Notez les films naphtas - juillet 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by riqueuniee »

Le Roi et quatre reines (Raoul Walsh, 1956). Un western très plaisant, et assez original, avec ses cinq personnages féminins. Avec Clark Gable , en aventurier escroc, qui convoite un magot planqué chez ces femmes (le résultat d'un hold-up ). Peu d'action, mais des personnages bien décrits, pas mal d'ironie-ou d'humour-, et une excellente interprétation.
La conclusion fait de ce film une histoire d'arnaque, où le plus escroc n'est pas celui qu'on penserait...
Jolie découverte (vu à la Cinémathèque)
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15730
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Père Jules »

MACADAM COWBOY (John Schlesinger, 1969)

Tout auréolé d'Oscars prestigieux et d'un grand succès populaire, ce film me faisait de l'oeil depuis un certain temps. J'achète donc le blouré. Bon, et bien je n'ai absolument pas accroché. J'avais qu'une hâte, que ça se termine. Ce n'est pas un mauvais film attention, c'est juste que ce n'est pas pour moi, comme l'immense majorité des films américains de cette période. Les flash-backs sont ridicules, le film manque de rythme et l'histoire du texan au grand coeur et du rital minable ne m'a jamais intéressé... Même Jon Voight et Dustin Hoffman ne m'ont pas convaincu. Reste la version de Everybody's Talking par Harry Nilsson, imparable...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89584
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Jeremy Fox »

Père Jules wrote:MACADAM COWBOY (John Schlesinger, 1969)

Tout auréolé d'Oscars prestigieux et d'un grand succès populaire, ce film me faisait de l'oeil depuis un certain temps. J'achète donc le blouré. Bon, et bien je n'ai absolument pas accroché. J'avais qu'une hâte, que ça se termine. Ce n'est pas un mauvais film attention, c'est juste que ce n'est pas pour moi, comme l'immense majorité des films américains de cette période. Les flash-backs sont ridicules, le film manque de rythme et l'histoire du texan au grand coeur et du rital minable ne m'a jamais intéressé... Même Jon Voight et Dustin Hoffman ne m'ont pas convaincu. Reste la version de Everybody's Talking par Harry Nilsson, imparable...
Voilà, tout pareil :oops:

Par contre, d'autres films de Schlessinger de la même période m'ont grandement plu comme par exemple Un dimanche comme les autres
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15730
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Père Jules »

J'avais bien aimé Marathon Man. Mais celui-là, ne passe pas.
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19619
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Rick Blaine »

Moi aussi je n'ai pas du tout accroché à ce film. Autant j'aime bien Marathon Man du même Schlessinger, autant rien ne me plait dans ce Macadam Cowboy, pas même les acteurs comme pour Père Jules.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15730
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Père Jules »

Mère Jules, dans son infinie sagesse, a dit en sortant du film: "c'était chiant" :D
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by riqueuniee »

H bien, moi, j'ai bien aimé ce film. En particulier l'interprétation de Hoffman et Voigt, dont les personnages ont su me toucher. Et il y a bien sûr la musique, superbe.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22308
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by cinephage »

Ben moi, je l'ai vu il y a un certain temps, mais, à l'époque, le film m'avait vraiment plu. Sans vouloir contrarier Mère Jules, je ne m'étais pas ennuyé. Peut-être une révision changerait-elle la donne, mais en l'état, j'en garde pas mal de bons souvenirs...
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15053
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Watkinssien »

Un excellent film pour ma part....
Image

Mother, I miss you :(
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by riqueuniee »

Deux films cet après-midi sur TCM
Tout d'abord Le train sifflera trois fois. Je ne me rappelais plus bien le film, c'est une redécouverte. Un film passionnant, aussi bien dans les scènes de discussion que dans les scènes d'action (l'affrontement final). Si le discours sur la lâcheté collective renvoie évidemment au temps du maccarthysme, ça ne se limite pas à ça. Le film parle de courage, de solidarité, de justice, de l'usage de la violence d'une façon plus générale.
Très belle mise en scène et superbe interprétation (Cooper et Kelly, mais aussi Kathy Jurado, Thomas Mitchell et Lloyd Bridges).
Ensuite, une vraie découverte : Bye bye Braverman (Sidney Lumet, 1968) La journée de quelques juifs new-yorkais qui se rendent à l'enterrement d'un ami commun (le Braverman du titre). Une vraie surprise que ce film de Lumet (dont la filmo ne prête pas particulièrement à rire) : le film est une comédie (version humour juif) avec des situations ou des personnages cocasses, et aux dialogues souvent brillants (par moments, on se croirait chez Woody Allen...).
En plus, le film, tourné pour une grande partie en extérieurs , nous offre une belle balade dans New York, remarquablement filmé.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12780
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by hellrick »

