Notez les films naphtas - Octobre 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 15943
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by Profondo Rosso »

riqueuniee wrote:Les deux histoires sont pourtant très différentes, malgré un point de départ comparable.
Le Lubitsch n'a jamais été remaké.

Oui c'est vrai c'était vraiment juste à cause du titre quand je tombais sur une affiche que j'ai cru ça en fait manque de curiosité de ma part !
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12828
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by hellrick »

ISABELLA DUCHESSE DU DIABLE
Image
Une sympathique curiosité que cette adaptation de bandes dessinées pour adulte qui mélange cape et épée, romance, érotisme et sadisme. Sorte de version plus trash (mais pas trop) d'Angélique, la belle Isabella, dernière survivante orpheline d'une famille noble assassinée par le méchant apprend l'art de l'épée et de l'amour pour se venger. Sur son parcours elle croisera des demoiselles entreprenantes et des violeurs qui abuseront d'elle à la grande satisfaction du spectateur mâle. Quelques tortures et flagellations (le tout assez soft) ponctuent donc ce film sinon très classique dans la tradition du cape et épée.

C'est loin d'être génial mais la nudité, les viols, le sadisme et les duels à l'épée rendent le film très plaisant à regarder et divertissant, d'autant que les demoiselles sont jolies et naturelles. Bref, un bon moment mais sans plus, tout ça manquant quand même un peu de tonus

4/6
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Flavia
My Taylor is rich
Posts: 3648
Joined: 4 Jun 11, 21:27

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by Flavia »

Le roman de Marguerite Gautier (Camille) - Georges Cukor - 1936
Image

Je connais très peu la filmographie de Greta Garbo (Grand Hôtel et Mata Hari n'ont pas soulevé mon enthousiasme), hormis Ninotchka qui m'a fait passer un bon moment, donc j'avais un à priori à découvrir ce fameux Camille.

Cette histoire d'amour m'a touchée, émue et j'y ai découvert une Garbo parfaite qui incarne avec beaucoup de charme et de justesse l'héroïne. En face d'elle, Robert Taylor, malgré son jeune âge, campe un Armand Duval émouvant, sincère dans son amour et l'alchimie du couple est réelle.

Image


Cukor filme magnifiquement l'actrice (dont les toilettes signées Adrian la mettent très en valeur) et offre de très beaux moments tout le long du film :
- la scène où les deux amants se retrouvent seuls pour la première fois,
- la ballade dans le jardin de la maison de campagne,
- l'affrontement entre Marguerite et le père d'Armand (bouleversante Garbo qui montre à quel point son amour pour Armand est lui aussi sincère),
- la scène finale magnifique et poignante.

Image


Greta Garbo portée par ce rôle, sans doute le plus grand de sa carrière, offre avec Robert Taylor une grande histoire d'amour et un des plus beaux duos du cinéma classique. Très très bonne surprise.

Image
Last edited by Flavia on 23 Oct 11, 18:06, edited 3 times in total.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89986
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by Jeremy Fox »

L'un des plus beaux films de Cukor pour ma part. Très, très émouvant.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by riqueuniee »

Mais qui a eu l'idée d'appeler (en VO) le film Camille ?
User avatar
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8763
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by feb »

Ce n'est pas le film qui a pris le nom de Camille, c'est le roman de Dumas Fils qui a pris ce nom dans sa traduction anglo-saxonne. C'est la raison pour laquelle les première adaptations cinématographiques américaines ou anglaises ont été nommées ainsi : Muet anglais de 1915, muet américain de 1917 avec Theda Bara, de 1921 avec Nazimova et Rudolph Valentino, de 1926 avec Norma Talmadge and Gilbert Roland et parlant de 1936.
En europe (hors Royaume-Uni), c'est le titre du roman qui est utilisé : La Signora delle Camelie, Kameliadamen, Damen med kameliorna, etc.
ed wrote:Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by riqueuniee »

Va pour le titre du roman. Mais je trouve quand même ce "Camille" un peu bizarre (même si, évidemment, ça se rapporte aux camélias).
Par contre, quitte à remettre un autre titre que celui du roman en VF, Le roman de Marguerite Gautier, c'est très bien trouvé.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17850
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by Kevin95 »

Image

Le Fils de Spartacus (Sergio Corbucci) Image

Très agréable surprise que ce péplum improbable, se voulant suite du film de Stanley Kubrick (ce qui équivaut à se tirer une balle dans le pied) mais qui évite les pièges du nanar grâce à une bonne dose d'action et une foie en son récit. L'inégal Sergio Corbucci, déjà responsable de l’ambitieux mais maladroit Romulus et Remus, se garde de singer le film d'origine et va plutôt voir du coté de Ben-Hur à qui il pique l'intrigue principale (en plus synthétique bien sur). En gros, Steve Reeves est un général installé, aimé de César et proche de la famille de Crassus, qui lors d'un affrontement se découvre une parenté avec le grand Spartacus et dès lors s'en va mener une double vie, entre bourreau et révolté.
Au programme des affrontements, de la romance et la cruauté de ce perfide de Crassus. Rien de bien original certes, mais tout cela est mené avec un tel panache que jamais l'on ne s'ennuie devant le rejeton de Spartacus (ce qui est rare dans les péplums italiens) le tout en offrant quelques séquences mémorables comme une mort étouffé dans de l'or, un tête coupée ou encore un dôme où sort un gaz destiné à faire mourir lentement des esclaves pour le seul plaisir de Crassus et sa cours (alors peut être vais-je trop loin mais impossible de ne pas penser au régime du 3eme Reich). Rien d'original presque, il y un élément étonnant dans le film, c'est utilisation des codes des films de super héros (comme Zorro à l'époque) dans le cadre du péplum avec costumes, vie parallèle, symbole (la lettre S) et tout le toutime. Alors vu d'aujourd'hui, on pense évidemment aux multiples films sur le sujet tout en se disant que certaines idées ne datent pas d'hier.

Ainsi, si Le Fils de Spartacus est un spectacle plaisant, je ne peux pas dire la même chose du DVD. Édité chez Opening, le film a été recadré par un boucher passant du scope au 1.85, ce qui dans de nombreuses scènes devient plus handicapant. Exemples :

Image Image

Et ce ne sont pas des cas isolés, la grande moitié du film se voit amputée de la sorte. Un travail de sauvage ni plus ni moins ! :evil:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19851
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by Rick Blaine »

Island of Lost Souls (L'ile du Dr Moreau - Erle C. Kenton, 1932)

Petite déception que ce film, qui n'ennuie pas mais ne laisse pas une grande impression. La narration est plutôt poussive et manque de rythme, par une mise en scène assez plate de Erle C. Kenton. Même si on notera quelques plans à l'atmosphère intéressante, la tension à du mal à s'installer, les créatures sont peu effrayantes (compte tenu des moyens de l'époque, il aurait mieux valu tenter de les montrer moins souvent) et on a un peu de mal à s'installer dans l'histoire.
Toutefois, on verra le film avec plaisir pour admirer la performance parfaite du grand Charles Laughton, extrêmement crédible, touchant, charismatique et effrayant. Il porte littéralement le film et domine de la tête des épaules un casting solide, même si j'ai trouvé que Richard Arlen manquait un peu de charisme, alors qu'il est censé porter la vision du spectateur.
Island of Lost Souls est un film sympathique mais très oubliable, loin des grands films du genre qui se tournent au même moment à la Universal.
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by julien »

Je ne l'ai pas vu mais t'as de la chance que Lord Henry ne traines pas dans le coin car il t'aurais sûrement cassé la gueule pour cette critique, vu qu'il s'agit de l'un de ses film favoris.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by riqueuniee »

Le film est souvent considéré comme la meilleure adaptation ciné du roman de Wells.
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19851
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by Rick Blaine »

julien wrote:Je ne l'ai pas vu mais t'as de la chance que Lord Henry ne traines pas dans le coin car il t'aurais sûrement cassé la gueule pour cette critique, vu qu'il s'agit de l'un de ses film favoris.
Je l'ai vu avec le DVD Criterion qui vient de sortir.
Et je présente mes excuses à Lord Henry. :oops: Pas taper! :mrgreen:
riqueuniee wrote:Le film est pourtant souvent considéré comme la meilleure adaptation ciné du roman de Wells.
J'avoue ne pas connaitre le roman, ni les autres adaptation, j'ai découvert le sujet avec ce film, par intérêt pour la période, et pour ce genre la dans cette période. Du coup je n'ai pas trop de point comparaison.
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by julien »

Ça c'est pas bien difficile remarque de faire mieux, quand tu vois les autres adaptations...
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12828
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by hellrick »

julien wrote:Ça c'est pas bien difficile remarque de faire mieux, quand tu vois les autres adaptations...
Là dessus tu n'as pas tort :D
Par contre, perso, j'aime beaucoup cette première version, que je trouve très réussie à de nombreux points de vue et digne des autres classiques fantastique / épouvante de la même époque :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - Octobre 2011

Post by riqueuniee »

Si celle de 1977 est acceptable (dans le genre film d'aventures fantastiques sans prétention), celle de 1996 est nulle. A sauver quand même, mais au deuxième degré, l'apparition de Marlon Brando en Docteur Moreau.