Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Claude Couillec
Doublure lumière
Posts: 437
Joined: 30 May 03, 11:57

Post by Claude Couillec »

Jeremy Fox wrote:
Ouf Le Sceptik wrote:
Je n'arrive pas à pulsionner avec ce film. J'essaie pourtant de me laisser emporter et sans aucun a priori. Rien à faire. Je n'aime pas ce film.
Je suis entièrement hermétique au cinéma de Godard : le mépris en fait lui aussi partie :? Je n'aime pas du tout, mais vraiment pas du tout :(

Et j'avoue avec un peu de honte qu'à l'âge de Kurtz, je parlais moi aussi de fumisterie :oops:
Et bien je dois dire que je crois avoir vu ce film, comme d'autres de Godard. La difficulté c'est que çà me barbe tellement, que je les oublie, que je mélange tous les souvenirs qu'il m'en reste. Et que j'ai longtemps classé Godard dans cette rubrique. J'ètais jeune. Depuis j'ai oublié encore un peu plus son cinéma. Hermétique aussi à 100%.
O'Malley
Cadreur
Posts: 4231
Joined: 20 May 03, 16:41

Post by O'Malley »

je fais partie de ceux qui ne pense pas que Godard soit un réalisateur: il es tplutôt un théoricien du cinéma, un chercheur en cinéma mais pas réellement un metteur en scène dans le sens où il n'a jamais fait véritablement du cinéma (seulement des expériences, des recherches) à l'exception de ce film: Le mépris, surement l'un des plus importants que le cinéma français (et le cinéma tout court nous ait donné)... une utilisation superbe de l'écran large, une osmose totale entre l'univers thématique du film et la forme donnée apr Godard et une reflexion sur le couple et la création dès plus pertinente... oui, finalement: Godard a été un mettuer en scène... dommage que ce soit pou r un seul film car , mâtin, quel film :wink:
Last edited by O'Malley on 6 Jan 10, 19:09, edited 2 times in total.
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

O'Malley wrote:je fais partie de ceux qui ne pense pas que Godard soit un réalisateur: il es tplutôt un théoricien du cinéma, un chercheur en cinéma mais pas réellement un metteur en scène dans le sens où il n'a jamais fait véritablement du cinéma (seulement des expériences, des recherches) à l'exception de ce film: Le mépris, surement l'un des plus importants que le cinéma français (et le cinéma tout court nous ait donné)... une utilisation superbe de l'écran large, une osmose totale entre l'univers thématique du film et la forme donnée apr Godard et une reflexion sur le couple et la création dès plus pertinente... oui, finalement: Godard a été un mettuer en scène... dommage que ce soit pou r un seul film car , mâtin, quel film :wink:
Je ne sais pas pour ses autres films, mais je trouve ça gonflé de dire qu'A bout de souffle n'est pas du cinéma :wink:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re:

Post by Jeremy Fox »

Jeremy Fox wrote:
Ouf Le Sceptik wrote:
Je n'arrive pas à pulsionner avec ce film. J'essaie pourtant de me laisser emporter et sans aucun a priori. Rien à faire. Je n'aime pas ce film.
Je suis entièrement hermétique au cinéma de Godard : le mépris en fait lui aussi partie :? Je n'aime pas du tout, mais vraiment pas du tout :(

Et j'avoue avec un peu de honte qu'à l'âge de Kurtz, je parlais moi aussi de fumisterie :oops:

Retournement total de situation ; après l'avoir détesté, je le porte aujourd'hui (20 ans après environ) au pinacle et n'hésite pas à le placer parmi les plus beaux films du cinéma. Ne pas hésiter à redonner une chance à certaines oeuvres !
k-chan
squatteur
Posts: 14155
Joined: 16 Apr 05, 05:22
Location: on the road again.

Re: Re:

Post by k-chan »

Jeremy Fox wrote:Retournement total de situation ; après l'avoir détesté, je le porte aujourd'hui (20 ans après environ) au pinacle et n'hésite pas à le placer parmi les plus beaux films du cinéma. Ne pas hésiter à redonner une chance à certaines oeuvres !
J'essayerai de nouveau dans 20 ans, alors. :idea: :mrgreen:
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15104
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Watkinssien »

Pas d'hésitation pour ma part, Le Mépris est une oeuvre majeure, pénétrante et fascinante incursion dans un certain milieu cinématographique ou tous les sentiments sont exacerbés, rendus importants par la puissance d'un art majeur.

Godard se livre à une autopsie de destruction dans un cadre de création et signe une mise en scène éblouissante de maîtrise qui a fait fermer les bouches de ses détracteurs disant qu'il était un piètre faiseur d'images (notamment à cause du pourtant formidable A bout de Souffle).

Tous les éléments utilisés ici atteignent une sorte de "perfection", de la musique sublimissime de Delerue à l'interprétation culte des acteurs, de la photographie exceptionnelle au montage audacieux, de la beauté des décors à la pertinente réflexion sur la création (symbolisée superbement par l'ouverture du film ou encore par la manière dont Godard filme le grand Fritz Lang).
Last edited by Watkinssien on 20 Nov 13, 10:24, edited 2 times in total.
Image

Mother, I miss you :(
Alphonse Tram
Réalisateur
Posts: 6673
Joined: 7 Jul 03, 08:50

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Alphonse Tram »

Je ne suis pas fana de Godard, et pourtant j'aime beaucoup plusieurs de ses films (comme pour Ford !), surtout dans la période des années 60. Le mépris est certainement mon film préféré de Godard. Au cinéma, il prend toute sa grandeur; et en HD ça doit être le pied également (bien que le dvd criterion ne démérite pas).
Difficile a expliquer, mais comme le dit W. c'est une alchimie subtile entre la musique, la mise en scène et les comédiens. Sur moi, ça a marché [du premier coup :mrgreen: ]
Souhaits : Alphabétiques - Par éditeurs
- « Il y aura toujours de la souffrance humaine… mais pour moi, il est impossible de continuer avec cette richesse et cette pauvreté ». - Louis ‘Studs’ Terkel (1912-2008) -
villag
Accessoiriste
Posts: 1732
Joined: 24 Feb 08, 09:48
Location: la rochelle

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by villag »

N'aimant ni Bardot, ni Piccoli........!reste pour moi la musique de Delerue ; mais là, pas besoin d'images........
F d F ( Fan de Ford )
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Jeremy Fox »

villag wrote:reste pour moi la musique de Delerue ; mais là, pas besoin d'images........
Justement si ; elle n'en prend que plus de valeur et n'en devient qu'encore plus émouvante accompagnée des sublimes images de Raoul Coutard ; et vice versa d'ailleurs.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15104
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Watkinssien »

villag wrote:N'aimant ni Bardot, ni Piccoli........!reste pour moi la musique de Delerue ; mais là, pas besoin d'images........
Je n'ai pas compris, tu l'as vu et tu ne l'aimes pas ou tu ne veux pas le voir ?
Image

Mother, I miss you :(
NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5701
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by NotBillyTheKid »

Jeremy Fox wrote:
villag wrote:reste pour moi la musique de Delerue ; mais là, pas besoin d'images........
Justement si ; elle n'en prend que plus de valeur et n'en devient qu'encore plus émouvante accompagnée des sublimes images de Raoul Coutard ; et vice versa d'ailleurs.
et le découpage brutal de la musique par JLG dans le film, les boucles, les coupes font partie, pour moi, de sa beauté... au final, ça devient une musique de Delerue et Godard...
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Strum »

NotBillyTheKid wrote:au final, ça devient une musique de Delerue et Godard...
C'est une affirmation audacieuse. Dans mon souvenir, ce découpage parfois brutal d'une si belle musique m'avait gêné (je l'avais vu comme un asservissement de quelque chose de pur, même si je me rends compte que ce n'est pas étranger au propos du film) de même que le plaquage de cette musique sur certaines situations triviales du quotidien (les disputes du couple Bardot-Piccoli où la musique recouvre le dialogue comme pour cacher sa platitude). Au final, je réécoute souvent la musique du Mépris, seule. J'écoute son souffle et son rythme propres. Alors que je n'ai vu le film qu'une fois, il y a longtemps, sans y trouver la force que certains y voient (le roman de Moravia m'avait aussi déçu). Mais il est peut-être temps que je revois ce film que je n'ai pas vu depuis très longtemps.
O'Malley
Cadreur
Posts: 4231
Joined: 20 May 03, 16:41

Re:

Post by O'Malley »

O'Malley wrote:je fais partie de ceux qui ne pense pas que Godard soit un réalisateur: il es tplutôt un théoricien du cinéma, un chercheur en cinéma mais pas réellement un metteur en scène dans le sens où il n'a jamais fait véritablement du cinéma (seulement des expériences, des recherches) à l'exception de ce film: Le mépris, surement l'un des plus importants que le cinéma français (et le cinéma tout court nous ait donné)... une utilisation superbe de l'écran large, une osmose totale entre l'univers thématique du film et la forme donnée apr Godard et une reflexion sur le couple et la création dès plus pertinente... oui, finalement: Godard a été un mettuer en scène... dommage que ce soit pou r un seul film car , mâtin, quel film :wink:
:shock:
Quelque fois, il vaut mieux ne rien dire! :oops: :?

J'ai connu la même révélation que Jérémy l'été 2008 en revoyant Pierrot le Fou (véritable uppercut esthétique/artistique/cinématographique/philosophique/politique/social...et encore plein d'autres choses...) et A bout de souffle et quand je relis ça, ça fait un peu mal. Participer à un forum, ça laisse des traces même si l'exercice est intéressant d'un certain côté pour appréhender sa propre évolution. :mrgreen:

Donc je le dis:

VIVE GODARD! VIVE LE CINEMA!
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15104
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Watkinssien »

:D
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Re:

Post by Jeremy Fox »

O'Malley wrote:
:shock:
Quelque fois, il vaut mieux ne rien dire! :oops: :?

J'ai connu la même révélation que Jérémy l'été 2008 en revoyant Pierrot le Fou (véritable uppercut esthétique/artistique/cinématographique/philosophique/politique/social...et encore plein d'autres choses...) et A bout de souffle et quand je relis ça, ça fait un peu mal. Participer à un forum, ça laisse des traces même si l'exercice est intéressant d'un certain côté pour appréhender sa propre évolution. :mrgreen:
Combien de fois me suis-je aussi fait sursauter en relisant ce que j'avais pu écrire ici même quelques années auparavant :lol: