Jeu
La Grande Illusion
French Cancan

Mais ça me fait mal de ne pas citer Le déjeuner sur l'herbe, Le Caporal épinglé, Le Carosse d'Or, Le Fleuve et Boudu alors je les met quand même et ce sera un top 10 qui n'en est pas un.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image
User avatar
Major Dundee
Réalisateur
Posts: 6535
Joined: 15 May 06, 13:32
Location: Bord de la piscine de "Private Property"

Re: Jean Renoir

Post by Major Dundee »

Phnom&Penh wrote:Sinon, mon Top 5:
Partie de campagne
Le crime de Monsieur Lange
La Règle du Jeu
La Grande Illusion
French Cancan

Mais ça me fait mal de ne pas citer Le déjeuner sur l'herbe, Le Caporal épinglé, Le Carosse d'Or, Le Fleuve et Boudu alors je les met quand même et ce sera un top 10 qui n'en est pas un.
C'est sûr qu'un Top 5 Renoir, c'est un véritable déchirement 8)
Charles Boyer (faisant la cour) à Michèle Morgan dans Maxime.

- Ah, si j'avais trente ans de moins !
- J'aurais cinq ans... Ce serait du joli !


Henri Jeanson
Cadichon
Bourriquet au carré
Posts: 352
Joined: 4 Sep 08, 17:57

Re: Top 5 Jean Renoir

Post by Cadichon »

Phnom&Penh wrote:
Cadichon wrote:"Jean ou le seul faux Renoir qu'ait jamais commis Auguste." "Le canard enchaîné" 1958
Je t'aurai bien demandé si tu avais une copie de l'article en question, mais comme tu n'indiques pas l'auteur, je suppose qu'il ne mérite pas la peine d'être lu.

En ce qui concerne Auguste et Jean Renoir, Jean Renoir a suffisamment évoqué son père, par écrit, à la télévision, pour qu'on connaisse l'immense respect qu'il avait pour lui.
Jean Renoir était un homme d'une grande élégance, ce qui n'est pas le cas de l'auteur, obscur ou non, qui a donné un tel titre à son article.
Le nom de l'auteur de l'article est Jérôme Canard, pseudo utilisé pour les articles collectifs du Canard enchaîné (c'est pour cela que j'ai préféré indiquer le journal). Je n'ai pas l'article en entier mais en gros il y est reproché d'avoir préféré les dollars à la France "Il est devenu citoyen américain. Par amour dollar."
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Top 5 Jean Renoir

Post by Alligator »

Cadichon wrote:"Jean ou le seul faux Renoir qu'ait jamais commis Auguste." "Le canard enchaîné" 1958

Le nom de l'auteur de l'article est Jérôme Canard, pseudo utilisé pour les articles collectifs du Canard enchaîné (c'est pour cela que j'ai préféré indiquer le journal). Je n'ai pas l'article en entier mais en gros il y est reproché d'avoir préféré les dollars à la France "Il est devenu citoyen américain. Par amour dollar."
En quoi cela en fait un faux Renoir?
User avatar
Phnom&Penh
Assistant opérateur
Posts: 2059
Joined: 28 Feb 08, 12:17
Location: Tengo un palacio en Granada

Re: Jean Renoir

Post by Phnom&Penh »

Cadichon wrote: il y est reproché d'avoir préféré les dollars à la France "Il est devenu citoyen américain. Par amour dollar."
Et puis ce n'est pas vrai. Il a quitté la France fin 40 parce qu'il avait des propositions (par l'intermédiaire de Robert Flaherty si je ne dis pas de bêtises) et qu'il n'avait pas envie de travailler sous surveillance allemande (on l'a assez reproché à d'autres pour ne pas lui en faire honneur).
Et Renoir résistant, je ne l'imagine pas trop.
Donc il n'était pas plus mal là-bas.
Par contre, je n'ai jamais bien compris qu'il se soit retiré à Hollywood plutôt que dans la campagne française. Il y avait sans doute des amis. Et le climat doit être bon.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image
Sergius Karamzin II
Tati Danielle
Posts: 1242
Joined: 10 May 06, 17:43

Re: Top 5 Jean Renoir

Post by Sergius Karamzin II »

Alligator wrote:La Grande illusion (Jean Renoir, 1937) :

Et puis le récit nous rattrape par le col pour nous placer devant une histoire d'amour, un attachement paisible comme une pause. Et hop zi end.
Alors je suis un peu perplexe. Qu'est-ce à dire? Je crois que je n'ai pas tout compris. Plus tard peut-être? Quand je serai un grand garçon.
Ce serait trop long pour moi d'expliquer à quel point j'aime ce film, l'un des mes 5 films préférés de tous les temps. Il fut longtemps mon film préféré tout court.

Pour ce qui est des interprétations, certains avaient trouvé le film philosémite (puisque Rosenthal est irréprochable, gentil, généreux, tolérant avec les allemands), d'autres le jugeaient antisémite (Rosenthal caricatural, propriétaire terrien, riche, etc). Je crois que le film est admirable puisque chacun peut y voir ce qu'il veut, ceux qui sont antisémites n'y voient pas la même chose. Le film est un ode à la tolérance, mais surtout un constat. Comme plus tard avec la Règle du jeu. C'est un constat sur la France, sur la guerre, sur les intolérances.

Le film est encore plus grand car il est visionnaire. Gabin, héros de guerre du film, s'appelle Maréchal (comme Pétain, héros de la première guerre). Il s'acoquine facilement, tombe amoureux de l'Allemande (l'Allemagne), peut avoir des sursauts antisémites primaires, mais s'en excuser après. Au regard de ce qui s'est passé après, c'est assez fou. Quand on sait aussi que Von Stroheim était juif, qu'il ne l'avait jamais dit (découvert après sa mort) et qu'il n'était pas noble, on se dit que la fameuse noblesse d'esprit défendue par le film, prend ici un sens magique. Les deux personnes du même rang finissent par s'entretuer, comme deux frères, deux peuples ennemis. Renoir est touché par la grâce pendant ce film, c'est à mes yeux indiscutable.
Jean Itard
Doublure lumière
Posts: 311
Joined: 8 Jan 09, 20:13

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Jean Itard »

Image Image


Le fleuve (1951) de Jean Renoir

ATTENTION SPOILERS !

Revu hier, le fleuve, qui brasse le cycle de la vie et de la mort comme celui des saisons, l'inde, l'occident et l'amour en un ensemble formidable.

Le fleuve, c'est d'abord le spectacle dépaysant de l'Inde, dans des couleurs superbes, filmée comme un poème.

C'est aussi une comédie sentimentale où l'on s'amuse de jeunes filles en fleur, apparemment naïves et futiles.

Puis, survient la mort, et comment alors ne pas avoir la gorge nouée. Les jeunes filles découvrent la vérité des sentiments, comme l'amour peut quelquefois faire mal. Et nous prenons conscience d'être face au spectacle de la vie, de notre vie. :)

La vie englobée dans un film, montrée dans tous ses aspects, du plus léger jusqu'au tragique, voilà ce qu'à réussi à faire Renoir. En dégageant une philosophie, au passage, la plus raisonnable qui soit, simplement celle d'accepter les choses.

Admirable leçon de vie et de cinéma qu'on est pas près d'oublier. Très grand film, évidemment. 10/10 8)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93332
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Jeremy Fox »

Jean Itard wrote:
Le fleuve (1951)

Revu hier, le fleuve, qui brasse le cycle de la vie et de la mort comme celui des saisons, l'inde, l'occident et l'amour en un ensemble formidable.

La vie englobée dans un film, montrée dans tous ses aspects, du plus léger jusqu'au tragique, voilà ce qu'à réussi à faire Renoir. En dégageant une philosophie, au passage, la plus raisonnable qui soit, simplement celle d'accepter les choses.

