John Ford (1894-1973)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90020
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Jeremy Fox »

Cololi wrote: et donc on peut ne pas du tout aimer.
Ca par contre je te l'accorde. C'est d'ailleurs valable pour tous les cinéastes. Moi même ne supporte pas certains films de Ford.
Cololi

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Cololi »

Rick Blaine wrote:
Cololi wrote: Concernant cette image, si elle m'empêche de voir le film, c'est qu'elle semble symboliser tout ce qui m'horripile au cinéma : le nian-nian (studio semble t-il) le plus achevé.
Ce n'est pas du tout le genre de qualificatif qui me vient à l'esprit quand je vois la Charge Héroïque. Juger un film sur une image, ça me semble un peu incongru d'ailleurs.
(remarque, il fut un temps ou un forumeur notait des films sur leur bande annonce... :mrgreen: )
Je ne prétends pas juger d'un film sur une image, mais il est clair que ça m'en tient éloigné pour un bon moment (étant donné que je croule sur une tonne de films que je brûle de voir ... je n'ai pas du tout votre culture ciné).
En revanche Liberty Valance ... je me le suis tapé en entier :cry:
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8845
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Alexandre Angel »

Cololi wrote:En revanche Liberty Valance ... je me le suis tapé en entier
Et tu as souffert à ce point-là ?
Cololi

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Cololi »

Alexandre Angel wrote:
Cololi wrote:En revanche Liberty Valance ... je me le suis tapé en entier
Et tu as souffert à ce point-là ?
Franchement oui ... entre le jeu de Wayne, s'approchant de celui d'une moule morte ... Stewart dont je me demande encore ce qu'on lui trouve (j'ai quand même vu quelques films avec lui ...) ... un méchant qui a l'épaisseur psychologique (et le charisme) d'un papier à cigarette, ou encore la scène du steak d'un ridicule achevé. Même Lee van Cleef (certes dans un tout petit rôle), que je vénère, passe inaperçu (il faut le faire ça !!!) quand c'est Ford qui filme.
Et Wayne en amoureux déçu ........ :| :| :| :| :| :|
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15112
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Watkinssien »

Alexandre Angel wrote:
Cololi wrote:En revanche Liberty Valance ... je me le suis tapé en entier
Et tu as souffert à ce point-là ?
Qu'on n'aime pas le film ok. Qu'on le qualifie de navet, non là je ne vois pas. C'est mal filmé? C'est mal joué, mal monté? La photographie est horrible et ratée? Il ne raconte rien de son sujet? Ses thématiques sont horriblement confuses? La reconstitution de l'époque est à côté de la plaque? Hein, je vous le demande? :mrgreen:
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90020
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Jeremy Fox »

Cololi wrote: Franchement oui ... entre le jeu de Wayne, s'approchant de celui d'une moule morte ...
:(
Et Wayne en amoureux déçu ...
...Il me fait venir les larmes aux yeux.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90020
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Jeremy Fox »

Lee Marvin sans charisme, James Stewart pas un bon acteur...

Bon, j'y vais car ça en fait trop d'un coup ; faut que je fasse gaffe à l'infarctus :arrow:
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8845
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Alexandre Angel »

Jeremy Fox wrote:Et Wayne en amoureux déçu ...
et en moule morte, alors, hein!?
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Strum »

Jeremy Fox wrote:Bon, j'y vais :arrow:
Pareil, je viens d'arriver mais je repars. On est en démocratie, chacun est libre de dire n'importe quoi. :mrgreen:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90020
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Jeremy Fox »

D'ailleurs tout le monde semble avoir pris la poudre d'escampette :lol:
allen john
Accessoiriste
Posts: 1945
Joined: 17 May 06, 19:00
Location: Une maison bleue

Re: John Ford (1894-1973)

Post by allen john »

Et d'ailleurs, c'est quoi, ce racisme anti-moules mortes?
Cololi

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Cololi »

Mais il n'y a pas de quoi s'offusquer, puisque c'est moi qui suis en très forte minorité. Je ne vois pas trop pourquoi ceux qui admirent ce film pourraient être atteints dans leur jugement. Et "l'histoire du cinéma" glorifiant ce film est de fait contre moi, donc c'est moi qui suis en position de faiblesse, pas vous :uhuh:
Et je rajoute que ce n'est nullement de la provocation, c'est véritablement ce que j'ai ressenti. Cela peut paraître outrancier ... ça l'est peut être dans la forme ... mais dans le fond certainement pas, puisque c'est grosso modo ce que j'ai ressenti.

Evidemment ... je le reconnais volontiers, le fait qu'il soit porté aux nues incite à l'enfoncer plus que d'autres films. Et je rajoute que c'est vrai, Hollywood à cette époque, c'est vraiment le cinéma que j'aime le moins.

Et si je suis intervenu c'était juste pour défaire cette certitude bien trop ancrée, que certaines idoles sont indéboulonnables. D'évidence aucune n'est dans ce cas. Et aucunement pour provoquer ... et encore moins provoquer gratuitement.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8845
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Alexandre Angel »

Cololi, c'est qu'on est nombreux à aduler ce film : ce que tu dis fait mal.
On est mollusqués.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90020
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Jeremy Fox »

Personne n'est indéboulonnable. Seulement tes arguments sont pour le moins... "surprenants".
Cololi

Re: John Ford (1894-1973)

Post by Cololi »

Alexandre Angel wrote:Cololi, c'est qu'on est nombreux à aduler ce film : ce que tu dis fait mal.
On est mollusqués.
:uhuh:
Jeremy Fox wrote:Personne n'est indéboulonnable. Seulement tes arguments sont pour le moins... "surprenants".
Je peux préciser un peu les choses :
Dans La Prisonnière du désert, Wayne n'exaspère moins d'abord, et puis il y a les paysages filmés par Ford (ça je vous l'accorde volontiers, c'est grandiose) en technicolor. Dans L'homme qui tua Liberty Valance ... évidemment il n'y a rien de toute cela, et par dessus le marché une histoire qui me laisse totalement indifférent, et des acteurs ... dont j'ai déjà parlé.