Budd Boetticher (1916-2001)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by jacques 2 »

Grippé, j'en ai profité pour voir un Boetticher de plus : "Buchanan rides alone"

Apparemment le moins apprécié des 5 par beaucoup, je m'attendais à une petite déception ... qui n'est pas venue.

Le ton est certes plus léger mais quel plaisir que ce western décalé qui nous présente un panier de crabes réjouissant dans cette petite ville d'Angry Town ...
Humour, personnages sans scrupules et drôles (le Juge et son "deuil" ...) : non, décidément, ceux qui croient que le western spaghetti a inventé beaucoup de choses se trompent et pas qu'un peu.
Sur la forme, sûrement (via Leone évidemment) mais en rien sur le fond : la découverte de Boetticher ne fait que confirmer ce qui était déjà perceptible à la vision de "Vera Cruz" par exemple ...

En tout cas, Boetticher for ever !!! (et il me reste les 2 meilleurs à visionner si j'en crois les commentaires) :D
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93029
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by Jeremy Fox »

jacques 2 wrote:Grippé, j'en ai profité pour voir un Boetticher de plus : "Buchanan rides alone"


Humour, personnages sans scrupules et drôles (le Juge et son "deuil" ...) : non, décidément, ceux qui croient que le western spaghetti a inventé beaucoup de choses se trompent et pas qu'un peu.
Sur la forme, sûrement (via Leone évidemment) mais en rien sur le fond : la découverte de Boetticher ne fait que confirmer ce qui était déjà perceptible à la vision de "Vera Cruz" par exemple ...
Absolument ; et ce western cocasse m'a fait grandement penser aux frères Coen aussi.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22220
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by Major Tom »

jacques 2 wrote:non, décidément, ceux qui croient que le western spaghetti a inventé beaucoup de choses se trompent et pas qu'un peu.
C'est vrai qu'à une époque, les Italiens étaient un peu les grands spécialistes de la récup' et, il faut bien l'admettre, faisaient des pompages éhontés. D'ailleurs, avec Boetticher, regardez L'Homme de l'Arizona, ça devrait vous évoquer un certain film culte. :fiou: Il y a cependant des différences relativement nombreuses, qui ne signifient pas que c'est neuf, mais il y a des ajouts indiscutables, ne serait-ce que dans le décalage (parfois à la limite de la parodie), le jeu des acteurs, la manière de raconter une histoire et naturellement la musique. Une des originalités et pas des moindres du western spaghetti vient effectivement de Morricone, puisque le premier point de ma liste, le décalage, y est grandement lié (riffs de guitares électriques, voix humaines imitant le coyote, chœurs d'hommes et de femmes qui s'égosillent, sons électroniques, même un harmonica ne sonne pas comme il le ferait dans un film américain).
Je suis toujours un peu déçu de voir le western spaghetti déprécié par les amateurs du western classique. :( À titre de comparaison, c'est exactement ce que fait Tarantino (d'ailleurs grand amateur des deux genres) avec le film de gangster: de la récup' de manière originale, avec un style. Il ne faut pas voir plus que ça. :wink:
Last edited by Major Tom on 5 Jan 11, 14:32, edited 1 time in total.
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93029
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by Jeremy Fox »

Major Tom wrote:
jacques 2 wrote:non, décidément, ceux qui croient que le western spaghetti a inventé beaucoup de choses se trompent et pas qu'un peu.
Je suis toujours un peu déçu de voir le western spaghetti déprécié par les amateurs du western classique. :(
En l'occurence, ce n'est pas ce que j'ai cherché à faire ; juste rappeler à ceux qui, sans vraiment le connaître, croiraient le western américain comme toujours propre sur lui qu'il n'en a pas toujours été ainsi même avant le western italien :wink: Mais c'est vrai aussi que pour ma part, je n'apprécie guère le western transalpin excepté Leone sans pour autant le dénigrer.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22220
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by Major Tom »

Jeremy Fox wrote:
Major Tom wrote: Je suis toujours un peu déçu de voir le western spaghetti déprécié par les amateurs du western classique. :(
En l'occurence, ce n'est pas ce que j'ai cherché à faire ; juste rappeler à ceux qui, sans vraiment le connaître, croiraient le western américain comme toujours propre sur lui qu'il n'en a pas toujours été ainsi même avant le western italien :wink: Mais c'est vrai aussi que pour ma part, je n'apprécie guère le western transalpin excepté Leone sans pour autant le dénigrer.
Je relevais surtout la phrase de jacques2 mais je ne pense pas avoir été très clair d'ailleurs, car je voulais dire que je vous rejoignais sur ce que vous pensez, au sujet du fond. ;) Mais justement, pour moi, l'intérêt du western spaghetti vient de la forme où les innovations sont nombreuses, jacques. ;) Comme les films d'horreurs giallo (d'ailleurs, encore un genre que je sais que tu adores, Jeremy :mrgreen: je n'aime pas non plus), les Italiens créent du neuf par la forme. Visuellement (et musicalement) ils ont apporté beaucoup de changements. Rien de neuf sur le fond car généralement piqué à d'autres. Même le premier western spaghetti pique sa trame à Yojimbo d'Akira Kurosawa. ;)
Last edited by Major Tom on 5 Jan 11, 15:02, edited 1 time in total.
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93029
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by Jeremy Fox »

Major Tom wrote:Visuellement (et musicalement) ils ont apporté beaucoup de changements.
J'en suis tout à fait conscient et d'ailleurs, si j'ai beaucoup de mal avec le western italien, je me délecte toujours autant de leurs musiques que j'écoute parfois en boucle des semaines durant.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22220
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by Major Tom »

Pour revenir avec Boetticher, je me lance aussitôt dans la découverte de Sept hommes à abattre :D (la chronique d'Erick m'a donné envie).
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93029
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by Jeremy Fox »

Major Tom wrote:Pour revenir avec Boetticher, je me lance aussitôt dans la découverte de Sept hommes à abattre :D (la chronique d'Erick m'a donné envie).
8) Roy avait d'ailleurs fait fort avec la mise en page : superbe titre au milieu de la capture d'écran

On aurait presque tendance à l'oublier celui-ci, par le seul fait d'être sorti en DVD bien avant les autres.
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by jacques 2 »

Major Tom wrote: Je relevais surtout la phrase de jacques2 mais je ne pense pas avoir été très clair d'ailleurs, car je voulais dire que je vous rejoignais sur ce que vous pensez, au sujet du fond. ;) Mais justement, pour moi, l'intérêt du western spaghetti vient de la forme où les innovations sont nombreuses, jacques.
Ah, mais nous sommes bien d'accord, Major : c'est bien ce que je voulais souligner, tout sur la forme et rien sur le fond ... :wink:
Maintenant, à propos du western spaghetti, j'ai beaucoup aimé autrefois mais qu'en reste il au fond ? Leone évidemment, deux ou trois Corbucci et quelques oeuvres éparses ... Les italiens, AMHA, n'ont fait que piller Leone et recycler ses gimmicks avec plus ou moins de talent ...
Même J.F. Giré le reconnaît assez explicitement et presque à contrecoeur dans son bouquin sur le sujet.

La plupart des "spaghetti westerns" - et Dieu sait si j'en ai vu - ont très mal vieilli et, en découvrant Boetticher (ou en redécouvrant Mann), on se rend compte que le western américain, que je ne cesse de (re)visiter c'est quand même bien autre chose quantitativement et qualitativement car cela passe allègrement l'épreuve du temps et le genre est d'une richesse incroyable ...
homerwell
Assistant opérateur
Posts: 2502
Joined: 12 Mar 06, 09:57

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by homerwell »

Alors que tout de même, les spaghettis... Avec un peu de crème fraiche et quelques lardons, quel régal ! :mrgreen:
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22220
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by Major Tom »

Jeremy Fox wrote:
Major Tom wrote:Sept hommes à abattre
On aurait presque tendance à l'oublier celui-ci
Et ce serait dommage parce qu'il est très bien! ;)

Je viens juste de le finir. Je me demande si je ne le préfère pas à L'Homme de l'Arizona qui figure dans mon top 100 des films préférés. Ça veut dire que le nouveau top pour l'année 2011 va avoir encore beaucoup de changements avec plein de nouveaux venus. :) En tout cas, je suis très content d'avoir découvert cet excellent western.
Image
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93029
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by Jeremy Fox »

Major Tom wrote: Je viens juste de le finir. Je me demande si je ne le préfère pas à L'Homme de l'Arizona qui figure dans mon top 100 des films préférés. Ça veut dire que le nouveau top pour l'année 2011 va avoir encore beaucoup de changements avec plein de nouveaux venus. :) En tout cas, je suis très content d'avoir découvert cet excellent western.
Et moi ravi que tu l'ai autant apprécié. Gail Russell, Lee Marvin, Randolph Scott... quel casting ! :)
L'étranger...
Introduit au Festival de Cannes
Posts: 8458
Joined: 13 Apr 03, 08:31
Location: Dans le dos de Margo et Roy !

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by L'étranger... »

jacques 2 wrote:Maintenant, à propos du western spaghetti, j'ai beaucoup aimé autrefois mais qu'en reste il au fond ? Leone évidemment, deux ou trois Corbucci et quelques oeuvres éparses ... Les italiens, AMHA, n'ont fait que piller Leone et recycler ses gimmicks avec plus ou moins de talent ...
Même J.F. Giré le reconnaît assez explicitement et presque à contrecoeur dans son bouquin sur le sujet.

La plupart des "spaghetti westerns" - et Dieu sait si j'en ai vu - ont très mal vieilli et, en découvrant Boetticher (ou en redécouvrant Mann), on se rend compte que le western américain, que je ne cesse de (re)visiter c'est quand même bien autre chose quantitativement et qualitativement car cela passe allègrement l'épreuve du temps et le genre est d'une richesse incroyable ...
C'est exactement ce que je pense, tout comme toi, j'en ai vu beaucoup et je pense qu'il doit y avoir tout au plus une trentaine/quarantaine de vraiment bon, après, je préfère largement une petite série B des fifties américaines que n'importe quel westerns italiens de secondes zones car la qualité de l'interpretation et de la réalisation sont meilleures et puis un gros détail qu'il ne faut pas négliger, les décors naturels des Etats-Unis sont bien plus propices et magnifiques aux westerns que ceux de l'Espagne ou de l'Italie.
ImageImage
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8871
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by feb »

L'Aventurier du Texas (Buchanan Rides Alone) - Budd Boetticher (1958)

Un western de Boetticher à l'histoire plus classique (Buchanan débarque dans une ville au mauvais moment et donne un coup de main à la mauvaise personne...) où Scott n'interprète pas un cavalier solitaire qui veut se venger comme dans La chevauchée de la vengeance mais un homme qui veut retourner chez lui après avoir "durement" gagné sa croute et se poser. Le ton est un peu plus léger que les autres films du duo que j'ai pu voir avec un humour plus présent, des personnages dont la vie passée est vite dévoilée (ou dont la connaissance s'avère inutile au déroulement de l'histoire) et qui sont moins complexes.
N'empêche que la mise en scène de Boetticher est toujours aussi sobre et agréable (j'adore le plan de l'arrivée de Buchanan à travers les barreaux...),
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImage
l'action toujours aussi lisible, Randolph Scott est égal à lui même avec ce timbre de voix si particulier, le scénario, même s'il parait plus léger, est toujours bien "mené" (ça ne s'arrête pas une seconde et le pauvre Amos Agry semble cracher ses poumons à la fin du film :mrgreen: ) et enfin la scène finale est vraiment efficace avec ce face à face où la véritable identité des protagonistes se révèle. Bref un Boetticher-Scott différent, au ton plus comique que les 3 autres mais qui reste vraiment agréable à voir....il ne me reste plus que 7 hommes à abattre et L'homme de l'Arizona à découvrir et je pense que ça va être encore du (très) bon.

1. Comanche station
2. La chevauchée de la vengeance
3. L'aventurier du Texas
4. Decision at Sundown
Grimmy
Assistant opérateur
Posts: 2939
Joined: 1 Feb 04, 11:25

Re: Budd Boetticher (1916-2001)

Post by Grimmy »

7 hommes à abattre, je me le suis acheté d'hier !! j'ai profité d'une offre 5 dvd achetés pour 30 euros. Je suis reparti avec 10 dvd (bravo, quelle belle gestion du budget au lendemain de la ruine de Noel :roll: ...) et donc, vais illico me mater celui là aujourd'hui !! Miam miam :D
Spoiler (cliquez pour afficher)
les 9 autres étant, bande de petits curieux, que du récent : Le ruban blanc, Tetro, Dead Man, Persecution de Chéreau, Fantastic Mr Fox, Away we go de Sam Mendes, Shutter Island, In the Air -George Clooney-, et Bright Star