Vincente Minnelli (1903-1986)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

kiemavel
Assistant opérateur
Posts: 2191
Joined: 13 Apr 13, 09:09

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by kiemavel »

Alexandre Angel wrote: 29 Nov 20, 21:28 J'aime pas beaucoup les tops mais Top 1 sans hésitation et un des sommets du mélodrame tout court (teinté d'americana et de film noir).

Tiens, et j'ajoute le meilleur rôle de Sinatra (et ça suffira pour ce soir).
Oui, j'ai eu beau dire au-dessus qu'il est compliqué d'établir un top 10 de ce réalisateur mais pour moi aussi le n°1 est indétrônable au sein pourtant d'une filmographie exceptionnelle. Même si Les ensorcelés n'est pas loin quand même.

Et un des sommets du mélo : oh oui. Le meilleur de Sinatra, p'tet bien, mais pour Dino, ce n'est pas loin non plus. Sans parler de la photo de l'oscarisé William Daniels ( mais l'oscar, pas pour celui là, pour The Naked City)
Alexandre Angel wrote: 29 Nov 20, 21:28 Ah si, j'ajoute aussi que la séquence où Sinatra flâne dans le jardin du père de Martha Hyer alors qu'un petit lapin gambade gentiment près de lui, qu'on entend une étude de Chopin (sauf erreur) et qu'on aperçoit en contrebas la ville avec ses cheminées d'usine, eh bien je pleure systématiquement. Que c'est beau.
Je ne revois pas ... Bon, ben classiquement il faut que je le revoie maintenant :wink:
Par contre, avant, il faut que je passe au blu - que je n'ai pas
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10560
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Alexandre Angel »

Il y a d'autres films où Sinatra est tout aussi bon mais je dirais que c'est son plus beau personnage, ultra-crédible, ultra-moderne (j'ai le sentiment d'avoir connu ce genre de mecs) et non pas "malgré" mais "avec" les clichés de rigueur.
kiemavel
Assistant opérateur
Posts: 2191
Joined: 13 Apr 13, 09:09

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by kiemavel »

Alexandre Angel wrote: 29 Nov 20, 21:40 Il y a d'autres films où Sinatra est tout aussi bon mais je dirais que c'est son plus beau personnage, ultra-crédible, ultra-moderne (j'ai le sentiment d'avoir connu ce genre de mecs) et non pas "malgré" mais "avec" les clichés de rigueur.
Les clichés quant au personnage lui-même, il y a trop longtemps que je l'ai revu pour en discuter vraiment mais je les revoie très bien dans ses relations avec les deux femmes, la "prostituée" (Shirley) et la "prude et cultivée" (Martha Hyer).

Par contre, je suis stupéfait de découvrir qu'il n'est pas sorti en Blu :o
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10560
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Alexandre Angel »

Et le dvd Warner n'est pas extraordinaire, il me semble (on s'en sort mieux avec les comédies musicales en 4/3).
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92981
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Jeremy Fox »

kiemavel wrote: 29 Nov 20, 21:25 Remarque, faire un top 10 de Minnelli, c'est plus compliqué que pour d'autres.
Voilà.
kiemavel
Assistant opérateur
Posts: 2191
Joined: 13 Apr 13, 09:09

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by kiemavel »

Alexandre Angel wrote: 29 Nov 20, 21:52 Et le dvd Warner n'est pas extraordinaire, il me semble (on s'en sort mieux avec les comédies musicales en 4/3).
J'ai le zone 1 (j'espère qu'il est encore bon celui-ci)
J'avais trouvé la copie plutôt belle. J'ai eu aussi le Warner France avec fourreau mais je ne sais plus si c'est pour une différence de qualité que je l'ai refourgué ou pour une autre raison (bonus)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92981
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Jeremy Fox »

Alexandre Angel wrote: 29 Nov 20, 21:52 Et le dvd Warner n'est pas extraordinaire, il me semble (on s'en sort mieux avec les comédies musicales en 4/3).
Effectivement
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48530
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Flol »

Jeremy Fox wrote: 29 Nov 20, 19:00 En gros Minnelli semble être l'une de tes plus belles découvertes de l'année 8)
Je me souviens qu'il m'était arrivé la même chose que Barry, vers 2005 environ. Je m'étais plongé dans la filmographie du mec, et n'en étais pas ressorti pendant plusieurs mois, me prenant claque sur claque - je m'étais même revu 2 fois en 2 jours (ce qui ne m'arrive jamais) le sublime et jouissif The Band Wagon.
Et puis Brigadoon, et puis An American in Paris, et puis The Bad and the Beautiful...c'est que c'est addictif, tout ça. :D
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21584
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Rick Blaine »

Alexandre Angel wrote: 29 Nov 20, 21:28
Tiens, et j'ajoute le meilleur rôle de Sinatra (et ça suffira pour ce soir).
C'est un de ses très beaux rôles disons. Parce que L'homme aux bras d'or, parce que Un crime dans la tête, ...
La carrière de Sinatra, c'est quand même pas mal de très beaux rôles (je parle des personnages), dont le Minnelli.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10560
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Alexandre Angel »

Rick Blaine wrote: 30 Nov 20, 11:09 C'est un de ses très beaux rôles disons.
Oui, je l'ai précisé plus haut.

Mais ce personnage-là, je ne sais pas...il a quelque chose, dans les clichés même qu'il véhicule, qui m'interpelle tout particulièrement, dans sa complexité et sa vérité (ce goût des "bas-fonds" tout en surplomb intellectuel, ce masochiste latent...).
kiemavel
Assistant opérateur
Posts: 2191
Joined: 13 Apr 13, 09:09

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by kiemavel »

Jeremy Fox wrote: 30 Nov 20, 08:18
Alexandre Angel wrote: 29 Nov 20, 21:52 Et le dvd Warner n'est pas extraordinaire, il me semble (on s'en sort mieux avec les comédies musicales en 4/3).
Effectivement
On retrouve aisément le bon emplacement mais le bon lien c'est celui-là
https://www.dvdclassik.com/test/dvd-com ... ner-zone-2

Sinon, en ce qui concerne SInatra, oui son interprétation dans L'homme aux bras d'or est plus ouvertement impressionnante dans ce rôle "à Oscar". Il a d'ailleurs été nominé en 56 pour le Preminger. Il avait dû en croiser pas mal des Frankie Machine durant sa carrière mais sa composition reste impressionnante ; re-composition quand même car il m'étonnerait qu'il se soit mis dans de pareils états rien qu'au Jack Daniel's.
... dans sa complexité et sa vérité (ce goût des "bas-fonds" tout en surplomb intellectuel, ce masochiste latent...)
8)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92981
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Jeremy Fox »

Merci

Moi j'adore Sinatra mais sa prestation qui m'a le plus ému est celle dans Young at Heart de Gordon Douglas
User avatar
Barry Egan
Accessoiriste
Posts: 1534
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Barry Egan »

Alexandre Angel wrote: 29 Nov 20, 20:41 Si je ne dis pas de bêtises (parce que j'ai la flemme de revenir en arrière), tu te réserves le meilleur pour la fin... Le grand chef d'œuvre de Minnelli pour moi...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Vendu ! Reste plus qu'à le rapatrier, j'ai trouvé une version HDTV qui a l'air très bien...
Image
User avatar
Barry Egan
Accessoiriste
Posts: 1534
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Barry Egan »

Jeremy Fox wrote: 29 Nov 20, 19:00 En gros Minnelli semble être l'une de tes plus belles découvertes de l'année 8)
Pour rendre à César ce qui lui appartient, je tiens à remercier le forum qui m'a donné un merveilleux fléchage vers George Sidney après mon périple Elvis, de là ensuite l'arrivée à Mr Minnelli.
Image
User avatar
Barry Egan
Accessoiriste
Posts: 1534
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Vincente Minnelli (1903-1986)

Post by Barry Egan »

Comme un torrent

L'impression de voir un pendant urbain à "Celui par qui le scandale arrive", avec la même tranquillité dans la mise en place des enjeux et une réflexion sur la famille, l'amitié, l'amour, la maladie, la mort, bref les grands sujets de la vie humaine. Je comprends pourquoi la chronique Classik insiste autant sur cette fin psychédélique en pleine fête foraine, esthétiquement prodigieuse, mais je retiendrai plus le magnifique échange entre Sinatra et MacLaine dans la scène sur la nouvelle publiée dans le journal. Moment de grâce absolue, MacLaine est éblouissante dans son jeu d'équilibre entre putasserie et sensibilité. Le personnage le plus étrange de cette galerie reste le père de la professeure, je sens qu'il y a quelque chose de sordide entre lui et sa fille qui a empêché cette dernière de s'épanouir pleinement. Très belle intuition aussi lorsque le parallèle est fait en fin de film avant leur périple en bus entre la jeune fille de Frank et sa secrétaire/maîtresse. Le film excelle à montrer comment les corps et les âmes interagissent sans se toucher, par leur simple proximité. Au final, il est en fait aussi bon que "Celui par qui le scandale arrive".
Image