Admirable leçon de vie et de cinéma qu'on est pas près d'oublier. Très grand film, évidemment. 10/10 8)
L'un de ceux (rares) que je ne me lasserais je pense jamais de voir et revoir.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50146
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Boubakar »

En lisant ce topic, je suis étonné que peu de gens citent Boudu sauvé des eaux, il n'est pas apprécié par les amateurs de Renoir ? (Jeremy ?)

Parce que, en voyant le film hier soir, je me suis beaucoup amusé de ce film avec un génial Michel Simon, véritable emmerdeur et fauteur de troubles dans une famille assez bourgeoise, strict, et lui, comme un chien dans un jeu de quilles, va tout chambouler par sa candeur, sa naïveté.
D'ailleurs, Renoir, dans la présentation du film, avoue que plusieurs scènes dans la rue ont été improvisées pour voir la réaction des passants.
Je trouve ce personnage fabuleux, on dirait que c'est Simon qui dirige le film, à la limite du cabotinage, mais son côté "lunaire" le rend très attachant, surtout quand il commence à manger comme un porc ou qu'il fout en l'air un livre de Stendahl apprécié par le propriétaire des lieux.

Et la fin est une splendeur, réussissant à aller au contre-courant de ce qui était prévu, d'ailleurs
Spoiler (cliquez pour afficher)
il n'y a pas un clin d'oeil à Chaplin quand, prenant les habits d'un épouvantail pour se changer après être tombé à l'eau, il a les mêmes vêtements que le personnage de Charlot, jusqu'à s'éloigner d'un plan avec une démarche similaire ?
Quant au dvd (j'ai vu le Criterion), il est exemplaire de netteté, même si quelques traits subsistent. Et il y a un débat très "précieux" des années 60 entre Jean Douchet et Eric Rohmer (ce dernier a une diction digne de lui flanquer des baffes :oops: ).
yvonne
Stagiaire
Posts: 23
Joined: 5 Jan 08, 22:46

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by yvonne »

1 la grande illusion
2 la bête humaine
3 le fleuve
4 french cancan
5 les bas fonds

mais je n'ai pas vu tous les films de sa periode americaine...
jean marais
Best
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5630
Joined: 9 Aug 04, 13:47
Location: 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by Best »

Après quelques superbes découvertes, je me lance pour un Top :D

1 - French Cancan
2 - L'étang tragique
3 - Les bas-fonds (très touchant, tout comme Les bas-fonds de Kurosawa)
4 - La grande illusion
5 - Le fleuve
6 - Une partie de campagne
7 - La bête humaine
8 - La règle du jeu
9 - Boudu sauvé des eaux

J'en ai quelques autres sous le coude à découvrir, mais déjà, ceux-la donnent une bonne idée du talent de Renoir :D
makaveli
Doublure lumière
Posts: 442
Joined: 13 May 09, 10:21

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by makaveli »

la grande illusion (1937)
j'ai bien aimé le film mais je m'attendais à mieux.je m'explique, déjà je trouve que le film commence brutalement ,puis les scènes s'entrecoupent sans véritable lien,par exemple on en sait pas pourquoi maréchal va au cachot.
c'est peut être que je n'ai pas tout compris les dialogues car j'ai trouvé le son mauvais sur le dvd,des qu'il y a plus d'une personne qui parle c'est le brouhaha .
je pensais qu'il était remastérisé.
ensuite je trouve la 2ième partie(à partir du château) bien meilleure que la 1ère.j'adore quand ils sont dans la campagne(de très beaux plans )
les acteurs par contre sont très bons gabin en tête.
donc à la 1ére vision c'est un bon film mais à revoir
4.75/6
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4642
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Jean Renoir (1894-1979)

Post by angel with dirty face »

makaveli wrote:4.75/6
Et pourquoi pas 4.77 ? :mrgreen: