Votre Top Michael CAINE

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Jean Hartog
Electro
Posts: 785
Joined: 26 Jun 03, 10:13
Location: Caché dans la pendule de Laura Hunt

Post by Jean Hartog »

1) Le limier (également un de mes films de chevet :wink: )
2) Hannah et ses sœurs (où je trouve son interprétation d'une rare finesse... Mon Allen préféré ex-æquo avec Annie Hall, en grande partie grâce à Caine)
3) Elémentaire, mon cher Lock Holmes (vu à sa sortie et adoré... Un décalage savoureux du mythe du grand Sherlock, où Caine joue les tocards avec délectation)
4) L'homme qui voulut être roi (pas revu depuis des lustres, mais un grand souvenir...)

Et je dois avouer que moi aussi, j'aime bien Noël chez les Muppets, où Caine joue un Scrooge assez convaincant (même s'il semble parfois un peu perdu au milieu de toutes ces marionnettes hystériques...).
Image
Gaston
Doublure lumière
Posts: 728
Joined: 15 Apr 03, 19:14
Location: ... en face de Jules de chez Smith

Post by Gaston »

GET CARTER :lol:

et aussi les 3/4 réjouissants de ICPRESS, le dernier quart étant d'un prosaïsme navrant pour son rôle... :?


:wink: ... mais dans les deux, ses rapports avec les mèmères britanniques valent le coup d'oeil :lol:
Requiem
David O. Selznick
Posts: 12124
Joined: 13 Apr 03, 10:37
Location: In the veins of the Dragon

Post by Requiem »

Je suis surpris que si peu d'entre vous aient cité Dressed to Kill que je tiens pour un très grand De Palma. Certes Francis l'a fait, mais avec un mépris qui me sidère. Outre le fait qu'il ne t'eut pas coûté bien cher de signaler les spoilers que tu as disséminés assez légèrement au fil de ton texte cher Francis, permet moi de remettre en question (SPOILER) tes assertions quant à l'homophobie et la transexualophobie du scénario. Certes le personnage du Dr. Eliott interprété par Caine, n'apparaît pas sous son jour le plus rayonnant, certes outre son profond déséquilibre mental (schizophrénie) le personnage vit visiblement une crise d'identité sexuelle aiguë qui l'amène à désirer une opération. Mais, je te le demande, à quel moment le film indique-t-il qu'une des données est concomitante de l'autre ? Rien ne me paraît moins évident.
Le Dr. Eliott est habité par deux personnalités, le Docteur donc, et l'entité féminine répondant au prénom de "Bobbi" je crois. Il se trouve que ladite Bobbi a des tendances délétères l'amenant à massacrer son prochain à coups de rasoir finement ajustés. Soit. Mais l'on retrouve (au cinéma et dans la réalité) ces tendances chez bien d'autres individus qui ne connaissent pas l'instabilité du personnage de Caine. En outre il y a dans le film de De Palma une séquence fort intéressante à cet égard. On y voit le Dr. Eliott que l'on ne sait encore ni schizophrène, ni meurtrier en train de regarder une émission à la télévision sur les transsexuelles (tu remarqueras la marque du féminin, signe que j'ai retenu ta leçon de l'autre topic :wink:). Lors de ma découverte du film, j'ai trouvé la scène inutile, superfétatoire, j'en suis même venu à penser qu'elle gâche un peu le suspense du film puisque avec cette "licence scientifique" si chère en général au cinéma hollywoodien (mais pas seulement, rappelez vous Godzilla), elle introduit déjà la notion de transsexualité à laquelle on ne saurait penser à ce moment là, introduction trop hâtive qui m'a amené à deviner à l'avance la clef du film dans l'obscurité pourtant habilement tissée par De Palma. Cette scène m'a donc laissé perplexe jusqu'à ce que je revoie le film. Et c'est à ce moment que j'ai compris que ce passage était indispensable, ô combien, car il réfute totalement l'idée même de la critique que tu formules contre le scénario du film. Que voit on dans cette émission de télévision ? Des transsexuelles qui mènent une vie normale, voire même héroïque, puisque l'une d'elles vient témoigner de son engagement comme correspondant de guerre (il me semble, je ne saurais le dire avec certitude). Le très est peu être un peu trop épais, un peu forcé, mais ta critique ne tiens plus le moins du monde puisque cette scène l'anticipe et apporte un contrepoids évident au personnage de Caine qui n'est certes pas le gendre idéal à bien des égards. . :wink:
Par ailleurs (mais cela devient hors-sujet), il appartient bien sûr à ton droit le plus strict de ne pas apprécier le film pour ses qualités artistiques (car je réfute donc totalement ta charge à l'encontre du fond idéologique) mais je retiens pour ma part le plus bel hommage peut être fait à Hitchcock, notamment à travers la fameuse scène du musée (mais pas seulement, il y a aussi cette formidable poursuite dans le métro qui préfigure à Carlito's Way) que tu cites fort justement. A ce film je ne reproche qu’une fin que je trouve maladroite et une photo datée. Par contre, je retiens à jamais le plan en plongée où Caine assassine une infirmière devant un parterre d'aliénés massés selon un principe scénographique renvoyant directement à la salle de cinéma et ses spectateurs. Cette image aussi fascinante que terrifiante continue encore de me hanter...
Image
ENTER THE DRAGON...
Reine du bal masqué saison 11
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51338
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Hé bé Requiem... :shock: :D
Joli message dont je partage entièrement le propos. Exception faite de ton jugement sur la photographie du film, dont j'apprécie la texture et le traitement des couleurs, et que je ne trouve pas datée. :wink:
Image
francis moury
Lanternarius Asensioniste
Posts: 1146
Joined: 6 Mar 04, 18:19

Pour Requiem sur DRESSED TO KILL de Brian de Palma

Post by francis moury »

Merci cher Requiem de m'avoir remémoré cette séquence "télévision" et d'avoir adopté le féminin pour désigner mes chères "trans" :) : cela dit j'avais vu le film peu après sa sortie à Biarritz pendant les grandes vacances avec mes parents, je crois... et je ne me souvenais plus du tout de cette scène ! Signe qu'elle ne contrebalance peut-être pas autant dans l'esprit du spectateur l'identification "trans = déséquilibrée criminelle ou pouvant facilement le devenir".
Mais dans le cas d'un spectateur qui regarde attentivement le film comme vous l'avez fait, je dois m'incliner : mon reproche ne tient plus et lève ma réserve qui n'est plus fondée.
J'en suis très content d'ailleurs... :)
Je ne me souviens plus du tout non plus de la scène intéressante du meurtre de l'infirmière que vous mentionnez. J'avoue que la scène du métro avec le jeune adolescent (que l'on avait déjà vu je crois dans JAWS II dans le rôle du jeune homme à lunettes se jugeant incapable d'attirer le regard des belles filles - et pourtant...) ne m'avait semblé être qu'une copie grossière d'Hitchcock de plus dans la liste déjà longue desdites copies du même réalisateur... même si bien intégrée comme d'habitude.
Je maintiens que le film vaut surtout par son hallucinante première partie jusqu'à la mort d'Angie Dickinson (hommage au meurtre de l'héroïne dans PSYCHO dès la fin de la première partie du film, soit dit en passant mais en dvdclassikien émérite :wink: , il était bien inutile de vous le signaler : vous le saviez déjà - je le sais bien, mais je m'adresse ici aux éventuels novices) et que Caine amorce ici sa pente descendante même s'il est évidemment l'attrait principal et le point focal de la mise en scène, une fois la divine Angie disparue...
"Felix qui potuit rerum causas cognoscere "
Prodigy
Doublure lumière
Posts: 364
Joined: 14 Apr 04, 20:16

Post by Prodigy »

Roy Neary wrote:Hé bé Requiem... :shock: :D
Joli message dont je partage entièrement le propos. Exception faite de ton jugement sur la photographie du film, dont j'apprécie la texture et le traitement des couleurs, et que je ne trouve pas datée. :wink:
Que vaut l'édition zone 2 de ce film ? Il faudrait que je le revoie...
George Bailey
Monteur
Posts: 4876
Joined: 22 Apr 03, 14:12
Location: Francilien

Post by George Bailey »

Prodigy wrote:
Roy Neary wrote:Hé bé Requiem... :shock: :D
Joli message dont je partage entièrement le propos. Exception faite de ton jugement sur la photographie du film, dont j'apprécie la texture et le traitement des couleurs, et que je ne trouve pas datée. :wink:
Que vaut l'édition zone 2 de ce film ? Il faudrait que je le revoie...
A ne surtout pas prendre : version censurée.
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal
Prodigy
Doublure lumière
Posts: 364
Joined: 14 Apr 04, 20:16

Post by Prodigy »

Zut alors :shock:

Merci.
Jake Scully
Producteur
Posts: 9994
Joined: 29 May 03, 18:01

Post by Jake Scully »

:arrow: Pulsions (Dressed to Kill)
:arrow: L'Homme Qui Voulut Être Roi (The Man Who Would Be King)
:arrow: Élémentaire, mon cher... Lock Holmes (Without a Clue)
:arrow: ...
Je me rends compte qu'il n'a pas fait tellement de films que j'aie aimé, après si c'est pour mettre Noël chez les Muppets ou Jaws: Revenge... :?

