Notez les films naphtas - juillet 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19619
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Rick Blaine »

Kevin95 wrote:Mais le comédien dans les mains de cinéastes plus disons expérimentés arrive à supplanter les films cités comme avec Lautner (Le Pacha), Verneuil (Le Clan des Siciliens) ou Granier-Deferre (Le Chat, La Horse).
Sur ces points je suis évidemment d'accord avec toi, les titres que tu cites sont très supérieur au Tueur et au Rififi.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by riqueuniee »

Le chat (qui n'est pas un polar...) est nettement au-dessus du lot.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17802
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Kevin95 »

riqueuniee wrote:Le chat (qui n'est pas un polar...) est nettement au-dessus du lot.
J'ai hésité à le mettre mais comme je parlais de Granier-Deferre, je ne pouvais me limiter au pourtant excellent La Horse. :wink:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by magobei »

La poison, de Sacha Guitry

Il y a d'abord ce début curieux, où Guitry remercie ses acteurs (commençant par un panégyrique de Simon), son équipe technique, son producteur, tout en glissant quelques calembours. Amusant.

Puis commence film proprement dit. Plongée dans la bourgade tranquille de Rémonville. Trop tranquille, au goût de ses habitants, qui cherchent un moyen de la mettre sur la carte pour dynamiser le commerce. Une délégation va jusqu'à demander au curé un petit "miracle", une attraction, voire un fait divers bien sanglant. Or, la Providence entend leurs prières: car le crime couve chez les Braconnier, vieux couple à couteaux tirés...

Guitry signe avec La poison une brillante comédie noire, aux dialogues savoureux et aux personnages truculents. Sans oublier un excellent Michel Simon. C'est aussi subversif, le film s'en payant une tranche aux dépens du système judiciaire - ridiculisé lors du grand-guignolesque procès final.

8.5/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12780
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by hellrick »

SNUFF

C'est peut être parce que j'aime pas les films d'exploitation basés sur les bikers, les drogués et les hippies (Easy Riders m'emmerde d'ailleurs profondément) mais j'ai trouvé Snuff vraiment médiocre. Enfin techniquement c'est moins pire que prévu, c'est du bis fauché mais ça se tient un minimum niveau mise en scène, acteurs,...même les maquillages des rares scènes gore sont potables. c'est ensolleillé, un poil sexy mais surtout trèèèèèèèèèèèès long...ça dure 80 minutes et ça parait interminable, toutes les scènes se trainent...surtout maintenant que l'on sait où le film nous emmène, à savoir à la fameuse scène soit disant Snuff truquée et ajoutée par les producteurs à cette vague histoire inspirée de l'affaire Manson agrémentée d'une musique plagiant très mal "Born to be wild".

Pas irregardable (on a vu bien pire) mais quasiment sans intérêt autre que la curiosité vis à vis d'un film devenu "mythique"
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
bruce randylan
Mogul
Posts: 11494
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by bruce randylan »

magobei wrote:La poison, de Sacha Guitry

Il y a d'abord ce début curieux, où Guitry remercie ses acteurs (commençant par un panégyrique de Simon), son équipe technique, son producteur, tout en glissant quelques calembours. Amusant.
Presque tous les Guitry commencent par un "générique" filmé de son équipe et de ses acteurs. Certains sont presque de vrais films dans le film. :)
Last edited by bruce randylan on 14 Jul 11, 13:44, edited 1 time in total.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by riqueuniee »

C'est quasiment sa "marque de fabrique" : les génériques "joués" et/ou récités".
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by magobei »

bruce randylan wrote:
magobei wrote:La poison, de Sacha Guitry

Il y a d'abord ce début curieux, où Guitry remercie ses acteurs (commençant par un panégyrique de Simon), son équipe technique, son producteur, tout en glissant quelques calembours. Amusant.
Presque tous les Guitry commencent par un "générique" filmé de son équipe et de ses acteurs. Certains sont presque de vrais films dans le film. :)
Merci pour ces précisions, je débute là :oops: :wink:
C'est marrant, il m'a fallu le BR pour que je me mette vraiment au naphta français...
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
bruce randylan
Mogul
Posts: 11494
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by bruce randylan »

Prochaine étape Duvivier ! :D
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 24384
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by ed »

magobei wrote:La poison, de Sacha Guitry
Pour compléter : http://www.dvdclassik.com/Critiques/poi ... n-dvd.html :D
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by magobei »

bruce randylan wrote:Prochaine étape Duvivier ! :D
Et qu'est-ce que tu me conseilles en priorité?
ed wrote:Pour compléter : http://www.dvdclassik.com/Critiques/poi ... n-dvd.html
Merci! Sinon, qu'est-ce que vous me conseillez d'autre de Guitry?
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15730
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Père Jules »

magobei wrote:
ed wrote:Pour compléter : http://www.dvdclassik.com/Critiques/poi ... n-dvd.html
Merci! Sinon, qu'est-ce que vous me conseillez d'autre de Guitry?
Le roman d'un tricheur !!!
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by magobei »

Père Jules wrote:
magobei wrote:
Merci! Sinon, qu'est-ce que vous me conseillez d'autre de Guitry?
Le roman d'un tricheur !!!
Ok!!!!

Effectivement, ça a l'air fun. Je m'en vais me procurer ça.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
User avatar
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8751
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by feb »

Red dust (La belle de Saïgon) - Victor Fleming (1932)
Image

Le propriétaire d'une plantation d'hévéa, Dennis Carson (Clark Gable), se retrouve coincé entre Vantine (Jean Harlow), une prostituée obligée de débarquer dans ce lieu après la panne du bateau sur lequel elle se trouvait, et Barbara (Mary Astor), femme élégante qui accompagne son mari (Gene Raymond) ingénieur embauché par Dennis. Très rapidement, Vantine se montre très proche de Carson avec lequel une relation amicale et amoureuse va se créer jusqu'à ce que Barbara débarque. A partir de ce moment, les choses vont changer : Carson va délaisser Vantine, qui quitte la plantation, pour tenter de séduire cette femme élégante en faisant en sorte d'éloigner le mari vers d'autres terrains à exploiter.

Red Dust c'est un peu Sérénade à trois en Cochinchine :mrgreen: Film pré-code de 1932, Red Dust est surtout connu pour la scène de bain de Jean Harlow dont la rumeur veut qu'elle soit entièrement nue dans le baril et aussi comme étant le film le plus pré-code du couple Gable/Harlow. Si le film est loin d'être un film parfait - quelques petites longueurs dans le déroulement de l'histoire, Gene Raymond toujours aussi fade (c'était déjà le cas face à Joan Crawford dans Sadie McKee - l'ensemble se laisse voir avec beaucoup de plaisir.
Clark Gable dans le rôle de l'homme qui ne sait pas vers quelle femme se tourner - Vantine, femme de petite vertue qui fait preuve de beaucoup de gentillesse pour lui ou Barbara, femme de la ville élégante mais inaccessible - est une fois encore parfait et confirme une fois de plus qu'il est fait pour ce type de rôle.
Jean Harlow, qui ne fait pourtant pas partie de mes actrices naphtas favorites est ici très naturelle, très agréable à voir jouer et semble la partenaire idéale de Clark Gable (un peu comme Joan Crawford). Je découvre un peu plus cette actrice que j'avais appréciée dans Dinner at eight, Platinum blonde et Libeled Lady et qui fait preuve ici de beaucoup de charme et d'aisance dans le jeu.
Mary Astor campe avec beaucoup de classe la femme de l'ingénieur recruté par Carson, le jeu et la voix de l'actrice collant assez bien avec ce personnage de femme de la ville habituée à son confort et à sa vie New-Yorkaise mais qui succombe au charme de Carson, beau-parleur, à la virilité exacerbée par rapport à son mari.
Mis à part le rôle du cuisinier/homme à tout faire qui est une caricature assez pitoyable de l'habitant local :roll: , Red Dust est un film pré-code agréable à suivre, la mise en scène de Fleming est tout à fait classique et ne prete à aucune critique tout comme les 3 acteurs principaux (je ne compte pas Gene Raymond :mrgreen: ). 7,5/10
ed wrote:Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)
User avatar
Flavia
My Taylor is rich
Posts: 3612
Joined: 4 Jun 11, 21:27

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Flavia »

Waterloo bridge - Mervyn LeRoy (1940)
Image

Je viens de découvrir Waterloo Bridge et j'ai encore les yeux un peu embués...mon côté fleur bleue :oops:
Ce film est un petit bijou de mélo et repose sur une somme de qualités : la photographie N&B est magnifique (jeux de lumières et de brouillards dans ce Londres de la seconde guerre), les 2 acteurs sont simplement parfaits et l'histoire d'amour entre Myra et Roy est touchante et toute en finesse.
Pur mélodrame, jamais le film ne sombre dans le mielleux grace à l'alternance de scènes de joie, de drame ou de retrouvailles et à une découpe de l'histoire qui fait qu'il n'y a pas de longueurs.
Vivian Leigh, belle comme tout, est vraiment adorable dans ce film (on comprend que Roy ait craqué en la voyant au début du film). Robert Taylor, quant à lui, est toujours aussi charmeur et élégant. Son personnage a un côté enfantin et semble dépassé par les événements vu l'amour qu'il éprouve pour sa belle. Particulièrement sensible au charme de l'acteur, je reconnais avoir pris énormément de plaisir devant ce film et devant le couple qu'il forme avec Vivian Leigh. Je pense que l'acteur trouve ici un des ses meilleurs rôles.
J'ai particulièrement apprécié la scène du bal, avec en fond la très belle mélodie "Auld Lang Syne" (Ce n'est qu'un au revoir) : scène particulièrement touchante avec ces 2 amoureux qui semblent seuls au monde, qui font abstraction de ce qui les entoure et qui vont se retrouver dans l'obscurité au fur et à mesure que les musiciens éteignent les chandelles...une jolie histoire d'amour, touchante, émouvante, drôle, dramatique dans la veine des plus beaux mélodrames.9/10