Notez les films naphta : Mai 2012

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4658
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Notez les films naphta : Mai 2012

Post by nobody smith »

Image

Commençant tranquillement à lire du Poe, je me suis permis de lancer le visionnage de ce double assassinat dans la rue morgue qui traînait sur mon disque dur depuis un moment. Etant de notoriété publique que Poe n’a jamais été véritablement adapté fidèlement, je n’ai guère été surpris des libertés prises avec le récit. Pourtant avec sa durée atteignant tout juste l’heure, l’intrigue aurait pu se conformer sans trop de difficulté avec celle de la nouvelle. Plus donc de déconstruction autour d’un crime inexplicable mais un film d’horreur au déroulement plus classique. Dans la présentation lors de sa dernière diffusion au cinéma de minuit, Patrick Brion se contente de remettre le film dans son contexte de glorieuse création horrifique. En ce sens, le film de Robert Florey est bien un produit de son époque. Jetant aux oubliettes l’investigation autour d’un atypique tueur, le long-métrage préfère développer le personnage du propriétaire du gorille. Le simple quidam irresponsable devient ainsi vil scientifique qui payera cher ses monstrueuses expériences. Un choix discutable mais que je ne critique pas outre mesure. Dans le registre pris en compte, le film tient la route bien servie par sa mise en scène efficace et surtout la magnifique photographie de Karl Freund. Dans son essence, l’adaptation respecte même les thèmes de Poe avec son rapport entre l’homme et l’animal. Il y a beaucoup de bonnes idées en ce sens que ce soit l’introduction dans la fête foraine ou la manière savoureusement absurde dont sont décrites les institutions. Peu fidèle dans son emballage donc mais demeurant éminemment sympathique.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by monk »

Image

La charge victorieuse de John Huston

Je commencerais pa un :shock: de circonstance ! Voilà un film qui marque.
Plus un film de guerre qu'un western à mon avis, Red Badge of courage décrit les tourments d'un jeune soldat nordiste pendant la guerre de cessession. Ce qui frappe en premier lieu, ce sont ces gros plans, sur les visages des soldats, qui extériorisent tout ce qui est intériorisé. Chapeau bas aux acteurs pour le travail sur les émotions rendues ! La peur, la fierté, le courage ou la lacheté, tout ça transparait dans ces visages et les quelques paroles (parfois mensonges) qui les accompagnent. Le film se place d'entrée à hauteur d'homme, malgré quelques plans larges sur les exercices au début du film, et bien sur les champs de batailles, très impresionnants au demeurant, à l'ambiance chaotique parfaitement rendue (la poussière, le bruit, les ombres). Un film terriblement humain (les bavardages avec l'ennemi, l'hypocrise concernée des généraux et bien sur la fraternité au sein du bataillon) qui offre quelques jolis plans très iconiques (la récupération du drapeaux sudiste !) et montre la nature comme témoin muet des agissements de l'Homme (plans qui semblent tout droit sortir d'un Malick, 50 ans avant ceux-ci).
Un film court, terriblement fort et efficasse. Grandiose. Je garde.

Le DVD rend justice au film avec une copie exemplaire au piqué étonnant (un seulplan flou, pour le reste, c'est chapeau bas)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89627
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by Jeremy Fox »

8)

Comme par hasard, la chronique devrait peut-être être mise en ligne cette semaine sur le site
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by monk »

Jeremy Fox wrote:8)

Comme par hasard, la chronique devrait peut-être être mise en ligne cette semaine sur le site
Pour une fois, je ne tombe pas après :mrgreen:
Ca va mettre le film en avant, il le mérite vraiment !
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89627
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by Jeremy Fox »

monk wrote:
Jeremy Fox wrote:8)

Comme par hasard, la chronique devrait peut-être être mise en ligne cette semaine sur le site
Pour une fois, je ne tombe pas après :mrgreen:
Ca va mettre le film en avant, il le mérite vraiment !

Si ça pouvait permettre par la même occasion de réévaluer Audie Murphy. Dans mon texte, je faisais d'ailleurs le même rapprochement à Malick : certains captures parleront d'elles-même lors de la mise en ligne.
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by monk »

Oui, Audie Murphy est exceptionel dans ce film.
C'était d'ailleurs ton exte qui m'avait donné envie, bien sur :wink:
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by someone1600 »

Tellement de films a découvrir !
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by Federico »

Il faut absolument que je revois ce Huston qui m'avait épaté et ou, effectivement, Murphy était remarquable.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by monk »

Quand les tambours s'arrêtront de Hugo Fregonese

Voilà une bien agréable série B. Efficasse, au tempo bien géré, amenant une dernière demi-heure assez remarquable et originale. On sent toutefois le tournage rapide: intérprétation parfois inégale, décors sympas mais à minima et prises en studio très visibles. Mais la tension est bonne et le discours profond, et quelques bonnes surprises et idées en sus. Recommandable !
Je garde.
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by magobei »

Major Dundee (Sam Peckinpah, 1965)

Un casting grande classe, avec Charlton Heston, Richard Harris, John Coburn (avec un postiche ridicule) ou encore Warren Oates... Un scénario dense, avec plein d'idées, des péripéties quasi picaresques, mais en même temps complètement bordélique: on a l'impression que le film hésite entre ces différents threads, donnant finalement l'impression d'une oeuvre en roue libre. Et il y a cette histoire d'amour entre Dundee et Teresa, qui arrive un peu comme le cheveu sur la soupe, à rebours de la psychologie des persos. Bref, ça fait un peu passage obligé: je n'ai rien lu sur le film, mais on dirait un film de commande où Peckinpah a lutté pour mettre un peu de sa patte.

Pas facile, d'autant plus avec des vedettes aussi écrasantes: Heston est plutôt bon, sobre, mais Harris en rajoute pas mal. C'est sa marque de fabrique, il est toujours un peu dans le surjeu, mais là c'est un peu fatigant. J'ai de la peine avec lui...

Bref, c'est pas mauvais, il y a parfois un certain panache (de bonnes scènes, et c'est rare de voir les Français dans un western), mais c'est franchement boîteux. Toute petite cuvée Peckinpah.

6.5/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12792
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by hellrick »

magobei wrote:Major Dundee (Sam Peckinpah, 1965)

je n'ai rien lu sur le film, mais on dirait un film de commande où Peckinpah a lutté pour mettre un peu de sa patte.
Il est pourtant très connu que le film a connu de très gros problèmes et que les producteurs l'ont complètement remanié...les spécialistes du western du forum pourront t'en parler plus longuement...Sinon un petit copier / coller de wiki:


Un record de coupures imposées par la production : des 278 minutes (4h38) originellement gardées par Peckinpah, le film est passé (avec son accord) à 156 min (par suppression de scènes jugées trop "gore", et des séquences d'action au ralenti 35), puis à 136 min, encore réduites à 123 min après la désastreuse première représentation.

La version restaurée de 136 min, qui comporte plusieurs belles scènes, est apparue en avril 2005; elle rend l'intrigue bien plus cohérente que dans la version commerciale de mai 1965.

:wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by monk »

L'Ange et le mauvais garçon de James Edward Grant

Le mauvais garçon c'est bien sur John Wayne. Mais on ne nous fera pas croire longtemps que c'est le bad guy de l'histoire. Sans surprise, C'est avant tout un bon gars un peu brutal qui a pour seul ami son flingue et un passé violent. Il va être reccueuilli et sauvé par des quakers (qui refusent toute violence) et tomber amoureux de l'ange, la fille du chef de famille. Chacun va déteindre sur l'autre, et la bonne moral l'emporte à la fin.
Effectivement, l'histoire rappel Witness de Peter Weir (tourné...bien plus tard) avec cette confrontation des cultures et l'intégration de l'étranger dans une communauté fermée. Le passé violent du héros le rattrapant à la fin. Bonne idée pour l'époque.
Au final, un western un peu naïf et plein de bonnes volontés, mais fort agréable au grand pouvoir de sympathie. Les quelques scènes d'action redynamisent le film, au rythme évidement plutôt peinard, plutôt accès sur la relation entre les différents protagonistes.
Je garde (pour l'instant).
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by magobei »

hellrick wrote:
magobei wrote:Major Dundee (Sam Peckinpah, 1965)

je n'ai rien lu sur le film, mais on dirait un film de commande où Peckinpah a lutté pour mettre un peu de sa patte.
Il est pourtant très connu que le film a connu de très gros problèmes et que les producteurs l'ont complètement remanié...les spécialistes du western du forum pourront t'en parler plus longuement...Sinon un petit copier / coller de wiki:


Un record de coupures imposées par la production : des 278 minutes (4h38) originellement gardées par Peckinpah, le film est passé (avec son accord) à 156 min (par suppression de scènes jugées trop "gore", et des séquences d'action au ralenti 35), puis à 136 min, encore réduites à 123 min après la désastreuse première représentation.

La version restaurée de 136 min, qui comporte plusieurs belles scènes, est apparue en avril 2005; elle rend l'intrigue bien plus cohérente que dans la version commerciale de mai 1965.

:wink:
Merci hellrick pour ces infos :wink:

Comme je le disais, j'étais une page blanche avant de voir ce film, j'ignorais donc ses délicates conditions de production: j'ai donc livré un "ressenti" brut (et j'ai vu la version remaniée de 2005 en passant). Un peu frustrant, parce qu'on sent que le potentiel est énorme...
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by monk »

magobei wrote: Un peu frustrant, parce qu'on sent que le potentiel est énorme...
C'est pour ça que je le l'ai jamais vu. Je connaissais l'histoire et n'ayant pas très envie d'être forcément frustré, je repousse, je repousse...
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphta : Mai 2012

Post by riqueuniee »

Barbe bleue (Edward Dmytryk et Luciano Sacripanti, 1972).
Si l'idée de départ (une version moderne de l'histoire, dans une veine réaliste) n'est pas plus mauvaise qu'une autre, le résultat est totalement nul, malgré la présence au générique de Dmytryk et de Richard Burton dans le rôle-titre. Nullité encore accentuée par la VF. Seule chose à sauver : une très belle photo, avec un bon travail sur les couleurs.