Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5701
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by NotBillyTheKid »

Jeremy Fox wrote:
NotBillyTheKid wrote: si tu appréhendes Godard (à tort) comme frimeur, attaque-toi peut-être à de jolis films plus humbles et "sobres" comme "vivre sa vie"...

Ou Bande à part voire Le Petit soldat
Le petit soldat, si A bout de souffle n'est pas passé,je ne le placerais pas en premier.
J'ai failli donner aussi "bande à part", mais j'ai préféré axer mon conseil sur un film moins rigolo, plus émouvant, (Vivre sa vie) car je pense que la distance de Godard doit gêner notre Père Jules. Il faudrait mieux connaitre les films aimés pour donner le conseil le plus juste. Mais il est clair que seuls ces deux me semblent possibles comme solution car, pour être resté hermétique à la beauté de Pierrot, c'est un client difficile à convaincre que nous avons là.

Federico, l'envoyer vers Les carabiniers, ça me semble vraiment jouer à quitte ou double ! C'est vrai qu'on est dans le "crade", loin de la frime, mais c'est un film "difficile" pour convaincre au godardisme. Feminin/Masculin c'est plus léger mais, comme le magnifique "Une femme est une femme", je crois que les recherches godardiennes, le rythme, devraient lui déplaire, non ?

Après "Vivre sa vie", "Une femme mariée" me semble l'étape suivante. Puis Bande à part. si les 3 passent c'est gagné. Sinon, c'est foutu.
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
User avatar
Barry Egan
Machino
Posts: 1332
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Barry Egan »

Ça y est, j'ai enfin vu "Le mépris". Putain, elle était bonne, Bardot.
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by AtCloseRange »

Dirk ramène le cinéma à l'essentiel et c'est ça qui est bon.
Image
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by jacques 2 »

Dirk Diggler wrote:Ça y est, j'ai enfin vu "Le mépris". Putain, elle était bonne, Bardot.
La musique aussi était bonne et quand la musique est bonne ... :|
User avatar
Barry Egan
Machino
Posts: 1332
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Barry Egan »

AtCloseRange wrote:Dirk ramène le cinéma à l'essentiel et c'est ça qui est bon.
Enfin je me sens compris :idea:
Image
User avatar
Barry Egan
Machino
Posts: 1332
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Barry Egan »

jacques 2 wrote:
Dirk Diggler wrote:Ça y est, j'ai enfin vu "Le mépris". Putain, elle était bonne, Bardot.
La musique aussi était bonne et quand la musique est bonne ... :|
Quand la musique donne
Quand la musique sonne, sonne, sonne
Quand elle ne triche pas
Quand elle guide mes pas

:arrow:
Image
Pat Wheeler
Assistant(e) machine à café
Posts: 241
Joined: 6 Jan 13, 12:54

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Pat Wheeler »

Un film que j'ai toujours trouvé chiant, prétentieux et hermétique. Et c'est pas faute d'avoir essayé ! À Bout de Souffle m'a à peu près laissé la même impression quoiqu'en moins pire. Curieusement, je suis plus sensible à Pierrot le Fou où les tics godardiens passent mieux je trouve; il y a une fraîcheur et un dynamisme que j'aime bien dans ce road movie avec un Bebel attachant.
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89996
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Jeremy Fox »

Pat Wheeler wrote:Un film que j'ai toujours trouvé chiant, prétentieux et hermétique. Et c'est pas faute d'avoir essayé ! À Bout de Souffle m'a à peu près laissé la même impression quoiqu'en moins pire.

Si ça peut te rassurer (ou non), à ton âge (et encore plus tard), je disais la même chose. Aujourd'hui, les deux films font partie de mon top 100 et Le Mépris me subjugue désormais par sa beauté et sa mélancolie :wink:
Pat Wheeler
Assistant(e) machine à café
Posts: 241
Joined: 6 Jan 13, 12:54

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Pat Wheeler »

Jeremy Fox wrote:Si ça peut te rassurer (ou non), à ton âge (et encore plus tard), je disais la même chose. Aujourd'hui, les deux films font partie de mon top 100 et Le Mépris me subjugue désormais par sa beauté et sa mélancolie :wink:
Oui qui sait, je vais peut-être l'apprécier avec le temps. :wink:
Plusieurs de mes films favoris comme Rio Bravo ou Il était une fois en Amérique ne m'avaient pas enthousiasmé plus que ça au premier visionnage (je trouvais que Rio était un vieux western de papy et que le Leone ne tenait pas la comparaison avec Le Parrain). Sans compter qu'à cette époque-là, j'étais accro à Tarantino ! :D Comme quoi les goûts évoluent.
Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Federico »

