La Vie privée de Sherlock Holmes (Billy Wilder - 1970)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Posts: 7754
Joined: 13 Apr 03, 00:48
Location: Sur le forum DVDCLASSIK

La Vie privée de Sherlock Holmes (Billy Wilder - 1970)

Post by Cosmo Vitelli »

Je n'ai découvert que récemment ce film de Wilder...et quel choc !
J'adore de bout en bout. Evidemment c'est moins l'intrigue policière, que le traitement des personnages qui a retenu mon attention. C'est bien simple, j'ai eu envie de me lever et d'applaudir une fois le film achevé, admiratif devant la profondeur et l'humanisme du scénario.
Le film ménage les moments drôles et les instants mélancoliques avec une justesse trop rare dans le cinéma hollywoodien (un peu de provoc :mrgreen: ).
Wilder n'hésite pas à être cruel avec ses personnages, mais je trouve que c'est de la faiblesse de ceux-ci que naît leur grandeur (hein ? :mrgreen: )

Quid de l'édition DVD ?
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10236
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Post by Joshua Baskin »

Yep, super film, drôle, vif mais contrairement à toi je trouve quand même l'intrigue relativement soutenue.

Et puis Sherlock Holmes drogué, je trouve ça amusant. C'est de la cocaine ou de l'opium qu'il prend ? Je me souviens plus...
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Posts: 7754
Joined: 13 Apr 03, 00:48
Location: Sur le forum DVDCLASSIK

Post by Cosmo Vitelli »

Joshua Baskin wrote:Yep, super film, drôle, vif mais contrairement à toi je trouve quand même l'intrigue relativement soutenue.

Et puis Sherlock Holmes drogué, je trouve ça amusant. C'est de la cocaine ou de l'opium qu'il prend ? Je me souviens plus...
Une solution cocaïnée je crois.

Je n'ai pas dit que je n'appréciais pas l'intrigue.
Disons que le traitement des personnages (qui de toute façon se révèlent au cours de l'enquête autant que dans leur quotidien) m'impressionne davantage.
User avatar
Beule
Monteur
Posts: 4763
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Re: La vie privée de Sherlock Holmes

Post by Beule »

Cosmo Vitelli wrote: Je n'ai découvert que récemment ce film de Wilder...et quel choc !
J'adore de bout en bout. Evidemment c'est moins l'intrigue policière, que le traitement des personnages qui a retenu mon attention. C'est bien simple, j'ai eu envie de me lever et d'applaudir une fois le film achevé, admiratif devant la profondeur et l'humanisme du scénario.
Le film ménage les moments drôles et les instants mélancoliques avec une justesse trop rare dans le cinéma hollywoodien (un peu de provoc :mrgreen: ).
Peut-être parce qu'il s'agit d'une production anglaise de la United Artists :mrgreen:
Cosmo Vitelli wrote: Wilder n'hésite pas à être cruel avec ses personnages, mais je trouve que c'est de la faiblesse de ceux-ci que naît leur grandeur (hein ? :mrgreen: )

Quid de l'édition DVD ?
Quel aphorisme :mrgreen:
Tout à fait d'acord, comme toi je retiens beaucoup plus la richesse de la peinture de moeurs et la caractérisation originale que l'intrigue proprement dite. Je serais d'ailleurs bien à mal pour la résumer, alors que j'ai vu le film une fois en salle et une fois en DVD au cours des deux derniers mois. Et pourtant, quelle merveille. C'est aussi surement le film de Wilder le plus stimulant visuellement :P
Et le DVD tip top est à l'unisson :wink:
Alex Blackwell
Charles Foster Kane
Posts: 22026
Joined: 13 Apr 03, 10:10
Location: into the sky, into the moon

Post by Alex Blackwell »

Je relèverai en particulier l'instant où un Wason excédé accuse vertement Sherlock de manquer de la logique la plus élémentaire (il fallait oser). "Vraiment,", répond le détective ne perdant rien de son mélange de flegme et de perplexité.
Image

Night of the hunter forever


Caramba, encore raté.
John Constantine
Un Justicier dans la Cuisine
Posts: 10337
Joined: 4 Jun 03, 20:30
Location: Bolivie

Post by John Constantine »

Cosmo Vitelli wrote:
Joshua Baskin wrote:Yep, super film, drôle, vif mais contrairement à toi je trouve quand même l'intrigue relativement soutenue.

Et puis Sherlock Holmes drogué, je trouve ça amusant. C'est de la cocaine ou de l'opium qu'il prend ? Je me souviens plus...
Une solution cocaïnée je crois.

Je n'ai pas dit que je n'appréciais pas l'intrigue.
Disons que le traitement des personnages (qui de toute façon se révèlent au cours de l'enquête autant que dans leur quotidien) m'impressionne davantage.
Une solution cocaïnée à 8%, je crois, qui donnera son titre au film (plus ludique, mais aussi plus noir) de Nicholas Meyer traduit en France sous l titre de Sherlock Holmes attaque l'Orient-Express.

Sinon, j'adore aussi ce beau film mélancolique (ah! le message en morse final avec le parapluie) et le sens du détail qui tue chez Wilder (les nains!! :lol:). Le seul truc qui fait chier les puristes c'est que Christopher Lee, même impérial as usual, est un peu maigre pour jouer Mycroft le frère de Sherlock (qui est décrit comme très gros chez Doyle).
Puissant, corrompu et menteur
Image
You two do make a charming couple though, you're both, what's the expression, damaged goods.
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

John Constantine wrote: Une solution cocaïnée à 8%, je crois, qui donnera son titre au film (plus ludique, mais aussi plus noir) de Nicholas Meyer traduit en France sous l titre de Sherlock Holmes attaque l'Orient-Express.
Ce n'est pas un film de Herbert Ross plutot ??

The Seven-per-cent solution pour info
Image
John Constantine
Un Justicier dans la Cuisine
Posts: 10337
Joined: 4 Jun 03, 20:30
Location: Bolivie

Post by John Constantine »

fatalitas wrote:
John Constantine wrote: Une solution cocaïnée à 8%, je crois, qui donnera son titre au film (plus ludique, mais aussi plus noir) de Nicholas Meyer traduit en France sous l titre de Sherlock Holmes attaque l'Orient-Express.
Ce n'est pas un film de Herbert Ross plutot ??

The Seven-per-cent solution pour info
j'ai un doute. Meyer a bien écrit le bouquin mais j'ai oublié s'il avait assuré l'adaptation au cinoche...
et ouais, j'étais à 1% près... :wink:
Puissant, corrompu et menteur
Image
You two do make a charming couple though, you're both, what's the expression, damaged goods.
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Posts: 7754
Joined: 13 Apr 03, 00:48
Location: Sur le forum DVDCLASSIK

Post by Cosmo Vitelli »

fatalitas wrote:Ce n'est pas un film de Herbert Ross plutot ??

The Seven-per-cent solution pour info
Oui je confirme, même si je ne crois pas l'avoir vu.
Frank Braun
Stagiaire
Posts: 70
Joined: 16 Sep 03, 21:32
Location: Un arbre creux sur une place de Cadix

Post by Frank Braun »

Ce qui me semble vraiment osé dans le film de Wilder, c'est d'avoir soulevé la question de l'homosexualité de Holmes - et plus largement, de sa sexualité tout court. Même si le sujet de l'homosexualité est traité comme une boutade de la part de l'intéressé, et même si les puristes savent bien qu'Holmes et Watson ont finalement habité très peu de temps ensemble, l'amener de manière aussi frontale était plutôt audacieux. Qui plus est, il y a quand même une romance qui se dessine en trame de fond tout au long du film (ce qui doit être une allusion à une nouvelle de Holmes avec "bohême" dans le titre, dont j'ai oublié le nom complet). Casse-gueule quand on touche à une telle icône, mais au final, on ne pouvait pas rêver de davantage de finesse.

Pour ce qui est de "Sherlock Holmes attaque l'Orient Express", je me rappelle avoir été très content de voir Nicol Williamson autrement qu'en Merlin (ou en train de dresser des chiens à attaquer quand on dit "Rosebud"). Une bonne tronche, ce type ; il est bien rare.

Pour finir mon petit commentaire, je ne peux m'empêcher de revenir au Wilder et de vous balancer un "user comment" d'imdb, source intarrissable de joie :

"Not meant to be taken seriously, this is an interesting study in plaid, well worth watching"
A l'adolescence, j'ai réalisé que j'avais cette faculté : je peux me retenir aussi longtemps que je veux.
"Ilsa"
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10880
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Post by -Kaonashi Yupa- »

Un Wilder qui m'ennuie un peu. Je ne trouve pas l'intrigue très intéressante, et le film perd de sa folie et de son intérêt (à mes yeux) dès le départ pour l'Ecosse.
Toute la première partie, jusqu'à l'arrivée de Gabrielle Valadon, est vraiment très réussie, et typique de Wilder et I.A.L. Diamond, mais après, je m'ennuie un peu. Je n'adhère pas trop au côté désenchanté.

Et il me semble que Sherlock Holmes était déjà décrit comme cocaïnomane (quoique le mot est un peu fort ici) chez Conan Doyle.
Image
Ma page SensCritique est là !
(j'ai voulu commencer une page Letterborxd, mais j'ai vraiment pas la patience ni le temps de tout reprendre, en plus avec des titres en anglais...)
John Constantine
Un Justicier dans la Cuisine
Posts: 10337
Joined: 4 Jun 03, 20:30
Location: Bolivie

Post by John Constantine »

Frank Braun wrote:Ce qui me semble vraiment osé dans le film de Wilder, c'est d'avoir soulevé la question de l'homosexualité de Holmes - et plus largement, de sa sexualité tout court. Même si le sujet de l'homosexualité est traité comme une boutade de la part de l'intéressé, et même si les puristes savent bien qu'Holmes et Watson ont finalement habité très peu de temps ensemble, l'amener de manière aussi frontale était plutôt audacieux. Qui plus est, il y a quand même une romance qui se dessine en trame de fond tout au long du film (ce qui doit être une allusion à une nouvelle de Holmes avec "bohême" dans le titre, dont j'ai oublié le nom complet). Casse-gueule quand on touche à une telle icône, mais au final, on ne pouvait pas rêver de davantage de finesse.

Pour ce qui est de "Sherlock Holmes attaque l'Orient Express", je me rappelle avoir été très content de voir Nicol Williamson autrement qu'en Merlin (ou en train de dresser des chiens à attaquer quand on dit "Rosebud)...
... dresser des chiens dans un épisode de Columbo, yep! :lol:

Les 2 films (Wilder/L'Orient-Express) s'amusent en effet à combler les blancs de la vie de Sherlock. La nouvelle avec "Bohême" à laquelle tu penses ("Un Scandale en Bohème") a pour protagoniste "la femme", la seule qui ait tenu tête à Holmes, Irène Adler (jouée par Charlotte Rampling dans Sherlock à New York) et l'espionne allemande dans le film de Wilder (Genevieve Page?) est clairement modelée sur elle. L'Orient-Express spécule sur la soi-disant mort de Holmes - lorsque Doyle le fait buter aux chutes de Reichenbach - et est très marrant (il joue aussi sur la corde intime et Holmes s'accorde une pause romantique à la fin) je trouve, avec Robert Duvall en Watson, Alan Arkin en Freud et la belle Vanessa Redgrave.
Puissant, corrompu et menteur
Image
You two do make a charming couple though, you're both, what's the expression, damaged goods.
Jean Hartog
Electro
Posts: 785
Joined: 26 Jun 03, 10:13
Location: Caché dans la pendule de Laura Hunt

Post by Jean Hartog »

-Kaonashi Yota- wrote:Et il me semble que Sherlock Holmes était déjà décrit comme cocaïnomane (quoique le mot est un peu fort ici) chez Conan Doyle.
"Sherlock Holmes prit son flacon sur le coin de la tablette de la cheminée et sa seringue hypodermique dans son étui en maroquin bleu. De ses longs doigts nerveux, il prépara la délicate aiguille, puis retroussa la manche de sa chemise. Pendant un court moment, ses yeux se posèrent avec attention sur son avant-bras vigoureux, tout tacheté d'innombrables marques de piqures et de cicatrices. Enfin, il enfonça la pointe aiguë, appuya sur le piston et se renversa, avec un long soupir de satisfaction, dans son fauteuil garni de velours.
(...)
-Aujourd'hui, lui demandai-je, morphine ou cocaïne ?
(...)
-Cocaïne, dit-il, une solution à sept pour cent. Vous plairait-il de l'essayer ?


Le signe des quatre
Sir Arthur Conan Doyle

Bref, l'ami Holmes n'a effectivement pas attendu les films pour se défoncer à la coke :wink:
Image
User avatar
John Anderton
Vintage
Posts: 7655
Joined: 15 Apr 03, 14:32
Location: A bord de l'Orca, au large d'Amity

Post by John Anderton »

J'aime beaucoup le film de Billy Wilder, mais j'avoue de toute façon apprécier la plupart des adaptations de l'univers du détective au cinéma... les Basil Rathbone sont réussis, j'adore le film de Fisher LE CHIEN DES BASKERVILLE... il y a des petites perles dans tout ça... et le film de Wilder y a sa place... :wink:
Image
karmen
Invité
Posts: 79
Joined: 14 Jan 06, 16:11
Location: paris

Post by karmen »

moi, j'aime pas sherlock holmes. les histoires d'enquètes bêtes et méchantes me font chier.
ce que j'ai trouvé énorme dans ce film, c'est justement qu'il ne met pas en scène une intrigue, qu'il ne se construit pas sur la base d'une enquête, mais juste sur un personnage. et quel personnage !

j'ai vraiment adoré ce film (je conseil de le découvrire avec un bédo).