Affreux, sales et méchants (Ettore Scola - 1976)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Breezy
Passe ton bac d'abord
Posts: 8023
Joined: 13 Apr 03, 17:30
Last.fm
YMDB
Location: Brigadoon

Affreux, sales et méchants (Ettore Scola - 1976)

Post by Breezy »

Je n'avais jamais vu ce film d'ettore scola(pour une fois merci m6 ils nous ont epargné le film erotique du dimanche soir :? ) j'ai beaucoup aimé oeuvre se situant a la fois entre le burlesque et le cynisme
qu'en pensez vous?
Image
Carlotta Montay

Post by Carlotta Montay »

En effet, ce film est une merveille.
Rien que le titre : "Brutti, sporchi e cattivi", quel programme.
Et cette galerie de personnages : Giacinto, le desposte, et toute la petite famille, sans oublier le bidonville et le magot du vieux sur lequel tous lorgnent.
Bassesses, mesquineries, pulsions, jalousie, violence, méchanceté : une belle peinture de la nature humaine
Bob Harris

Post by Bob Harris »

Je rejoins l'avis de Carlotta. :wink:

Ce film est un sommet de la comédie italienne avec son humour vachard et cynique. Dans le même genre d'esprit (galerie de personnages cupides), je recommande L'Argent de la Vieille de Luigi Comencini, avec Alberto Sordi et une géniale Bette Davis en millionnaire.

D'ailleurs, j'avais enregistré récemment Le Grand Embouteillage. Qu'est-ce que ça vaut?

En tout cas, c'est autre chose que le très mauvais opus de Michel Blanc. :)
Captain Blood
Girondin des Bois
Posts: 2358
Joined: 4 Jul 03, 12:35
Location: Bords d'eaux

Post by Captain Blood »

Excellent film !

Une galerie de personnages tous plus effrayants les uns que les autres, mais on ne peut s'empêcher d'en vouloir plus dans l'horreur de leur quotidien. Ce film joue beaucoup sur l'attraction/répulsion, mais avec brio et humour. toutes les bassesses sont autorisés et on se prend au jeu...
Un regard bien cynique (lucide ?) sur les défauts humains, hypocrisie et cupidité en premiers.

8)
"Quand les types de cent trente kilos disent certaines choses, les types de soixante kilos les écoutent."


Image
Carlotta Montay

Post by Carlotta Montay »

Le grand embouteillage : personellement j'avais beaucoup aimé. C'est féroce, drôle et déprimant à la fois.

Des voitures (Jaguar, Fiat, Volkswagen, etc.), comme autant de tranches de vie. L'histoire d'une cohabitation forcée (jeunes, vieux, riches, pauvres) dans un décor impersonnel (des bordures d'autoroute de la banlieue romaine). Certains vont péter les plombs et montrer leur vrai visage

Il y a Alberto Sordi (génial), Annie Girardot, Fernando Rey, Patrick Dewaere et aussi Mastroianni, Tognazzi et j'en passe.
Kurtz

Re: Affreux,sales et mechants

Post by Kurtz »

breezy wrote:pour une fois merci m6 ils nous ont epargné le film erotique du dimanche soir

nan.

au contraire.

pas merci m6
Solal
Accessoiriste
Posts: 1860
Joined: 9 Sep 03, 11:11
Location: A l'est d'Eden

Post by Solal »

Bob Harris wrote:Je rejoins l'avis de Carlotta. :wink:

Ce film est un sommet de la comédie italienne avec son humour vachard et cynique. Dans le même genre d'esprit (galerie de personnages cupides), je recommande L'Argent de la Vieille de Luigi Comencini, avec Alberto Sordi et une géniale Bette Davis en millionnaire.

D'ailleurs, j'avais enregistré récemment Le Grand Embouteillage. Qu'est-ce que ça vaut?

En tout cas, c'est autre chose que le très mauvais opus de Michel Blanc. :)
Dans le genre comique vachard, je trouve Comencini encore plus intéressant que Scola. Il est presque l'égal d'un Risi, c'est dire. Tu peux donc sans crainte te lancer dans Le Grand embouteillage, qui est toutefois un peu plus dur que L'Argent de la vieille.
Image
I would prefer not to
Breezy
Passe ton bac d'abord
Posts: 8023
Joined: 13 Apr 03, 17:30
Last.fm
YMDB
Location: Brigadoon

Post by Breezy »

Un topic qui revient de je ne sais ou,un bide a l'epoque :lol:
Image
Carlotta Montay

Post by Carlotta Montay »

Sèche tes larmes, c'est fini ce temps là. Les amateurs de cinéma italien sont dans la place.
Claude Couillec
Doublure lumière
Posts: 437
Joined: 30 May 03, 11:57

Post by Claude Couillec »

Bonjour,

très bien, en tout cas le souvenir que j'en ai, "Le grand embouteillage". Si je me souviens bien il y a quelques moments assez tragiques et assez durs. Ce qui n'enlève rien par ailleurs aux deux autres films cités.

Toujours rien en vue en dvd pour ces films ?

Cordialement,
Claude.
pascal45
Doublure lumière
Posts: 330
Joined: 12 Nov 06, 16:39

Re: Affreux,sales et mechants

Post by pascal45 »

Via un collègue, je viens d'apprendre (voir les avis sur Fnac.com ) que le dvd français serait expurgé d'une scène "gore", qui figurerait sur la VHS. Bizarrement, imdb ne parle pas de l'existence de plusieurs versions du film, alors qu'en est il ?
Sabsena
Assistant(e) machine à café
Posts: 164
Joined: 15 Jul 08, 20:45

Re: Affreux,sales et mechants

Post by Sabsena »

C'est un film d'une inimaginable crudité, presque tous les personnages qui vivent dans ce bidonville sont sordides, tout est dans le titre, Manfredi qui cache son pognon est epoustouflant, derriere le rire comme souvent dans le cinema italien de cette epoque, le drame se cache et l'on nous montre la misere à travers un film comique d'une grande reussite.
Vous conviendrez qu'il vaut mieux arroser quelqu'un que de l'assassiner. Fernando Rey : Cet obscur objet du désir.
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4615
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Affreux,sales et mechants

Post by angel with dirty face »

Un film qui date de 1976 mérite sa place dans la rubrique Classiques naphtalinés...
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20939
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Affreux,sales et mechants

Post by Major Tom »

angel with dirty face wrote:Un film qui date de 1976 mérite sa place dans la rubrique Classiques naphtalinés...
Un topic qui date de 2003 explique cela. :)
Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15186
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Affreux,sales et mechants (Ettore Scola)

Post by Watkinssien »

Un des derniers feux de la comédie italienne, très noire, très méchante comme l'annonce son titre, très pertinente et finalement très impressionnante par la terreur que Scola met en scène.
Image

Mother, I miss you :(