Vincent Sherman (1906-2006)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17802
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Vincent Sherman (1906-2006)

Post by Kevin95 »

Image

AFFAIR IN TRINIDAD (Vincent Sherman, 1952) découverte

Calcul bêta consistant à reprendre les deux stars du carton Gilda (Rita Hayworth et Glenn Ford) sans rien de solide à leur proposer. Le film de Charles Vidor ne brillait pas par une mise en scène à tomber, mais son scénario était suffisamment tordu pour faire monter la sauce. Affair in Trinidad en revanche sent à plein nez le projet monté en toute hâte afin de profiter de la réunion des deux acteurs. Vincent Sherman est un metteur en scène professionnel, sans ambition donc capable de tourner à la va-vite sans écraser le projet de son égo. Quelques petites idées par ci par là comme l'annonce de la mort du frère de Ford filmée en un plan sur une ouverture et une fermeture de porte, mais c'est le standard qui prime. Le scénario rend moins bien les coups, hasardeux, multipliant les scènes annexes comme une chanson ou une visite de Trinidad et proposant une résolution bien sonnée que n'aurait pas osée employer une série B (alors qu'un simple trafic d'armes, drogues, pepitos ou autres aurait suffit). Bizarrement, ce n'est pas immonde pour autant, la photo est superbe, les comédiens aussi et la dernière partie très inspirée du Notorious d'Hitchcock gère bien son suspense. Une scène reste, celle où cette pauvre Rita doit chanter sa dernière chanson comme un sacrifice lors d'une soirée organisée par les méchants de l'affaire (qui la déshabillent du regard) quitte à passer pour une trainé aux yeux de l'homme qu'elle aime. L'actrice ne joue plus.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)