Fernandel (1903-1971)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18654
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Fernandel (1903-1971)

Post by Supfiction »

Fric-Frac dans 2 jours sur OCS.
Le Schpountz, Nais, Regain, Angèle, Le couturier de ces dames sur Paris Première ces jours-ci.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18654
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Fernandel (1903-1971)

Post by Supfiction »

Vu Regain. Copie correcte. Je pense que c’est probablement le rôle le plus antipathique de la carrière de Fernandel. Le début du film est d’une étonnante modernité si j’ose dire puisque Gédémus (Fernandel) recueille Ursule (Orane Demazis) à l’issu d’un viol en réunion, le gendarme refusant de s’occuper de l’affaire car il « ne peut pas arrêter tout le monde ». Rapidement Fernandel passe au second plan derrière Gabriel Gabrio, le paysan. Et là, le film bascule dans une tonalité pas si éloignée de grands drames de Murnau et Borzage avec la renaissance du village mort délaissé et la fierté retrouvée du paysan.
Film de Pagnol mais roman de Giono, même avec Fernandel en tête d’affiche, on est dans le drame intemporel et non plus dans la comédie dramatique de moeurs.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18654
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Fernandel (1903-1971)

Post by Supfiction »

Topaze sera programmé le 20 Août, toujours sur Paris Première.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50007
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Fernandel (1903-1971)

Post by Boubakar »

Cet après-midi, découverte du seul film de Mocky qui ne soit pas disponible (à ma connaissance) en dvd, La bourse et la vie.

Image

Des avis ?
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23392
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Fernandel (1903-1971)

Post by Commissaire Juve »

Boubakar wrote: 27 Oct 20, 15:07 ... pas disponible (à ma connaissance) en dvd, La bourse et la vie.
Pas d'avis. Vu une fois à la télé il y a super longtemps !
(peut-être le 24 déc 1980 -- peu probable à cause du réveillon -- ou le 4 sept 1989 sur FR3)
Et depuis, ben, j'attends qu'il soit dispo à l'unité.
C'est vraiment n'importe quoi ! (je parle de l'exploitation vidéo... tout comme pour "Compartiment tueurs")
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
franzgehl
Stagiaire
Posts: 78
Joined: 2 Sep 07, 21:05

Re: Fernandel (1903-1971)

Post by franzgehl »

On retrouve l'univers foutraque et déjanté de Mocky dans ce film, avec des acteurs fétiches comme Michael Lonsdale, Jean-Claude Rémoleux ou Dominique Zardi. Plus Jean Poiret et Francis Blanche. L'association de Fernandel avec Heinz Rühmann (parle un francais impeccable avec accent) fonctionne assez bien, l'agitation/angoisse et la volubilité de l'un étant contrebalancée par la placidité du second.

Un film qui mériterait d'être plus connu.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Quelques scènes drôles parmi d'autres: les emplettes dans une épicerie fine, la roulette automobile, les scènes de bureau, le curé pris en auto-stop...
"Or maybe juste whistle..."
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18654
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Fernandel (1903-1971)

Post by Supfiction »

rosay wrote: 2 Aug 21, 18:41 Collection rouge "Gaumont découverte" DVD le 03 novembre 2021 :


Image

Image
Intéressant. Je ne connais pas ce Le printemps l’automne et l’amour.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23392
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Fernandel (1903-1971)

Post by Commissaire Juve »

Supfiction wrote: 2 Aug 21, 19:28
Intéressant. Je ne connais pas ce Le printemps l’automne et l’amour.
Europa l'avait déjà sorti. Belle copie.
Et film sympatoche.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23392
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Fernandel (1903-1971)

Post by Commissaire Juve »

UP !

Ne le criez pas sur les toits (1943)

J'ai mis trois mois et demi à le visionner, celui-là.
Bilan ? C'est du gros rouge.
C'est pas du vinaigre comme "Tricoche et Cacolet" (1938) ou "Berlingot & Cie" (1939),
mais c'est un bon gros rouquin des familles.

Ça démarre par une chanson idiote, beaucoup trop longue (qui m'a littéralement coupé dans mon élan
quand j'ai reçu le DVD), puis ça enchaîne sur des Fernandèleries standard : sourire chevalin, roulements d'yeux,
grimaces en tous genres, airs langoureux / effrayés / indignés, etc.

Autour du centaure marseillais, il y a quelques acteur connus qui en font des caisses (sauf Jacques Varennes),
il n'y a pas de gags vraiment drôles et on se met très vite à regarder sa montre.

Je l'aurais découvert à 10 ou 12 ans, je me serais peut-être marré, mais... j'ai vieilli.

Détail intrigant : on était en pleine Occupation, mais Fernandel avait l'air "bien nourri", "bien gras" (surtout
au début du film).

Techniquement parlant : c'est du "à la demande" standard. Copie pas fantastique (un peu grisonnante parfois),
mais pas scandaleuse.

Image
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18654
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Fernandel (1903-1971)

Post by Supfiction »

bogart wrote: 2 May 14, 07:34
Commissaire Juve wrote:Le truc qui énerve : la Bourse et la vie... toujours pas dispo chez nous "à l'unité"... mais dispo en Allemagne. Problème : pas de français sur ce disque. :x
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Pas revu ce film depuis bien longtemps mais j'en garde un bon souvenir.
Image

Fernandel chez Mocky.. intriguant.
Jean-Pierre Mocky: Ah, alors celui-là, son histoire est un peu compliquée. À l’époque, j’étais sous contrat avec la Columbia pour faire un film, Marlon Brando devait en être la vedette mais le projet est tombé à l’eau. Dans le même temps, on s’est rendu compte que c’était la grande époque des duos: Fernandel/Bourvil, Bourvil/Louis de Funès… On a donc opté pour une idée de ce genre et c’est comme ça qu’est né La Bourse et la vie. Au début, j’avais pensé à Fernandel et à Robert Lamoureux. Seulement, Lamoureux ne voulait pas tourner avec Fernandel. En définitive, on s’est rabattu sur Heinz Rühmann, parce que la patron de la Columbia l’aimait beaucoup. Rühmann, c’était un peu le «Bourvil allemand», et d’ailleurs Hitler en était fou! Chez nous, par contre, personne ne le connaissait. Du coup, les distributeurs ont tenu à ce qu’il y ait tout un tas d’artistes de notre cru en plus, et on s’est retrouvé avec une affiche incroyable, Darry Cowl, Michel Galabru, Claude Piéplu, Jean Carmet, Jacques Legras… À l’arrivée, La Bourse et la vie a cartonné en Allemagne, forcément, en Italie aussi, mais, curieusement, pas en France. Bon, il faut dire que Fernandel était en fin de course. Quoi qu’il en soit, des années après, Jean-François Davy a sorti le film en VHS via sa société, on l’a un peu redécouvert, et depuis, plus rien. Pathé a bien essayé de le récupérer pour l’insérer dans le coffret qu’ils ont édité en 2013, malheureusement ils ne se sont pas du tout entendus avec Columbia. Columbia, qui fait maintenant partie de Sony… Bref, c”est un bordel sans nom. Résultat, beaucoup me réclament ce film, sauf que je ne peux rien, car je n’étais qu’employé sur cette affaire.