Apocalypse Now (Francis Ford Coppola - 1979)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Alcatel
fétichiste du collant
Posts: 4912
Joined: 10 Jan 05, 17:45
Location: Lyon

Post by Alcatel »

Chef-d'oeuvre total. Sommet de cinéma.

Les films que je pourrais noter 10/10 se comptent sur les doigts d'une main et celui-ci en fait partie.
Image Image
1970-2005: un artiste à la recherche de l'équilibre dans sa Force...
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10416
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Post by odelay »

Ca faisait longtemps que je tournais autour (j'avais bêtement raté la sortie ciné en 2001) j'attendais en fait une édition digne de ce nom qui puisse proposer le docu de Madame C., mais bon on m'a dit que je pouvais toujours rêver car il y a apparemment un pb d'incompatibilité de droits.

Et voilà que le zone 1 sort, avec la version de 79! Et des bonus un peu plus conséquents (plus d'une heure sur ... la post production en plus du commentaire. Passionnant certes, mais choix bizarre néanmoins).

J'ai donc découvert le REDUX d'Apocalyse Now en même temps que je voyais le nouveau montage de The Outsiders. Autant j'ai trouvé l'utilité de ce dernier, autant celui de A.N. redux m'a laissé bcp plus dubitatif.
J'ai usé ma VHS VOST du film de 79, donc je n'avais pas besoin qu'on me pointe tous les rajouts, d'autant plus que ceux-ci sautent la plupart du temps aux yeux tant ils semblent abîmer la cohérence du tout.
Passons sur le passage de la planche de surf qui est sympa et d'intègre très bien, ainsi que les qq scènes supplémentaire de Larry Fishburne qui elles aussi trouvent leur place pour s'intéresser aux rajouts très voyants :

La découverte d'un camp à l'abandon dans lequel sont réfugiées les Bunnies Playboy : le début est mitigé, il montre, et c'est intéressant, pour la première fois le temps totalement pourri qui peut régner dans ce pays ainsi que la confusion quand il n'y a plus d'officier en charge : Le seul pb pour ce dernier point, c'est que 15min après on se retrouve dans le même style de scène dans celle connue quand le bateau arrive au bombardement du pont et que là aussi c'est la pagaille car il n'y a plus d'officier supérieur. On a un peu l'impression que le film bégaie.
Ensuite, le passage de sexe avec les bunnies n'est pas totalement réussi car un peu trop long. On voit qu'elles aussi sont complèment déglinguées par ce qu'elles ont vu et qu'elles n'ont pas besoin d'avoir combattu pour être atteintes à jamais. 5 min auraient peut être suffies au lieu du double.

Evidemment il y a LE gros morceau : La plantation française. Là encore le début est intéressant : la rencontre avec des colons qui se retrouvent complètement abandonnés et qui défendent coûte que coûte leur bout de terre dans une tradition aristocratique qui semble être d'un autre temps.
Le pb c'est que la scène commence à s'éterniser à partir du diner où, certes des propos intéressants seront dits, mais aussi où tout devient rapidement redondants. On tombe dans un gros défaut qu'il n'y avait pas dans la version de 79 : l'éloignement du véritable sujet du film par la volonté de vouloir trop en dire. Le sujet d'APOCALYPSE NOW c'est remonter la rivière pour trouver un homme qui se prend pour Dieu et à travers ça aller dans un voyage intérieur qui va faire découvrir ses propres limites. Un voyage personnel au bout de l'enfer. Le Vietnam et cette guerre ne sont pas le sujet principal (c'est un des sujets évidemment, mais ce n'est pas le plus important); D'ailleurs quand on cite un film sur la guerre du Vietnam en tant que témoignage, on pense rarement à Apocalypse Now en premier. Avec cette nouvelle scène, Coppola semble vouloir remettre ce thème de guerre du Vietnam au centre du film, ce qu'il n'est pas principalement et donc on est dans une situation paradoxale qui ne sert pas le film.
De plus les scènes avec Aurore Clément ne sont pas très réussies : elle est très bien, ce n'est pas sa faute, mais plutot celle d'une musique électronique qui soudainement se veut mélodique, alors que ce n'était pas le cas auparavant, et qui est mixée vraiment trop fort.

Et puis il y a une scène importante avec Marlon Brando qui elle aussi semble complètement hors sujet. Un peu moins par son contenu que par sa mise en scène (encore que...) : Brando a toujours été présenté comme un personnage de l'ombre, un Dieu qu'on ne voit jamais complètement qui n'apparait que le noir (est-il réel?) et là, dans cette nouvelle version, Coppola le film en plein soleil, de manière très nette entouré d'enfants en train de lire à Sheen des nouvelles d'un journal datant du début de la guerre. Cette scène casse le personnage et c'est vraiment dommage. De plus, en égrainant ces news réelles, Brando perd de son coté complètement hallucinant qu'on avait quand il récitait du T.S. Eliot ou quand il racontait la fois quand il est passé de l'autre côté après une mission horrible avec des bras coupés de gamins.

Par contre on rajoutera aussi un plan intéressant de Brando qui au moment de mourir dit "The horror, the horror" et qui annonce bien sûr la fameuse réplique finale de Sheen et lui donne même une plus grande cohérence (Sheen pourrait-il baasculer comme Brando après avoir été témoin de "The horror"? ).

Bon, tout ça pour dire qu'heureusement que cette édition propose le montage original. Je préfère Ap. Now ainsi, mais je suis content d'avoir enfin vu ce redux et d'avoir pu mettre des images sur ces séquences mythiques.
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Post by Anorya »

Apocalypse Now Redux

Grand film malade qui est autant une métaphore des ravages de la drogue que de la guerre, parsemé de visions irréelles, de couleurs brûlant littéralement l'écran (le travail du directeur de la photographie Storaro est formidable) et d'une histoire des plus interessantes (John Milius au script, héhé). Si les ajouts sont à la fois interessants (la scène avec les Bunnies de Playboy :shock: ) ou non (pour moi la scène de la plantation française n'apporte rien. Enfin si, on comprend que l'amour aurait pu être le dernier obstacle sur la route de Willard avant Kurtz, passion qu'il contourne facilement mais bon, en tant que scène coupée en bonus ça ne m'aurait nullement gêné non plus), j'en garde surtout le travail formidable sur l'image, la musique (les Doors quand on a pas une composition électronique à la tangerine dream des plus fascinantes), le son (celui des pâles d'hélicoptère, merci mr Walter "star wars" Munch ou le remixage de Wagner), les couleurs... Peut-être quelques longueurs quand on arrive chez Kurtz mais c'est subjectif. Pour le reste, ça reste du beau travail.

5/6
Image
bruce randylan
Mogul
Posts: 11514
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Post by bruce randylan »

Anorya wrote: (pour moi la scène de la plantation française n'apporte rien. Enfin si, on comprend que l'amour aurait pu être le dernier obstacle sur la route de Willard avant Kurtz, passion qu'il contourne facilement mais bon, en tant que scène coupée en bonus ça ne m'aurait nullement gêné non plus)
Suis-je le seul à trouver que la scène de la plantation donne au contraire un film un équilibre et une structure plus cohérente et presque une nouvelle dimension au film ?
Pour moi cette scène ( comme d'autre rajout dont je ne me rapelle plus, je ne l'ai plus vu depuis la ressortie cinéma ) fait plus que jamais de la mission de Martin Sheen, un voyage initiatique et politique qui conduira les choix de Sheen vers la fin. Grosso modo plus Sheen s'enfonce dans la jungle et cherche Brondo plus il croise des personnages qui s'affranchissent de plus en plus de la civilisation classique et morale pour se créer leur propre règle et système.

Bon il faudrait que je le revoye pour approfondir mes souvenirs et mes ressentiments.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17964
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Post by Kevin95 »

Comme je suis faignant, je dis juste, que je suis complètement d'accord avec bruce ! :wink:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Post by Anorya »

bruce randylan wrote:(...)

Grosso modo plus Sheen s'enfonce dans la jungle et cherche Brondo plus il croise des personnages qui s'affranchissent de plus en plus de la civilisation classique et morale pour se créer leur propre règle et système.

(...)
C'est vrai que vu comme ça, ça devient effectivement très interessant, je n'y avais pas pensé, tiens. :)
Image
User avatar
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7695
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Apocalypse Now

Post by 7swans »

dvdrama wrote:L'acteur Sam Bottoms s'est éteint hier à 53 ans, suite à une tumeur au cerveau, on se souvient de lui surtout pour son rôle mémorable de Lance Johnson dans Apocalypse Now, le surfeur cool et défoncé qui recueille un chiot et se peinturlure le visage.

Le personnage était d'ailleurs le seul survivant de l'équipage de Martin Sheen (en dehors de celui-ci) et ses considérations techniques sur le surf avec Robert Duvall, alors que les obus pleuvent autour d'eux, étaient restés gravés dans toutes les mémoires de cinéphile.

Sam Bottoms était le frère de Timothy Bottoms, qu'on a pu voir en père de famille dans Elephant de Gus Van Sant, en soldat végétatif dans Johnny s'en va en guerre et surtout en Bush dans That's my Bush.

En dehors du démentiel chef d'oeuvre de Francis Ford Coppola, Sam Bottoms s'était fait plus discret, même si on avait pu le retrouver dans Josey Wales, Hors la loi et Bronco Billy de Clint Eastwood, La légende de Sea biscuit, ainsi que dans de nombreuses séries TV comme X-Files ou 21 Jump Street.
http://www.dvdrama.com/news-30907-sam-b ... ymore-.php

Il était aussi le p'tit Billy, dans The Last Picture Show...

:|
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.
makaveli
Doublure lumière
Posts: 442
Joined: 13 May 09, 10:21

Re: Apocalypse Now (Francis Ford Coppola - 1979)

Post by makaveli »

un enorme chef d'oeuvre le meilleur film sur le vietnam avec the deer hunter
la scene d'attaque en helico sur la chanson ' Ride Of The Valkyries' 8) :shock:
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4619
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Apocalypse Now (Francis Ford Coppola - 1979)

Post by angel with dirty face »

makaveli wrote:un enorme chef d'oeuvre le meilleur film sur le vietnam avec the deer hunter
la scene d'attaque en helico sur la chanson ' Ride Of The Valkyries' 8) :shock:
Makaveli est notre Monsieur "Best of"... :mrgreen:
makaveli
Doublure lumière
Posts: 442
Joined: 13 May 09, 10:21

Re: Apocalypse Now (Francis Ford Coppola - 1979)

Post by makaveli »

oui c'est vrai que je ne parle pas beaucoup des films que j'aime je suis pas du tout doue pour ca :?
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4619
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Apocalypse Now (Francis Ford Coppola - 1979)

Post by angel with dirty face »

makaveli wrote:oui c'est vrai que je ne parle pas beaucoup des films que j'aime je suis pas du tout doue pour ca :?
C'était une plaisanterie d'où le " :mrgreen: "... :wink:
User avatar
Marcus
Jamais trop Tarr
Posts: 5097
Joined: 5 Feb 04, 16:05
Location: En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Re: Apocalypse Now (Francis Ford Coppola - 1979)

Post by Marcus »

makaveli wrote:un enorme chef d'oeuvre le meilleur film sur le vietnam avec the deer hunter
Pour moi ce n'est justement pas du tout un film sur le Vietnam. La guerre n'est qu'une toile de fond, le film explore avant tout la descente aux confins de la folie d'un homme apparemment ordinaire.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain
makaveli
Doublure lumière
Posts: 442
Joined: 13 May 09, 10:21

Re: Apocalypse Now (Francis Ford Coppola - 1979)

Post by makaveli »

oui tu as tout a fait raison mais je le classe quand meme dans cette categorie car cette homme est devenu comme ca a cause de cette guerre.
comme the deer hunter ca se passe au vietnam mais c'est surtout l'aspect psycologique.
tout ca pour dire que j'adore vraiment c'est 2 films tres different dans l'aspect de traite cette guerre qui a profondement marque l'amerique.
sinon je pense que beaucoup de monde prefere apocalypse now a the deer hunter mais moi non .
ma preference va au 2ieme mais de tres peu.
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4619
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Apocalypse Now (Francis Ford Coppola - 1979)

Post by angel with dirty face »

makaveli wrote:ma preference va au 2ieme mais de tres peu.
Les films n'ont absolument rien à voir ensemble. Je ne comprend pas la comparaison... Si c'est à cause du Vietnam, c'est un peu court. Surtout quand on sait que pour le film de Francis Ford Coppola, tout est parti d'un bouquin de Joseph Conrad (Heart Of Darkness) dont l'action ne se déroule ni au Vietnam, ni à la même époque... Marcus a raison!
Anatole S.
Assistant(e) machine à café
Posts: 117
Joined: 31 Jul 08, 21:38

Re: Apocalypse Now (Francis Ford Coppola - 1979)

Post by Anatole S. »

Quelqu'un sait si une nouvelle édition z2 comprenant le montage d'origine est prévue ? Ou bien faudra-t-il attendre le blu-ray ?
J'ai de bons souvenirs de la version redux mais le fait de ne pas pouvoir la comparer avec l'originale est assez frustrant, et j'aimerais beaucoup revoir ce film. :|
"Life's a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing."