Notez les films naphtas : Août 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by julien »

A noter également une version tchèque pas inintéressante, réalisé par Jaromil Jireš dans les années 80, Eclipse Partielle, qui reprend un peu le même canevas de la cécité :

Image
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by magobei »

Le rouge est mis (Gilles Grangier, 1957)

Excellent, ce petit noir à la française! Dès la scène de braquage d'ouverture, simple et efficace, la typologie des personnages est donnée, avec comme aboutissement logique la radicale scène finale. Gabin et Ventura sont très bons, et une fois de plus (comme dans Maigret tend un piège), Annie Girardot crève l'écran en femme manipulatrice.

8/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17793
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Kevin95 »

magobei wrote:Le rouge est mis (Gilles Grangier, 1957)
Et sacré final entre les frères Gabin et Bozzuffi ! :wink:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by julien »

A vôtre avis, quelle est la recette pour faire un bon film d'action français, percutant et nerveux, dans la lignée des meilleurs polars américains ?
Spoiler (cliquez pour afficher)
French Connection II

Image

Ben c'est simple. Il suffit de le faire réaliser par les américains eux-mêmes. Au passage, très bonne exploitation du décor urbain de la ville de Marseille, qui, à ma connaissance, a rarement était aussi bien mis en valeur que dans ce film.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Federico »

julien wrote:A vôtre avis, quelle est la recette pour faire un bon film d'action français, percutant et nerveux, dans la lignée des meilleurs polars américains ?
Spoiler (cliquez pour afficher)
French Connection II
Image
Ben c'est simple. Il suffit de le faire réaliser par les américains eux-mêmes. Au passage, très bonne exploitation du décor urbain de la ville de Marseille, qui, à ma connaissance, a rarement était aussi bien mis en valeur que dans ce film.
Ou de partir filmer à L.A. avec juste 2-3 acteurs français (plus quelques Italiens pour la co-production), le reste du casting étant composé de grands pros hollywoodiens et de confier la musique à un type qui a 26 ans dirigeait déjà Miles Davis, John Coltrane, Bill Evans, Ben Webster etc. et avait déjà deux Oscars sur sa cheminée. :wink:

ImageImageImage
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by magobei »

Salt of the Earth (Herbert Biberman, 1954)

Un film très militant, revendicateur, ce qui tient autant à son sujet - une grève de mineurs chicanos, qui demandent l'égalité avec les Blancs - qu'à la trajectoire de Biberman, l'un des "dix d'Hollywood" blacklistés par la commission des activités anti-américaines. Je dois dire avoir été un peu gêné au début par ce ton, se traduisant par un traitement assez simpliste, manichéen, des personnages.

Mais très vite, au syndicalisme et à l'anti-racisme, s'ajoute un autre -isme: le féminisme, et c'est là que le film gagne en intensité et en complexité. Car quand les femmes montent aux barricades, elles doivent se battre aussi bien contre la police, la direction de la mine que contre leurs maris, très conservateurs quand cela concerne leur foyer...

Bilan: Le sel de la terre est un film parfois très emphatique, glorieux (cf. certains plans quasi "soviétiques" de Consuela Revueltas, vedette du film) mais il démontre aussi, au-delà de sa dimension politique, de belles qualités de mise en scène, de montage, et une belle énergie.

7/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by julien »

Federico wrote:Ou de partir filmer à L.A. avec juste 2-3 acteurs français (plus quelques Italiens pour la co-production), le reste du casting étant composé de grands pros hollywoodiens et de confier la musique à un type qui a 26 ans dirigeait déjà Miles Davis, John Coltrane, Bill Evans, Ben Webster etc. et avait déjà deux Oscars sur sa cheminée. :wink:
Et qui a 53 ans composera l'une de ses musique les plus indigeste pour le film Paroles et Musique :



Et sinon, il est bien ce film ? Je ne le connais pas du tout.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19616
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Rick Blaine »

julien wrote: Et sinon, il est bien ce film ? Je ne le connais pas du tout.
J'en ai un souvenir assez lointain mais excellent.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by riqueuniee »

Pareil pour moi.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Federico »

julien wrote:Et sinon, il est bien ce film ? Je ne le connais pas du tout.
Il tient parfaitement la comparaison avec les polars US de son époque (et si j'osais, est bien supérieur à beaucoup d'entre eux). De plus, avec la présence de Roy Scheider, Angiiiiiiiiie Dickinson et Ted de Corsia (qui a droit à une des plus belles fins de "vilain" que je connaisse), c'est du nanan. :wink:
Et j'allais oublier la zik du père Michel qui tricota ici un de ses scores les plus velus. :D
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Grimmy
Assistant opérateur
Posts: 2878
Joined: 1 Feb 04, 11:25

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Grimmy »

Federico wrote:
julien wrote:Et sinon, il est bien ce film ? Je ne le connais pas du tout.
Il tient parfaitement la comparaison avec les polars US de son époque (et si j'osais, est bien supérieur à beaucoup d'entre eux). De plus, avec la présence de Roy Scheider, Angiiiiiiiiie Dickinson et Ted de Corsia (qui a droit à une des plus belles fins de "vilain" que je connaisse), c'est du nanan. :wink:
Et j'allais oublier la zik du père Michel qui tricota ici un de ses scores les plus velus. :D
Un homme est mort ? Mais c'est un film génial ! Trintignant au top, la présence de Roy Scheider, L.A. filmé comme personne, un final grandiose, bref, masterpiece !! :D
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by julien »

Ah oui Legrand s'est mis au funk là pour l'occasion. Je connaissais le thème du film que l'on trouve sur une compilation. Je pense qu'il a fortement dû être inspiré par son pote Quincy Jones, qui faisait un peu ce type de musique à la même époque. C'est dommage qu'il est pas persévéré dans le genre. C'était plutôt pas mal en effet.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89544
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Jeremy Fox »

Grimmy wrote:Un homme est mort ? Mais c'est un film génial !
Oui, l'un des tout meilleurs de Jacques deray avec Un Papillon sur l'épaule
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19616
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Rick Blaine »

Jeremy Fox wrote:
Grimmy wrote:Un homme est mort ? Mais c'est un film génial !
Oui, l'un des tout meilleurs de Jacques deray avec Un Papillon sur l'épaule

Je le préféré même largement au Papillon.

Dans ma hiérarchie Deray, Une homme est Mort viendrait assez haut. Juste un peu derrière Borsalino quoi... :fiou:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89544
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Jeremy Fox »

Rick Blaine wrote: Dans ma hiérarchie Deray, Une homme est Mort viendrait assez haut. Juste un peu derrière Borsalino quoi... :fiou:
Ca va pas non ? :twisted: :mrgreen: Je dis ça après avoir tenté de revoir Borsalino récemment ; je n'ai pas tenu une heure :oops: