Ernst Lubitsch (1892-1947)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

The Eye Of Doom
Machino
Posts: 1227
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by The Eye Of Doom »

hansolo wrote:Je n'ai eu aucun souci a le voir sur le Replay d Arte (sur FreeBox) ...
Tu as la Révolution ou l'ancienne? Dans le 1er cas tu es passé par le menu Freebox Replay ?
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13132
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by hansolo »

The Eye Of Doom wrote:
hansolo wrote:Je n'ai eu aucun souci a le voir sur le Replay d Arte (sur FreeBox) ...
Tu as la Révolution ou l'ancienne? Dans le 1er cas tu es passé par le menu Freebox Replay ?
La Révolution.
Je suis passé par le menu Replay de Arte.
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
Stromboli
Doublure lumière
Posts: 694
Joined: 10 Aug 04, 10:18
Liste DVD

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by Stromboli »

Je passe par une livebox Orange et c'est vrai que le replay d'Arte n'est pas à la hauteur du débit de Netflix ou même de Canal à la demande.
Du coup impossible de regarder le replay d'Arte sur vidéoproj, en revanche sur la télé ça passait à peu près nickel.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16670
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by Supfiction »

Stromboli wrote:Je passe par une livebox Orange et c'est vrai que le replay d'Arte n'est pas à la hauteur du débit de Netflix ou même de Canal à la demande.
Du coup impossible de regarder le replay d'Arte sur vidéoproj, en revanche sur la télé ça passait à peu près nickel.
Passe par l'appli Molotov. Le film est dipo 81 jours et le débit est bien géré.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90402
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by Jeremy Fox »

Beule
Cadreur
Posts: 4291
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by Beule »

Image
Elle est jolie ?
Laide comme un pou.

(...)
Il n'était rien de plus facile pour une jeune fille, en l'an de grâce 1938, que de trouver une bonne place. Les meilleures familles d'Angleterre étaient prêtes à l'accueillir. Au reste Cluny Brown possédait des qualités fort appréciées : grande et laide (mais la peau bien nette), elle manquait totalement d'expression. Pourtant son visage par moments s'éclairait, mais la dame du bureau de placement l'ignorait (...)

Deux ans après la découverte du roman de Margery Sharp, je ne m'en suis toujours pas remis... :mrgreen:
User avatar
Sybille
Assistant opérateur
Posts: 2018
Joined: 23 Jun 05, 14:06

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by Sybille »

Mon Lubitsch préféré :P

Cette citation me rend curieuse du roman.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90402
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by Jeremy Fox »

Sybille wrote:Mon Lubitsch préféré :P
Moi aussi alors qu'à une époque il n'avait pas vraiment bonne presse 8)
The Eye Of Doom
Machino
Posts: 1227
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by The Eye Of Doom »

Jeremy Fox wrote:
Sybille wrote:Mon Lubitsch préféré :P
Moi aussi alors qu'à une époque il n'avait pas vraiment bonne presse 8)
Revu en famille ce soir.
C’est quand meme un tres grand Lubitsch.
Le personne de Belinski m’a toujours beaucoup plu, comme incarnation de la liberté, du charme mais « poste restante » version de l’epoque du « sans domicile fixe », réfugié politique squatteur que tout le monde veut croire en danger,
La peinture de la société anglaise est d’une Incroyable violence et a mourrir de rire : le couple de vieux domestiques («  il m’a parlé comme un egal »), le pharmacien et sa mere (on dirai que Lubitsch a fait exprès de donner un role muet a Una O Connor, vu sa voix insupportable, elle est super!), le couple d'aristocrates « hors sol »(un nazi ? J’ai toujours rêvé d’en rencontrer un) ...
Le discours antinazi passe au second plan mais le fameux «  restez en colere et ca ira » est une scene tres forte.
Tout est bon dans ce film leger remarquablement riche.
Excellents dialogues.
User avatar
Sybille
Assistant opérateur
Posts: 2018
Joined: 23 Jun 05, 14:06

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by Sybille »

Cool :)

Ton avis résume tout ce que j'apprécie dans ce film.

Qu'en a pensé ta famille ?
The Eye Of Doom
Machino
Posts: 1227
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by The Eye Of Doom »

Mon épouse a toujours aime ce film.
Mon ado de 14 ans a aussi beaucoup aimé. Il ne rale plus qu’en c’est en vostf (grace a qcq doublages approximatif rencontres dans le passé) C’ était son premier Lubitsch.
Le probleme est que je n’ai que le coffret Lubitsch Musical de Criterion sous la main et les muets chez Eureka, le reste est en province, donc on vas attendre un peu pour en voir un autre...
Je vais essaye un Mankiewicz prochainement, c’est plus risqué, peut etre Madame Muir ou Eve, quoique L’affaire cicero pourrait etre un bon choix...
User avatar
moonfleet
Assistant opérateur
Posts: 2930
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by moonfleet »

J'adore aussi La Folle Ingénue (malgré le choix de Charles Boyer pour Belinski :roll: ) et ces dialogues bourrés d'humour. Le personnage du pharmacien (Richard Haydn) est particulièrement drôle, avec sa mère qui ne s'exprime que par borborygmes désapprobateurs :D
Et aussi ce moment ou Belinski perturbe le majordome et la cuisinière en leur demandant : Is it better to give nuts to the squirrels or squirrels to the nuts ?? (sachant que "nuts" a le double sens de noix et de fous) :D Cette réplique m'a marquée à vie !!

Sinon je pense qu'en famille on peut regarder facilement To Be Or Not To Be, Le Ciel Peut Attendre ou Shop Around The Corner...

Pour Manliewicz L'Affaire Ciceron est un très bon choix car c'est une enquête palpitante, je conseillerais aussi Le Château du Dragon pour son côté gothique et On Murmure dans la Ville/ People Will Talk pour son suspens et son message de tolérance. Voilù.
Ceci dit The Ghost and Mrs Muir est une des plus belles histoire d'amour du cinéma... si ton ado est romantique :)

Image
Last edited by moonfleet on 5 Apr 20, 11:21, edited 2 times in total.
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Image

Image
:arrow: Pauline Kael sur Kris Kristofferson dans Les Portes du Paradis: Quand il parle, son regard porte très loin, comme s'il essayait de lire un prompteur installé de l'autre côté de la rivière.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16670
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by Supfiction »

Charles Boyer est très bien.
User avatar
moonfleet
Assistant opérateur
Posts: 2930
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by moonfleet »

Supfiction wrote:Charles Boyer est très bien.
Mouais, je le trouve plutôt fade comme acteur.
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Image

Image
:arrow: Pauline Kael sur Kris Kristofferson dans Les Portes du Paradis: Quand il parle, son regard porte très loin, comme s'il essayait de lire un prompteur installé de l'autre côté de la rivière.
User avatar
Sybille
Assistant opérateur
Posts: 2018
Joined: 23 Jun 05, 14:06

Re: Ernst Lubitsch (1892-1947)

Post by Sybille »

Désormais je trouve Charles Boyer bon acteur mais ça ne m'était pas apparu comme une évidence au début.

En ce qui concerne "Cluny Brown", je trouve que c'est un très bon choix, je ne vois pas trop qui aurait pu le remplacer.