Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

lecoinducinéphage
Electro
Posts: 983
Joined: 12 Aug 05, 21:42

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by lecoinducinéphage »

Après "Room 237", continuons à décortiquer "Shining" (" Non ! non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !") : http://www.konbini.com/fr/entertainment ... -en-video/
"Jamais je ne voudrais faire partie d'un club qui accepterait de m'avoir pour membre." (Groucho Marx)
Bogus
Electro
Posts: 857
Joined: 14 Jul 14, 19:02

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by Bogus »

J'ai revu des passages de Shining l'autre jour et vraiment j'adore ce film.
La mise en scène parfaite et extrêmement fluide de Kubrick conjuguée au cabotinage absolument grotesque et réjouissant de Jack Nicholson suffisent à mon bonheur (c'est déjà pas mal me direz-vous).
Le mec lâche tout, on dirait un personnage de cartoon.
Le film est plus dérangeant qu'effrayant mais il y a bien un moment qui me file la chair de poule, c'est le plan final.
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13875
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by hansolo »

Des projets d'affiche de Saul Bass rejetés par Kubrick
http://thefilmstage.com/news/rejected-t ... icks-notes

(signalé par Forgotten Silver)
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
Nemes
Stagiaire
Posts: 4
Joined: 25 Jul 15, 14:01

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by Nemes »

Ah oui très intéressant aussi de pouvoir lire les notes du réal. Il aurait fait un très bon maître d'école Stanley. :mrgreen: Je comprend qu'il ne les aient pas utilisé. Elles sont trop abstraites. Shining tient plus de la grosse farce macabre. Il fallait un truc plus ironique et décalée. L'affiche finale, avec la grosse tête de Nicholson, toute dents dehors me parait bien plus adaptée en fait.
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2730
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by Harkento »

Sujet : Commentaires à propos de votre film du mois
Colqhoun wrote:
Harkento wrote:Le Top9 de décembre un peu en avance :

1. Shining (Stanley Kubrick) - Version internationale et Vesion longue, que j'avais jamais vu. Redécouverte totale du film avec une nouvelle grille de lecture ! Encore plus terrifiant quand on a ces nouveaux éléments en tête ! :shock:
La version américaine donc ? Avec la fameuse scène toute bleue avec les squelettes ?
J'avais trouvé les ajouts assez peu pertinents. Trop explicatifs. Le film perdait en mystère. Et le format différent ne m'a pas convaincu non plus.
SPOIL :
Non, pas la scène des squelettes, mais la scène avec la psy au tout début. En fait, je me suis mal exprimé, du coup c'est pas la version longue qui m'a aidé à voir une nouvelle lecture, mais un youtubeur (Rob Ager) qui développe la théorie que Jack abuse sexuellement de son fils. Du coup, j'ai voulu le revoir avec ses nouveaux éléments et découvrir pour l'occasion la version longue que je n'avais jamais vu (et ayant vus les 2 versions à la suite, je suis d'accord que la courte est bien plus mystérieuse que la longue), et je le rejoins entièrement sur certaines scènes. Quelqu'un connaissait cette théorie ? J'ai pas trop pris le temps de tout lire le topic pour savoir si quelqu'un la développe ou en parle ...

Elle m'est en tout cas apparu complètement crédible avec une scène/une image (celle à 45.17 minutes précisément, dans la version internationale), ou l'on voit le gamin avec des marques au cou et qui suce alors son pouce, chose qu'on ne l'a jamais vu faire auparavant. Tout juste en arrière plan, on voit Jack, avachit sur sa machine à écrire, dans le prolongement de la main de Danny suçant son pouce, composition de plan qui évoque l'agression sexuelle qui vient tout juste de se passer (pouce = penis de Jack). C'est d'ailleurs à cet instant que la mère s'indigne, se rebelle, se met en colère et affronte son mari et que le film prend un virage horrifique ! Ager n'en parlait aucunement dans sa vidéo d'analyse et la redécouverte de cette scène m'a fait froid dans le dos par cette symbolique assez explicite, surtout quand on a cette théorie en tête en regardant de nouveau le film (on est forcément plus attentif !).
D'ailleurs, quand Wendy monte à l'étage vers la fin et qu'elle voit la scène de l'homme déguisé en ours penché sur un autre homme simulant une fellation et qu'ils se redressent tous les deux pour la regarder avec une étonnante étrangeté (comme s'ils étaient pris sur le fait finalement !), cette dernière comprend à ce moment là cette bouleversante vérité : son mari abuse de son fils (c'est d'ailleurs la seule révélation que l'Overlook lui fera à elle, quand Danny et Jack y découvriront autre chose, pour le meilleur et pour le pire !). L'ours représenterait donc le père. On voit d'ailleurs parfois Danny accompagné d'un ours, notamment chez la psy sur lequel Danny est presque adossé et qui le domine, ainsi que dans le grand salon, en forme de tapis, ou Jack pianote sur sa machine ... mais peut être aussi en gravure sur les montants du lit ou le couple dort, mais là, je sais pas si c'est mon imagination ... la gravure dans le bois l'évoque en tout cas vachement. Et il n'est pas anodin que Danny dise à deux reprises - chez la psy et à Halloran - que Tony, son soit disant copain imaginaire, habite dans sa ... bouche.
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16811
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by Profondo Rosso »

Harkento wrote:En fait, je me suis mal exprimé, du coup c'est pas la version longue qui m'a aidé à voir une nouvelle lecture, mais un youtubeur (Rob Ager) qui développe la théorie que Jack abuse sexuellement de son fils.
Sans pousser jusqu'à l'agression sexuelle, dans le livre de Stephen King on sait que Jack a déjà maltraité physiquement Danny et qu'il lui a cassé le bras - il reste de ça d'ailleurs dans le film quand Jack est accusé à tort par sa femme d'avoir brutalisé Danny, on ressent le passif entre les époux sans que ce soit dit ouvertement. Et je trouve que le jeu de Jack Nicholson suggère plutôt la personnalité possiblement instable et violente que le prédateur sexuel mais après tout pourquoi pas on sait que Shining se prête bien aux interprétations diverses.
User avatar
moonfleet
Régisseur
Posts: 3291
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by moonfleet »

La version longue US de 144mn est-elle trouvable en blu-ray all zone(s) ??

J'ai regardé sur Amazon fr/uk/us mais aucune précision n'est donnée quand à la durée... :|
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

ImageImage
User avatar
El Dadal
Réalisateur
Posts: 6305
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by El Dadal »

Dispo sur le blu US et dans le combo HMV en Angleterre. Avec STFR dans les deux cas.
User avatar
moonfleet
Régisseur
Posts: 3291
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by moonfleet »

El Dadal wrote:Dispo sur le blu US et dans le combo HMV en Angleterre. Avec STFR dans les deux cas.
Image

Celui avec cette jaquette ??

Ou ce combo là ??

Image
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

ImageImage
User avatar
El Dadal
Réalisateur
Posts: 6305
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by El Dadal »

Le 1er: US, le 2e: UK HMV. Non zonés, avec STFR (comme dans 95% des cas avec Warner). Les deux présentent la version longue de 144min.
User avatar
Pomponazzo
Machino
Posts: 1006
Joined: 24 Dec 10, 12:11
Location: Paese dei balocchi

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by Pomponazzo »

moonfleet wrote: Image

Celui avec cette jaquette ??
Je ne sais pas si c'est approprié, mais j'ai cette version en double exemplaire, suite à un cadeau. Je t'en cède une volontiers, moonfleet, PM si tu es intéressé.
Pretty, prettty, pretttty good.
User avatar
moonfleet
Régisseur
Posts: 3291
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by moonfleet »

Pour sûr que cela m'intéresse :D , c'est vraiment très gentil de ta part, je te message en privé alors...
Si tu veux je peux échanger contre le blu des 8 Salopards de Tarantino :idea:
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

ImageImage
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93036
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by Jeremy Fox »

User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2345
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by Rick Deckard »

Le site movie-censorship recense les différences entre les montages américain et européen du film. Le montage européen, plus resserré, moins explicatif, est bien meilleur (par exemple, montrer Hallorann, le cuisinier interprété par Scatman Crothers, tentant de rejoindre l’hôtel fait complètement retomber la tension). Surtout en passant sous silence des détails du passé de Jack Torrance, il rend le personnage plus sympathique et renforce par là même l’impact de sa descente dans la folie. (Dans le montage américain Jack Torrance a un passé d’alcoolique; il a eu un geste violent envers son fils avec des conséquences physiques et psychologiques pour celui ci; lors de la première scène avec le barman le dialogue est plus long et au détour d’une phrase il traite nonchalamment et avec élégance sa femme de sac-à-foutre (Sperm Bag en VO). On fait plus sympathique comme personnage !)
User avatar
G.T.O
Egal à lui-même
Posts: 4539
Joined: 1 Feb 07, 13:11

Re: Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by G.T.O »

Je mets ici la conférence de Laurent Vachaud sur la double narration dans Shining.



Vachaud tient dans cette conférence une thèse sur le sens caché dans Shining, qui en expulse quasiment toute la dimension fantastique, réduisant celui-ci à un contre-champ symptomatique de violence paternelle, et de sa répétition.
Pour lui, Dany serait de nouveau victime de son père. Pas de fantôme de vieille dans la chambre 237. Prenant appui sur deux scènes, la première où dans la chambre parentale, Dany demande à son père fatigué assis sur le lit, si il ne veut pas lui faire du mal à lui et à sa mère, et celle de la visite, par Jack, de la chambre 237, Vachaud explique que Shining raconterait de manière implicite, une agression d'un fils par son père, et donc par là, traiterait d'un thème kubrickien récurrent d'enfants molestés. La fin de la première scène se terminerait par une agression que nous ne voyons pas. Suivie de la scène où l'on voit Dany jouer dans le couloir, la fameuse balle roulant sur le tapis, et entrer dans la chambre 237. Et la deuxième scène choisie, celle où Hallorann allongé sur son lit, reçoit les images de la visite de la chambre 237, qui serait en fait qu'un signal de détresse et métaphorique de Dany pour le prévenir du drame. D'où aussi, toujours selon Vachaud, le fait que Jack dise à Wendy qu'il n'ait rien vu dans la chambre, et qu'il suggère que Dany s'est blessé tout seul..