Traquenard (Nicholas Ray - 1958)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Traquenard (Nicholas Ray - 1958)

Post by Fatalitas »

Le 15 mai Arte diffusera Traquenard avec Cyd Charisse et Robert Taylor

j'aimerais connaitre vos avis?
Image
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Je te le recommande vivement malgré quelques facilités de scénario. Une histoire prenante, une photographie remarquable et des comédiens charismatiques. Robert Taylor est parfait dans le rôle d'un être froid et cynique qui reprend peu à peu goût à la vie. Lee J.Cobb est jouissif en parrain excité et cruel. Et Cyd Charisse est égale à elle-même : SUBLIME ! :oops: 8) :D
Image
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Le jour de mon anniversaire en plus :lol:

A noter que le film sera diffusé à 20h45 en VOSTF
Image
NUTELLA

Post by NUTELLA »

j'ai été surpris par la composition de Taylor,qui n'est jamais meilleur que dans des roles un peu torturés.un bon film,avec effectivement comme le dit Roy une Cyd Charisse merveille,comme d'habitude serais-je tenté de dire :)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92660
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Un film noir en technicolor flamboyant : magnifique. Le plus beau film de Ray avec Les amants de la nuit et Johnny guitare :-)
Melmoth
G.I. Joe
Posts: 6135
Joined: 12 Apr 03, 01:41

Post by Melmoth »

Roy Neary wrote:Je te le recommande vivement malgré quelques facilités de scénario. Une histoire prenante, une photographie remarquable et des comédiens charismatiques. Robert Taylor est parfait dans le rôle d'un être froid et cynique qui reprend peu à peu goût à la vie. Lee J.Cobb est jouissif en parrain excité et cruel. Et Cyd Charisse est égale à elle-même : SUBLIME ! :oops: 8) :D
Je confirme les propos de Roy, Robert Taylor y est vraiment excellent !
Image
Leopold Saroyan
Décorateur
Posts: 3917
Joined: 12 Apr 03, 19:46

Post by Leopold Saroyan »

Comme la très grande majorité des films de Ray que j'ai vu, je n'aime pas Traquenard. Certes c'est bien interprété et mis en scène, c'est efficace mais il m'ennuit. Ray n'est pas fait pour moi.
I don't wanna stay with you, I just wanna play with you
User avatar
Beule
Cadreur
Posts: 4495
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Post by Beule »

Probablement le testament de cet incomparable poète du couple, et la plus ouvertement baroque des réalisations de Ray. Comme pour Les amants de la nuit, Le violent, La maison dans l'ombre ou Johnny Guitar, Traquenard est avant toute chose la description sublime d'un amour rédempteur, ici d'autant plus salvateur qu'il est bilatéral. Avec génie, Ray oppose la reconstruction physique et morale de sob couple vedette à la dégénerescence de l'univers de la pègre au sein duquel il évolue, univers d'un rare cynisme et d'une rare cruauté (De Palma n'a manifestement pas puisé toutes ses influences chez Hitchcock) dont les fulgurances pourtant ne sauraient étouffer le lyrisme secret dispensé par ce pur joyau.
Visuellement c'est probablement le sommet des recherches de Ray, qui se permet toutes les audaces dans le mariage des couleurs (la robe rouge de Cyd endormie sur le canapé pourpre, l'insert proprement irréaliste de la baignoire ensanglantée, les couleurs automnales de ces rues de Chicago battues par les vents...) qui confèrent à ce récit sa dimension à la fois onirique et flamboyante. Et puis comment ne pas s'extasier devant les deux chorégraphies solo de Cyd, successivement séductrice rayonnante et femme blessée expiant sa douleur par tous les pores de son corps...
Si ce n'est pas le film de la semaine... Vade retro Saroyan :evil: :wink: et tous à vos scopes!
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Beule wrote:... et tous à vos scopes!
Je crois que j'ai plus que ça à faire :D
Image
John T. Chance
Assistant(e) machine à café
Posts: 274
Joined: 23 Apr 03, 09:00
Location: Paris

Post by John T. Chance »

fatalitas wrote:Le jour de mon anniversaire en plus :lol:

A noter que le film sera diffusé à 20h45 en VOSTF
alleluia!!!!!!!!!!!!!! film recommandé. J'espère que la version sera impeccable.... :wink:
passe me voir du côté du rio grande, petite...
George Bailey
Monteur
Posts: 4876
Joined: 22 Apr 03, 14:12
Location: Francilien

Post by George Bailey »

J'attendais depuis longtemps pour voir ce film, youpiiii :lol:
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal
tommy de vito
Doublure lumière
Posts: 459
Joined: 14 Apr 03, 09:41

Post by tommy de vito »

fatalitas wrote:Le jour de mon anniversaire en plus :lol:
Respect :wink:
User avatar
Morgan
Accessoiriste
Posts: 1617
Joined: 14 Apr 03, 11:36
Location: Cahors (Lot)

Post by Morgan »

A voir absolument rien que pour la danse de Cyd CHARISSE ...
SUBLIME !!!!
Ou encore pour la plaidoirie "boiteuse" de Taylor et le coup de la montre de son père.
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Beule wrote:Probablement le testament de cet incomparable poète du couple, et la plus ouvertement baroque des réalisations de Ray. Comme pour Les amants de la nuit, Le violent, La maison dans l'ombre ou Johnny Guitar, Traquenard est avant toute chose la description sublime d'un amour rédempteur, ici d'autant plus salvateur qu'il est bilatéral. Avec génie, Ray oppose la reconstruction physique et morale de sob couple vedette à la dégénerescence de l'univers de la pègre au sein duquel il évolue, univers d'un rare cynisme et d'une rare cruauté (De Palma n'a manifestement pas puisé toutes ses influences chez Hitchcock) dont les fulgurances pourtant ne sauraient étouffer le lyrisme secret dispensé par ce pur joyau.
Visuellement c'est probablement le sommet des recherches de Ray, qui se permet toutes les audaces dans le mariage des couleurs (la robe rouge de Cyd endormie sur le canapé pourpre, l'insert proprement irréaliste de la baignoire ensanglantée, les couleurs automnales de ces rues de Chicago battues par les vents...) qui confèrent à ce récit sa dimension à la fois onirique et flamboyante. Et puis comment ne pas s'extasier devant les deux chorégraphies solo de Cyd, successivement séductrice rayonnante et femme blessée expiant sa douleur par tous les pores de son corps...
Si ce n'est pas le film de la semaine... Vade retro Saroyan :evil: :wink: et tous à vos scopes!
Vu il y a quelques jours je ne peux que confirmer ce que tu dis : une merveille :D
A quand une sortie DVD ?
Image
DannyBiker
Ed Bloom à moto
Posts: 5545
Joined: 12 Apr 03, 22:28
Location: Bruxelles

Post by DannyBiker »

la rediff du Ray a déjà eu lieu ?
Image