Jeremy Fox wrote:
Pat Wheeler wrote:Un film que j'ai toujours trouvé chiant, prétentieux et hermétique. Et c'est pas faute d'avoir essayé ! À Bout de Souffle m'a à peu près laissé la même impression quoiqu'en moins pire.
Si ça peut te rassurer (ou non), à ton âge (et encore plus tard), je disais la même chose. Aujourd'hui, les deux films font partie de mon top 100 et Le Mépris me subjugue désormais par sa beauté et sa mélancolie :wink:
J'ai découvert les deux vers 20 ans. Les premiers Godard que je voyais. J'avais beaucoup aimé À bout de souffle mais le choc, ce fut surtout Le mépris (qui plus est vu dans des conditions particulièrement sympas puisque Piccoli était présent dans la salle :) ). Choc de l'utilisation de la couleur, du scope, de la musique de Delerue, des dialogues ("Montez dans votre Alfa, Roméo !" :uhuh: ). Et puis bien sûr l'ouverture avec le traveling/oeil caméra de Coutard (une des plus belles de toute l'histoire du cinéma), puis le... quiz anatomique :P , les présences de Fritz Lang et de Jack Palance... Et puis cette fin, qui est aussi une des plus magiques de l'histoire du cinoche.
Et encore, je n'avais (presque) rien vu. Vint ensuite la découverte des Godard-Karina... :oops:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by jacques 2 »

Jeremy Fox wrote:Le Mépris[/b] me subjugue désormais par sa beauté et sa mélancolie :wink:
Je peux comprendre cela mais, finalement, ce qui ne "passe" définitivement pas en ce qui me concerne c'est Bardot, son non-jeu et ses inflexions qui me donnent toujours très vite envie de la baffer ...

Mais je reconnais qu'il y a par ailleurs de belles choses : notamment ces images de Cinecitta en fin de vie et la villa de Malaparte ...

Maintenant, le côté un "Deus ex Machina" de Lang (dont j'admire pourtant la plupart des films) déjà nettement moins ... :?
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89996
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Jeremy Fox »

jacques 2 wrote:
Jeremy Fox wrote:Le Mépris[/b] me subjugue désormais par sa beauté et sa mélancolie :wink:
Je peux comprendre cela mais, finalement, ce qui ne "passe" définitivement pas en ce qui me concerne c'est Bardot, son non-jeu et ses inflexions qui me donnent toujours très vite envie de la baffer ...

Elle fait aussi partie du charme du film ; je l'adore ici tout comme dans La Vérité de Clouzot
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by jacques 2 »

Jeremy Fox wrote:
jacques 2 wrote:
Je peux comprendre cela mais, finalement, ce qui ne "passe" définitivement pas en ce qui me concerne c'est Bardot, son non-jeu et ses inflexions qui me donnent toujours très vite envie de la baffer ...

Elle fait aussi partie du charme du film ; je l'adore ici tout comme dans La Vérité de Clouzot
Même pour t'être agréable, je ne peux "plussoyer" ... :?
En fait, le seul film dans lequel j'apprécie sa prestation - et le reste - est "En cas de malheur" aux côtés de Gabin ... :)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89996
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by Jeremy Fox »

A l'occasion du 50ème anniversaire de sa sortie, Carlotta ressort aujourd'hui dans les salles Le Mépris en version numérique restaurée 2K. L'occasion de redécouvrir sur grand écran; et dans des conditions optimales; le chef-d'oeuvre graphique de Jean-Luc Godard qui, sous les apparats d’une superproduction classique, osait interroger le devenir du cinéma en invitant à la fois Antonioni et Minnelli, Welles et Rossellini, Bardot et Lang...
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)

Post by julien »

Jeremy Fox wrote:
Pat Wheeler wrote:Un film que j'ai toujours trouvé chiant, prétentieux et hermétique. Et c'est pas faute d'avoir essayé ! À Bout de Souffle m'a à peu près laissé la même impression quoiqu'en moins pire.

Si ça peut te rassurer (ou non), à ton âge (et encore plus tard), je disais la même chose. Aujourd'hui, les deux films font partie de mon top 100 et Le Mépris me subjugue désormais par sa beauté et sa mélancolie :wink:
Une fois qu'on s'est fait lourder comme une grosse tanche on revoit le film différemment, ça c'est sûr. C'est un peu comme le fameux Madame Bovary de Flaubert.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.