La Splendeur des Amberson (Orson Welles - 1942)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Post by someone1600 »

Pas encore vu. Un jour peut-etre... les deux Orson Welles que j'ai vu m'ont mis sur le cul jusqu'a maintenant. :lol:
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 24812
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Post by ed »

Julien Léonard wrote:
Miss Nobody wrote:Image
La splendeur des Amberson
(...)
7,5/10 (ne me lapidez pas, hein?)
Perso, j'y ai vu un grand film, très bien fait de toute part, resplendissant, du grand Orson Welles quoi... Seul Problème, mais de taille en ce qui me concerne : je m'y suis ennuyé comme rarement. Et pourtant j'adore Joseph Cotten... :oops:
Moi j'ai pas vu le grand film (et pourtant j'aime Welles) ; je me suis emmerdé comme rarement, et je serai bien plus sévère que toi si je devais le noter...
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9517
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Post by Miss Nobody »

ed wrote:
julien leonard wrote:
Perso, j'y ai vu un grand film, très bien fait de toute part, resplendissant, du grand Orson Welles quoi... Seul Problème, mais de taille en ce qui me concerne : je m'y suis ennuyé comme rarement. Et pourtant j'adore Joseph Cotten... :oops:
Moi j'ai pas vu le grand film (et pourtant j'aime Welles) ; je me suis emmerdé comme rarement, et je serai bien plus sévère que toi si je devais le noter...
Pour ma part, je ne m'y suis pas du tout emmerdé (même si au début, c'était pas gagné)... mais je reste très décue, proportionnellement à mes attentes. Mon 7,5/10 aurait pu être un 6 mais... il y a cette mise en scène... superbe... qui vaut quand même le détour.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15193
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Post by Watkinssien »

ed wrote:
Julien Léonard wrote:
Perso, j'y ai vu un grand film, très bien fait de toute part, resplendissant, du grand Orson Welles quoi... Seul Problème, mais de taille en ce qui me concerne : je m'y suis ennuyé comme rarement. Et pourtant j'adore Joseph Cotten... :oops:
Moi j'ai pas vu le grand film (et pourtant j'aime Welles) ; je me suis emmerdé comme rarement, et je serai bien plus sévère que toi si je devais le noter...
Un 10/10 pour ma part et un 11/10 si le film n'avait pas été mutilé.
Image

Mother, I miss you :(
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11844
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Post by Julien Léonard »

Ton avatar parle pour toi Watkinssien, je m'en serais douté. :wink:
Image
Alcatel
fétichiste du collant
Posts: 4912
Joined: 10 Jan 05, 17:45
Location: Lyon

Post by Alcatel »

La Splendeur des Amberson (Orson Welles)

Il faut voir ces films pour comprendre pourquoi Orson Welles est irrévocablement un génie. Un être unique. Et Kubrick, Coppola et tant d'autres, de pâles suiveurs comparés à lui.

Cette manière de concevoir une grammaire cinématographique si riche, si évidente, cette façon d'aller au bout du cinéma, de faire corps avec lui.
Cette photographie...
Ces choses qui ne paraissent rien. Et qui changent pourtant à eux seuls le cours du destin. D'une femme (une contrebasse). D'une famille (la mort d'un mari si discret et effacé). D'un monde (une voiture à essence).
Les cadrages exceptionnels.
La vieille tante Fanny qui ne cesse de culpabiliser, alors qu'elle est la plus méritante de toute.
Ce générique parlé. Quasiment unique. Et tellement plus humain, tellement moins clinique que ces défilants !
Et... roh. La seule chose qui m'a chagrinée dans le film, c'est l'introduction du DVD RKO. Le remontage et filmage de scènes par Robert Wise. Snif. Salauds de producteurs sans scrupules !
Image Image
1970-2005: un artiste à la recherche de l'équilibre dans sa Force...
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Posts: 1602
Joined: 18 Jan 07, 11:12

Post by Tancrède »

Alcatel wrote: Ce générique parlé. Quasiment unique. Et tellement plus humain, tellement moins clinique que ces défilants !
ça, c'est pompé sur Sacha Guitry.
User avatar
Major Dundee
Réalisateur
Posts: 6202
Joined: 15 May 06, 13:32
Location: Bord de la piscine de "Private Property"

Post by Major Dundee »

Alcatel wrote:La Splendeur des Amberson (Orson Welles)

Il faut voir ces films pour comprendre pourquoi Orson Welles est irrévocablement un génie. Un être unique. Et Kubrick, Coppola et tant d'autres, de pâles suiveurs comparés à lui.
Je ne suis pas vraiment un admirateur fervent de Kubrick et Coppola, mais c'est le type même de phrase que j'ai du mal à comprendre. Qu'il y ait eu de grands cinéastes après lui n'enlève rien au génie de Welles. De toute façon les films se suffisent à eux-mêmes, en aucun cas on a besoin de rabaisser des cinéastes pour en mettre un autre sur un piédestal. Je trouve cela dommage car le reste de ton post est intéressant. :roll:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90459
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

MAJOR DUNDEE wrote:
Alcatel wrote:La Splendeur des Amberson (Orson Welles)

Il faut voir ces films pour comprendre pourquoi Orson Welles est irrévocablement un génie. Un être unique. Et Kubrick, Coppola et tant d'autres, de pâles suiveurs comparés à lui.
Je ne suis pas vraiment un admirateur fervent de Kubrick et Coppola, mais c'est le type même de phrase que j'ai du mal à comprendre. Qu'il y ait eu de grands cinéastes après lui n'enlève rien au génie de Welles. De toute façon les films se suffisent à eux-mêmes, en aucun cas on a besoin de rabaisser des cinéastes pour en mettre un autre sur un piédestal. Je trouve cela dommage car le reste de ton post est intéressant. :roll:
+1. C'est une certaine tendance qui m'a toujours profondément agacé. Taper sur l'un pour réhausser un autre.
joe-ernst
Décorateur
Posts: 3728
Joined: 20 Mar 06, 15:11
Location:

Post by joe-ernst »

Dans le documentaire Une décennie sous influence, il y a une interview (dans les bonus je crois) de Coppola dans laquelle il reconnaît s'être inspiré de grands cinéastes dans certains de ses films, tout comme il a constaté que de jeunes cinéastes avaient pris modèle sur certaines de ses oeuvres (il citait notamment The Yards) et qu'il en était très heureux, estimant parfaitement naturel ce genre de choses.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie
Alcatel
fétichiste du collant
Posts: 4912
Joined: 10 Jan 05, 17:45
Location: Lyon

Post by Alcatel »

Jeremy Fox wrote:
MAJOR DUNDEE wrote: Je ne suis pas vraiment un admirateur fervent de Kubrick et Coppola, mais c'est le type même de phrase que j'ai du mal à comprendre. Qu'il y ait eu de grands cinéastes après lui n'enlève rien au génie de Welles. De toute façon les films se suffisent à eux-mêmes, en aucun cas on a besoin de rabaisser des cinéastes pour en mettre un autre sur un piédestal. Je trouve cela dommage car le reste de ton post est intéressant. :roll:
+1. C'est une certaine tendance qui m'a toujours profondément agacé. Taper sur l'un pour réhausser un autre.
Oui bon j'ai exagéré m'enfin vous êtes pas obligé d'en tenir compte. :oops:
Image Image
1970-2005: un artiste à la recherche de l'équilibre dans sa Force...
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Post by Strum »

D'autant que La Splendeur des Ambersons est un film tellement sublime, qu'il n'est nul besoin de parler d'autres cinéastes que Welles pour en chanter les louanges.
User avatar
Major Dundee
Réalisateur
Posts: 6202
Joined: 15 May 06, 13:32
Location: Bord de la piscine de "Private Property"

Post by Major Dundee »

Alcatel wrote:Oui bon j'ai exagéré m'enfin vous êtes pas obligé d'en tenir compte. :oops:
8) Réaction très saine d'un forumeur qui accepte les avis des autres. 8)
Alcatel
fétichiste du collant
Posts: 4912
Joined: 10 Jan 05, 17:45
Location: Lyon

Post by Alcatel »

MAJOR DUNDEE wrote:
Alcatel wrote:Oui bon j'ai exagéré m'enfin vous êtes pas obligé d'en tenir compte. :oops:
8) Réaction très saine d'un forumeur qui accepte les avis des autres. 8)
Surtout que je suis super fan de SK. :lol:
Image Image
1970-2005: un artiste à la recherche de l'équilibre dans sa Force...
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 24812
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Post by ed »

Strum wrote:D'autant que La Splendeur des Ambersons est un film tellement sublime, qu'il n'est nul besoin de parler d'autres cinéastes que Welles pour en chanter les louanges.
change le titre du film pour (presque) n'importe quel autre Welles, et je serai d'accord...

décidément, faudra que je lui redonne une chance à ce film, en prévoyant la coke et le café pour me stimuler un peu...
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image