Et j'aimerais trop voir GET CARTER, ze original! Je me souviens qu'à la sortie du film avec Stallone, Canal+ avait fait un montage d'extraits entre les deux films... et bin la version avec Michael Caine fait bien plus envie! :P
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 51453
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Jake Scully wrote:GET CARTER, ze original! Je me souviens qu'à la sortie du film avec Stallone, Canal+ avait fait un montage d'extraits entre les deux films... et bin la version avec Michael Caine fait bien plus envie! :P
Tu m'étonnes Elton !! (mais qu'est-ce que j'raconte moi ?)
Un excellentissime polar, avec un gigantesque Michael Caine (j'adore sa voix et son phrasé si particulier) et une ambiance bien lourde comme il faut.
Je n'ai pas vu le remake, mais je doute sincèrement qu'il soit du même niveau que l'original. :roll:
Solal
Accessoiriste
Posts: 1860
Joined: 9 Sep 03, 11:11
Location: A l'est d'Eden

Re: Pour Requiem sur DRESSED TO KILL de Brian de Palma

Post by Solal »

francis moury wrote: je ne me souvenais plus du tout de cette scène ! Signe qu'elle ne contrebalance peut-être pas autant dans l'esprit du spectateur l'identification "trans = déséquilibrée criminelle ou pouvant facilement le devenir".
Mais dans le cas d'un spectateur qui regarde attentivement le film comme vous l'avez fait, je dois m'incliner : mon reproche ne tient plus et lève ma réserve qui n'est plus fondée.
On peut même poursuivre l'excellente analyse de Requiem, en jetant un pont entre les deux séquences qu'il évoque. Le principe du clivage de l'identité, de la fêlure fondamentale, est annoncé thématiquement avec l'émission TV, mais également, dans la même scène, si mon souvenir est bon, avec une série de split screen hallucinante (jusqu'à 3 ou 4 divisions). Ces différents jeux voyeuristes (tueuse/Nancy Allen ; écran TV/spectateurs) induit une association que la scène dans l'hôpital psy, qui renvoie les spectateurs du film aux aliénés assistant au meurtre, ne fera que prolonger. La perturbation, et le clivage qui en est à l'origine, tiennent alors davantage à la position de voyeur qu'à une question d'identité sexuelle.
Image
I would prefer not to
Margo

Post by Margo »

ratatouille wrote:Un excellentissime polar, avec un gigantesque Michael Caine (j'adore sa voix et son phrasé si particulier) et une ambiance bien lourde comme il faut.
Tout pareil sur Get Caret Ze Original : (re)vu hier soir dans une copie neuve très chouette aux Actions, le film restitue parfaitement l'ambiance cradoc du Newcastle des années 60/70, avec une utilisation des décors tout bonnement géniale - et un Michael Caine au sommet. Je regrette juste un scénar' un peu tarabiscoté, où tous les prénoms des bad-guys finissent par se mêler dans le bordel le plus total. Mais dans l'ensemble, le film est une véritable petite perle seventies - notamment cette scène fabuleuse où Caine sort de son Bed&Breakfast teub à l'air, menaçant d'une longue carabine deux minables petites frappes. :D
Sergius Karamzin
Invité
Posts: 5977
Joined: 14 Apr 03, 11:54

Post by Sergius Karamzin »

J'adore ce film rude et noir. J'a contente que tu l'ai enfin vu ! :wink:

Pour moi le meilleur Michael Caine.
vic
viking
Posts: 3616
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Post by vic »

Get Carter - 2h. :D
Image
Unité Ogami Ittô

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

*Insane Insomniac Team*
fée clochette
Electro
Posts: 891
Joined: 9 Jan 04, 17:32
Location: du coté d'orouët, pouët pouët !

Post by fée clochette »

Lord Henry wrote:Sleuth
Get Carter
The Man Who Would Be King

mon top avec michael caine

le bonhomme lui meme me répugne un peu mais quel personnage !

Get Carter : tranchant de mechanceté
Man who would be king : parfait
Sleuth : la claque ! mais c surtout le huis clos entre les deux acteurs

et Zoulou, j'ai trouvé ca chiantissime mais Caine est tres bien et surtout tres humain.

c'est le genre d'acteur qui est - pour moi - repoussant et attirant a la fois, par son accent terriblement cockney et ses attitudes du man cool dans sa peau.

apres c vrai que je n'en ai pas beaucoup vu avec lui

mais je suppose que j'ai été bercée dès mon enfance par son symbole puisque c'est un des "sexiest men alive" dans les criteres british. une institution.