FORT BRAVO

Des faiblesses, un côté mélo et des chansons de cow boy, des décors peints visibles mais une seconde partie très réussie avec ces quelques soldats piégés par les Indiens...Un bon moment (même si Tavernier le juge "très surestimé"...m'enfin je me demande ce que lui a fait Sturges pour qu'il le déteste à ce point :D )
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12780
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by hellrick »

LA LEGENDE DU LOUP GAROU

Quand la Tyburn copie maladroitement la Hammer en bout de course ça donne ce très moyen décalque de La Nuit du loup garou...Malgré Peter Cushing difficile de vraiment y prendre plaisir

SCHIZO

Un giallo anglais (si!) signé Pete Walker qui mise Hitch (Psychose), Argento (Profondo Rosso) et DePalma (Sisters) pour un résultat mitigé: c'est trop long (105 minutes) et trop prévisible mais on a vu pire
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17802
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by Kevin95 »

Image

How to Steal a Million (William Wyler) Image

Il y a un peu moins d'un an je découvrais le magnifique The Children's Hour de Wyler et me rendais compte hormis le sur-diffusé Ben-Hur que je connaissais mal ce cinéaste, espérant pour le coup découvrir d'autres films de cet acabit.
Autant le dire tout de suite, How to Steal a Million m'a un peu fait retomber cette curiosité. Pas un mauvais film à strictement parlé, How to Steal a Million est tout de même un film laborieux, définitivement trop long où l'humour pourtant au cœur du film, n'arrive jamais à se mettre en place. Wyler ne sait pas mettre en scène ce récit à vocation pop, sa mise en scène ne s'y prête pas. L'auteur soigne ses cadres, exploite au mieux le scope mais à trop travailler la forme il oublie un élément essentiel de la comédie... le rythme. Les scènes durent bien trop longtemps pour susciter le rire, par exemple la rencontre entre Hepburn et O'Toole traine en longueur et l'on espère plus passer à autre chose qu'on ne se délecte de la situation. De plus, O'Toole est certes un excellent comédien mais peu à l'aise dans le registre comique, il ne sait comment bien débiter ses répliques pour faire mouche aussi il choisit la carte du dandysme anglais, articule à l’extrême et perds la "fulgurance" voulue des dialogues.
Bon, pour ne pas faire le procès du film, rappelons que le film est assez agréable, la bonne humeur de l’ensemble est légèrement communicative. Rappelons aussi le plaisir de voir Hepburn (dans son élément) vêtue d'une garde robe plus ou moins probable mais toujours élégant et l'on peut noter que la scène de casse est elle en revanche assez réussit (Wyler peut remercier ses seconds rôles comme Moustache ou Jacques Marin). Mais on imagine un tel film dans les mains d'un Blake Edwards...

J'ai découvert le film hier en salle où en introduction, le distributeur (de la ressortie) parlais d'un film "trop peu connu"... en tout honnêteté il y a peu de chance pour que l'on réévalue un How to Steal a Million agréable mais non inoubliable.

Juste un petite aparté : j'ai relu le chapitre consacré au cinéaste par le duo Tavernier / Coursodon, lesquels ne sont vraiment pas tendre avec Wyler concédant des qualités qu'à deux-trois films (The Letter, The Collector et The Best Years of Our Lives). Mais j'aimerai jamais si Detective Story ou The Desperate Hours sont si irregardables qu'ils le disent.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
bruce randylan
Mogul
Posts: 11494
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by bruce randylan »

riqueuniee wrote: Ensuite, une vraie découverte : Bye bye Braverman (Sidney Lumet, 1968) La journée de quelques juifs new-yorkais qui se rendent à l'enterrement d'un ami commun (le Braverman du titre). Une vraie surprise que ce film de Lumet (dont la filmo ne prête pas particulièrement à rire) : le film est une comédie (version humour juif) avec des situations ou des personnages cocasses, et aux dialogues souvent brillants (par moments, on se croirait chez Woody Allen...).
En plus, le film, tourné pour une grande partie en extérieurs , nous offre une belle balade dans New York, remarquablement filmé.
Malheureusement pour moi, mon avis rejoint entièrement celui de Lord Henry
http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... 6#p2075316

Je n'ai pas du tout accroché. Je dirai que c'est l'un des rares mauvais films de Lumet avec le lendemain du crime et une étrangère parmi nous. Personnages antipathiques au possible, ça parle beaucoup dans des dialogues référentiels à l'outrance pour une psychologie fatigante et un humour qui, au mieux, m'a laissé de marbre et, au pire, m'a paru consternant (et interminable - cf l'accrochage avec le black)... J'ai vraiment lutté pour tenir jusqu'au bout.
Quant à la mise en scène, c'est purement illustrative.

A la rigueur, il y a quelques jolis plans de New-York et des portraits féminins plus intéressants que ceux masculins.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - juillet 2011

Post by riqueuniee »

Moi, j'ai beaucoup aimé.Même si, effectivement, la séquence avec le Black traîne un peu.
Last edited by riqueuniee on 5 Jul 11, 13:05, edited 1 time in total.